Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi – Politique - Opinion17 janvier 2023
|Le parti Pajude – Intazimiza s’exprime…

Burundi - Sécurité16 janvier 2023
|Un corps sans vie découvert sur la rive du lac Tanganyika.

Burundi – Sécurité Routière14 janvier 2023
|Des policiers attrapés en flagrant délit de demande de pots de vin

Burundi – Sécurité13 janvier 2023
|Les populations se plaignent devant le ministre chargé de la défense nationale

Burundi – Sécurité12 janvier 2023
|La zone Kinindo menacée par un bandit de grand chemin

Burundi – Economie – Communication11 janvier 2023
|La Fomi organise un atelier d’échanges d’informations avec les professionnels des médias

Burundi – Sécurité10 janvier 2023
|Le ministre de la défense face aux anciens combattants dans la province de Bubanza

Burundi – Droits de l’Homme9 janvier 2023
|Election à l’assemblée nationale pour renouveler les organes de la Cnidh

Burundi – Justice7 janvier 2023
|Détention d’un mineur de 13 ans dans la province de Kayanza

Burundi – Sécurité6 janvier 2023
|Décès hier de deux personnes dans la capitale politique Gitega

Burundi – Sécurité5 janvier 2023
|Fouille-perquisition au quartier III de la zone de Ngagara

Burundi – Sécurité Routière4 janvier 2023
|La police de roulage renforce son contrôle des véhicules au centre-ville de Bujumbura

Burundi – Sécurité Routière3 janvier 2023
|Plus de 20 personnes tuées dans des accidents de roulage rien qu’au mois de décembre

Burundi – Sécurité Routière2 janvier 2023
|Deux accidents de roulage font des victimes dans la capitale économique

Burundi – Sécurité31 décembre 2022
|Arrêté pour avoir tué le gérant de la poste à Mutaho

Burundi - Sécurité30 décembre 2022
|Un Imbonerakure tué par un militaire pour une peccadille dans la province de Cibitoke

Burundi – Sécurité29 décembre 2022
|Découverte d’un cadavre dans la commune Kabarore

Burundi – Sécurité Routière28 décembre 2022
|Quand des policiers deviennent un danger public dans la capitale économique !

Burundi – Changement Climatique27 décembre 2022
|Le ciel se fâche au Sud de la capitale économique Bujumbura

Burundi - Sécurité26 décembre 2022
|Deux corps sans vie découverts dans une réserve forestière à Rumonge.

Burundi – Sécurité24 décembre 2022
|Des groupes armés de machettes gagnent plusieurs coins du pays

Burundi – Sécurité23 décembre 2022
|Une femme enfermée pour avoir brûlé à l’eau bouillante son enfant de 3 ans

Burundi – Justice22 décembre 2022
|Pourvoi en cassation contre la décision de libérer l’avocat Tony Germain Nkina

Burundi - Sécurité21 décembre 2022
|Deux personnes armées arrêtées dans le lac Tanganyika

Burundi – Sécurité20 décembre 2022
|Les citadins de la zone Bwiza inquiets pour leur sécurité

 

 

 

 

 

 



Burundi – Sécurité

Quand la prostitution s’invite dans l’insécurité…

3 octobre 2022

Gitega, le 3 octobre 2022 (Net Press). Selon des informations en provenance de la capitale politique Gitega, au Centre du pays, un policier et un jeune homme, qui se trouvaient sur la colline Bwoga, de la commune et province Gitega, tous deux en colère, se sont chamaillés à cause d’une prostituée vers 23 heures de ce 30 septembre.

Suite à cette situation, un chauffeur, du nom d’Emmanuel Kwizera, père d’une famille de deux enfants, a tenté de ramener de l’ordre avant d’en être la principale victime. En effet, le policier, hors de lui-même, a tout simplement tiré sur l’intervenant, qui a trouvé la mort sur place. Ce dernier a été désarmé avant d’être interpellé par la police.

Nous apprenons qu’il est détenu au commissariat provincial de la police et selon toute vraisemblance, il devait être jugé par le tribunal de grande instance de Gitega, dans un procès de flagrance. Selon des témoins sur place qui ont assisté à la scène macabre, ce policier risque un jugement sévère car il est au courant qu’il est strictement interdit d’utiliser un outil de travail si ce n’est qu’en cas de légitime défense, c’est-à-dire lorsque l’intention est de désarmer le policier. J.M. 

