Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Belgique - Coopération11 novembre 2017
|La semaine belge annulée à la dernière minute

Burundi - Sécurité10 novembre 2017
|Deux bandits de Mutakura arrêtés par les militaires frappés comme Jésus Christ sur la croix

Burundi - Environnement - Sécurité9 novembre 2017
|Une foudre fait parler d’elle dans la province de Muramvya

Burundi - Sécurité8 novembre 2017
|Treize personnes arrêtées pour trafic humain

Burundi – Sécurité 7 novembre 2017
|La police arrête plus de 100 personnes au centre ville de Bujumbura

Burundi - Ouganda – Sécurité 6 novembre 2017
|Deux morts dont le directeur de ligue Iteka dans un accident de roulage en Ouganda

Burundi - Sécurité4 novembre 2017
|Un homme tué à Rugombo

Burundi - Sécurité 3 novembre 2017
|L’immeuble Tropicana Net Café légèrement touché par un incendie

Burundi - Sécurité2 novembre 2017
|Un homme de Rugombo édenté par les Imbonerakure

Burundi –Sécurité 1er novembre 2017
|De l’intifada entre les policiers et militaires dans Cankuzo

Burundi - Sécurité 31 octobre 2017
|Une fillette violée et tuée à Muyinga

Burundi - Sécurité30 octobre 2017
|Des corps sans vie ici et là à travers le pays

Burundi - Justice - Manifestations28 octobre 2017
|Le ministère de l’intérieur fête le retrait du Burundi du statut de Rome

Burundi - Sécurité27 octobre 2017
|Augmentation d’un cran du meurtre des personnes sans défense

Burundi - Sécurité26 octobre 2017
|Le marché de Buterere prend feu

Burundi - Sécurité 25 octobre 2017
|Le ministre Alain Guillaume Bunyoni percute des piétons

Burundi - Sécurité24 octobre 2017
|Découverte de plusieurs cadavres à travers le pays

Burundi - Sécurité23 octobre 2017
|Un homme reçoit des coups et blessures dans la province de Kayanza

Burundi - Anniversaire21 octobre 2017
|La date du 21 octobre fêtée de façon diverse par les Burundais

Burundi - Sécurité20 octobre 2017
|Un corps sans vie retrouvé dans la province de Kayanza

Burundi - Sécurité19 octobre 2017
|Visiblement agressée, une jeune fille perd sa conscience

Burundi - Sécurité18 octobre 2017
|Plus de dérangement dans Rukoko, dixit le porte-parole de l’armée

Burundi - Sécurité17 octobre 2017
|La foudre devient une grande cause d’insécurité dans notre pays

Burundi - Sécurité 16 octobre 2017
|Deux frères abattus par leur grand-mère

Burundi - Sécurité14 octobre 2017
|Après la pluie, le beau temps !

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité Routière

Quand la police anti-émeute perturbe la sécurité routière

24 février 2017

Bujumbura, le 24 février 2017 (Net Press) . Ce matin, vers 10 heures, la sécurité routière a été sérieusement perturbée par la police anti-émeute, qui faisait son sport de cross dans les rues du centre de la capitale. Ceux qui ont aperçu pour la première fois ces éléments de la police, ils se dirigeaient vers la zone Kanyosha, sur la route Bujumbura - Rumonge.

Quelques minutes plus tard, ils ont investi la chaussée du prince Louis Rwagasore, certains d’entre eux habillés de branches d’arbres. Ils chantaient haut et fort et cette présence inhabituelle poussait les automobilistes à s’arrêter pour que ces éléments dégagent la route, ce qui a causé un embouteillage sans précédent au centre-ville.

Ceux qui ont vu ces policiers se sont posés la question de savoir pour quoi ils ont ciblé le centre-ville pour faire une telle démonstration de force alors qu’il y a des montagnes praticables pour un tel sport. Certains ont indiqué qu’il s’agit d’une forme d’intimidation à l’endroit de la population citadine qui ne demandait en somme que le passage pour aller vaquer à ses occupations quotidiennes et ce ne sont pas les chauffeurs de bus de transport en commun qui diront le contraire.

Burundi - Politique

Le parti Msd s’interroge !

Bujumbura, le 24 février 2017 (Net Press) . La formation politique dirigée par Alexis Sinduhije, qui n’a pas participé à la récente session de dialogue d’Arusha du 16 au 19 février 2017 pour des raisons qu’elle a toujours exprimées, a décidé de formuler des observations ce 24 février 2017 à l’endroit du médiateur pour qu’il les présente au prochain sommet des chefs d’Etat de la communauté est-africaine.

En effet, à voir la déclaration du facilitateur Mkapa, elle témoigne d’une ahurissante méconnaissance de la nature de la crise actuelle et d’une appréciation erronée des sentiments des protagonistes dans la crise et dans le pire des cas, d’un penchant mal caché pour le régime de Pierre Nkurunziza.

