Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Sécurité 13 septembre 2017
|Un proche de Hussein Radjabu interpellé

Burundi - Sécurité12 septembre 2017
|Attaque armée dans Bujumbura rural

Burundi - Sécurité11 septembre 2017
|Des personnes arrêtées par des Imbonerakure au Sud du pays

Burundi - Manifestation9 septembre 2017
|Le pouvoir encore une fois dans la rue pour manifester contre un rapport de l’Onu

Burundi - Sécurité8 septembre 2017
|Brûlé par son épouse, il est sauvé par des voisins

Burundi - Sécurité7 septembre 2017
|Un cadavre retrouvé dans une rivière à Kayanza

Burundi - Dialogue6 septembre 2017
|Après Paris, Edouard Nduwimana se retrouve à Dar Es Salam

Burundi - Sécurité - Opinion5 septembre 2017
|Quand l’insécurité monte d’un cran dans tous les coins

Burundi - Sécurité4 septembre 2017
|Ruyigi, province très avancée en matière de criminalité

Burundi - Sécurité2 septembre 2017
|La protection civile de la police applaudie des deux mains à Kinindo

Burundi - Sécurité1er septembre 2017
|Un policier tue deux personnes à Kirundo

Burundi - Sécurité 31 août 2017
|Vers une demande de permission pour écrire un texto sur le Smartphone

Burundi - Sécurité30 août 2017
|Tuerie au Sud-Ouest, mais également au Nord-Ouest

Burundi - Sécurité 29 août 2017
| Un Imbonerakure blesse à la machette 5 policiers, et 3 personnes civiles

Burundi - Sécurité28 août 2017
|Un homme de 99 ans tué à Ngozi

Burundi - Sécurité 26 août 2017
|La réserve naturelle de la Rukoko sous le coup d’une arrestation

Burundi - Sécurité25 août 2017
|La lecture de la situation sécuritaire au Burundi toujours controversée

Burundi - Sécurité24 août 2017
|Une femme kidnappée sans aucun secours dans la zone de Bwiza

Burundi - Sécurité23 août 2017
|Une personne meurt dans un accident de voiture

Burundi - Sécurité22 août 2017
|Un homme tue sa conjointe pour des raisons de concubinage

Burundi - Sécurité21 août 2017
|L’insécurité monte d’un cran dans plusieurs coins du pays

Burundi - Sécurité 19 août 2017
|Quand la Regideso est pointée du doigt comme origine de l’insécurité

Bujumbura – Sécurité 18 août 2017
|De l’hécatombe sur Bujumbura

Burundi - Sécurité 17 août 2017
|Une personne tuée a Karusi .

Burundi - Sécurité16 août 2017
|La voiture du gouverneur de Bubanza dans une embuscade

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

Rugombo sous le joug de tous les démons du monde

6 mars 2017

Cibitoke, le 6 mars 2017 (Net Press) . Une large majorité de l’opinion reconnaît la commune de Rugombo dans la province de Cibitoke comme une circonscription sous le joug de tous les démons du monde. L’on en veut pour preuve que l’administrateur de cette commune n’hésite pas à emprisonner les détenus dans des containers, des rafles de tous les jours des opposants, emprisonnés ou tués, des Rwandais sommés de quitter le sol burundais, de membres de la ligue des jeunes du parti présidentiel (Imbonerakure ) qui sèment la peur et la zizanie.

Un assassinat truffé des confusions s’est produit ce dimanche 5 mars 2017 dans cette localité , où un jeune serveur de 14 ans dans un bar dit chez Ciza, a été égorgé dans l’une des toilettes de ce bistrot. Les autorités administratives et policières se convergent que ce jeune homme aurait été égorgé par les malfaiteurs en le confondant avec son patron. Des sources sur place ne comprennent pas comment les enquêtes se font rapidement et qu’un jeune homme de 14 ans puisse être confondu avec son patron.

