Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Sécurité12 septembre 2017
|Attaque armée dans Bujumbura rural

Burundi - Sécurité11 septembre 2017
|Des personnes arrêtées par des Imbonerakure au Sud du pays

Burundi - Manifestation9 septembre 2017
|Le pouvoir encore une fois dans la rue pour manifester contre un rapport de l’Onu

Burundi - Sécurité8 septembre 2017
|Brûlé par son épouse, il est sauvé par des voisins

Burundi - Sécurité7 septembre 2017
|Un cadavre retrouvé dans une rivière à Kayanza

Burundi - Dialogue6 septembre 2017
|Après Paris, Edouard Nduwimana se retrouve à Dar Es Salam

Burundi - Sécurité - Opinion5 septembre 2017
|Quand l’insécurité monte d’un cran dans tous les coins

Burundi - Sécurité4 septembre 2017
|Ruyigi, province très avancée en matière de criminalité

Burundi - Sécurité2 septembre 2017
|La protection civile de la police applaudie des deux mains à Kinindo

Burundi - Sécurité1er septembre 2017
|Un policier tue deux personnes à Kirundo

Burundi - Sécurité 31 août 2017
|Vers une demande de permission pour écrire un texto sur le Smartphone

Burundi - Sécurité30 août 2017
|Tuerie au Sud-Ouest, mais également au Nord-Ouest

Burundi - Sécurité 29 août 2017
| Un Imbonerakure blesse à la machette 5 policiers, et 3 personnes civiles

Burundi - Sécurité28 août 2017
|Un homme de 99 ans tué à Ngozi

Burundi - Sécurité 26 août 2017
|La réserve naturelle de la Rukoko sous le coup d’une arrestation

Burundi - Sécurité25 août 2017
|La lecture de la situation sécuritaire au Burundi toujours controversée

Burundi - Sécurité24 août 2017
|Une femme kidnappée sans aucun secours dans la zone de Bwiza

Burundi - Sécurité23 août 2017
|Une personne meurt dans un accident de voiture

Burundi - Sécurité22 août 2017
|Un homme tue sa conjointe pour des raisons de concubinage

Burundi - Sécurité21 août 2017
|L’insécurité monte d’un cran dans plusieurs coins du pays

Burundi - Sécurité 19 août 2017
|Quand la Regideso est pointée du doigt comme origine de l’insécurité

Bujumbura – Sécurité 18 août 2017
|De l’hécatombe sur Bujumbura

Burundi - Sécurité 17 août 2017
|Une personne tuée a Karusi .

Burundi - Sécurité16 août 2017
|La voiture du gouverneur de Bubanza dans une embuscade

Burundi - Sécurité 15 août 2017
|Un militaire tue son frère d’arme

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

Un Arabe tué à Kajaga

22 mai 2017

Bujumbura, le 22 mai 2017 (Net Press) . Un Arabe, commerçant de carburant, a été tué ce samedi soir à Kajaga, de la commune Mutimbuzi, dans Bujumbura rural, sur la route Bujumbura–Gatumba alors qu’il rentrait chez lui en provenance d’Uvira, en République démocratique du Congo..

La population de Kajaga indique que la victime entretenait des bonnes relations de voisinage avec son entourage et s’inquiète de la manière dont une armada de policiers et militaires qui sont dans les environs ne réagissent pas pour sécuriser la population, considérant que cet axe reste la boucherie humaine de tout le temps

La zone de Kamenge, 8eme avenue, zone Gikizi dans la commune urbaine de Ntahangwa a été la cible dimanche soir d’une attaque à la grenade, faisant 8 blessés. La population de Kamenge vit dans une insécurité grandissante car depuis ces derniers jours, des grenades sont larguées presque dans tous les coins et elle ne comprends pas comment les autorités administratives et policières n’effectuent pas de fouille-perquisition pour traquer ceux qui détiennent des armes illégalement.

Dans la même foulée et au moment où nous mettons sous presse, des sources non encore confirmées indiquent que le vice –président de la cour constitutionnelle, un Tutsi originaire de la commune Bisoro, province de Mwaro, Benoit Simbarakiye, serait en train de subir des tortures dans l’une des maisons non encore identifiées par le service secret burundais.

Pour rappel, Benoit Simbarakiye est l’un des membres de la cour constitutionnelle qui a validé le troisième mandat du président Pierre Nkurunziza.

Burundi-Rdc-Media

La Deutsche Welle (Dw) demande la libération du journaliste Antediteste Niragira

Uvira, le 22 mai 2017 (Net Press) . Le porte-parole de la radio allemande Deutsche Welle, Christoph Jumpelt, dans ses déclarations, demande la libération sans condition du journaliste Antediteste Niragira, detenu dans l’agence nationale des renseignements en République démocratique du Congo.

Selon le communiqué de cette station allemande, Kinshasa refuse de donner des informations convaincantes sur les accusations d’espionnage à charge sur le journaliste Antediteste Niragira. Le même communiqué estime que l’agence nationale des renseignements n’avait pas donné des preuves tangibles qui révèlent que le correspondant de Dw aurait voulu faire l’espionnage sur le sol congolais. Chistoph Jumpelt lance un appel vibrant aux autorités de Kinshasa de libérer immédiatement et lui permettre en toute sécurité de regagner le Burundi, son pays natal.

