Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Union Européenne - Politique8 juillet 2017
|L’Union européenne maintient les sanctions contre le Burundi

Burundi - Sécurité7 juillet 2017
|Quand des retraités ex-Fab posent des problèmes de sécurité

Burundi - Sécurité6 juillet 2017
|Tanzanie : base arrière pour les voleurs à main armée ?

Burundi - Sécurité - Justice - Médias5 juillet 2017
|Un journaliste bénévole de la radio Maria dans les cachots de la zone Buyenzi

Burundi - Sécurité4 juillet 2017
|Arrestation des présumés assassins du Dr. Franco de Simoné

Burundi - Sécurité3 juillet 2017
|Arrestation de personnes dans la commune de Mugamba

Burundi - Indépendance1er juillet 2017
|Célébration de la fête nationale de l’indépendance

Burundi - Sécurité30 juin 2017
|Une personne décapitée dans la commune de Gihanga

Burundi - Sécurité 29 juin 2017
|Quant les déclarations de nos dirigeants contrastent avec la réalité

Burundi - Sécurité28 juin 2017
|Un homme tue sa mère à Mwaro

Burundi - Sécurité 27 juin 2017
|Regain d’insécurité un peu partout dans le pays

Burundi - Sécurité26 juin 2017
|Arrestation d’un présumé voleur à main armée à Ruyigi

Burundi - Sécurité 24 juin 2017
|Un homme tué à Kirundo

Burundi - Sécurité23 juin 2017
|Une deuxième fouille dans le quartier Inss en trois jours

Burundi - Sécurité22 juin 2017
|Une personne tuée dans la province de Cibitoke

Burundi - Rwanda - Sécurité21 juin 2017
|Un Burundais appréhendé par l’armée rwandaise, selon la police burundaise

Burundi - Sécurité 20 juin 2017
|Une femme tuée à Kirundo

Burundi - Sécurité 19 juin 2017
|Une attaque à la grenade blessant une personne

Burundi - Sécurité17 juin 2017
|Le Fnl crie au secours

Burundi - Sécurité16 juin 2017
|La police investit la zone de Buyenzi

Burundi - Sécurité15 juin 2017
|Attentat à la grenade dans la zone de Musaga

Burundi - Sécurité14 juin 2017
|Des machettes pour tuer en silence

Burundi - Sécurité13 juin 2017
|Un Imbonerakure enlevé dans Gihanga

Burundi - Sécurité 12 juin 2017
|Un mort devant le commissariat de la police de Muramvya

Burundi - Sécurité10 juin 2017
|Quand la police s’entretue !

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

Un Imbonerakure enlevé dans Gihanga

13 juin 2017

Bubanza, le 13 juin 2017 (Net Press) . Il s’appelle Pasteur Hakizimana, plus connu sous le sobriquet de Ciza, un représentant des jeunes Imbonerakure de la commune Gihanga, dans la province de Bubanza à l’Ouest du pays. Selon des informations en provenance de cette commune, il est porté disparu depuis le 8 juin 2017 et aurait été enlevé par des inconnus à bord d’une voiture à vitres fumées.

Les informations concordantes indiquent que les membres de sa famille n’ont aucune nouvelle de lui d’autant plus que son téléphone portable est éteint depuis cette période. Les mêmes informations précisent que les mobiles de cette disparition ne sont pas encore connus, ce qui est surprenant dans la mesure où Pasteur Hakizimana est un membre du parti présidentiel.

L’on saura que la province de Bubanza, surtout la commune de Gihanga frontalière avec la réserve de la Rukoko, est citée parmi des régions de ce pays qui regorgent des rebelles armés qui se réclament du mouvement du colonel Nzabampema, à cheval entre le Burundi et la République démocratique du Congo. Ce seraient donc eux qui auraient commis ce forfait pour des raisons qu’on ignore encore.

Une autre opinion soupçonne une riposte de la part du mouvement Fnl suite à l’enlèvement, presque dans les mêmes conditions, d’un membre proche d’Agathon Rwasa sur la colline Rubira, commune Mpanda de la même province de Bubanza, une disparition enregistrée en date du 22 mai 2017.

Burundi - Sécurité - Anniversaire

Célébration du 22ème anniversaire des étudiants de l’université du Burundi

Bujumbura, le 13 juin 2017 (Net Press) . Les étudiants, les autorités rectorales et l’église catholique ont célébré ce 12 juin 2017 le 22ème anniversaire des massacres des étudiants hutu survenus dans la nuit du 11 au 12 juin 1995. La messe de requiem a été célébrée dans les enceintes du campus Mutanga à laquelle ont pris part des rescapés des massacres et des parents des victimes.

Des informations à notre disposition indiquent que certains des étudiants tutsi armés ont massacré leurs collègues hutu mais les bourreaux n’ont pas été jusqu’à présent identifiés. Les autorités de l’université du Burundi demandent qu’il y ait des enquêtes pour que les auteurs soient traduits devant la justice. La direction de la même institution universitaire précise qu’elle organisera chaque année des cérémonies en mémoire de ces massacres.

Burundi - Droits de l’Homme

La ligue Iteka produit son bulletin hebdomadaire n° 62

Bujumbura, le 13 juin 2017 (Net Press) . Il couvre la semaine du 5 au 11 juin 2017 et évoque des allégations de violations et des violations des droits de l’homme qui ont été enregistrées au cours de cette période. Au moins 9 personnes ont été tuées, 4 portées disparues, 12 torturées, 84 arrêtées arbitrairement et 3 victimes de violations basées sur le genre.

