Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Belgique - Coopération11 novembre 2017
|La semaine belge annulée à la dernière minute

Burundi - Sécurité10 novembre 2017
|Deux bandits de Mutakura arrêtés par les militaires frappés comme Jésus Christ sur la croix

Burundi - Environnement - Sécurité9 novembre 2017
|Une foudre fait parler d’elle dans la province de Muramvya

Burundi - Sécurité8 novembre 2017
|Treize personnes arrêtées pour trafic humain

Burundi – Sécurité 7 novembre 2017
|La police arrête plus de 100 personnes au centre ville de Bujumbura

Burundi - Ouganda – Sécurité 6 novembre 2017
|Deux morts dont le directeur de ligue Iteka dans un accident de roulage en Ouganda

Burundi - Sécurité4 novembre 2017
|Un homme tué à Rugombo

Burundi - Sécurité 3 novembre 2017
|L’immeuble Tropicana Net Café légèrement touché par un incendie

Burundi - Sécurité2 novembre 2017
|Un homme de Rugombo édenté par les Imbonerakure

Burundi –Sécurité 1er novembre 2017
|De l’intifada entre les policiers et militaires dans Cankuzo

Burundi - Sécurité 31 octobre 2017
|Une fillette violée et tuée à Muyinga

Burundi - Sécurité30 octobre 2017
|Des corps sans vie ici et là à travers le pays

Burundi - Justice - Manifestations28 octobre 2017
|Le ministère de l’intérieur fête le retrait du Burundi du statut de Rome

Burundi - Sécurité27 octobre 2017
|Augmentation d’un cran du meurtre des personnes sans défense

Burundi - Sécurité26 octobre 2017
|Le marché de Buterere prend feu

Burundi - Sécurité 25 octobre 2017
|Le ministre Alain Guillaume Bunyoni percute des piétons

Burundi - Sécurité24 octobre 2017
|Découverte de plusieurs cadavres à travers le pays

Burundi - Sécurité23 octobre 2017
|Un homme reçoit des coups et blessures dans la province de Kayanza

Burundi - Anniversaire21 octobre 2017
|La date du 21 octobre fêtée de façon diverse par les Burundais

Burundi - Sécurité20 octobre 2017
|Un corps sans vie retrouvé dans la province de Kayanza

Burundi - Sécurité19 octobre 2017
|Visiblement agressée, une jeune fille perd sa conscience

Burundi - Sécurité18 octobre 2017
|Plus de dérangement dans Rukoko, dixit le porte-parole de l’armée

Burundi - Sécurité17 octobre 2017
|La foudre devient une grande cause d’insécurité dans notre pays

Burundi - Sécurité 16 octobre 2017
|Deux frères abattus par leur grand-mère

Burundi - Sécurité14 octobre 2017
|Après la pluie, le beau temps !

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

Découverte d’arme à Makamba

5 juin 2017

Makamba, le 5 juin 2017 (Net Press) . Bernard Njejimana et son frère, originaires de la colline Jimbi dans la commune Kibago en province de Makamba (Sud du pays ), ont été arrêtés ce dimanche 4 juin 2017 par la police de Makamba en possession d’un fusil type Kalachnikov. Selon nos sources, les deux frères allaient vendre ces fusil aux chasseurs tanzaniens.

Dans le même volet, un individu qui n’a pas voulu que la rédaction révèle son nom, du quartier Kigwati, commune Mabanda, toujours dans la province de Makamba, a été sauvagement battu et dépouillé d’une somme de 250.000 Fbu par les membres de la ligue des jeunes du parti aux affaires (Imbonerakure) qui l’ont jeté dans la rivière Nyabusunza, laissé pour mort.

Ces agresseurs ont été brièvement arrêtés par la police , avant d’être relâchés sous un ordre venant d’en haut. La victime demande que la justice soit faite et qu’il a des éléments à charge qui pourront témoigner.

Toujours dans la plaine, mais de l’Imbo cette fois-ci, la police a arrêté 5 personnes sur la colline de Nyomvyi, zone et commune de Mpanda (province de Bubanza, Ouest du pays) jeudi dernier. Selon l’administrateur de la commune de Mpanda, Frédéric Congera, ces personnes sont accusées de la destruction d’un champ appartenant à un élu de cette colline.

