Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Sécurité 5 décembre 2017
|Un corps découvert pendu sur un avocatier

Burundi –Sécurité4 décembre 2017
|Quand la police s’entretue

Burundi - Sécurité 2 décembre 2017
|1000 plants de manguiers saisis alors qu’ils allaient être vendus frauduleusement

Burundi – Sécurité 1er décembre 2017
|Une personne tuée à Muramvya

Burundi - Sécurité30 novembre 2017
|Des cas d’insécurité ici et là dans le pays

Burundi - Sécurité29 novembre 2017
|La pluie d’hier a fait une victime au nord de la capitale

Burundi - Sécurité 28 novembre 2017
|Quatre enfants tués dans un accident de roulage

Burundi - Sécurité 27 novembre 2017
|Des manifestations pour soutenir le président Nkurunziza

Burundi - Sécurité25 novembre 2017
|L’Unicef condamne sans détour l’amputation de deux enfants

Burundi – Sécurité 24 novembre 2017
|Accusés de vol de maïs, des enfants amputés de poignées

Burundi - Justice - Sécurité23 novembre 2017
|L’ancien patron de l’Aprodh au centre du pays transféré

Burundi - Sécurité22 novembre 2017
|Le Focode craint pour la sécurité du brigadier Cishahayo

Burundi - Sécurité 21 novembre 2017
|Quand les anciens activistes des droits de l’hommes sont inquiétés

Burundi - Sécurité 20 novembre 2017
|Une pluie torrentielle tue trois enfants

Burundi - Réconciliation18 novembre 2017
|"Le souvenir des victimes doit être régie par la loi", dixit Mgr. Jean Louis Nahimana

Burundi - Politique 17 novembre 2017
|Une célébration qui relate

Spécial Médias16 novembre 2017
|Une commémoration qui relate

Burundi - Sécurité 15 novembre 2017
|Un corps en extrême décomposition a été trouvé à Muramvya

Burundi - Sécurité14 novembre 2017
|Toujours des assassinats signalés un peu partout dans le pays

Burundi -Sécurité13 novembre 2017
|Deux personnes trouvent la mort dans une noyade

Burundi - Belgique - Coopération11 novembre 2017
|La semaine belge annulée à la dernière minute

Burundi - Sécurité10 novembre 2017
|Deux bandits de Mutakura arrêtés par les militaires frappés comme Jésus Christ sur la croix

Burundi - Environnement - Sécurité9 novembre 2017
|Une foudre fait parler d’elle dans la province de Muramvya

Burundi - Sécurité8 novembre 2017
|Treize personnes arrêtées pour trafic humain

Burundi – Sécurité 7 novembre 2017
|La police arrête plus de 100 personnes au centre ville de Bujumbura

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

Des cadavres sans vies dans tous les coins

9 janvier 2017

Bujumbura, le 9 janvier 2017 (Net Press) . Une insécurité grandissante règne dans tous les coins au point que des cadavres sont découverts un peu partout. Un corps sans vie a été retrouvé ce dimanche le 8 janvier 2017 à la 1ère avenue de la zone Musaga, commune Muha, en mairie de Bujumbura.

Selon des sources sur place, la victime habitait à Musaga et Antoine Rumenyetso, le chef de zone, indique que les enquêtes sont en cours pour élucider les motifs de cet assassinat et l’identité de la victime.

Sur le même chapitre, les coupures momentanées d’électricité dans les zones de Kinindo, de Kibenga et de Kanyosha facilitent les forfaits commis par des bandits armés de machettes, en témoigne qu’une nouvelle attaque des voleurs à la machette a été perpétrée hier soir vers 22 heures au moment où des coup de feu ont été entendus dans le quartier de Busoro.

Selon des témoins, les tirs venaient des policiers du poste de police de l’école fondamentale qui poursuivaient des bandits à la machette qui, ces derniers mois, ont attaqué 4 autres personnes dont un père de famille qui a été blessé au niveau de la tête, d’autres au niveau des genoux lorsque ces malfaiteurs se sont introduits dans leurs maisons. Des habitants de Kinindo et de Kibenga réclament davantage de sécurité, « plusieurs personnes ont été déjà blessées et volées, on ne comprend pas comment ces voleurs causent un tel désordre impunément", déplorent les habitants de Kinindo.

Burundi - Politique

Sahwanya Frodebu répondra au rendez–vous du facilitateur

Bujumbura, le 9 janvier 2017 (Net Press) . Après que la plateforme de l’opposition burundaise, le Cnared - Giriteka, eut annoncé que le facilitateur dans le conflit politico-sécuritaire burundais adopte un comportement partisan lors de sa déclaration que le pouvoir de Nkurunziza est légal, l’opposition radicale burundaise a dénoncé ouvertement le médiateur, jurant sur tous les toits qu’il va couper le cordon ombilical avec William Mkapa, tout en implorant le médiateur Museveni, de concert avec les chefs d’Etats de la communauté est africaine, de trouver un autre facilitateur.

