Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi –Sécurité4 décembre 2017
|Quand la police s’entretue

Burundi - Sécurité 2 décembre 2017
|1000 plants de manguiers saisis alors qu’ils allaient être vendus frauduleusement

Burundi – Sécurité 1er décembre 2017
|Une personne tuée à Muramvya

Burundi - Sécurité30 novembre 2017
|Des cas d’insécurité ici et là dans le pays

Burundi - Sécurité29 novembre 2017
|La pluie d’hier a fait une victime au nord de la capitale

Burundi - Sécurité 28 novembre 2017
|Quatre enfants tués dans un accident de roulage

Burundi - Sécurité 27 novembre 2017
|Des manifestations pour soutenir le président Nkurunziza

Burundi - Sécurité25 novembre 2017
|L’Unicef condamne sans détour l’amputation de deux enfants

Burundi – Sécurité 24 novembre 2017
|Accusés de vol de maïs, des enfants amputés de poignées

Burundi - Justice - Sécurité23 novembre 2017
|L’ancien patron de l’Aprodh au centre du pays transféré

Burundi - Sécurité22 novembre 2017
|Le Focode craint pour la sécurité du brigadier Cishahayo

Burundi - Sécurité 21 novembre 2017
|Quand les anciens activistes des droits de l’hommes sont inquiétés

Burundi - Sécurité 20 novembre 2017
|Une pluie torrentielle tue trois enfants

Burundi - Réconciliation18 novembre 2017
|"Le souvenir des victimes doit être régie par la loi", dixit Mgr. Jean Louis Nahimana

Burundi - Politique 17 novembre 2017
|Une célébration qui relate

Spécial Médias16 novembre 2017
|Une commémoration qui relate

Burundi - Sécurité 15 novembre 2017
|Un corps en extrême décomposition a été trouvé à Muramvya

Burundi - Sécurité14 novembre 2017
|Toujours des assassinats signalés un peu partout dans le pays

Burundi -Sécurité13 novembre 2017
|Deux personnes trouvent la mort dans une noyade

Burundi - Belgique - Coopération11 novembre 2017
|La semaine belge annulée à la dernière minute

Burundi - Sécurité10 novembre 2017
|Deux bandits de Mutakura arrêtés par les militaires frappés comme Jésus Christ sur la croix

Burundi - Environnement - Sécurité9 novembre 2017
|Une foudre fait parler d’elle dans la province de Muramvya

Burundi - Sécurité8 novembre 2017
|Treize personnes arrêtées pour trafic humain

Burundi – Sécurité 7 novembre 2017
|La police arrête plus de 100 personnes au centre ville de Bujumbura

Burundi - Ouganda – Sécurité 6 novembre 2017
|Deux morts dont le directeur de ligue Iteka dans un accident de roulage en Ouganda

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

Tanzanie : base arrière pour les voleurs à main armée ?

6 juillet 2017

Ruyigi, le 6 juillet 2017 (Net Press) . Des personnes armées de fusils et de machettes ont attaqué mardi 4 juillet 2017 des gens qui rentraient du marché de Kabuyenge, dans la province de Ruyigi. Deux personnes, un homme et une femme ont été grièvement blessées et elles ont été évacuées à l’hôpital de la commune Gisuru.

La troisième personne a pu échapper mais les malfaiteurs ont pu voler 11 millions de nos francs. Ces derniers n’ont pas encore été identifiés mais des informations sur place indiquent qu’ils auraient pris la direction de la Tanzanie. La police indique qu’elle a déjà commencé des enquêtes pour arrêter ces voleurs.

Dans la plaine de l’Imbo, à Buringa plus précisément, dans la commune de Gihanga de la province Bubanza, des militaires œuvrant dans cette localité étaient en patrouille dans la réserve naturelle de Rukoko dans la soirée d’hier. Subitement, ils ont rencontré un groupe armé et les deux parties se sont affrontées pendant une quinzaine de minutes et de ces échanges de tirs, un militaire de la force de défense nationale a été blessé.

