Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Sécurité 9 janvier 2018
|Patrick Giramahoro, un journaliste de la Rtnb arrêté à Jabe

Burundi - Sécurité8 janvier 2018
|La police met la main sur plusieurs criminels

Burundi - Sécurité6 janvier 2018
|Deux personnes tuées à la frontière burundo-tanzanienne

Burundi - Sécurité 5 janvier 2018
|Une découverte d’un nourrisson sans vie à Rumonge

Burundi - Sécurité 4 janvier 2018
|Quatre présumés malfaiteurs ont été interpellés à Musaga

Burundi - Rdc - Sécurité 3 janvier 2018
|Un refus de collaboration suivi de la suspension de l’aide par le Hcr

Burundi - Sécurité 2 janvier 2018
|Les proches d’Agathon Rwasa en phase d’arrestations systématiques

Burundi - Nouvel An1er janvier 2018
|Bonne année : passage d’une année à l’autre sans enthousiasme

Burundi - Sécurité 30 décembre 2017
|Une policière tuée par son domestique

Burundi - Sécurité29 décembre 2017
|Un jeune Imbonerakure trouve la mort dans la province de Muyinga

Burundi - Sécurité28 décembre 2017
|Kiremba : pour n’avoir pas donné à manger, une mère a été assassinée par son fils

Burundi - Justice27 décembre 2017
|Un administratif accusé de « viol » sous les verrous

Burundi - Sécurité 26 décembre 2017
|Et quand la charité commence ailleurs !

Burundi - Sécurité25 décembre 2017
|Un véhicule se renverse dans les hauteurs de Bujumbura

Burundi - Sécurité 23 décembre 2017
|Au-delà des arrestations !

Burundi - Médias - Sécurité22 décembre 2017
|Où peut-il être 17 mois plus tard ?

Burundi - Australie - Sécurité21 décembre 2017
|Un Burundais meurt noyé en Australie

Burundi - Sécurité20 décembre 2017
|Un élève arrêté dans Bujumbura rural pour vol d’arme à feu

Burundi - Sécurité19 décembre 2017
|Des militants proches d’Agathon Rwasa arrêtés

Burundi - Sécurité18 décembre 2017
|Un militaire tanzanien trouve la mort sur le sol burundais

Burundi - Politique 16 décembre 2017
|L’après Nkokora !

Burundi - Sécurité15 décembre 2017
|Deux personnes fauchées par la police dans Bubanza

Burundi - Sécurité14 décembre 2017
|Quand la justice populaire parle d’elle même

Burundi - Politique13 décembre 2017
|Spécial "Journée du 12 décembre !"

Burundi - Sécurité 12 décembre 2017
|Découverte d’un cadavre dans la commune de Mugamba

Archives

 

 

 



Burundi - Politique

L’action de Benjamin Mkapa n’est plus bénie sur Bujumbura

18 février 2017

Bujumbura, le 18 février 2017 (Net Press) . Quinze associations sans but lucratif en l’occurrence, Codip, Ligue Izere, Mac, Ajap, Falcon +, Apjaad …, sont descendues dans les rues de Bujumbura pour protester contre, selon elles, la mauvaise organisation des négociations qui se tiennent sur le sol tanzanien.

Le représentant de ces organisations, Gilbert Bécaud Njangwa, indique que le facilitateur William Benjamin Mkapa a failli à sa mission en invitant les éléments violents qui ont commandités les manifestations anti 3eme mandant du président Pierre Nkurunziza et la tentative du coup d’Etat manqué du 13 mai 2015. Pour Njangwa, nulle part au monde entier un gouvernement mis en place démocratiquement n’a négocié avec les éléments qui ont tenté de s’emparer du pouvoir.