Burundi - Justice

Arrêté pour ses fréquentations chez le voisin du Nord

Bujumbura, le 5 juin 2017 (Net Press) . Il s’appelle Privat Ndihokubwayo, un ancien agent de l’office burundais des recettes, Obr, et actuellement cadre au programme national de santé reproductive, Pnsr. Il vient d’être arrêté ce vendredi 2 juin 2017 à son domicile sis au quartier de Jabe, dans la zone Bwiza, commune Mukaza.

Des agents du service national des renseignements ont fait irruption à son domicile, ont fouillé sa maison, mais aussi son ordinateur avant de l’emmener vers une destination inconnue. Ceux qui vivent dans son voisinage indiquent qu’il aurait été arrêté car il se rendrait souvent au Rwanda, un pays en mauvais termes actuellement avec Bujumbura.

Selon les mêmes témoins, Privat Ndihokubwayo, qui se soucie par ailleurs très peu des questions politiques, n’avait pas de choix car sa famille se trouve au pays de Paul Kagame et il était de son devoir, en tant que chef de ménage, de la voir pour une quelconque assistance. Mais du côté de la police, rien ne filtre jusqu’à présent, ce qui inquiète outre mesure sa famille aussi bien restreinte qu’élargie.

Burundi -Tanzanie – Politique

Mkapa plaide pour la levée des mandats d’arrêt aux présumés putschistes

Dar es Salam, le 5 juin 2017 (Net Press) . Dans un document rendu public, le facilitateur dans le conflit burundais, Benjamin William Mkapa, il est indiqué que pour amorcer le dialogue inclusif, le gouvernement burundais devrait procéder à la levée des mandats d’arrêt internationaux aux présumés putschistes, faciliter le retour des refugiés burundais, la libération des prisonniers politiques.

Dans ce document, le facilitateur dit que lors de la tenue des assises en février dernier, les protagonistes burundais, n’ont pas eu la même lecture sur la crise qui perdure au Burundi depuis le printemps d’avril 2015 et que lors de la troisième session, les deux parties ont dénoncé toutes formes de violence comme moyen de résoudre la crise burundaise. Elles s’étaient engagées à mener un dialogue inclusif comme moyen de résoudre la crise burundaise.

Benjamin William Mkapa dit que lors des prochaines sessions, 18 points seront analysés, voire une révision de l’accord d’Arusha selon que la belligérance exige la strict application de cet accord avant de proposer son amélioration. Mkapa constate avec amertume que Bujumbura n’a pas une ferme volonté de participer au dialogue et lance un appel au gouvernement burundais de se réengager dans ce processus.

Burundi - Justice

Huit Rwandais condamnés à une peine de 10 ans fermes

Kayanza, le 5 juin 2017 (Net Press) . Lors d’une audience en flagrance de ce samedi 3 juin 2017, le tribunal de grande instance de la province de Kayanza a condamné huit personnes d’origine rwandaise à une peine de 10 ans. Ils sont reprochés d’extraction illégale des minerais en date du 2 juin 2017 dans la commune de Kabarore de la province septentrionale de Kayanza.

Le ministère public avait demandé à la cour de céans d’infliger à ces Rwandais une peine de dix ans de prison et d’une amende de 100 millions de francs burundais chacun, pour introduction irrégulière au Burundi, extraction et pillage de minerais. Ils vont rejoindre d’autres compatriotes au nombre de 11 dans la prison pour hommes de Ngozi qui avaient été attrapés en train de franchir la frontière avec 1,170 kilos de coltan.

Selon des observateurs, malgré des mesures d’interdiction de l’extraction et de commercialisation illégales des minerais, malgré les mauvaises relations diplomatiques qui existent entre Bujumbura et Kigali, des gens continueront à se rendre à la recherche de ces minerais à leurs risques et périls car la vie chère observée de part et d’autre de la Kanyaru pousse les populations à se ravitailler un peu n’importe comment, advienne que pourra.

