Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi – Politique - Opinion17 janvier 2023
|Le parti Pajude – Intazimiza s’exprime…

Burundi - Sécurité16 janvier 2023
|Un corps sans vie découvert sur la rive du lac Tanganyika.

Burundi – Sécurité Routière14 janvier 2023
|Des policiers attrapés en flagrant délit de demande de pots de vin

Burundi – Sécurité13 janvier 2023
|Les populations se plaignent devant le ministre chargé de la défense nationale

Burundi – Sécurité12 janvier 2023
|La zone Kinindo menacée par un bandit de grand chemin

Burundi – Economie – Communication11 janvier 2023
|La Fomi organise un atelier d’échanges d’informations avec les professionnels des médias

Burundi – Sécurité10 janvier 2023
|Le ministre de la défense face aux anciens combattants dans la province de Bubanza

Burundi – Droits de l’Homme9 janvier 2023
|Election à l’assemblée nationale pour renouveler les organes de la Cnidh

Burundi – Justice7 janvier 2023
|Détention d’un mineur de 13 ans dans la province de Kayanza

Burundi – Sécurité6 janvier 2023
|Décès hier de deux personnes dans la capitale politique Gitega

Burundi – Sécurité5 janvier 2023
|Fouille-perquisition au quartier III de la zone de Ngagara

Burundi – Sécurité Routière4 janvier 2023
|La police de roulage renforce son contrôle des véhicules au centre-ville de Bujumbura

Burundi – Sécurité Routière3 janvier 2023
|Plus de 20 personnes tuées dans des accidents de roulage rien qu’au mois de décembre

Burundi – Sécurité Routière2 janvier 2023
|Deux accidents de roulage font des victimes dans la capitale économique

Burundi – Sécurité31 décembre 2022
|Arrêté pour avoir tué le gérant de la poste à Mutaho

Burundi - Sécurité30 décembre 2022
|Un Imbonerakure tué par un militaire pour une peccadille dans la province de Cibitoke

Burundi – Sécurité29 décembre 2022
|Découverte d’un cadavre dans la commune Kabarore

Burundi – Sécurité Routière28 décembre 2022
|Quand des policiers deviennent un danger public dans la capitale économique !

Burundi – Changement Climatique27 décembre 2022
|Le ciel se fâche au Sud de la capitale économique Bujumbura

Burundi - Sécurité26 décembre 2022
|Deux corps sans vie découverts dans une réserve forestière à Rumonge.

Burundi – Sécurité24 décembre 2022
|Des groupes armés de machettes gagnent plusieurs coins du pays

Burundi – Sécurité23 décembre 2022
|Une femme enfermée pour avoir brûlé à l’eau bouillante son enfant de 3 ans

Burundi – Justice22 décembre 2022
|Pourvoi en cassation contre la décision de libérer l’avocat Tony Germain Nkina

Burundi - Sécurité21 décembre 2022
|Deux personnes armées arrêtées dans le lac Tanganyika

Burundi – Sécurité20 décembre 2022
|Les citadins de la zone Bwiza inquiets pour leur sécurité

 

 

 

 

 

 



Burundi - Sécurité

Tentative d’arrestation d’un militaire autour d’une émission publique !

1er octobre 2022

Kayanza, le 1er octobre 2022 (Net Press). En marge d’une émission publique tenue vendredi 30 septembre dans la ville de Kayanza, au Nord du pays, un militaire en tenue de service qui s’apprêtait à revendiquer l’affaire d’un antagonisme « basé sur la propriété foncière » allait être arrêté là où il était aligné parmi les populations n’eut été les services de la présidence de la République qui ont empêché cette arrestation.

Sa présence en tenue militaire au sein de la population qui s’apprêtait à faire des doléances devant le porte-parole du président de la République, la porte-parole de la cour Suprême, le porte-parole du gouvernement, et d’autres paroles des institutions à faire peur à ses compagnons d’armes. Des individus disaient que « un militaire en tenue de service au rang de la population va parler de quelque chose qui ne va pas au sein de son corps »

Et dans la promptitude de l’épervier, des militaires rodaient dans les parages pour surveiller mot par mot de quoi il allait dire, mais il a été arrêté par les hauts gradés du Camp Kayanza. Les services de la présidence de la République ont été au courant que l’affaire n’était qu’une revendication foncière. Des négociations ont été faites entre les services de la présidence de la République et les hauts gradés de l’armée de Kayanza qui ont débouché sur son relâchement.

Cependant nous apprenons que le militaire serait dans l’une des cellules qui ne déchantent pas. Une opinion qui a vu ce scenario dit « qu’il faut refaire la Justice car un militaire qui oublie qu’il est en tenu de service pour revendiquer un lopin de terre fait peur ».

Une autre opinion dit cependant que quand bien même en tenue militaire, un soldat reste un citoyen à part entière. Pour cette opinion, il aurait fallu qu’il avertisse ses supérieurs pour qu’ils soient rassurés de ce qu’il va avancer comme revendication au lieu d’alerter les militaires comme si il y a une insécurité qui surgit. N.R.

Burundi – Politique

Détenu pour tentative de corruption des membres du conseil communal de Bwambarangwe

Kirundo, le 1er octobre 2022 (Net Press). Il s’agit du responsable de la ligue des jeunes du parti de l’Aigle en province de Kirundo, Nord du Burundi, Abraham Bucumi, détenu depuis le 27 septembre dernier. Selon nos informations, le conseil communal de Bwambarangwe s’est réuni, il y a une semaine, en présence du gouverneur de Kirundo, Albert Hatungimana, sur ordre du ministère ayant l’intérieur dans ses attributions.

L’objet de la réunion était d’écouter les doléances du conseil communal contre l’administrateur de cette commune, Jean-Claude Kinyoni. Il était donc question de le dégommer ou de le maintenir dans ses fonctions. Jean–Claude Kinyoni a plusieurs manquements, selon les membres de ce conseil. Tout d’abord, il est de l’ethnie tutsi et n’a pas été élu.

En outre, bien que natif de Bwambarangwe, il est resté à Bujumbura où se trouve sa famille. Il est caractérisé par le favoritisme dans la passation des marchés publics et de malversations économiques. Tout présageait donc que l’administrateur soit remplacé car dès le début de son mandat, il n’a jamais été en bonne grâce de ce conseil. Mais contre toute attente, il sera sauvé par un comportement pour le moins bizarre de la part d’un responsable.

En effet, le chef des Imbonerakure dans cette commune, Abraham Bucumi, a corrompu la plupart des membres du conseil en offrant à chacun une somme de 150.000 Fbu. L’affaire a été vite connue et il a été interpellé par le service national des renseignements à Bujumbura, la capitale économique, pour le renvoyer en prison dans la province voisine de Ngozi.

Il a été sauvé de justesse mais ce n’est que partie remise car les manquements qui lui sont reprochés sont toujours là, estiment des gens proches de ce dossier. Ils disent que Jean-Claude Kinyoni veut gouverner à la « Bangiricenge », l’un des derniers rois du Burundi qui dirigeait le pays à partir de la Suisse. J.M. 

Burundi – Economie

Interpetrol de nouveau sur le marché du carburant

Bujumbura, le 1er octobre 2022 (Net Press) . Des sources concordantes indiquent que les camions de la société Interpetrol remplis de carburant sont en route vers le Burundi pour approvisionner le pays en ce produit après plusieurs mois d’abandon de cette activité. L’on signalera que cette société a passé plusieurs années en détenant le monopole de ce commerce du carburant au Burundi.

Dans un passé proche, le pays a connu une carence presque totale de cet or noir et le Burundi a été obligé de se rabattre sur des sociétés comme Regideso, dont la mission première n’était pas l’importation du carburant, mais une régie de la distribution de l’eau et de l’électricité à l’intérieur du pays.

D’autres sociétés sont entrées dans la danse et une information – vraie ou fausse ? - a circulé comme quoi la société Interpetrol a abandonné la commercialisation de ce produit stratégique. Il était rapporté que le propriétaire de cette entreprise commerciale a sommé à ses camions de rentrer sur Bujumbura, probablement pour faire autre chose.

Nous apprenons donc que cette activité a repris, mais une opinion de Bujumbura, qui est devenue sceptique face à toute forme d’information – elle estime que les nouvelles qui circulent sur les réseaux sociaux sont moins fiables – attend de voir la distribution du carburant par Interpetrol se concrétiser. D.N.