Burundi - Politique

L’opposition intérieure demande au médiateur de débloquer le dialogue inter burundais

Bujumbura, le 6 juillet 2017 (Net Press) . Il s’agit du Fnl Amizero y’Abarundi représenté par Nestor Girukwishaka, secrétaire national aux relations extérieures, du Frodebu représenté par l’honorable Léonce Ngendakumana, vice-président, du Mrc Rurenzangemero piloté par le professeur Juvénal Ngorwanubusa, président a.i et de l’Uprona Amizero y’Abarundi du professeur Evariste Ngayimpenda, président a.i.

En date du 3 juillet 2017, Ils ont saisi, au moyen d’une correspondance, le médiateur dans le conflit burundais, Yoweri Museveni, président de l’Ouganda. Ils lui ont fait remarquer que "depuis plus de deux ans, le Burundi traverse une crise multidimensionnelle résultant de la négation de l’Accord d’Arusha pour la paix et la réconciliation au Burundi et partant, de la constitution qui en est issue".

Ces politiciens, à travers ce document de 4 pages, indiquent qu’ils n’ont jamais cessé de dénoncer le manque de volonté politique de la part du président Pierre Nkurunziza, de son parti Cndd-Fdd et de leurs institutions de facto à s’engager vers une solution durable à la crise. Selon ces politiciens, une attitude de refus et de blocage des institutions du Cndd-Fdd est matérialisée par quatre éléments dont les manœuvres dilatoires du gouvernement durant tout le processus de dialogue, la démarche de révision de la constitution, la préparation de la feuille de route pour les élections de 2020 et le rejet du dialogue inclusif organisé à Arusha.

Compte tenu de tout cela, ces politiciens demandent au médiateur ougandais de "prendre acte du refus du gouvernement de facto de Bujumbura de dialoguer avec l’opposition pour sortir le Burundi de la crise multidimensionnelle et agir en conséquence" Ils lui demandent également d’"exercer toute forme de pressions possibles sur le même gouvernement pour arrêter toute forme de violences en cours et l’amener à accepter de participer au dialogue inclusif sans condition et sans délais" Ils lui demandent enfin de "s’engager résolument et fermement à accélérer le dialogue pour arriver à un compromis dans les meilleurs délais pour redonner de l’espoir au peuple burundais".

A la sous-région et à la communauté internationale, ils "demandent de mesurer à leur juste valeur les conséquences qu’entraînerait l’échec du dialogue inter burundais, non seulement sur la paix dans la sous-région, mais également par rapport à la crédibilité et à la visibilité de la communauté des Etats de l’Afrique de l’Est, dont l’un des objectifs est de garantir la promotion de la paix, de la sécurité, de la stabilité et du bon voisinage entre les Etats membres.

"Au-delà de la sous-région, un tel échec reposerait pertinemment la question de la raison d’être des organisations sous-régionales, régionales et internationales et de leurs capacités à préserver la paix et la sécurité dans le monde. En effet, comment comprendre que des résolutions prises par le conseil de sécurité des Nations Unies et l’Union africaine sont banalisées par un gouvernement illégal sans que cela suscite une réaction de la communauté internationale ?"

Burundi - Conférence

La réunion de l’organisation "Initiative et Changement" annulée

Bujumbura, le 6 juillet 2017 (Net Press) . Selon des informations qui nous parviennent au moment où nous mettons sous presse, il était prévu une réunion ce matin de l’Initiative et changement, qui devait se tenir au siège de l’organisation. Mais selon des informations reçues, une telle activité aurait été interdite par le ministère de l’intérieur et de la formation patriotique.

L’on ne connaît pas encore les motifs de cette annulation ni les points qui étaient à l’ordre du jour. La rédaction a tenté de contacter les organisateurs, tout comme les invités à la réunion, mais en vain.

Burundi - Droits de l’Homme

La Cnidh entre le marteau et l’enclume

Bujumbura, le 6 juillet 2017 (Net Press) . La commission nationale indépendante des droits de l’homme, Cnidh, a présenté son rapport 2016 à l’assemblée nationale. Son président, Jean Baptiste Baribonekeza, a fait savoir que l’année dernière, 340 personnes ont été tuées, évoquant également des disparitions forcées et des tortures. Il a également évoqué les mauvaises relations qui existent entre le Burundi et ses bailleurs traditionnels, dont l’Union européenne, après que cette dernière eût pris des sanctions à l’endroit de Burundi.

Malgré cela, cette commission mentionne tout de même qu’une amélioration en matière de respect des droits de l’homme est visible par rapport à l’année 2015, début de la crise politico-sécuritaire au Burundi. Mais il a souligné les contraintes qui empêchent cette commission de fonctionner comme il faut, dont notamment le manque de moyens nécessaires et l’incompréhension de la part des autorités de la mission même de la commission des droits de l’homme.

Comme mentionné ci-haut, cette commission est entre le marteau et l’enclume car d’une part, son rapport a été sérieusement critiqué par les représentants du peuple, surtout ceux du Cndd-Fdd. Elle est également incomprise par les autres organisations de défense des droits de l’homme qui accusent la commission d’être trop complaisante avec le pouvoir en place, ce qui fut d’ailleurs à l’origine de sa dégradation.

Burundi - Corée du Nord - Usa - Sécurité

Les Etats-Unis, vont-ils mettre à exécution leurs menaces contre la Corée du Nord ?

Washington, le 6 juillet 2017 (Net Press) . Le bras de fer entre les deux pays semble s’amplifier et apparemment, aucune des capitales ne veut céder. Selon l’Afp, Washington n’exclut pas d’utiliser la force militaire contre la Corée du Nord Les États-Unis vont proposer de nouvelles sanctions contre la Corée du Nord à la suite du lancement d’un missile intercontinental par Pyongyang et n’écartent pas l’option militaire.

Le Conseil de sécurité des États-Unis était réuni mercredi 5 juillet en urgence à la suite du premier tir de missile balistique intercontinental par la Corée du Nord. Washington a fait savoir par la voix de son ambassadrice aux Nations unies, Nikki Haley, que "l’une de [ses] options" résidait dans la force militaire américaine.

"Nous l’utiliserons si cela est nécessaire, mais nous préférerions ne pas nous engager dans cette voie", a déclaré la diplomate, précisant que Washington allait proposer de nouvelles sanctions contre Pyongyang "dans les prochains jours". Washington pourrait notamment décider de rompre les relations commerciales avec tout pays faisant du commerce avec la Corée du Nord en violation des précédentes sanctions votées par l’Onu.

Le président sud-coréen, Moon Jae-in, a lui aussi appelé au durcissement des sanctions contre le régime de Pyongyang, mais a souligné qu’il ne pourrait y avoir de réponse autre que diplomatique aux provocations du Nord. La Russie a également exclu le recours à la force contre la Corée du Nord, et demandé que cesse le déploiement du système américain de défense antimissile en Corée du Sud. "Nous exprimons notre soutien à l’idée d’un dialogue et de consultations entre la Corée du Nord et la Corée du Sud", a déclaré l’ambassadeur russe aux Nations unies.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel

Politique - Sécurité4 mars 2015
|Lettre ouverte

Burundi – Médias – Sécurité25 janvier 2015
|Le directeur de la radio Isanganiro en clandestinité

Comité contre la torture1er décembre 2014
|Observations finales concernant le deuxième rapport périodique du Burundi

Burundi - Politique24 septembre 2014
|DECLARATION DU PARTI CNDD-FDD NO. 007/2014 PAR RAPPORT A LA RECENTE RESOLUTION DU PARLEMENT EUROPEEN SUR LE BURUNDI

Burundi – Droits de l’Homme - Union européenne19 septembre 2014
|Résolution du Parlement européen sur le Burundi, en particulier le cas de Pierre Claver Mbonimpa (2014/2833(RSP))

La commémoration du centenaire de la 1ère guerre mondiale 1914-1918.6 août 2014
|Au delà des limites de notre patience !!!

Administration5 août 2014
|Petite note sur l’arrêté n°1 du 10/6/2014

Opinion28 juillet 2014
| J’OBSERVE ET J’ACCUSE :

Section UPRONA en Belgique : Conférence publique24 mars 2014
|Gouvernance démocratique au Burundi : défis et propositions de solutions.