Le phénomène des cadavres est aussi inquiétant d’après ce bulletin car au moins 5 cadavres ont été relevés au cours de cette période. Par ailleurs, poursuit le document de la ligue Iteka, des jeunes Imbonerakure affiliés au parti au pouvoir, des agents du service national des renseignements et des policiers sont pointés du doigt comme étant les auteurs de la plupart de ces violations des droits humains.

Il relève des cas d’assassinats, d’enlèvements suivis de disparitions forcées, de tortures et d’arrestations arbitraires dont sont victimes des présumés opposants du 3ème mandat du président Pierre Nkurunziza sans oublier les membres des partis de l’opposition comme le Fnl, aile d’Agathon Rwasa, du Msd, du Frodebu Nyakuri et de l’Uprona proche de Charles Nditije ainsi que des militaires ex-Fb.

Il s’insurge contre les actes d’intimidation commis par les jeunes Imbonerakure et des contributions forcées faites par ’administration. Ce bulletin émet des recommandations qui sont dirigées à l’endroit du gouvernement pour le changement de la situation précaire des droits de l’Homme dans le pays.

Burundi - Usa - Politique

Le président des Etats-Unis assailli sur tous les fronts

Washington, le 13 juin 2017 (Net Press) . Depuis que le président Donald Trump est locataire de la Maison Blanche, il ne cesse de subir des revers liés à sa politique jugée "maladroite" par une large opinion des Américains. En effet, les institutions judiciaires de ce pays continuent à rejeter le projet "trumpéen" de restriction des visas aux pays musulmans.

C’est le cas de la cour d’appel de San Francisco qui a confirmé le jugement de la première instance, ce qui met dans l’embarras le président américain d’autant plus qu’il s’agissait d’une promesse de campagne.

Après ce coup de massue dans le visage du président, voici qu’il n’est pas au bout de ses peines puisqu’une plainte contre lui vient d’être déposée pour ses revenus issus de l’étranger. En effet, les ministres de la justice du Maryland et du District de Columbia ont déposé une plainte le lundi 12 juin contre le président Trump. La plainte stipule que le président des Etats-Unis viole les lois contre la corruption car il n’a pas coupé les liens avec son empire immobilier, officiellement géré par ses fils depuis l’élection. Le texte affirme que la politique de Donald Trump est sous influence des pays étrangers qui font des affaires avec les sociétés du milliardaire.

C’est la première plainte de ce type : deux Etats américains contre le président des Etats-Unis pour violation des lois sur la corruption. L’objectif de la démarche, les deux ministres de la justice n’en font pas mystère, est d’obtenir un audit des affaires de Donald Trump, et par la même occasion, une divulgation de ses déclarations de revenus qui n’ont jamais été rendues publiques, contrairement à une tradition datant des années 1970.

Dans la seule journée de lundi, il y a eu le dépôt de cette plainte pour corruption contre le président, le deuxième décret sur l’immigration de Donald Trump a été rejeté et la polémique sur la Russie continue de polluer l’air du Congrès. La Maison Blanche, par la voix de son porte-parole, continue de crier au lynchage. Les républicains conseillent au président de ne pas réagir pour éviter de donner des munitions à ses adversaires.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel

Politique - Sécurité4 mars 2015
|Lettre ouverte

Burundi – Médias – Sécurité25 janvier 2015
|Le directeur de la radio Isanganiro en clandestinité

Comité contre la torture1er décembre 2014
|Observations finales concernant le deuxième rapport périodique du Burundi

Burundi - Politique24 septembre 2014
|DECLARATION DU PARTI CNDD-FDD NO. 007/2014 PAR RAPPORT A LA RECENTE RESOLUTION DU PARLEMENT EUROPEEN SUR LE BURUNDI

Burundi – Droits de l’Homme - Union européenne19 septembre 2014
|Résolution du Parlement européen sur le Burundi, en particulier le cas de Pierre Claver Mbonimpa (2014/2833(RSP))

La commémoration du centenaire de la 1ère guerre mondiale 1914-1918.6 août 2014
|Au delà des limites de notre patience !!!

Administration5 août 2014
|Petite note sur l’arrêté n°1 du 10/6/2014

Opinion28 juillet 2014
| J’OBSERVE ET J’ACCUSE :

Section UPRONA en Belgique : Conférence publique24 mars 2014
|Gouvernance démocratique au Burundi : défis et propositions de solutions.

Burundi - Parti Politique7 février 2014
|Lettre de l’Honorable Bonaventure Niyoyankana au Ministre de l’Intérieur

A L’OCCASION DE L’OUVERTURE DE L’ANNÉE ACADÉMIQUE 1964-1965.13 janvier 2014
|DISCOURS PRONONCE LE 1er OCTOBRE 1964 PAR LE PROFESSEUR W. DEROUAU RECTEUR DE L’UNIVERSITÉ OFFICIELLE DE BUJUMBURA

Rwanda - Génocide6 décembre 2013
|LA TOUSSAINT ROUGE RWANDAISE DU 1er novembre 1959. (Révolution, fratricides, déicides ou génocides assistés 54 ans après ?) ssimbananiye@gmail.com Genèse et chronologie.