Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Sécurité 5 décembre 2017
|Un corps découvert pendu sur un avocatier

Burundi –Sécurité4 décembre 2017
|Quand la police s’entretue

Burundi - Sécurité 2 décembre 2017
|1000 plants de manguiers saisis alors qu’ils allaient être vendus frauduleusement

Burundi – Sécurité 1er décembre 2017
|Une personne tuée à Muramvya

Burundi - Sécurité30 novembre 2017
|Des cas d’insécurité ici et là dans le pays

Burundi - Sécurité29 novembre 2017
|La pluie d’hier a fait une victime au nord de la capitale

Burundi - Sécurité 28 novembre 2017
|Quatre enfants tués dans un accident de roulage

Burundi - Sécurité 27 novembre 2017
|Des manifestations pour soutenir le président Nkurunziza

Burundi - Sécurité25 novembre 2017
|L’Unicef condamne sans détour l’amputation de deux enfants

Burundi – Sécurité 24 novembre 2017
|Accusés de vol de maïs, des enfants amputés de poignées

Burundi - Justice - Sécurité23 novembre 2017
|L’ancien patron de l’Aprodh au centre du pays transféré

Burundi - Sécurité22 novembre 2017
|Le Focode craint pour la sécurité du brigadier Cishahayo

Burundi - Sécurité 21 novembre 2017
|Quand les anciens activistes des droits de l’hommes sont inquiétés

Burundi - Sécurité 20 novembre 2017
|Une pluie torrentielle tue trois enfants

Burundi - Réconciliation18 novembre 2017
|"Le souvenir des victimes doit être régie par la loi", dixit Mgr. Jean Louis Nahimana

Burundi - Politique 17 novembre 2017
|Une célébration qui relate

Spécial Médias16 novembre 2017
|Une commémoration qui relate

Burundi - Sécurité 15 novembre 2017
|Un corps en extrême décomposition a été trouvé à Muramvya

Burundi - Sécurité14 novembre 2017
|Toujours des assassinats signalés un peu partout dans le pays

Burundi -Sécurité13 novembre 2017
|Deux personnes trouvent la mort dans une noyade

Burundi - Belgique - Coopération11 novembre 2017
|La semaine belge annulée à la dernière minute

Burundi - Sécurité10 novembre 2017
|Deux bandits de Mutakura arrêtés par les militaires frappés comme Jésus Christ sur la croix

Burundi - Environnement - Sécurité9 novembre 2017
|Une foudre fait parler d’elle dans la province de Muramvya

Burundi - Sécurité8 novembre 2017
|Treize personnes arrêtées pour trafic humain

Burundi – Sécurité 7 novembre 2017
|La police arrête plus de 100 personnes au centre ville de Bujumbura

Archives

 

 

 



Coopération

Discours de l’Ambassadeur de France au Burundi du 21 novembre 2013

22 novembre 2013

C’est vraiment un grand honneur et un grand plaisir de vous recevoir, avec mon épouse Geneviève, à la résidence de France.

Quelques semaines après la présentation de mes lettres de créance au Président Nkurunziza, j’ai déjà pu rencontrer plusieurs parmi vous. Je tiens à vous remercier pour la gentillesse et la simplicité de votre accueil. Je suis sûr que je trouverai ces mêmes qualités dans mes prochaines rencontres.

C’est un grand honneur de représenter la France au Burundi. Parmi mes premières impressions, ce qui m’a frappé, c’est l’amitié sincère et profonde exprimée par mes interlocuteurs à l’égard de la France et leurs attentes vis-à-vis de notre pays. Cette amitié et ces attentes, c’est bien la tâche première de l’Ambassade, de l’Ambassadeur et toute son équipe, que de l’entretenir, pour l’amitié, et que d’y répondre, s’agissant des attentes.

L’amitié entre la France et le Burundi est ancienne, depuis l’indépendance du Burundi. Malgré les vicissitudes et les drames que le pays a traversés, la France est toujours restée à ses côtés et aux côtés de son peuple, pour l’aider à renouer avec les conditions d’une vie meilleure, dans la paix, dans la stabilité, dans la démocratie et dans le développement économique et social.