Et comme le gouvernement du Burundi a signé avec la Tanzanie un protocole d’échange des criminels, Njangwa plaide pour que les présumés criminels qui sont dans les assises d’Arusha soient traqués et extradés sur Bujumbura pour qu’ils répondent devant la justice burundaise. Njangwa soutient les dialogues inter burundais et au pays car une large majorité de la population ne peut pas participer aux négociations en terre tanzanienne. Il s’en prend aux hauts fonctionnaires onusiens qui, de concert avec la ligue Iteka, ont rédigé des rapports qui ternissent l’image du pays et qui, de surcroît, ont pris part à ces assises.

Pour lui donc, cela constitue une violation fragrante de la souveraineté du pays et pour cela, il demande au facilitateur Benjamin William Mkapa d’organiser des négociations qui écartent les éléments violents qui sont derrière la déstabilisations de la paix et de la tranquillité du pays

Burundi - Société

Vers le rapatriement des femmes et filles vendues dans les monarchies petro – dollars

Bujumbura, le 18 février 2017 (Net Press) . A l’occasion de la célébration d’une journée internationale des migrants et la célébration de 65eme anniversaire de l’organisation internationale des migrants, la rédaction s’est entretenue avec le ministre des relations extérieure et de la coopération internationale, Alain Aimé Nyamitwe, sur la question de savoir si le ministère est au courant du trafic des personnes à destination dans les monarchies petro-dollars

Alain Aimé Nyamitwe indique que le ministère est au courant de ce trafic qu’il qualifie de honteux et que le ministère est en train de négocier avec les diplomaties de ces pays pour le rapatriement volontaire des personnes vendues dans ces pays.

Burundi - Belgique - Justice

Un Burundais intègre le barreau de Bruxelles

Bruxelles, le 18 février 2017 (Net Press) . Il s’agit de Me Armel Niyongere qui vient d’intégrer le barreau de Bruxelles, une information qui a plu d’abord au concerné, puis à ses supporters, surtout ceux qui ont des dossiers - plus ou moins 110 - avec le gouvernement burundais que Me Armel Niyonggere entend soumettre, en compagnie d’autres avocats burundais, français et belges, au cabinet du procureur de la cour pénale internationale.

Pour le gouvernement du Burundi, c’est une mauvaise nouvelle car il était sur le point de radier définitivement trois avocats du barreau de Bujumbura, dont Armel Niyongere, mais il se rend compte qu’il poursuivra son œuvre commencée depuis l’éclatement de la crise politico-sécuritaire en avril 2015 en tant qu’avocat membre d’un barreau qui échappe au contrôle des autorités judiciaires burundaises.

Rappelons que le même gouvernement a tenté de phagocyter toutes les activités de cet activiste des droits de l’homme, en suspendant le fonctionnement de l’association chrétienne contre l’abolition de la torture, Acat-Burundi et de la campagne Sos-Torture qui sont toutes les deux animées par l’avocat Armel Niyongere.

Burundi - Tanzanie - Politique

Le dialogue se poursuit sans délégation du gouvernement

Arusha, le 18 février 2017 (Net Press) . Le dialogue se poursuit en Tanzanie sans la présence du gouvernement mais ce dernier, qui ne s’avoue pas vaincu, a demandé, via l’ambassade du Burundi en Tanzanie, que ceux qui sont recherchés par la justice et qui se trouvent à Arusha soient arrêtés puis extradés à Bujumbura.

Même si aucun nom n’est inscrit dans cette correspondance, plusieurs sources d’informations semblent confirmer qu’il s’agit principalement des membres du Cnared, la plateforme des partis d’opposition radicale qui vit en exil, principalement en Belgique. Ce serait d’ailleurs l’une des raisons qui poussent Bujumbura à s’en prendre régulièrement à la Belgique.

De son côté, le facilitateur tranquillise ces Burundais qui participent à ce dialogue et leur garantit que rien ne leur arrivera tout au long de leur séjour dans cette ville d’Arusha. Les travaux devraient prendre fin ce 19 février 2017 au terme desquels un document des résolutions du dialogue sera rendu public.