Le parti Sahwanya Frodebu, membre du Cnared, a annoncé publiquement qu’il va répondre aux activités du facilitateur car le dialogue restera la seule voie de sortie de la crise burundaise commencée depuis le 25 avril 2015. Selon des analystes de la politique burundaise, cette formation politique pourrait ne pas être la seule à vouloir participer au dialogue d’Arusha malgré les propos du facilitateur, ce qui ne fait que renforcer la partie présidentielle qui n’a pas du tout envie de s’asseoir avec ladite plateforme.

Mais le Cnared a haussé le ton à l’endroit de quiconque participera dans ce type d’activités sous la houlette de Benjamin Mkapa. Pour lui, c’est clair, toute personne qui s’y présentera aurait d’office quitté la plateforme, ce qui peut paraître comme une fissure au sein du Frodebu car et le président du Cnared, Dr. Jean Minani et le vice-président du Frodebu, Léonce Ngendakumana, ils sont tous issus du Frodebu originel piloté par l’ancien président Melchior Ndadaye. Ce n’est que longtemps après que ces deux hommes ont décidé de "divorcer" politiquement en créant le Frodebu Nyakuri pour le premier et en gardant le Frodebu pour le second. Au cas où ils maintiendraient leurs positions, ils risquent de se disqualifier à la grande satisfaction du Cndd-Fdd.

Burundi - Droits de l’Homme

La campagne Sos-Torture sort son rapport n°56

Bujumbura, le 9 janvier 2017 (Net Press) . Il concerne la période du 31 décembre 2016 au 7 janvier 2017 et, comme les numéros précédents, évoque des violations des droits de l’homme dans ce pays. Pour ce rapport, au moins 30 personnes ont été arrêtées au cours de cette semaine sous observation dont des victimes des rafles dans les communes de Gihanga et de Mugamba.

Il évoque également le cas d’un détenu qui a quitté la prison de Muramvya en violation des règles de procédure et les responsables du ministère public et du servie national des renseignements dans la localité n’ont pas communiqué sur le nouveau lieu de détention. Il relève par ailleurs 6 personnes assassinées dont un membre du gouvernement. Selon ce rapport, c’est la première fois depuis le début de la crise qu’un membre du gouverrnement est victime d’une attaque armée ciblée.

Burundi - Cote d’Ivoire – Sécurité

Retour au calme en côte d’ivoire après le coup de colère des militaires

Abidjan, le 9 janvier 2017 (Net Press) . Selon le journal "Jeune Afrique", le pays de Félix Houphouët Boigny connait un retour au calme après qu’une vague de mutinerie eut été observée dans toutes les villes du pays. Le président ivoirien, via son compte Twitter, a appelé ses compatriotes à reprendre le travail après l’accord conclu entre les mutins et le gouvernement ivoirien portant sur l’augmentation de salaires, le payement des primes et indemnités, mais juste avant la signature de cet accord, le ministre de la défense, Alain Richard Donwahi ainsi que sa délégation ont été retenus pendant quelques heures à Bouaké.

Les politiques seraient –ils derrière cette mutinerie ?

La communauté ivoirienne et internationale croyait qu’une main invisible des politiques était derrière pour chasser Ouattara du pouvoir, surtout à l’approche des nominations importantes comme le vice-président, ainsi que le premier ministre. Mais les mutins rejettent en bloc toute récupération politicienne et considère Ouattara comme « père spirituel et que c’est une affaire de famille".

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel

Politique - Sécurité4 mars 2015
|Lettre ouverte

Burundi – Médias – Sécurité25 janvier 2015
|Le directeur de la radio Isanganiro en clandestinité

Comité contre la torture1er décembre 2014
|Observations finales concernant le deuxième rapport périodique du Burundi

Burundi - Politique24 septembre 2014
|DECLARATION DU PARTI CNDD-FDD NO. 007/2014 PAR RAPPORT A LA RECENTE RESOLUTION DU PARLEMENT EUROPEEN SUR LE BURUNDI

Burundi – Droits de l’Homme - Union européenne19 septembre 2014
|Résolution du Parlement européen sur le Burundi, en particulier le cas de Pierre Claver Mbonimpa (2014/2833(RSP))

La commémoration du centenaire de la 1ère guerre mondiale 1914-1918.6 août 2014
|Au delà des limites de notre patience !!!

Administration5 août 2014
|Petite note sur l’arrêté n°1 du 10/6/2014

Opinion28 juillet 2014
| J’OBSERVE ET J’ACCUSE :

Section UPRONA en Belgique : Conférence publique24 mars 2014
|Gouvernance démocratique au Burundi : défis et propositions de solutions.