Burundi - Tanzanie –Politique

Un appel rejeté

Dar es Salam, le 22 mai 2017 (Net Press) . En marge de la clôture du sommet des chefs d’Etats de la communauté est africaine, les présidents ougandais et tanzanien, respectivement Yoweri Museveni Kaguta et John Pombe Magafuli, ont demandé à l’Union européenne de lever des sanctions contre le Burundi, un appel vite rejeté par le représentant de l’Union sur place .

Le président ougandais Yoweli Kaguta Museveni avait indiqué : "Nous ne voulons pas que l’Union Européenne prenne des mesures contre un Etat membre de notre communauté sans nous consulter", a dit le président qui venait d’être désigné président en exercice de l’Eac pour une année. “Comment pouvons-nous signer les accords de partenariat économique avec l’UnioneEuropéenne alors qu’un de nos membres est sous sanctions ! "

De son côté, le président tanzanien John Pombe Magufuli a estimé que l’Union européenne s’ingère dans les affaires des Etats africains, alors que l’Union européenne n’est plus soudée, « affaire Brexit ».

Parallèlement, le facilitateur dans le conflit burundais l’ex-président tanzanien William Benjamin Mkapa, a remis aux chefs d’Etats de la communauté est africaine un rapport qui souligne que le Burundi croupit dans un climat politique malsain, où il s’observes des cas de violations des droits de l’homme, que la liberté d’expression qui a été réduite en silence ainsi que les activistes de la société civile qui vivent en exil.

Benjamin William Mkapa a demandé une nouvelle fois le soutien de la communauté est africaine pour trouver une solution de la crise Burundaise, un rapport qui a été mal accueilli par les envoyés de Bujumbura et à la grande satisfaction de l’opposition, spécialement les radicaux du Cnared sans oublier les différentes associations internationales de défense des droits de l’homme.

De son côté, le premier Vice président Gaston Sindimwo a rejeté en bloc ce rapport qui contient des éléments qui ne sont pas à la une, en témoigne que les hommes politiques tiennent des réunions en toute liberté et tranquillité avant d’indiquer que le Burundi a retrouver la paix et la tranquillité.

Il en a voulu pour preuve que certains hommes politiques qui avaient fui le pays sont revenus comme l’ancien président Sylvestre Ntibantunganya. Gaston Sindimwo dit que certains défenseurs des droits de la personnes ont failli à leur mission, en devenant des politiciens au lieu d’être neutres. Signalons que la clôture du sommet, n’a pas annoncé publiquement le prochain rendez-vous du dialogue d’Arusha. Mais les représentants du sommet dont son président sortant, ont renouvelé leur soutien au facilitateur.

Burundi - Droits de l’Homme

Publication du rapport n° 75 de la campagne Sos-Torture

Bujumbura, le 22 mai 2017 (Net Press) . Il couvre la période du 13 au 20 mai 2017 concernant les violations des droits de l’homme dans notre pays. Pour ce rapport, au moins 9 personnes ont été tuées au cours de cette période. Parmi les assassinats ciblés, figurent trois jeunes membres de la milice Imbonerakure du parti Cndd-Fdd, assassinés en mairie de Bujumbura.

Il évoque également des attaques armées à l’ouest du pays dans la province de Bubanza et au moins 49 personnes ont été arrêtées, dont 39 dans la seule localité de Gikoto, en zone Musaga au lendemain du triple assassinat. Dans la province de Cibitoke, l’on évoque l’arrestation de six personnes sans que la police n’indique les raisons de ces détentions.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel

Politique - Sécurité4 mars 2015
|Lettre ouverte

Burundi – Médias – Sécurité25 janvier 2015
|Le directeur de la radio Isanganiro en clandestinité

Comité contre la torture1er décembre 2014
|Observations finales concernant le deuxième rapport périodique du Burundi

Burundi - Politique24 septembre 2014
|DECLARATION DU PARTI CNDD-FDD NO. 007/2014 PAR RAPPORT A LA RECENTE RESOLUTION DU PARLEMENT EUROPEEN SUR LE BURUNDI

Burundi – Droits de l’Homme - Union européenne19 septembre 2014
|Résolution du Parlement européen sur le Burundi, en particulier le cas de Pierre Claver Mbonimpa (2014/2833(RSP))

La commémoration du centenaire de la 1ère guerre mondiale 1914-1918.6 août 2014
|Au delà des limites de notre patience !!!

Administration5 août 2014
|Petite note sur l’arrêté n°1 du 10/6/2014

Opinion28 juillet 2014
| J’OBSERVE ET J’ACCUSE :

Section UPRONA en Belgique : Conférence publique24 mars 2014
|Gouvernance démocratique au Burundi : défis et propositions de solutions.

Burundi - Parti Politique7 février 2014
|Lettre de l’Honorable Bonaventure Niyoyankana au Ministre de l’Intérieur