Burundi - Ouganda - Réfugiés

Le gouvernement ougandais change de position

Kampala, le 18 février 2017 (Net Press) . Après le passage du ministre de l’intérieur en Ouganda et dans le camp des réfugiés de Nakivale, le gouvernement ougandais, via la ministre de l’aide humanitaire, Hilary Onek, avait indiqué qu’il y avait une lueur d’espoir au Burundi avec le dialogue d’Arusha et que les Burundais devaient penser à rentrer. Elle avait précisé le 14 février 2017, en compagnie du ministre Burundais de l’intérieur et de la formation patriotique, Pascal Barandagiye, qu’il n’y aura pas de rapatriement forcé mais que ceux qui voudront rester en Ouganda vont se diriger à l’immigration qui accordera trois mois supplémentaires de séjour.

Ce 17 février 2017, une autre décision est sortie, par cette fois-ci la primature de ce pays, qui indique que le gouvernement n’entend pas rapatrier les Burundais tant que leurs problèmes ne sont pas encore résolus. Il s’engage également à continuer à accueillir d’autres réfugiés burundais aussi longtemps que les conditions dans lesquelles ils vivent les poussent à quitter leur pays.

Burundi - Gambie –Politique

La Gambie soufre ces 52eme bougie

Banjul, le 18 février 2017 (Net Press) . La Gambie célèbre son 52eme anniversaire d’indépendance et la prise de fonctions du nouveau président Adama Barrow, des cérémonies qui ont vu la participation des chefs d’Etat de la communauté de l’Afrique de l’ouest. Dans son discours, le président Adama Barrow a indiqué qu’il veut une Gambie démocratique laïque.

Sur un autre chapitre, le président Zimbabwéen Robert Mugabe a été désigné dernièrement par son parti Zanu Pf comme candidat aux présidentielles de 2018 lors d’un meeting dans la localité de Buhera au sud est du pays. La première dame, Grace Mugabe, a indiqué que le président Robert Mugabe est une personnalité populaire qui a sauvé le pays aux mains des griffes des colonisateurs , et qui va remporter le rendez – vous de 2018 pour gouverner jusqu’à sa tombe.

De l’autre côté de l’Océan atlantique, au pays de Donald Trump, des milieux de Mexicains ont protesté contre la construction du mur aux frontières entre les Etats-Unis d’Amérique et le Mexique et que cela constitue le symbole de la haine, des manifestations ont embrassé même la ville de Tijuan à San Diego. Rappelons que Donal Trump est un président qui est ouvertement soutenu par le Ku Klux Klan, une organisation qui terrorise les gens de couleur aux Etats-Unis.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel

Politique - Sécurité4 mars 2015
|Lettre ouverte

Burundi – Médias – Sécurité25 janvier 2015
|Le directeur de la radio Isanganiro en clandestinité

Comité contre la torture1er décembre 2014
|Observations finales concernant le deuxième rapport périodique du Burundi

Burundi - Politique24 septembre 2014
|DECLARATION DU PARTI CNDD-FDD NO. 007/2014 PAR RAPPORT A LA RECENTE RESOLUTION DU PARLEMENT EUROPEEN SUR LE BURUNDI

Burundi – Droits de l’Homme - Union européenne19 septembre 2014
|Résolution du Parlement européen sur le Burundi, en particulier le cas de Pierre Claver Mbonimpa (2014/2833(RSP))

La commémoration du centenaire de la 1ère guerre mondiale 1914-1918.6 août 2014
|Au delà des limites de notre patience !!!

Administration5 août 2014
|Petite note sur l’arrêté n°1 du 10/6/2014

Opinion28 juillet 2014
| J’OBSERVE ET J’ACCUSE :

Section UPRONA en Belgique : Conférence publique24 mars 2014
|Gouvernance démocratique au Burundi : défis et propositions de solutions.