Burundi - Politique

Bujumbura : L’administrateur de la commune Nyabiraba destitué

Bujumbura, le 3 octobre 2022 (Net Press) . L’administrateur de la commune Nyabiraba, dans la province de Bujumbura, à l’Ouest du pays, Ferdinand Simbananiye, a été destitué par l’ordonnance du ministre en charge des affaires intérieures dans ses attributions vendredi dernier. Il était accusé de la mauvaise utilisation de la chose publique.

Selon les enquêtes de l’agence en ligne Net Press, l’administrateur destitué était l’objet d’une dénonciation publique par ses gouvernés lors des réunions tenues régulièrement par le gouverneur de la province de Bujumbura. Il était accusé de corruption et de malversations économiques sur la construction d’un immeuble appartenant à la commune de son ressort administratif. L’attribution dans l’obscurantisme des parcelles de la commune et d’autres abus, étaient également quelques-unes des accusations portées contre lui. Il aurait été trempé dans l’affaire de l’assassinat d’un citoyen qui dénonçait publiquement ce qui ne marche pas dans cette circonscription.

Toujours dans ses enquêtes, la rédaction a contacté l’administrateur aujourd’hui déchu, de la commune Nyabiraba, Ferdinand Simbananiye, qui a affirmé sans rire que ces révélations ont été commandités par le directeur provincial de l’enseignement, le représentant du parti Cndd –Fdd en commune Nyabiraba, afin d’accélérer le processus de sa destitution et a rejeté en bloc toute tentative d’assassinat de son citoyen qui le dénonçait publiquement ce qui ne marchait pas, arguant qu’il est a été sauvé par le seigneur Jésus Christ et qu’il n’entend pas faire du mal.

Toutefois, cet ancien numéro un de cette commune ne niait pas les différentes accusations qui pesaient sur lui et disait que les enquêtes étaient en cours. C’est vers l’après-midi que l’ordonnance du ministère en charge des affaires intérieures dans ses attributions est tombée. Il a été destitué, accusé de mauvaise gestion et de détournement des biens publics.

Même son de cloche dans la commune de Bwambarangwe, dans la province de Kirundo, au Nord du pays. Celui qui était administrateur, Jean-Claude Kinyoni, vomi lui aussi par ses gouvernés, a été lui aussi limogé le même jour. Rappelons qu’il avait été sauvé par le chef des Imbonerakure dans la province de Kirundo, qui avait corrompu les membres du conseil communal pour qu’ils votent en sa défaveur. Ce geste avait été vite connu et l’auteur de ce forfait se trouve sous la « muselière » dans la province voisine de Ngozi. N.R.

Burundi – Politique

Quand le premier communicateur ne communique pas !

Kayanza, le 3 octobre 2022 (Net Press) . Il s’est tenu une émission publique au centre-ville de Kayanza, au Nord du pays, ce vendredi dernier, le 30 septembre. Un journaliste avait posé une question de connaître l’état d’avancement de la réouverture des frontières entre le Burundi et le Rwanda. Le porte-parole du président de la République, Alain Diomède Nzeyimana, a tapé du poing sur la table : « il faut remettre les putschistes du 13 mai 2015 pour que Kigali et Gitega s’entendent ». De surcroit, ce premier communicant de la République ne savait pas qu’à quelques Kilomètre de Kayanza, à la frontière entre le Burundi et le Rwanda, la population des deux pays était en liesse sur la réouverture des frontières terrestres.

Les professionnels accrédités autour de cette émission publique avaient appris que les frontières entre le Burundi et le Rwanda s’apprêtaient à se rouvrir. Et comme cela rentre dans les exigences du métier qui oblige de fouiller l’information et prouver sa véracité, un journaliste a posé la même question à la porte-parole du ministère en charge de la diplomatie dans ses attributions. La dame apparemment n’était pas non plus informée, mais comme la diplomatie exige le fair-play à tout le monde, elle s’exprimait au micro parle : « on vous rassure que la réouverture des frontières terrestre et au beau fixe, des efforts entre les deux pays sont à l’œuvre ».

Et contre toute attente, le premier lieutenant des communicateurs, Alain Diomède Nzeyimana, a rougi contre l’interrupteur : « il faut remettre les putschistes du 13 mai 2015 pour que les choses s’arrangent », et d’ajouter vers la fin de l’émission publique « Pour nous rassurer que la réouverture, il faudra que le président rwandais Paul Kagame puisse fouler le sol burundais ». Les deux portes Alain Diomède Nzeyimana du président de la République et la porte-parole de la diplomatie burundaise, Inès Sonia Ndikumasabo ne savaient pas qu’a quelques Kilomètres de Kayanza où s’est tenue cette émission publique, les populations de deux pays s’embrassaient sur base de retrouvailles, sans autorisation spéciale de traverser la frontière comme cela se faisait avant.