Burundi - Education

La Fondation Wikimédia veut apporter sa pierre dans l’édifice de l’éducation de qualité au Burundi

Bujumbura, le 1er octobre 2022 (Net Press) . Selon notre confrère, l’hebdomadaire « La Voix de l’Enseignant », le mouvement Wikimédia est un mouvement social, international et intercommunautaire, qui a pour mission d’apporter un contenu éducatif gratuit à l’ensemble du monde et dont le projet le plus connu est Wikipédia. Le mot « Wikimedia » est le nom de marque de la Wikimedia Foundation, qui chapeaute le mouvement de façon institutionnelle.

Cette fondation a pour mission d’inciter les gens du monde entier à collecter et développer des contenus éducatifs sous licence libre ou dans le domaine public et à les diffuser efficacement et mondialement. La fondation compte commencer par les enseignants du Burundi.

Sur une autre rubrique, ce journal fait savoir qu’un document traçant le cadre national de motivation des enseignants est validé. L’éducation est la clef pour la promotion des objectifs de développement durable. Elle est le tremplin pour la réalisation de la Vision 2025 et est bien mentionnée dans le Programme National de Développement 2018-2027 dans le cadre du développement du capital humain. L’étude diagnostique de la question enseignante au Burundi de novembre 2017 a mis en exergue les problèmes liés au métier d’enseignant.

Parmi les grandes faiblesses signalées, figure le manque de mécanismes de promotion des enseignants qui leur permettent de rester dans le métier et de se sentir valorisé tant sur le plan professionnel que sur celui des ressources. Tout ceci se trouve détaillé dans un document intitulé « Cadre National de Motivation des enseignants » du Ministère de l’Education Nationale et de la Recherche Scientifique en partenariat avec l’UNESCO.

Par ailleurs, les effectifs ne sont pas alarmants à la direction communale de l’Education de Gitega. La Direction Communale de l’Education (DCE) Gitega compte des lycées communaux et ceux à régime d’internat dits publics. Au niveau des effectifs, les écoles sont moyennement équipées. Citons entre autre le lycée communal urbain de Rango, ce dernier a deux sections, section scientifique et la section langue mais aussi l’école fondamentale. Dans la première année, la section scientique a 39 élèves, la section langue a 25 élèves. 7A et B ont 95 élèves . Ch.N.

Burundi – Burkina Faso – Politique

« Coup d’Etat au Burkina : les raisons de la colère des militaires », dixit Rfi

Ouagadougou, le 1er octobre 2022 (Net Press) . L’histoire se répète au Burkina Faso. Le pays a été secoué vendredi 30 septembre par un second coup d’Etat en l’espace de huit mois. Après une journée d’incertitude à Ouagadougou, une quinzaine de soldats ont annoncé hier soir sur le plateau de la radiotélévision nationale que le lieutenant-colonel Paul-Henry Sandaogo Damiba était démis de ses fonctions de la transition. Depuis plusieurs semaines maintenant, les motifs de mécontentement s’accumulent au sein de l’armée.

Il y a d’abord l’insécurité qui perdure. L’attaque d’un convoi à Gaskindé, dans le Soum, la semaine dernière, a porté un coup au moral des troupes. Les soldats se sentent trahis, explique une source proche de l’armée. Alors que Paul-Henry Sandaogo Damiba était connu comme un soldat de terrain compétent, en l’espace de huit mois au pouvoir, il ne sera pas parvenu à stopper les attaques djihadistes. Celles-ci n’ont pas diminué ces derniers mois dans le nord et l’est du pays.

Et ce, malgré le processus de dialogue que l’homme fort du pays avait tenté d’initier avec certains groupes armés, tout en intensifiant en parallèle les actions offensives de l’armée. Les victoires tant promises tardent à arriver, le matériel et l’équipement manquent. Révélateur de cette impuissance à juguler la menace terroriste, le lieutenant-colonel Damiba avait limogé le 13 septembre dernier son ministre de la défense et choisi d’assumer lui-même ces fonctions.

