Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Sécurité8 novembre 2017
|Treize personnes arrêtées pour trafic humain

Burundi – Sécurité 7 novembre 2017
|La police arrête plus de 100 personnes au centre ville de Bujumbura

Burundi - Ouganda – Sécurité 6 novembre 2017
|Deux morts dont le directeur de ligue Iteka dans un accident de roulage en Ouganda

Burundi - Sécurité4 novembre 2017
|Un homme tué à Rugombo

Burundi - Sécurité 3 novembre 2017
|L’immeuble Tropicana Net Café légèrement touché par un incendie

Burundi - Sécurité2 novembre 2017
|Un homme de Rugombo édenté par les Imbonerakure

Burundi –Sécurité 1er novembre 2017
|De l’intifada entre les policiers et militaires dans Cankuzo

Burundi - Sécurité 31 octobre 2017
|Une fillette violée et tuée à Muyinga

Burundi - Sécurité30 octobre 2017
|Des corps sans vie ici et là à travers le pays

Burundi - Justice - Manifestations28 octobre 2017
|Le ministère de l’intérieur fête le retrait du Burundi du statut de Rome

Burundi - Sécurité27 octobre 2017
|Augmentation d’un cran du meurtre des personnes sans défense

Burundi - Sécurité26 octobre 2017
|Le marché de Buterere prend feu

Burundi - Sécurité 25 octobre 2017
|Le ministre Alain Guillaume Bunyoni percute des piétons

Burundi - Sécurité24 octobre 2017
|Découverte de plusieurs cadavres à travers le pays

Burundi - Sécurité23 octobre 2017
|Un homme reçoit des coups et blessures dans la province de Kayanza

Burundi - Anniversaire21 octobre 2017
|La date du 21 octobre fêtée de façon diverse par les Burundais

Burundi - Sécurité20 octobre 2017
|Un corps sans vie retrouvé dans la province de Kayanza

Burundi - Sécurité19 octobre 2017
|Visiblement agressée, une jeune fille perd sa conscience

Burundi - Sécurité18 octobre 2017
|Plus de dérangement dans Rukoko, dixit le porte-parole de l’armée

Burundi - Sécurité17 octobre 2017
|La foudre devient une grande cause d’insécurité dans notre pays

Burundi - Sécurité 16 octobre 2017
|Deux frères abattus par leur grand-mère

Burundi - Sécurité14 octobre 2017
|Après la pluie, le beau temps !

Burundi - Sécurité13 octobre 2017
|Un présumé voleur tué dans la province de Ngozi

Burundi - Sécurité 12 octobre 2017
|Trois personnes tuées dans la plaine de la Rusizi

Burundi - Sécurité11 octobre 2017
|Une tentative de vol qui tourne au vinaigre

Archives

 

 

 



Burundi –Sécurité

Un effondrement qui a tué 4 mineurs

6 avril 2017

Kirundo, le 6 avril 2017 (Net Press) . Selon des sources de Kirundo, lors d’une extraction des minerais sur la colline Baziro, commune Gitobe de la province de Kirundo , un effondrement a tué 4 personnes et blessé 7 autres. La même source poursuit que leurs collègues venus à leur secours ont été victime d’un autre effondrement.

Dans le même volet sécuritaire, à l’aube de ce matin, la ville de Gitega a été sous le théâtre des arrestations massives. Des sources sur place indiquent que la ville de Gitega a été réveillée par une arrestation massive, où la police lourdement armée a procédé à une arrestation de 87 personnes qu’elles a conduites manu militari au cachot de la commune Gitega.

Selon nos sources, une large majorité des interpellés sont des domestiques et les autres qui n’ont ni emploi ni carte d’identité seront refoulés vers leur provinces d’origine. La police de Gitega prévoit également une arrestation massive des enfants de la rue et les prostituées.

Sur un autre chapitre, deux personnes, Eric Ntakaturimana et Félix Ndayisenga, anciens militaire et policier, ont été entendus hier par le tribunal de grande instance, dans sa chambre criminelle, de la commune Mukaza en itinérance dans la province de Gitega. Ils sont accusés d’avoir, en date du 27 novembre 2015, tenté de tuer Zénon Ndaruvukanye, membre du Cndd-Fdd et ancien gouverneur de la province de Bujumbura rural

Ils sont accusés en outre d’appartenir à un mouvement contestataire dirigé par Alexis Sinduhije, président du Msd, un parti de l’opposition. Ces prévenus rejettent en bloc les accusations leur imputées et demandent plutôt à être libérés.

De son côté, le ministère public a requis pour eux une peine à perpétuité et l’affaire a été mise en délibéré, le jugement devant avoir lieu au plus tard dans un mois. Rappelons que la tentative d’assassinat a eu lieu au lieu-dit Chanic, non loin de la brasserie, au moment où il se rendait à son travail. L’un des agents de transmission a trouvé la mort sur place dans cette attaque.

Signalons enfin que Zénon Ndaruvukanye est actuellement conseiller à la présidence de la République et qu’il fait partie du conseil des sages de sa formation politique.

Burundi - Recherches Scientifiques

Des délégués de l’université du Burundi relâchés hier

Bujumbura, le 6 avril 2017 (Net Press) . Dans ses éditions antérieures, la rédaction de Net Press a fait part à son lectorat de l’évolution de la sécurité des étudiants après avoir adressé leur correspondance de préavis de la grève au président de la République, une grève qui doit commencer en date du 5 avril 2017. La rédaction avait également informé que 12 étudiants étaient incarcérés dans les cachots du service national des renseignements.

Nous apprenons aujourd’hui que 8 des étudiants ont été libérés hier et que 4 sont toujours derrière les verrous. Parmi ceux-là, un ancien délégué général du nom de Simon Marie Rurasuma, qui a été arrêté dans la province de Ngozi. Quant à l’école normale supérieure, deux délégues, dont Epipode Niyongabo et Eric Niyirera ont été chassés pour des raisons que la rédaction n’a pas encore connues.

Burundi - Médias - Justice

Quand une violation de procédure est entendue au service secret !

Bujumbura, le 6 avril 2017 (Net Press) . Accusé de collaborer avec les radios en exil au pays de Paul Kagame et de violation de procédure, le dérapage de la rédaction par rapport a sa ligne éditoriale en diffusant des informations de nature à soulever la population , le rédacteur en chef de la radio Isanganiro, Joseph Nsabirabandi, a été entendu ce mercredi le 5 avril 2017 à peu près une heure dans le service secret burundais.

Une large opinion indignée par ce comportement considère que les fautes de dérapages par rapport à la ligne éditoriale, des violations de procédure ne sont pas entendues par le service secret burundais, mais plutôt au conseil national de la communication, organe régulateur des medias.

Burundi - Société

Il n’ya aucun ethnie a exterminé dixit Ntaryamira

Bujumbura, le 6 avril 2017 (Net Press) . Le Burundi a célébré la commémoration du 23ème anniversaire de l’assassinat du président de la République Cyprien Ntaryamira dans le ciel de Kigali. Au cour de son homélie, l’archevêque de Bujumbura, Monseigneur Evariste Ngoyagoye a indiqué que l’amour et le strict respect des droits de la personne humaine devraient téléguider le peuple burundais car depuis ces derniers jours, il s’observe une recrudescence de la violence.

Après le dépôt du gerbe de fleurs par le président de la République, les représentenst du corps diplomatique, les leaders des formations politiques, la famille du défunt ont déposé eux aussi leurs gerbes de fleurs sur la tombe de feu président.

Les participants ont écouté un discours de feu Ntaryamira qui a attiré l’attention de presque tout le monde car il a dit que la haine viscérale a tué les fils et les filles de ce pays alors qu’il n’ y a pas une ethnie à exterminer. Dans ce même discours, le président Ntaryamira a indiqué que le Burundi appartient à tout le monde et qu’il faut s’unir comme un seul homme pour garantir la paix et la sécurité et dans le strict respect des droits de la personne humaine.

Dans la même foulée, le porte-parole du gouvernement burundais, Philippe Nzobonariba, dans un point de presse, a indiqué que cet assassinat est une affaire complexe qui peut intéresser le Burundi, le Rwanda et la France et dont l’Hexagone exige elle aussi la mise en lumière sur les pilotes francais victime du crash.

Nzobonariba estime que suite aux relations entre le Burundi et le Rwanda toujours tendues, l’enquête sur cet assassinat reste impossible et sur la question de l’indemnisation des familles frappées par cet assassinat, Nzobonariba indique que l’indemnisation reste un casse-tête au moment il n’y a pas eu la lumière sur ce dossier.

Burundi - Sécurité

Enfin le parti de l’Aigle condamne les appels aux viols contre les opposants

Kirundo, le 6 avril 2017 (Net Press) . Lors des échanges de vœux de 2017 en commune Ntega, province de Kirundo (nord du pays), les jeunes du parti au pouvoir (Imbonerakure) ont appelé aux viols des filles des opposants politiques « Engrossez les opposantes pour donner naissance aux Imbonerakure », une video qui a vite circulé sur les réseaux sociaux.

Dans un communiqué rendu public ce mercredi le 5 avril 2017, le secrétaire national chargé de l’information et la communication, Nancy Ninette Mutoni, s’est inscrite en faux contre ce comportement qui est contraire aux mœurs et idéologie du parti Cndd –Fdd et promet que la commission de discipline est à l’œuvre pour identifier des responsables de cette barbarie.

Une large opinion se demande comment ces jeunes Imbonerakure qui sèment la peur la zizanie aux membres de l’opposition, en l’occurrence dans la province de Makamba, ce parti n’avait pas sorti de son silence pour dénoncer et empêcher ces comportement. La même opinion n’arrive pas à comprendre comment ces chansons ont été entonnées sous l’œil satisfait des hauts gradés du parti au pouvoir qui étaient présents à ces cérémonies.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel

Politique - Sécurité4 mars 2015
|Lettre ouverte

Burundi – Médias – Sécurité25 janvier 2015
|Le directeur de la radio Isanganiro en clandestinité

Comité contre la torture1er décembre 2014
|Observations finales concernant le deuxième rapport périodique du Burundi

Burundi - Politique24 septembre 2014
|DECLARATION DU PARTI CNDD-FDD NO. 007/2014 PAR RAPPORT A LA RECENTE RESOLUTION DU PARLEMENT EUROPEEN SUR LE BURUNDI

Burundi – Droits de l’Homme - Union européenne19 septembre 2014
|Résolution du Parlement européen sur le Burundi, en particulier le cas de Pierre Claver Mbonimpa (2014/2833(RSP))

La commémoration du centenaire de la 1ère guerre mondiale 1914-1918.6 août 2014
|Au delà des limites de notre patience !!!

Administration5 août 2014
|Petite note sur l’arrêté n°1 du 10/6/2014

Opinion28 juillet 2014
| J’OBSERVE ET J’ACCUSE :

Section UPRONA en Belgique : Conférence publique24 mars 2014
|Gouvernance démocratique au Burundi : défis et propositions de solutions.