Cette année encore, les relations entre nos deux pays se sont resserrées, notamment avec :

-  la visite officielle en France en mars du Président de la république, marquée notamment par la signature d’un document cadre de coopération qui s’inscrit dans le cadre du dialogue entre le Burundi et ses partenaires techniques et financiers lancé par la conférence de Genève d’octobre 2012.

-  la visite au Burundi de la Première Dame de France et de la Ministre déléguée chargé de la Francophonie à l’occasion de la Conférence régionale sur les femmes, la paix, la sécurité et le développement dans la région des grands lacs, tenue à Bujumbura en juillet.

-  la participation du président Nkurunziza, dans quelques semaines, à l’invitation du président Hollande, au sommet de l’Elysée sur la paix et la sécurité en Afrique.

En effet, la France a la conviction que le Burundi, de par sa propre expérience et de par sa détermination à promouvoir le bien-être de sa population, peut faire entendre sa voix singulière et apporter une contribution particulière à la consolidation de la paix et du développement sur le plan régional, à l’échelle du continent, et sur le plan international.

Nous le voyons concrètement dans la contribution que le Burundi apporte, au nom de l’Afrique, aux opérations internationales de maintien de la paix. Mais aussi dans le chemin emprunté par le Burundi, au travers des accords d’Arusha et de leurs protocoles successifs, pour rompre avec les divisions du passé, et qui peut être source d’inspiration pour aider d’autres pays aujourd’hui en crise à trouver une solution durable à leurs conflits.

Permettez-moi aussi de saluer tout particulièrement la mission de la Francophonie, qui me fait l’amitié d’être présente ce soir. Cette mission a été dépêchée par le Secrétaire général de l’Organisation internationale de la francophonie, le président Abdou Diouf, pour répondre à la demande du Burundi de conclusion d’un pacte linguistique renforçant la diffusion de la Francophonie dans le pays. Chère Régine, tu sais que vous avez tout le soutien de cette Ambassade.

Je salue également la présence de la mission du Centre International d’études pédagogiques dirigée par M. Vicens, qui vient travailler à l’appui à la rédaction des manuels de l’école fondamentale. La coïncidence entre ces deux missions est certes fortuite, mais elle ne relève pas du hasard seul. L’éducation est un secteur de concentration de la coopération française au Burundi et je suis heureux que le pays trouve à échanger avec des partenaires français. Or quoi de plus naturel que d’associer la recherche du meilleur niveau d’éducation possible au Burundi avec le renforcement de sa francophonie ? C’est tout le système éducatif qui en bénéficie, et ce quelle que soit la langue d’enseignement, au premier rang de laquelle la langue nationale, le kirundi, à laquelle la nation burundaise est à juste titre attachée.

En vous renouvelant mes remerciements pour votre présence, je vous invite à lever votre verre pour porter un toast aux relations fructueuses de travail et d’amitié que je souhaite développer avec chacun d’entre vous.

Je vous remercie pour votre attention

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel

Politique - Sécurité4 mars 2015
|Lettre ouverte

Burundi – Médias – Sécurité25 janvier 2015
|Le directeur de la radio Isanganiro en clandestinité

Comité contre la torture1er décembre 2014
|Observations finales concernant le deuxième rapport périodique du Burundi

Burundi - Politique24 septembre 2014
|DECLARATION DU PARTI CNDD-FDD NO. 007/2014 PAR RAPPORT A LA RECENTE RESOLUTION DU PARLEMENT EUROPEEN SUR LE BURUNDI

Burundi – Droits de l’Homme - Union européenne19 septembre 2014
|Résolution du Parlement européen sur le Burundi, en particulier le cas de Pierre Claver Mbonimpa (2014/2833(RSP))

La commémoration du centenaire de la 1ère guerre mondiale 1914-1918.6 août 2014
|Au delà des limites de notre patience !!!

Administration5 août 2014
|Petite note sur l’arrêté n°1 du 10/6/2014

Opinion28 juillet 2014
| J’OBSERVE ET J’ACCUSE :

Section UPRONA en Belgique : Conférence publique24 mars 2014
|Gouvernance démocratique au Burundi : défis et propositions de solutions.