Le retour de Blaise Compaoré mal vécu par certains militaires

Mais il y a d’autres facteurs de frustration. Certains militaires reprochent à Paul-Henry Sandaogo Damiba d’avoir favorisé ses promotionnaires du Prytanée militaire du Kadiogo (promotion 1992), un lycée militaire près de Ouagadougou, en leur offrant notamment des postes clefs dans l’administration. Le retour de l’ancien président Blaise Compaoré a également été très mal vécu par certains jeunes officiers. Ils y ont vu l’influence, encore trop forte, du RSP, l’ancienne garde présidentielle dirigée par le général Diendéré, alors que certains d’entre eux se sont opposés à sa tentative de coup d’Etat en 2015.

De son côté, le président de la commission de l’Union africaine (U.A), le Tchadien Moussa Faki Mahamat, a condamné samedi 1er octobre « le changement inconstitutionnel de gouvernement » au Burkina Faso après le putsch militaire qui a chassé le lieutenant-colonel Paul-Henry Sandaogo Damiba.

« Le président appelle les militaires à stopper immédiatement et totalement tout acte de violences ou menaces contre la population civile, les libertés publiques, les droits humains », affirme l’UA dans un communiqué qui appelle à une restauration de l’ordre constitutionnel au plus tard en juillet 2023. J.M. 

Retour

VOS ENENEMENTS SOCIAUX

 

Social

22 juin 2022 |Remerciements

COMMUNIQUE DE DECES

16 juin 2022 |Adélaïde NDIHOKUBWAYO

COMMUNIQUE DE DECES

19 avril 2022 |Monique SAHABO

COMMUNIQUE DE DECES

12 mars 2022 |Edmond TOYI

Communiqué de décès

27 février 2022 |André NYAMURANGWA

NECROLOGIE

10 février 2022 |COMMUNIQUE DE DECES

Nécrologie

15 janvier 2022 |New article No9727

COMMUNIQUE DE DECES

23 décembre 2021 |Ambassadeur NTAGABO Joseph

COMMUNIQUE DE DECES

22 décembre 2021 |Jean NZEYIMANA


 

Burundi - Politique1er novembre 2022
|"46ème anniversaire de la naissance de la Deuxième République", dixit PARENA

Burundi - Politique21 octobre 2022
|29ème anniversaire de l’assassinat du Président Melchior Ndadaye

Burundi - Burkina Faso - Politique15 octobre 2022
|35ème anniversaire de l’assassinat du Président Thomas Sankara

15 octobre 2022
|N.P. Monsieur Diallo Abdoulaye, pouvez-vous...

Burundi - Politique13 octobre 2022
|61ème anniversaire de l’assassinat du Prince Louis Rwagasore

Burundi – Rdc – Politique28 juin 2022
|A la veille du 62ème anniversaire de l’indépendance de la Rd Congo, une spécialiste s’exprime…

Burundi - Politique1er juin 2022
|L’état de la démocratie au Burundi

Burundi – Médias3 mai 2022
|La Patronne de l’Afjo accorde une interview à Net Press à l’occasion de la journée internationale de la liberté de la presse

Burundi - Communication25 mars 2022
|Interview exclusive avec l’Honorable Fabien Banciryanino

Burundi - Communication18 mars 2022
|Marie Soleil Frère. Chercheur qualifié au Fonds...

Ambassade de Belgique au Burundi1er juillet 2021
|Visa pour la Belgique

Fondation Mo Ibrahim10 mars 2021
|Le président Mahamadou Issoufou lauréat 2020 du Prix Ibrahim pour un leadership d’excellence en Afrique

Burundi - Génocide21 octobre 2020
|{{MEMORANDUM SUR LA SITUATION ACTUELLE PREVALANT AU BURUNDI}}

Burundi - Sécurité11 janvier 2020
|Un corps sans vie d’un vieil homme découvert au Nord-ouest du pays

Burundi - Planning familial12 novembre 2019
|"Près d’un demi-million de femmes utilisent aujourd’hui une méthode moderne de contraception au Burundi", dixit Family Planning 2020, FP2020

Burundi - Confessions Religieuses28 octobre 2019
|Le président de l’Église mondiale du septième jour, Ted N.C. Wilson vient d’écrire une lettre à l’Église adventiste du Burundi que la rédaction livre a son intégralité pour dénoncer ce harcèlement :

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !