Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Sécurité10 octobre 2017
|Il tue six voisins avant de se donner la mort

Burundi - Sécurité9 octobre 2017
|Un dimanche pas tout-à-fait tendre

Burundi - Sécurité7 octobre 2017
|La province de Rumonge de plus en plus citée dans divers crimes

Burundi - Sécurité6 octobre 2017
|Fouille-perquisition dans la prison de Rumonge, divers articles saisis

Burundi - Sécurité5 octobre 2017
|Un fusil trouvé dans une brousse dans la province de Rumonge

Burundi - Sécurité4 octobre 2017
| Un véhicule des militaires burundais en Somalie endommagé

Burundi - Sécurité3 octobre 2017
|Un vieil homme tué au couteau dans Bujumbura rural

Burundi - Sécurité 2 octobre 2017
|Quand l’insécurité refait surface dans la zone Cibitoke

Burundi - Manifestation30 septembre 2017
|Bujumbura dans la rue pour dénoncer et remercier en même temps

Burundi - Energie29 septembre 2017
|Le manque de courant électrique déstabilise la capitale

Burundi - Sécurité 28 septembre 2017
|L’insécurité augmente d’un cran dans la province de Gitega

Burundi - Sécurité27 septembre 2017
|Insécurité dans le pays, insécurité dans les pays voisins

Burundi - Sécurité 26 septembre 2017
|Une personne tuée à Matana

Burundi - Sécurité 25 septembre 2017
|Le pays toujours en face de l’insécurité grandissante

Burundi - Sécurité 23 septembre 2017
|L’insécurité augmente d’un cran au Nord-Ouest du pays

Burundi - Sécurité 22 septembre 2017
|Des corps sans vie trouvés dans la capitale et au sud du pays

Burundi - Sécurité - Intempérie21 septembre 2017
|Va-t-on vers les catastrophes naturelles des pays occidentaux ?

Burundi - Sécurité20 septembre 2017
|Dix-sept adolescents arrêtés dans la province de Rutana

Burundi - Sécurité19 septembre 2017
|Des tirs à l’arme automatique entendus par les habitants de Kibenga

Burundi - Sécurité18 septembre 2017
|Un père tue ses propres enfants dans Bujumbura rural

Burundi - Kenya - Sécurité16 septembre 2017
|Les 4 Burundais attrapés à Isiolo emprisonnés à Nairobi

Burundi - Sécurité 15 septembre 2017
|Pour avoir sauvé une vie en danger, ils sont sous les verrous

Burundi - Sécurité14 septembre 2017
|La police change de langage à propos de l’enlèvement d’un opposant

Burundi - Sécurité 13 septembre 2017
|Un proche de Hussein Radjabu interpellé

Burundi - Sécurité12 septembre 2017
|Attaque armée dans Bujumbura rural

Archives

 

 

 



Burundi –Sécurité

Encore une fois Gitega sous le coup des attaques

24 avril 2017

Gitega, le 24 avril 2017 (Net Press) . La colline de Gikobe, zone Higiro, commune et province de Gitega a été attaquée ce dimanche par un groupe armé en tenue policière. Selon le chef de cette colline, Moise Sindaye, des tirs nourris des crépitements d’armes ont été entendus et les assaillants ont sévèrement battu 3 personnes, ont volé de l’argent dont le montant n’était pas encore connu ce matin et des téléphones portables. Une personne est détenue au cachot du commissariat de Gitega pour l’enquête.

Dans le même volet, l’homme d’affaires Oscar Ntasano, le propriétaire de l’hôtel Nonara Beach, au bord du lac Tanganyika a été porté disparu depuis ce jeudi. Le porte-parole adjoint de la police, Moise Nkurunziza, indique que son véhicule a été retrouvé accidenté sur la route Ngozi - Muyinga et son chauffeur est mort sur le champs. Moise Nkurunziza affirme que la victime, avant sa disparition mystérieuse, avait envoyé des messages qui indiquent que sa sécurité était en danger.

Sur le même chapitre, un jeune homme du nom de Jean Claude Bashirahishize connu pour avoir participé dans les manifestations anti troisième mandat du président Nkurunziza, a été tué ce dimanche par les militaires sur la colline Ruhororo, commune Mukike dans Bujumbura rural. D’après les sources locales, le véhicule dans lequel il s’embarquait a été arrêté par des militaires, les militaires l’y ont retiré avant de l’abattre. Jean Claude Bashirahishize venait d’être libéré dernièrement suite à la grâce présidentielle.

Pour être tout à fait complet sur ce dossier, un corps sans vie a été trouvé dans la zone de Kanyosha ce dimanche matin, dans une propriété connue sous le nom de Sebatutsi.

Burundi - Sécurité

Peur panique à l’ambassade des Etats - Unis au Burundi

Bujumbura, le 24 avril 2017 (Net Press) . Ce matin, un policier a créé de la pagaille au personnel de l’ambassade des Etats-Unis au Burundi. En effet, il était à moto et tirait sur une moto tricycle appelé communément Tuku Tuku ou Bajaj et la scène macabre a eu lieu derrière l’ambassade.

L’ambassade a pris la chose au sérieux et a décidé de fermer les portes à toute personne, y compris ses agents et ses véhicules qui étaient sortis au moment des faits. Le personnel de l’ambassade voulait d’abord s’assurer que ce n’est pas elle qui était visée et a vite alerté la police. Au moment où notre reporter est passé sur les lieux, deux camionnettes de la police faisaient des va-et viens autour des l’ambassade à la recherche de ce policier qui a tiré.

Burundi - Education

Des étudiants n’ont pas bougé d’un iota

Bujumbura, le 24 avril 2017 (Net Press) . Les étudiants de l’université du Burundi en grève depuis plusieurs semaines n’ont pas fréquenté les auditoires ce matin. Pourtant, une sérieuse mise en garde leur avait été adressée par le recteur de l’université du Burundi qui par ailleurs leur intimait l’ordre de se présenter ce lundi 24 avril 2017.

Ils avaient cependant indiqué qu’ils ne peuvent pas se présenter tant que leurs exigences ne sont pas prises en compte. Ce matin donc, c’était le statu quo et les auditoires étaient toujours vides d’étudiants.

Burundi - Société

La Cvr choisit Ngozi dans la recherche de la verité

Bujumbura, le 24 avril 2017 (Net Press) . Le président de la commission vérité et réconciliation, Monseigneur Jean Louis Nahimana, a procédé ce lundi le 24 avril 2017 au lancement officiel de la phase d’enquête. Il est prévu d’ouvrir cette phase par des discussions de formations des agents de dépositions de la province de Ngozi en date du 25 avril au centre -ville et pour les communes de Busiga, de Ruhororo, dans la commune de Gashikanwa pour les communes de Mwumba, de Nyamurenza et de Masanganzira en commune Kiremba, pour les communes Tangara et Marangara

Burundi - Belgique - Economie

Malgré l’article 96 de Cotonou le royaume de Belgique est au chevet du Burundi

Bujumbura, le 24 avril 2017 (Net Press) . Suite au printemps d’avril 2015 qui a occasionné la crise politico sécuritaire –humanitaire et économique suivie par la suspension de la part de l’Union européenne de son aide directe au gouvernement du Burundi, le royaume de Belgique est toujours au chevet du Burundi. En témoigne que son ambassadeur au Burundi, Bernard Quentin, avec divers medias, a visité ce jeudi le 20 et vendredi 21 des projets de la coopération belge dans les provinces de Ruyigi et de Muramvya, dans les domaines variés, en l’occurrence l’agriculture, la nutrition, la santé et la formation professionnelle.

En date du 20 avril 2017, l’ambassadeur Bernard Quentin s’est rendu dans la province de Ruyigi, antenne Moso, pour s’enquérir des activités de l’état d’avancement du projet Paiosa de la coopération technique Belge, actif dans 5 provinces du pays, qui s’est donné pour mission de contribuer a la réduction de la pauvreté à travers une augmentation et une meilleure valorisation des productions agricoles et d’élevage.

Financé à hauteur de 7,75 millions d’euros pour une période couverte de 2018 et 2019, il prévoit un budget de plus de 12,5 millions d’euros pour financer l’aménagement des marais afin de favoriser l’accès à l’eau et dans toutes les saisons, la lutte conte contre les crues ainsi que l’accompagnement des producteurs.

Dans la même foulée, la délégation s’est rendue dans la circonscription de Kinyinya pour le programme multi-acteurs d’amélioration alimentaire de concert avec la Fao, Louvain développement, Caritas international de Belgique, Wereldsolidariteit, solidarité mondiale, la Croix Rouge de Belgique et le collectif stratégie alimentaire mis en œuvre dans trois communes dans les provinces de Cankuzo et de Ruyigi que le fond belge pour la sécurité alimentaire finance à hauteur de 1,25 millions d’euros (2,3 milliard de nos francs ) afin d’améliorer la sécurité alimentaire des population misérables dans ces trois communes.

Par ailleurs, la délégation a pu visiter les ménages, une exploitation familiale intégrée et continue et compétitive, qui bénéficie de l’accompagnement de Caritas international Belgique et de Soprad qui vise à renforcer les capacités de production de plus de 6000 ménages, dont environs 2000 à Kinyinya.

En date du 21 avril 2017, la délégation s’est rendue au Village I muhira, une ong locale Ceprodilc –Adp , qui est au chevet de la population de la commune de Rutegama en province de Muramvya dans le domaine agro –pastoral, en soutenant la formation de la population la plus démunie qui bénéficie un financement direct du Royaume de Belgique à partir de 2009. Par ailleurs, le représentant de cette Ong Local Ceprodic –Adp se réjouit énormément de cette coopération avec le Royaume de Belgique, en témoigne que même l’actuel roi belge avait visité le projet.

Au termes de deux jours de déplacement, l’ambassadeur Bernard Quintin a procédé à l’inauguration du Bureau provincial de santé et du district sanitaire de Muramvya, dont la construction a été financée par le royaume de Belgique. Dans son allocution, l’ambassadeur Bernard Quintin a indiqué que le royaume de Belgique affiche une réelle volonté d’aider la population burundaise à avoir l’accès a des soins de santé et de prendre l’immeuble comme un bon père de famille.

Burundi - Droits de l’Homme

Rapport n° 71 de la campagne Sos-Torture

Bujumbura, le 24 avril 2017 (Net Press) . Il couvre la période du 15 au 22 avril et évoque les violations des droits de l’homme qui se commettent en toute impunité. Pour le rapport, il y a eu 5 arrestations arbitraires et parmi elles, figurent deux anciens militaires après leurs interpellations à Muyinga et à Makamba.

Pour le cas de Muyinga, le tortionnaire est le chef du service national des renseignements qui en est à sa deuxième victime de torture connue au cours de ce mois d’avril. Le parquet de Muyinga reste complice et n’a ouvert aucun dossier d’enquête sur les graves agissements du chef du Snr. Il relève également deux cas d’enlèvements à Bujumbura, un homme d’affaire et un étudiant. Il fait état également d’un décès d’un détenu en prison parce qu’il lui a été refusé le droit de se rendre dans une structure de sois appropriée. Le dernier point concerne le maintien en détention de 5 étudiants de l’université du Burundi dont le seul tort est d’avoir adressé une correspondance au président burundais lui demandant d’annuler un décret, une mesure que les étudiants qualifient de discriminatoire.

Burundi - France - Elections

Les Français ne sont pas surpris par les résultats du premier tour

Paris, le 24 avril 2017 (Net Press) . Emmanuel Macron arrive en tête du premier tour, Marine Le Pen deuxième, ce sont les deux figures qui se disputeront l’entrée aux Champs Elysées en date du 7 mai 2017. Il y a quelques jours, le président François Hollande s’inquiétait de la montée dans les sondages de Jean Luc Mélenchon, il est aujourd’hui à la fois satisfait et préoccupé.

Satisfait d’une part car après avoir décidé de ne pas poser sa candidature, malgré qu’il soit du parti socialiste, il a discrètement soutenu Emmanuel Macron contre Benoît Hamon, qui avait été propulsé par le parti socialiste dont est issu le président sortant. Mais il est également réoccupé d’autre part par la présence de l’Extrême droite, qui, à l’instar des Etats-Unis, peut elle aussi surprendre malgré les croyances qui veulent que les Français ne votent pas une femme, allusion faite aux présidentielles de 2007 en France.

Enfin, si Marine le Pen est arrivée deuxième en France, Les Français vivant au Burundi n’ont pas été convaincus par sa campagne car elle est cinquième après Emmanuel Macron, François Fillon, Jean Luc Mélenchon et Benoît Hamon.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel

Politique - Sécurité4 mars 2015
|Lettre ouverte

Burundi – Médias – Sécurité25 janvier 2015
|Le directeur de la radio Isanganiro en clandestinité

Comité contre la torture1er décembre 2014
|Observations finales concernant le deuxième rapport périodique du Burundi

Burundi - Politique24 septembre 2014
|DECLARATION DU PARTI CNDD-FDD NO. 007/2014 PAR RAPPORT A LA RECENTE RESOLUTION DU PARLEMENT EUROPEEN SUR LE BURUNDI

Burundi – Droits de l’Homme - Union européenne19 septembre 2014
|Résolution du Parlement européen sur le Burundi, en particulier le cas de Pierre Claver Mbonimpa (2014/2833(RSP))

La commémoration du centenaire de la 1ère guerre mondiale 1914-1918.6 août 2014
|Au delà des limites de notre patience !!!

Administration5 août 2014
|Petite note sur l’arrêté n°1 du 10/6/2014

Opinion28 juillet 2014
| J’OBSERVE ET J’ACCUSE :

Section UPRONA en Belgique : Conférence publique24 mars 2014
|Gouvernance démocratique au Burundi : défis et propositions de solutions.

Burundi - Parti Politique7 février 2014
|Lettre de l’Honorable Bonaventure Niyoyankana au Ministre de l’Intérieur