Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Sécurité 13 septembre 2017
|Un proche de Hussein Radjabu interpellé

Burundi - Sécurité12 septembre 2017
|Attaque armée dans Bujumbura rural

Burundi - Sécurité11 septembre 2017
|Des personnes arrêtées par des Imbonerakure au Sud du pays

Burundi - Manifestation9 septembre 2017
|Le pouvoir encore une fois dans la rue pour manifester contre un rapport de l’Onu

Burundi - Sécurité8 septembre 2017
|Brûlé par son épouse, il est sauvé par des voisins

Burundi - Sécurité7 septembre 2017
|Un cadavre retrouvé dans une rivière à Kayanza

Burundi - Dialogue6 septembre 2017
|Après Paris, Edouard Nduwimana se retrouve à Dar Es Salam

Burundi - Sécurité - Opinion5 septembre 2017
|Quand l’insécurité monte d’un cran dans tous les coins

Burundi - Sécurité4 septembre 2017
|Ruyigi, province très avancée en matière de criminalité

Burundi - Sécurité2 septembre 2017
|La protection civile de la police applaudie des deux mains à Kinindo

Burundi - Sécurité1er septembre 2017
|Un policier tue deux personnes à Kirundo

Burundi - Sécurité 31 août 2017
|Vers une demande de permission pour écrire un texto sur le Smartphone

Burundi - Sécurité30 août 2017
|Tuerie au Sud-Ouest, mais également au Nord-Ouest

Burundi - Sécurité 29 août 2017
| Un Imbonerakure blesse à la machette 5 policiers, et 3 personnes civiles

Burundi - Sécurité28 août 2017
|Un homme de 99 ans tué à Ngozi

Burundi - Sécurité 26 août 2017
|La réserve naturelle de la Rukoko sous le coup d’une arrestation

Burundi - Sécurité25 août 2017
|La lecture de la situation sécuritaire au Burundi toujours controversée

Burundi - Sécurité24 août 2017
|Une femme kidnappée sans aucun secours dans la zone de Bwiza

Burundi - Sécurité23 août 2017
|Une personne meurt dans un accident de voiture

Burundi - Sécurité22 août 2017
|Un homme tue sa conjointe pour des raisons de concubinage

Burundi - Sécurité21 août 2017
|L’insécurité monte d’un cran dans plusieurs coins du pays

Burundi - Sécurité 19 août 2017
|Quand la Regideso est pointée du doigt comme origine de l’insécurité

Bujumbura – Sécurité 18 août 2017
|De l’hécatombe sur Bujumbura

Burundi - Sécurité 17 août 2017
|Une personne tuée a Karusi .

Burundi - Sécurité16 août 2017
|La voiture du gouverneur de Bubanza dans une embuscade

Archives

 

 

 



Ministère de la Santé Publique et de la Lutte contre le Sida

AVIS N° MSPLS/EAPHLNP/S/01/2017POUR RELANCER LE RECRUTEMENT D’UN ASSISTANT DE RECHERCHE DE L’ETUDE SUR L’UTILISATION DE NOUVELLES TECHNIQUES POUR LE DIAGNOSTIC DE LA TUBERCULOSE AU BURUNDI

10 février 2017

Projet de la mise en réseau des laboratoires de santé publique des pays de la communauté Est-africaine (East African Public HealthLaboratory Network Project : EAPHLN)

Contexte et justification

La Tuberculose est un problème important de Santé Publique dans le monde et au sein de la communauté Est-Africaine en particulier. En effet les pays qui composent cette communauté à savoir le Kenya ; la Tanzanie ;le Rwanda ; le Burundi et l’Ouganda font tous partie des 22 pays les plus touchés par la Tuberculose dans le monde avec une incidence de 157 à 353 nouveaux cas pour 100,000 habitants Avant la Pandémie du SIDA, l’incidence de la Tuberculose était en déclin dans le monde. Cela s’explique par le fait que la Tuberculose est une maladie guérissable lorsqu’elle est diagnostiquée et traitée à temps. L’arrivée de l’infection à VIH a modifié la réponse au traitement de la Tuberculose et même conduit à l’émergence de souches résistantes au traitement. Il existe actuellement dans le monde, beaucoup de tests pour le diagnostic de la Tuberculose qui pourraient se présenter comme des alternatives valables à la microscopie et à la culture sur milieu de Loweinstein.
Vus les avantages présentés par les nouvelles techniques de diagnostic de la Tuberculose et surtout en cas de coïnfections VIH-Tuberculose, et suivant les recommandations de l’OMS en rapport avec la définition des priorités de recherche en matière de Tuberculose et de coinfection Tuberculose-VIH dans les pays à ressources limitées, l’EAC a jugé impérieux de conduire des études pour évaluer l’efficacité relative de ces techniques dans la région de la communauté est africaine.

OBJECTIF GÉNÉRAL

Evaluer l’impact de l’utilisation de nouvelles techniques sur la santé des patients tuberculeux

OBJECTIFS SPÉCIFIQUES

- Déterminer la valeur diagnostique de nouvelles techniques de diagnostic de la Tuberculose vs la microscopie ordinaire

- Déterminer l’efficacité, l’efficience et l’acceptabilité de nouvelles techniques de diagnostics de la Tuberculose.

- Evaluer les connaissances des prestataires de soins avant et après l’introduction de ces nouvelles techniques.

- Identifier les facteurs socioéconomiques liés à la survenue des cas de Tuberculose et des cas de tuberculose multirésistante.

- Etablir la relation entre la détection des cas de Tuberculose et la présence de facteurs d’exposition

- Etablir le meilleur algorithme pour le traitement de la Tuberculose

CONDITIONS EXIGEES

- Etre de nationalité Burundaise

- Disposer d’un diplôme de médecine générale et d’une maîtrise en santé publique

- Justifier d’une expérience d’au moins un an dans le domaine de la recherche

- Avoir une maîtrise documentée de la langue anglaise

- Avoir des compétences suffisantes en informatique (Word ; Excel ; SPSS ;Epi Info)

- Etre prêt à travailler sur terrain

- Avoir un esprit d’équipe

- Etre disponible immédiatement.

TACHES SPECIFIQUES AU POSTE

- Suivre au quotidien le recrutement des patients pour l’étude

- Suivre au quotidien le recrutement des patients pour l’étude

- S’assurer que les différents échantillons sont récoltés suivant le protocole

- Assurer la bonne conservation des échantillons

- Coordonner les activités d’étiquetage des différents échantillons

- Faciliter le transport des échantillons du site vers le laboratoire de référence

- Faire au quotidien la récolte des données à l’aide de l’outil informatique

- Adresser mensuellement un rapport circonstancié sur le déroulement des activités aux investigateurs de l’étude

- Faire l’analyse des différentes données récoltées dans le cadre de l’étude avec le statisticien

- Faire le rapport général de l’étude en langue française et en langue anglaise

- Coordonner les activités des différentes équipes déployées sur terrain dans les sites satellites et non satellites

- Faciliter le déroulement de toutes les activités recommandées par la hiérarchie en rapport le déroulement de l’étude.

DUREE DU CONTRAT

L’assistant de recherche sera recruté pour une année reconductible jusqu’à la fin du projet sur base des performances affichées.

MODALITES DE SELECTION

La sélection sera effectuée par le MSPLS à travers une commission désignée à cet effet. Une grille de sélection des dossiers sera élaborée et seuls les candidats qui atteindront le score de 70% pourront participer à une interview. A l’issue du processus, le candidat placé en première position sera appelé à négocier le contrat.

VII COMPOSITION DU DOSSIER, LIEU ET ADRESSE DE SOUMISSION DES CANDIDATURES

Le dossier de candidature constitué de (i) la lettre de motivation (ii) un curriculum vitae (remettre les attestations des services rendus) est à adresser au Directeur Général des Ressources du Ministère de la Santé Publique et de la Lutte contre le Sida.

Les dossiers de candidature ainsi constitués, placé dans une enveloppe avec mention

« Candidature au poste d’assistant de recherche sur les techniques de diagnostic de la TB »

A l’attention du Directeur Général des ressources,

A N’OUIVRIR QU’EN SEANCE D’OUVERTURE EN DATE DU 03/03/2017 », doivent être déposés au plus tard le 03/03/2017 à 10 heures, heures locales à l’adresse suivante :

Secrétariat de la Direction Générale des Ressources

Ministère de la Santé et de la Lutte contre le SIDA

BP : 1820 BUJUMBURA,

Avenue Pierre NGENDANDUMWE4

Tél : (0257) 22 27 63 04/22 27 63 07/08

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel

Politique - Sécurité4 mars 2015
|Lettre ouverte

Burundi – Médias – Sécurité25 janvier 2015
|Le directeur de la radio Isanganiro en clandestinité

Comité contre la torture1er décembre 2014
|Observations finales concernant le deuxième rapport périodique du Burundi

Burundi - Politique24 septembre 2014
|DECLARATION DU PARTI CNDD-FDD NO. 007/2014 PAR RAPPORT A LA RECENTE RESOLUTION DU PARLEMENT EUROPEEN SUR LE BURUNDI

Burundi – Droits de l’Homme - Union européenne19 septembre 2014
|Résolution du Parlement européen sur le Burundi, en particulier le cas de Pierre Claver Mbonimpa (2014/2833(RSP))

La commémoration du centenaire de la 1ère guerre mondiale 1914-1918.6 août 2014
|Au delà des limites de notre patience !!!

Administration5 août 2014
|Petite note sur l’arrêté n°1 du 10/6/2014

Opinion28 juillet 2014
| J’OBSERVE ET J’ACCUSE :

Section UPRONA en Belgique : Conférence publique24 mars 2014
|Gouvernance démocratique au Burundi : défis et propositions de solutions.

Burundi - Parti Politique7 février 2014
|Lettre de l’Honorable Bonaventure Niyoyankana au Ministre de l’Intérieur