Burundi - Russie - Economie

Bientôt les Russes vont investir au Burundi, dans le domaine de transport par petits avions

Moscou, le 5 juin 2017 (Net Press) . Dans sa tournée au pays de Vladimir Poutine, le deuxième vice président de la République, Joseph Butore, a été reçu ce vendredi le 2 juin 2017 par deux hommes d’affaires russes, en l’occurrence le patron du groupe financier « National Reserve corporation « (Nrc), Mr Lebedev, qui a accepté de venir investir dans le secteur du transport et de la transformation agro-alimentaire.

Il a rencontré également les operateurs économiques qui œuvrent dans le secteur pétrolier Tatneft , qui ont accepté d’analyser les modalités de vendre le carburant au Burundi. Joseph Butore a remercié vivement l’operateur économique Lebedev qui a donné gratuitement au Burundi l’espace pour la promotion du café et du thé à Moscou.

Ce dernier dit que son investissement sera centré principalement sur l’introduction de petits avions (petits porteurs) qui pourraient aider dans le transport des biens et des personnes pour mieux conserver les pommes de terre. Les deux personnalités se sont convenus de les transformer en poudre bien utilisable en période de disette.

« Nous avons trouvé ces deux idées très intéressantes », a dit le 2ème vice-président de la République. Les deux personnalités se sont convenues ensuite que dans les meilleurs délais, on va mettre en place des équipes techniques qui vont murir ces idées et les transformer dans des projets concrets bénéfiques pour le Burundi mais aussi pour Lebedev en tant qu’homme d’affaires.

Joseph Butore a ensuite reçu en audience les représentants de Tatneft, une société pétrolière. Le 2ème vice président de République les a invités à examiner la possibilité de vendre ce produit au Burundi. Cette idée a séduit le patron du Tatneft qui a même promis de venir au Burundi pour s’enquérir davantage sur la possibilité de mise en œuvre pour ce projet. Selon Joseph Butore, le patron de Tatneft a même précisé qu’il a reçu des informations comme quoi le Burundi a du café et du thé qui sont très bien appréciés au niveau mondial et qu’il pourrait aussi analyser la possibilité d’acheter ces produits en donnant du carburant.

Ces audiences s’inscrivent dans le cadre du forum économique internationale de St Petersburg en Russie dénommé SPIEF 2017 qui s’est tenu du 1er au 3 juin 2017. C’est un grand rendez-vous d’affaires pour les différents opérateurs économiques des quatre coins du monde.

Burundi - Anniversaire

Le Burundi commémore 114 ans de perte d’indépendance

Bujumbura, le 5 juin 2017 (Net Press) . Dans 24 heures, le Burundi commémorera, sans tambour ni trompette, le 114ème anniversaire de la perte de son indépendance. En effet, en date du 6 juin 1903, le roi Mwezi Gisabo venait d’abdiquer lors d’une guerre que lui imposaient les colonisateurs allemands, après 7 ans de résistance.

Malgré cette défaite, le roi Mwezi Gisabo est retenu par l’histoire du Burundi comme un grand monarque pour avoir affronté et franchi plusieurs défis, comme notamment la famine, l’invasion des criquets et sauterelles, la guerre des Arabes tout comme celle des Sud-Africains qu’il a défaits quelques années avant l’invasion des Allemands.

Cette indépendance perdue sera retrouvée 59 ans plus tard et sera recherchée et obtenue par l’un de petits enfants, le prince Louis Rwagasore. Il la réclamait aux Belges alors qu’elle avait été confisquée par des Allemands. Ces derniers, lors de leur défaite dans la première guerre mondiale (1914 - 1918), ont dû abandonner leurs colonies en Afrique. Et au bout d’un référendum, les Barundi ont choisi d’être colonisés par la Belgique et non par la Grande Bretagne car ils estimaient que les Anglais ajoutent le drame au drame, "Abongereza bongereza ikibi mu kindi".

Burundi - Droits de l’Homme

La campagne Sos-Torture produit son rapport n° 77

Bujumbura, le 5 juin 2017 (Net Press) . Ce rapport couvre la période du 27 mai au 3 juin 2017 et évoque les violations graves des droits de l’homme qui continuent à se commettre en toute impunité dans ce pays. Il évoque une recrudescence alarmante des entrainements paramilitaires de la milice Imbonerakure.