Sur un autre chapitre, un refuge sous une autre facette se fait dans les monarchies pétrodollars où les jeunes femmes vendues dernièrement et par la suite traitées comme des bêtes, qui ont refusé d’effectuer le travail qui leur a été proposé, ont trouvé refuge au ministère koweitien de l’intérieur. Le président de la fédération nationale des associations engagées dans le domaine de l’enfance (Fenadeb), Jacques Nshimirimana, indique que les passeports confisqués par leurs employeurs sont en cours d’être livrés au ministère de l’intérieur et lance un appel vibrant au ministère burundais des relations extérieures ainsi que la commission nationale des droits de l’homme (Cnidh) de procéder au rapatriement de ces jeunes filles.

Burundi - Politique

Un autre politicien rentre sans fanfare ni trompette

Bujumbura, le 6 mars 2017 (Net Press) . Il s’agit de Félix Ndayisenga, ancien ambassadeur du Burundi en Belgique qui a atterri sur Bujumbura ce dimanche soir en provenance de Bruxelles. N’eût été la présence de ces journalistes, encore une fois eux, il aurait aimé rentrer en toute discrétion. Selon des informations concordantes, il avait basculé dans le camp de la fronde du parti Cndd –Fdd il aurait accueilli dans son domicile bruxellois les deux frondeurs de première heure, l’ancien 2eme vice-président de la République Gervais Rufyikiri et l’ancien président de la chambre basse du parlement burundais, Pie Ntavyohanyuma.

En effet, il affirme haut et fort que sa rentrée n’a pas de caractère politique, jure sur tous les toits qu’il ne collabore pas avec Hussein Radjabu alors que par le passé, il se présentait à Arusha pour le compte de l’ancien homme fort du Cndd-Fdd. Malgré cela, il affirme qu’il a divorcé d’avec le Cnared depuis plus d’une année avant de déclarer qu’il est toujours membre du Cndd-Fdd. Cela laisse croire qu’il a abandonné ses anciens collaborateurs, dont les membres du Cnared et Hussein Radjabu, ce qui fait dire à une certaine opinion que de telles personnes sont en réalité des émissaires du parti au pouvoir.

Il vient de rentrer quelques jours après que d’autres responsables politiques eurent décidé de rentrer sur Bujumbura, ce qui a toujours intrigué l’opinion de Bujumbura qui a toujours appris, impuissante, que le Cnared ne tient pas aussi debout qu’il le fait croire.

Burundi - Sécurité Alimentaire

"Il n’y a aucun Burundais qui est mort de la faim", dixit le président Nkurunziza

Kirundo, le 6 mars 2017 (Net Press) . Lors de l’inauguration des travaux d’aménagement du marais de Nyavyamo en commune et province de Kirundo, un projet d’appui aux infrastructures rurales de la région de Bugesera financé par la Banque Africaine de développement (Bad), le président de la République du Burundi, Pierre Nkurunziza, a indiqué que malgré la crise alimentaire que traverse le pays due au changement climatique, le peuple burundais devrait prier car il n’y a aucun Burundais qui est mort de la faim.

Parallèlement, malgré les crises sociopolitiques et alimentaires que traverse le Burundi depuis l’accession controverse du président Pierre Nkurunziza à la 3eme législature, les sportifs continuent à redonner l’image du Burundi. En témoigne que l’équipe de judo a remporté le 11eme championnat de la communauté de l’Afrique de l’est tenu ce weekend sur le sol tanzanien (Zanzibar). Les judokas burundais ont raflé 6 médailles d’or , 5 médailles d’argent et 7 médailles de bronze et l’équipe kenyane vient en 2eme position avec 5 médailles d’or, 5 médailles d’argent et 7 médailles de Bronze et enfin le dernier est l’équipe de Zanzibar qui a remporté 2 médailles d’or, 5 médailles d’argent et 1 médaille de bronze

Burundi - Politique

Première déclaration de la nouvelle équipe du Cnared

Bruxelles, le 6 mars 2017 (Net Press) . La nouvelle direction du Cnared vient de rendre publique ce 5 mars 2017 une déclaration qui indique que le nouveau bureau du Cnared est composé de Charles Nditije, Président, de Chauvineau Mugwengezo, premier vice-président, de Onésime Nduwimana, deuxième vice-président et d’Anicet Niyonkuru, Secrétaire Exécutif. Les autres membres prévus par le règlement d’ordre intérieur seront mis en place progressivement.

Tout en saluant le bilan de l’équipe sortante, les nouveaux dirigeants s’engagent à redoubler d’efforts pour faire triompher les objectifs du Cnared. Il s’engage également à entrer en contact avec toutes les forces vives de la Nation, de l’intérieur comme de l’extérieur pour créer plus de cohésion afin d’atteindre cet objectif et d’asseoir une société démocratique qui tourne la page à toutes sortes de clivages dans ce pays.

Selon toujours le communiqué, la nouvelle équipe est résolument engagée dans le dialogue inclusif, seule voie de recouvrer la paix dans ce pays. Le Cnared en profite pour saluer les efforts de la sous-région, de l’Union africaine ; des Nations Unies et des autres partenaires dans leurs efforts pour aider le peuple burundais à retrouver la paix.

A cet effet, la plateforme de l’opposition radicale fait un appel vibrant aux chefs d’Etat de l’Eac qui vont se réunir de prendre des décisions qu’impose la situation politico-sécuritaire et économique du Burundi pour qu’il y ait la paix au Burundi d’abord, que cette situation n’embrase pas la sous-région ensuite.

Burundi - Droits de l’Homme

La campagne Sos-Torture sort son rapport n° 64

Bujumbura, le 6 mars 2017 (Net Press) . Il couvre la période du 25 février au 4 mars 2017 concernant les violations massives des droits de l’homme et trouve qu’il y a eu 46 arrestations lors de la période sous étude. Parmi celles-ci, 35 personnes sont de nationalité rwandaise, victimes des relations tendues entre les autorités rwandaises et burundaises.

Des actes de violences des miliciens du Cndd-Fdd restent remarquables sur terrain et ces derniers s’arrogent le droit d’arrêter des personnes avec la bénédiction des autorités administratives et sécuritaires. La campagne Sos-Torture a pu également répertorier des cas d’assassinats dont deux victimes du lynchage orchestré par de jeunes Imbonerakure à Ruyigi, à l’Est du pays. Il évoque des conditions inhumaines de détention des enfants mineurs dans un container en commune Rugombo de la province Cibitoke. Sos-Torture s’inquiète également de la procédure engagée par la commission vérité et réconciliation en ce contexte actuel de crise politique et sécuritaire.

Burundi - Droits de l’Homme

La Ligue Iteka sort rapport mensuel de février 2017

Bujumbura, le 6 mars 2017 (Net Press) . Il couvre les activités du mois de février 2017 et trouve qu’au moins 21 personnes ont été tuées, 5 portées disparues, 43 torturées, 118 arrêtées arbitrairement, 23 blessées et 6 personnes victimes des violations basées sur le genre. Comme auparavant, la ligue Iteka trouve que parmi les auteurs, il y a des policiers, des agents de renseignement et des jeunes Imbonerakure du Cndd-Fdd.

Le phénomène de cadavre est évoqué dans ce rapport car au moins 17 corps sans vie ont été enregistrés. Il relève toujours des cas d’arrestations et de tortures qui ciblent des présumés opposants au 3ème mandat de Pierre Nkurunziza, notamment des membres du parti Fnl proches d’Agathon Rwasa, des militaires ex-Fab, des prisonniers et des habitants des zones dites contestataires du troisième mandat.

Il dénonce une justice de deux poids deux mesures qui frappe fort les opposants, des Burundais qui continuent de fuir le pays suite aux actes d’intimidation faits par les Imbonerakure et à la famine à destination de la Tanzanie. Enfin, ce rapport émet des recommandations qui sont dirigées à l’endroit des différents partenaires susceptibles d’influer pour le changement de la situation précaire des droits de l’Homme dans le pays.

Burundi - Usa - Politique

Accusant Obama de l’avoir mis sous l’écoute Trump ordonne une enquête

Washington, le 6 mars 2017 (Net Press) . Face aux soupçons de collusion avec la Russie, Donald Trump riposte. Le président des Etats-Unis a décidé de s’attaquer à son prédécesseur, Barack Obama, qu’il accuse de l’avoir placé sous écoute à la fin de la campagne électorale. Après ses tweets explosives en ce sens, il est passé à la vitesse supérieure. Dimanche 5 mars, il a ainsi demandé au congrès qu’il détermine, dans le cadre de ses enquêtes sur l’ingérence de Moscou, si l’administration précédente à la Maison Blanche n’aurait pas outrepassé ses pouvoirs.

Dimanche, James Clapper, ex-chef du renseignement américain, a assuré qu’« aucune opération d’écoute n’avait été mise en œuvre », tout en précisant qu’à l’époque où il était responsable, aucune preuve de collusion entre l’entourage de Donald Trump et la Russie n’avait pu être apportée.

Mais le nouveau président américain reste bien décidé à démontrer qu’il a été victime de pratiques illégales lors de sa campagne électorale. « Les rapports concernant des enquêtes aux motivations politiques potentielles sont très inquiétants », a martelé le porte-parole de la Maison Blanche, sans toutefois donner plus d’éléments concrets permettant, au moins, de confirmer les écoutes.

Dans quel cadre la Trump Tower aurait-elle pu être placée sous écoute ?

Ce que l’on sait, c’est que les services de renseignement américains sont convaincus de l’ingérence de Moscou et qu’ils se sont un temps intéressés de près, et sans résultats probants, à des échanges nourris entre la Trump Organization et une banque russe. Mais concernant Obama, les juristes sont formels : le président américain n’a pas le pouvoir pour ordonner lui-même la surveillance d’un citoyen américain.

En revanche, une cour spéciale, discrète et puissante, existe pour enquêter sur les manœuvres de forces étrangères aux Etats-Unis, et elle aurait eu les moyens de placer la Trump Tower sur écoute. Mais si elle l’a fait, c’est qu’elle disposait alors d’éléments.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel

Politique - Sécurité4 mars 2015
|Lettre ouverte

Burundi – Médias – Sécurité25 janvier 2015
|Le directeur de la radio Isanganiro en clandestinité

Comité contre la torture1er décembre 2014
|Observations finales concernant le deuxième rapport périodique du Burundi

Burundi - Politique24 septembre 2014
|DECLARATION DU PARTI CNDD-FDD NO. 007/2014 PAR RAPPORT A LA RECENTE RESOLUTION DU PARLEMENT EUROPEEN SUR LE BURUNDI

Burundi – Droits de l’Homme - Union européenne19 septembre 2014
|Résolution du Parlement européen sur le Burundi, en particulier le cas de Pierre Claver Mbonimpa (2014/2833(RSP))

La commémoration du centenaire de la 1ère guerre mondiale 1914-1918.6 août 2014
|Au delà des limites de notre patience !!!

Administration5 août 2014
|Petite note sur l’arrêté n°1 du 10/6/2014

Opinion28 juillet 2014
| J’OBSERVE ET J’ACCUSE :

Section UPRONA en Belgique : Conférence publique24 mars 2014
|Gouvernance démocratique au Burundi : défis et propositions de solutions.

Burundi - Parti Politique7 février 2014
|Lettre de l’Honorable Bonaventure Niyoyankana au Ministre de l’Intérieur