Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Sécurité8 novembre 2017
|Treize personnes arrêtées pour trafic humain

Burundi – Sécurité 7 novembre 2017
|La police arrête plus de 100 personnes au centre ville de Bujumbura

Burundi - Ouganda – Sécurité 6 novembre 2017
|Deux morts dont le directeur de ligue Iteka dans un accident de roulage en Ouganda

Burundi - Sécurité4 novembre 2017
|Un homme tué à Rugombo

Burundi - Sécurité 3 novembre 2017
|L’immeuble Tropicana Net Café légèrement touché par un incendie

Burundi - Sécurité2 novembre 2017
|Un homme de Rugombo édenté par les Imbonerakure

Burundi –Sécurité 1er novembre 2017
|De l’intifada entre les policiers et militaires dans Cankuzo

Burundi - Sécurité 31 octobre 2017
|Une fillette violée et tuée à Muyinga

Burundi - Sécurité30 octobre 2017
|Des corps sans vie ici et là à travers le pays

Burundi - Justice - Manifestations28 octobre 2017
|Le ministère de l’intérieur fête le retrait du Burundi du statut de Rome

Burundi - Sécurité27 octobre 2017
|Augmentation d’un cran du meurtre des personnes sans défense

Burundi - Sécurité26 octobre 2017
|Le marché de Buterere prend feu

Burundi - Sécurité 25 octobre 2017
|Le ministre Alain Guillaume Bunyoni percute des piétons

Burundi - Sécurité24 octobre 2017
|Découverte de plusieurs cadavres à travers le pays

Burundi - Sécurité23 octobre 2017
|Un homme reçoit des coups et blessures dans la province de Kayanza

Burundi - Anniversaire21 octobre 2017
|La date du 21 octobre fêtée de façon diverse par les Burundais

Burundi - Sécurité20 octobre 2017
|Un corps sans vie retrouvé dans la province de Kayanza

Burundi - Sécurité19 octobre 2017
|Visiblement agressée, une jeune fille perd sa conscience

Burundi - Sécurité18 octobre 2017
|Plus de dérangement dans Rukoko, dixit le porte-parole de l’armée

Burundi - Sécurité17 octobre 2017
|La foudre devient une grande cause d’insécurité dans notre pays

Burundi - Sécurité 16 octobre 2017
|Deux frères abattus par leur grand-mère

Burundi - Sécurité14 octobre 2017
|Après la pluie, le beau temps !

Burundi - Sécurité13 octobre 2017
|Un présumé voleur tué dans la province de Ngozi

Burundi - Sécurité 12 octobre 2017
|Trois personnes tuées dans la plaine de la Rusizi

Burundi - Sécurité11 octobre 2017
|Une tentative de vol qui tourne au vinaigre

Archives

 

 

 



Spécial dialogue des Burundais à Arusha

Burundi - Dialogue : Le co-facilitateur dans le conflit burundais tente de reprendre le dialogue

11 janvier 2017

Bujumbura, le 11 janvier 2017 (Net Press) . C’est officiel, l’ancien président Benjamin William Mkapa a sorti des invitations pour tenter de reprendre le dialogue dans la ville tanzanienne d’Arusha. Selon des informations en provenance de la médiation, ce rendez-vous pourrait avoir lieu le 16 janvier 2017 mais l’on ne connaît pas encore qui sont les invités dans cette séance de la semaine prochaine. La facilitation s’est contentée de demander aux invités de participer.

L’opposition y va en ordre dispersé

L’on se souvient qu’après la sortie médiatique de Mkapa lors de sa récente visite au Burundi, le Cnared, la plateforme de l’opposition radicale vivant essentiellement en exil, l’a récusé et ne le reconnaît plus comme médiateur, selon une déclaration rendue publique au lendemain de cette prise de position. Depuis, elle demande à l’Afrique de l’Est et à l’Union européenne que le co-facilitateur soit supplanté en bonne et due forme pour avoir montré son côté penchant en faveur du régime de Bujumbura.

Aujourd’hui, l’on sent que la donne risque de changer car le Frodebu a déjà annoncé sa participation malgré les "injures" de William Mkapa car pour Léonce Ngendakumana, il faut se présenter et lui dire de vive voix qu’il a insulté les membres de l’opposition. Toute autre participation quasi certaine est celle de l’ancien président Ntibantunganya qui, depuis sa rentrée au Burundi, affiche un comportement différent de celui qu’il adoptait quand il était encore en Europe.

L’on ne peut pas douter sur la présence à Arusha de l’Uprona non reconnu par le gouvernement qui sera représenté probablement par Tatien Sibomana et Evariste Ngayimpenda. Ceux-ci s’y étaient d’ailleurs rendus la fois dernière contre le gré de leur président Charles Nditije. D’autres participations sont de Jacques Bigirimana et d’Agathon Rwasa, qui se réclament tous deux du Fnl et qui se disent tous de l’opposition.

Participation ou positionnement ?

L’opinion pense que ceux qui se réclament membres du Cnared, essentiellement de l’Uprona, du Fnl et du Frodebu, tentent de se positionner en fonction d’un éventuel remaniement ministériel qui sera issu de ce dialogue inclusif. Mais dans ces conditions, la chose ne sera pas facile car les partis satellites du Cndd-Fdd comme l’Uprona d’Abel Gashatsi et le Frodebu Nyakuri de Kefa Nibizi, le tombeur de Jean Minani, Jean de Dieu Mutabazi, etc, lorgneront également sur les places à bénéficier et le pouvoir prendra en compte de leur dévouement envers le Cndd-Fdd, notamment en écartant ceux de leurs formations politiques qui ne sont pas tendres avec le pouvoir de Pierre Nkurunziza.

Faut-il voir dans ces réactions une abdication politique ? C’est également une certaine opinion de la capitale, surtout à l’endroit de Léonce Ngendakumana, vice-président du Frodebu et membre fondateur du Cnared. A travers ses prises de position, il a toujours montré son intransigeance à l’endroit du régime actuel si bien que d’aucuns se sont toujours demandés pourquoi il ne quitte jamais le pays.

Enfin, l’avenir du Cnared s’annonce difficile du moment que ses membres commencent à montrer une fissure au Cndd-Fdd dont l’ambition est de rester au pouvoir jusqu’au retour de Jésus Christ. Mais également, l’on constate que les politiciens burundais sont tellement habitués aux insultes des facilitateurs si bien qu’ils n’entendent pas abandonner des rendez-vous pareils car, ce que fait Mkapa aujourd’hui a été également fait par Nelson Mandela et avant lui, le Mwalimu Julius Nyerere.

Burundi - Sécurité

Des os trouvés dans une fosse commune dans la commune Rusaka

Mwaro, le 11 janvier 2017 (Net Press) . Des ossements de quelques 7 personnes ont été aperçus dans une fosse commune dans la zone Makamba de la commune Rusaka, province de Mwaro. Les informations en provenance de cette commune indiquent que la fosse commune en question se trouvait dans un champ de thé et que l’on voulait y construire une école.

Selon les mêmes informations, ces ossements ont été déterrés sur ordre du chef de zone Makamba, Athanase Mpawenayo. Les habitants de cette localité indiquent qu’il est difficile d’identifier ces personnes mais d’autres informations indépendantes recueillies sur place précisent qu’il s’agit des restes des personnes tuées en 1972. Il y aurait également d’autres ossements dans une fosse commune de Gatare, toujours dans la province de Mwaro

Burundi - Escroquerie

Il se transforme plus qu’un caméléon

Bujumbura, le 11 janvier 2017 (Net Press) . Il s’appelle Jean Baptiste Macumi alias Kaburungu. Cet homme inconnu dans un premier temps s’est retiré de l’anonymat par ses interventions radiophoniques dans plusieurs émissions très populaires des radios Rpa, Isanganiro, Bonesha Fm, Voix de l’Amérique, etc. Selon des informations fournies par le président de l’Aprodh, Pierre Claver Mbonimpa, Kaburungu était un grand défenseur des droits de l’homme.

Plus tard, il a été intimidé par les hommes au pouvoir et a préféré changer de camp, passant ainsi du côté du parti majoritaire et est devenu par le coup membre de la ligue Imbonerakure, des jeunes affiliés au parti au pouvoir. Dans ses interventions, il défendait mordicus les actes posés par le Cndd-Fdd si bien que la plupart des gens ont senti la première "transhumance" de Jean Baptiste Macumi.

Dans ces conditions, des gens pareils se croient très soutenus par des dignitaires et ils finissent par se convaincre que tout leur est permis. C’est ainsi que Kaburungu a commencé à rançonner des populations, des sommes variant entre 10.000 et 200.000 Fbu, arguant qu’il est sous les ordres de Mathias-Joseph Niyonzima dit Kazungu. C’est ainsi que, d’après des informations concordantes, il s’est présenté dans la zone de Kamenge, chez un ténor du parti de l’Aigle dans cette zone et a tenté de l’escroquer lui aussi. C’était la fin de son aventure car il est dans les cachots du service national des renseignements depuis ce 2 janvier 2017. De défenseur des droits de l’homme, il s’est transformé en politicien avant de devenir escroc, pauvre Kaburungu !

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel

Politique - Sécurité4 mars 2015
|Lettre ouverte

Burundi – Médias – Sécurité25 janvier 2015
|Le directeur de la radio Isanganiro en clandestinité

Comité contre la torture1er décembre 2014
|Observations finales concernant le deuxième rapport périodique du Burundi

Burundi - Politique24 septembre 2014
|DECLARATION DU PARTI CNDD-FDD NO. 007/2014 PAR RAPPORT A LA RECENTE RESOLUTION DU PARLEMENT EUROPEEN SUR LE BURUNDI

Burundi – Droits de l’Homme - Union européenne19 septembre 2014
|Résolution du Parlement européen sur le Burundi, en particulier le cas de Pierre Claver Mbonimpa (2014/2833(RSP))

La commémoration du centenaire de la 1ère guerre mondiale 1914-1918.6 août 2014
|Au delà des limites de notre patience !!!

Administration5 août 2014
|Petite note sur l’arrêté n°1 du 10/6/2014

Opinion28 juillet 2014
| J’OBSERVE ET J’ACCUSE :

Section UPRONA en Belgique : Conférence publique24 mars 2014
|Gouvernance démocratique au Burundi : défis et propositions de solutions.