Et des interrogations planent autour de la tenue d’une émission publique !

Une opinion évite de penser que l’institution des porte-parolat ne soit pas une sphère budgétivore car selon lui, « il est difficile de comprendre que les communicateurs de la République ne puissent pas savoir les défis qui hantent la Société ».

Certains journalistes qui ont participé à une conférence de presse tenue par le président de la République, Evariste Ndayishimiye, tenue dans les enceintes du Palais Ntare House, avaient suggéré que les ministres eux-mêmes, qui maîtrisaient parfaitement les défis, de leurs ministères, puissent répondre devant la presse et la population, ce que le numéro un burundais avait accepté et la presse attend ! N.R.

Burundi – Politique

Honorable Fabien Banciryanino sort de son silence !

Bujumbura, le 3 octobre 2022 (Net Press) . A l’occasion de l’anniversaire d’une année de sa libération de prison centrale de Mpimba, le 1er octobre 2022, Fabien Banciryanino remercie la commission nationale indépendante des droits de l’homme, le comité international de la croix rouge et d’autres organisations nationales et internationales de l’avoir visité en prison. Il promet de créer une association sans but lucratif œuvrant dans la protection des droits humains et le développement de tous.

Pour cette ancien parlementaire de la chambre basse du parlement burundais, emprisonné le 01/10/2020 pour une affaire « de rébellion et atteinte à la sureté intérieure de l’Etat », relâché en date du 01 /10/2021, dit qu’il va créer bientôt une association sans but lucratif œuvrant dans la protection des droits humains et le développement pour tous. Ses activités qui vont s’étendre sur tout le territoire national seront centrées sur la formation en matière de diffusion des lois auprès de l’administration et des citoyens.

Honorable Fabien Banciryanino profite de cette occasion par ailleurs pour remercier le président burundais, Evariste Ndayishimiye, pour son engagement dans la lutte contre la corruption, les malversations économiques, son engagement pour le recrutement et l’octroi de l’emploi sans considération politique ou ethnique et la lutte contre le népotisme. Il invite le numéro un burundais à bien choisir son équipe dirigeante et institutionnelle étant donné que le plus souvent, ce sont certains membres de son équipe dirigeante qui agissent mal ou boycottent son action

Fabien Banciryanino demande au président de la République de mettre en application sa décision de libérer tous les prisonniers qui ne sont pas accusés d’assassinats pour qu’ils comparaissent étant libres afin de désengorger les prisons du Burundi et de mettre en application la loi sur la pension de la vieillesse afin que les pensionnés puissent bénéficier de leur dernier salaire pendant la retraite.

Fabien Banciryanino informe le président de la République qu’il subsiste des arrestations arbitraires et des disparitions forcées qu’il faut juguler avec énergie et s’engage à garder son œil vigilant sur terrain pour dénoncer toute violation de la loi. N.R.

Burundi – Energie

Vers l’organisation des journées d’accès à l’énergie au Burundi

Bujumbura, le 3 octobre 2022 (Net Press) . L’alliance pour l’électrification rurale (Are) et l’association burundaise des énergies renouvelables (Burea), organisent du 4 au 5 octobre des journées d’accès à l’énergie au Burundi, qui auront lieu à Kiriri Garden, zone de Rohero, de la commune de Mukaza, en mairie de Bujumbura.

Selon des informations émanant de l’Union européenne, ces activités seront financées par l’Union et la banque mondiale. Les mêmes sources indiquent que l’événement est placé sous le haut patronage du gouvernement du Burundi et du ministère ayant l’hydraulique, l’énergie et les mines dans ses attributions.

Selon le calendrier, après les cérémonies d’ouverture de ce 4 octobre, il devrait y avoir la première session qui concerne les défis, les stratégies et la planification du secteur de l’électricité au Burundi, suivie de la réforme du secteur. Il y aura également sur le calendrier un aspect sur la façon d’atteindre l’accès universel à l’électricité ainsi que la mobilisation du secteur privé. D.N.