Cette campagne indique qu’elle a eu vent des témoignages sur certains lieux d’entrainements, spécialement dans les provinces de Cibitoke et de Makamba. Pour Sos-Torture, la finalité de ces entrainements est très inquiétante et un risque des crimes de masse est bien réel si la communauté internationale n’intervienne en vertu du principe de la responsabilité partagée.

Au moins six personnes ont été tuées au cours de cette période et parmi les victimes, figurent deux militants du parti d’opposition Msd exécutés après 4 semaines de détention illégale dans une maison privée. Par ailleurs, ajoute le rapport, Sos-Torture a répertorié 10 personnes arrêtées, dont cinq dans la zone de Gihosha par un officier du service national des renseignements impliqué dans de nombreux crimes.

Le rapport évoque enfin la disparition forcée de 2 jeunes hommes membres de la milice Imbonerakure de la zone Musaga. Ces disparitions viseraient à éliminer les acteurs et témoins gênants des crimes commis au cours de la crise.

Burundi - Confessions Religieuses

Le fête de Pentecôte autrement ressentie par la chorale de la paroisse Kinindo

Bujumbura, le 5 juin 2017 (Net Press) . La fête de Pentecôte dans la religion catholique romaine est très importante car elle intervient toujours 50 jours après la résurrection de Jésus Christ, une fête où l’on parle du Saint-Esprit. Le curé de la paroisse Regina Pacis de la paroisse Kinindo, Agapit Nindorera, un prélat plutôt émergent au regard du contenu même de ses homélies, un prêtre qui vole très haut dans ses enseignements à l’instar de Félix Fupi, curé de la Cathédrale Regina Mundi, d’Amand Kana et d’autres Egide Nzeyimana de la paroisse Esprit de Sagesse de Mutanga Sud dite Chez Ntabona.

Au cours de la messe d’hier, le curé avait fait de son mieux pour rendre la fête agréable et les chrétiens de la paroisse, qui adorent ses prêches, se sentaient en ce moment qu’ils entrent dans une nouvelle pentecôte, comme ne cessait de le signaler Agapit Nindorera et qui a réussi sur toute la ligne lors de la messe d’hier.

Mais comme un père de famille en chagrin, il a subitement changé de ton à la fin de la messe, demandant aux chrétiens de prier pour la chorale des séniors de la paroisse car l’un de ses membres, Jeanne Njejimana, venait de regagner la maison du Père hier même, au jour de la fête.

Pour revenir sur la paroisse Esprit de Sagesse de Mutanga Sud, l’on saura qu’elle a été fondée par Adrien Ntabona en 1996, dans un espace péri-universitaire, pour conquérir les âmes des universitaires et des habitants de Sororezo voisin, une population essentiellement analphabète au moment des faits. Ce professeur émérite de l’université du Burundi a pris sa retraite comme professeur d’abord, puis comme prêtre au 31 décembre 2016.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel

Politique - Sécurité4 mars 2015
|Lettre ouverte

Burundi – Médias – Sécurité25 janvier 2015
|Le directeur de la radio Isanganiro en clandestinité

Comité contre la torture1er décembre 2014
|Observations finales concernant le deuxième rapport périodique du Burundi

Burundi - Politique24 septembre 2014
|DECLARATION DU PARTI CNDD-FDD NO. 007/2014 PAR RAPPORT A LA RECENTE RESOLUTION DU PARLEMENT EUROPEEN SUR LE BURUNDI

Burundi – Droits de l’Homme - Union européenne19 septembre 2014
|Résolution du Parlement européen sur le Burundi, en particulier le cas de Pierre Claver Mbonimpa (2014/2833(RSP))

La commémoration du centenaire de la 1ère guerre mondiale 1914-1918.6 août 2014
|Au delà des limites de notre patience !!!

Administration5 août 2014
|Petite note sur l’arrêté n°1 du 10/6/2014

Opinion28 juillet 2014
| J’OBSERVE ET J’ACCUSE :

Section UPRONA en Belgique : Conférence publique24 mars 2014
|Gouvernance démocratique au Burundi : défis et propositions de solutions.