Le secrétaire général de ce parti, François Nyamoya, qui a rédigé le communiqué, estime que le Msd a du mal à croire que "les participants", autres que le Cndd-Fdd, ont pu réellement reconnaître "que la crise actuelle est bien enracinée dans les désaccords d’ordre historique et politique", "que des progrès notables ont été enregistrés dans la création des conditions d’un dialogue constructif" ; ou qu’ils "ont pris acte des changements constitutionnels proposés (et reconnus), le droit souverain du Burundi à entreprendre de tels changements".

Par ailleurs, le Msd est surpris que le facilitateur ait déclaré qu’il y a un consensus général sur les questions de fonds, avant même que ces questions ne soient discutées par les parties concernées. Pour lui, le facilitateur a conclu le dialogue avant qu’il n’ait commencé. Il dit qu’il ne peut pas cautionner cette déclaration, mais qu’il a détaillé et explicité toutes ces observations au médiateur et lui a exprimé sa crainte que le processus de dialogue mené dans ces conditions par l’actuelle facilitation ne soit définitivement hypothéqué, et lui a demandé de bien vouloir transmettre cette crainte aux chefs d’Etat de la communauté est-africaine.

Burundi - Santé

Le paludisme : vers l’épidémie dans ce pays ?

Bujumbura, le 24 février 2017 (Net Press) . C’est l’inquiétude généralisée au regard de la montée des statistiques des personnes qui sont atteintes de la malaria et qui meurent dans le pays, plus de 100 depuis le début de l’année. Le président de l’association de lutte contre la malaria, Aluma, Albert Mbonerane, a fait part lui aussi de son inquiétude face à l’évolution de cette maladie ces dernières semaines au Burundi.

C’est dans ce contexte que la ministre de la santé publique et de lutte contre le Sida, Dr. Josiane Nijimbere, était l’invitée hier 23 février 2017 aux questions orales des représentants du peuple dans l’hémicycle de Kigobe. Elle a indiqué que les effectifs de cette maladie ont diminué dans l’ordre de 20%.

Cependant, dans l’optique de lutter contre cette maladie, le ministère concerné a envoyé sur terrain des équipes de sensibilisation dans les directions sanitaires de Kirundo, de Karusi, et de Muyinga qui sont les plus menacées. Elle a indiqué qu’il n’est pas encore temps de déclarer que la malaria est une épidémie mais que si les effectifs continuent à augmenter, une ordonnance ministérielle d’urgence sera signée afin de permettre l’entrée gratuite du médicament dit "Quartem".

Burundi - Education

Des réclamations ici et là dans le pays et dans le secteur éducatif

Muramvya, le 24 février 2017 (Net Press) . Les élèves du lycée de Muramvya ont boudé les salles de classes ce matin et ont préféré se rassembler au terrain de basketball, situé à quelques mètres de la maison du roi Mwambutsa. Ils ont refusé de manger car ils estiment que la quantité du riz est insuffisante. Les élèves externes et les enseignants se présentent mais restent là sans rien faire et ils attendent qu’une solution soit trouvée.

Une grève similaire avait été observée à cette même école il y a 34 ans et pour des raisons similaires, ce qui a vite trouvé une solution mais d’autres sanctions plus contraignantes ont été imposées à ces adolescents, qui obtempéraient volontiers car le ventre était rempli.

Sous d’autres cieux, les enseignants de l’école indépendante à Bujumbura ont observé une grève hier pendant quelques heures. Ils réclamaient l’augmentation de salaire en fonction des décisions de la dernière assemblée générale des parents.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel

Politique - Sécurité4 mars 2015
|Lettre ouverte

Burundi – Médias – Sécurité25 janvier 2015
|Le directeur de la radio Isanganiro en clandestinité

Comité contre la torture1er décembre 2014
|Observations finales concernant le deuxième rapport périodique du Burundi

Burundi - Politique24 septembre 2014
|DECLARATION DU PARTI CNDD-FDD NO. 007/2014 PAR RAPPORT A LA RECENTE RESOLUTION DU PARLEMENT EUROPEEN SUR LE BURUNDI

Burundi – Droits de l’Homme - Union européenne19 septembre 2014
|Résolution du Parlement européen sur le Burundi, en particulier le cas de Pierre Claver Mbonimpa (2014/2833(RSP))

La commémoration du centenaire de la 1ère guerre mondiale 1914-1918.6 août 2014
|Au delà des limites de notre patience !!!

Administration5 août 2014
|Petite note sur l’arrêté n°1 du 10/6/2014

Opinion28 juillet 2014
| J’OBSERVE ET J’ACCUSE :

Section UPRONA en Belgique : Conférence publique24 mars 2014
|Gouvernance démocratique au Burundi : défis et propositions de solutions.