Burundi – Elevage

Après le gros et le petit bétail, les porcs menacés par une maladie en province de Bururi

Bururi, le 3 octobre 2022 (Net Press) . Dans un communiqué rendu public ce dimanche 2 octobre par le gouverneur de la province de Bururi, au Sud du pays, le colonel Léonidas Bandenzamaso a porté à la connaissance des ressortissants de la province de Bururi et ceux qui y voyagent qu’il y a actuellement une maladie non encore connue qui frappe les porcs dans cette province.

Selon ce communiqué, les animaux infectés présentent des températures élevées et certains parmi eux sont déjà morts. Il semble que cette maladie s’est déjà manifestée dans la commune de Vyanda, dans la zone de Gitsiro (Mushishi et Mirango) ainsi que dans la commune de Bururi, plus précisément à Tongwe.

Dans le souci de protéger la vie des paysans, mais aussi des animaux domestiques, notamment les porcs, le gouverneur décide provisoirement l’interdiction de la consommation de la viande de porc, dans cette province, il est désormais interdit de vendre et d’abattre des porcs. La circulation des porcs est également interdite.

Tous ceux qui sont chargés de l’administration, de la sécurité, de l’environnement, de l’agriculture et de l’élevage au niveau provincial et communal sont chargés de suivre de près l’évolution de la santé animale, surtout des porcs et communiquer à temps partout où il devient évident que la santé animale n’est pas au bon fixe. Ch.N.

Retour

VOS ENENEMENTS SOCIAUX

 

Social

22 juin 2022 |Remerciements

COMMUNIQUE DE DECES

16 juin 2022 |Adélaïde NDIHOKUBWAYO

COMMUNIQUE DE DECES

19 avril 2022 |Monique SAHABO

COMMUNIQUE DE DECES

12 mars 2022 |Edmond TOYI

Communiqué de décès

27 février 2022 |André NYAMURANGWA

NECROLOGIE

10 février 2022 |COMMUNIQUE DE DECES

Nécrologie

15 janvier 2022 |New article No9727

COMMUNIQUE DE DECES

23 décembre 2021 |Ambassadeur NTAGABO Joseph

COMMUNIQUE DE DECES

22 décembre 2021 |Jean NZEYIMANA


 

Burundi - Politique1er novembre 2022
|"46ème anniversaire de la naissance de la Deuxième République", dixit PARENA

Burundi - Politique21 octobre 2022
|29ème anniversaire de l’assassinat du Président Melchior Ndadaye

Burundi - Burkina Faso - Politique15 octobre 2022
|35ème anniversaire de l’assassinat du Président Thomas Sankara

15 octobre 2022
|N.P. Monsieur Diallo Abdoulaye, pouvez-vous...

Burundi - Politique13 octobre 2022
|61ème anniversaire de l’assassinat du Prince Louis Rwagasore

Burundi – Rdc – Politique28 juin 2022
|A la veille du 62ème anniversaire de l’indépendance de la Rd Congo, une spécialiste s’exprime…

Burundi - Politique1er juin 2022
|L’état de la démocratie au Burundi

Burundi – Médias3 mai 2022
|La Patronne de l’Afjo accorde une interview à Net Press à l’occasion de la journée internationale de la liberté de la presse

Burundi - Communication25 mars 2022
|Interview exclusive avec l’Honorable Fabien Banciryanino

Burundi - Communication18 mars 2022
|Marie Soleil Frère. Chercheur qualifié au Fonds...

Ambassade de Belgique au Burundi1er juillet 2021
|Visa pour la Belgique

Fondation Mo Ibrahim10 mars 2021
|Le président Mahamadou Issoufou lauréat 2020 du Prix Ibrahim pour un leadership d’excellence en Afrique

Burundi - Génocide21 octobre 2020
|{{MEMORANDUM SUR LA SITUATION ACTUELLE PREVALANT AU BURUNDI}}

Burundi - Sécurité11 janvier 2020
|Un corps sans vie d’un vieil homme découvert au Nord-ouest du pays

Burundi - Planning familial12 novembre 2019
|"Près d’un demi-million de femmes utilisent aujourd’hui une méthode moderne de contraception au Burundi", dixit Family Planning 2020, FP2020

Burundi - Confessions Religieuses28 octobre 2019
|Le président de l’Église mondiale du septième jour, Ted N.C. Wilson vient d’écrire une lettre à l’Église adventiste du Burundi que la rédaction livre a son intégralité pour dénoncer ce harcèlement :

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !