Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Sécurité9 octobre 2017
|Un dimanche pas tout-à-fait tendre

Burundi - Sécurité7 octobre 2017
|La province de Rumonge de plus en plus citée dans divers crimes

Burundi - Sécurité6 octobre 2017
|Fouille-perquisition dans la prison de Rumonge, divers articles saisis

Burundi - Sécurité5 octobre 2017
|Un fusil trouvé dans une brousse dans la province de Rumonge

Burundi - Sécurité4 octobre 2017
| Un véhicule des militaires burundais en Somalie endommagé

Burundi - Sécurité3 octobre 2017
|Un vieil homme tué au couteau dans Bujumbura rural

Burundi - Sécurité 2 octobre 2017
|Quand l’insécurité refait surface dans la zone Cibitoke

Burundi - Manifestation30 septembre 2017
|Bujumbura dans la rue pour dénoncer et remercier en même temps

Burundi - Energie29 septembre 2017
|Le manque de courant électrique déstabilise la capitale

Burundi - Sécurité 28 septembre 2017
|L’insécurité augmente d’un cran dans la province de Gitega

Burundi - Sécurité27 septembre 2017
|Insécurité dans le pays, insécurité dans les pays voisins

Burundi - Sécurité 26 septembre 2017
|Une personne tuée à Matana

Burundi - Sécurité 25 septembre 2017
|Le pays toujours en face de l’insécurité grandissante

Burundi - Sécurité 23 septembre 2017
|L’insécurité augmente d’un cran au Nord-Ouest du pays

Burundi - Sécurité 22 septembre 2017
|Des corps sans vie trouvés dans la capitale et au sud du pays

Burundi - Sécurité - Intempérie21 septembre 2017
|Va-t-on vers les catastrophes naturelles des pays occidentaux ?

Burundi - Sécurité20 septembre 2017
|Dix-sept adolescents arrêtés dans la province de Rutana

Burundi - Sécurité19 septembre 2017
|Des tirs à l’arme automatique entendus par les habitants de Kibenga

Burundi - Sécurité18 septembre 2017
|Un père tue ses propres enfants dans Bujumbura rural

Burundi - Kenya - Sécurité16 septembre 2017
|Les 4 Burundais attrapés à Isiolo emprisonnés à Nairobi

Burundi - Sécurité 15 septembre 2017
|Pour avoir sauvé une vie en danger, ils sont sous les verrous

Burundi - Sécurité14 septembre 2017
|La police change de langage à propos de l’enlèvement d’un opposant

Burundi - Sécurité 13 septembre 2017
|Un proche de Hussein Radjabu interpellé

Burundi - Sécurité12 septembre 2017
|Attaque armée dans Bujumbura rural

Burundi - Sécurité11 septembre 2017
|Des personnes arrêtées par des Imbonerakure au Sud du pays

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

Deux membres du gouvernement devant la chambre basse

18 juillet 2017

Bujumbura, le 18 juillet 2017 (Net Press) . Deux ministres du gouvernement burundais, l’un chargé de la sécurité publique, Alain Guillaume Bunyoni et l’autre en charge de la défense nationale, Emmanuel Ntahomvukiye, sont les invités de l’assemblée nationale pour une séance de questions orales.

Les deux ministres devront d’abord suivre un rapport de la commission permanente chargée de la sécurité et de la défense nationale à l’assemblée nationale qui rend compte de la situation sécuritaire qui prévaut au Burundi. Par après, ils répondront aux questions des députés.

Burundi - Sécurité

La prison centrale de Rutana observe un mouvement de grève

Rutana, le 18 juillet 2017 (Net Press) . Les détenus de la prison centrale de Rutana observent depuis ce matin du 18 juillet 2017 un mouvement de grève. Selon des sources sur place, les prisonniers résistent contre la fouille-perquisition opérée par la police en lançant des pierres mêlées des cris. Le commissaire de la police de Rutana indique que cette opération constitue un cadre de routine mené quotidiennement par la police pour sécuriser cet établissement pénitentiel.

Dans la capitale Bujumbura, les habitants du Q7 Ngagara étaient encerclés par la police tôt ce matin. Cette dernière a procédé à des arrestations massives des personnes qui ne figuraient pas dans les cahiers de ménage.

Burundi - Sécurité

Les disparitions forcées se poursuivent

Ngozi, le 18 juillet 2017 (Net Press) . Selon des recherches du forum pour la conscience et le développement, Focode, un certain Pacifique Birikumukama, un jeune homme de 32 ans, ancien chauffeur de l’économat général du diocèse de Ngozi, a disparu dans la soirée du 8 avril 2017 alors qu’il quittait un bistrot situé tout près de chez lui, après une journée de travail à Gitega.

Selon ses enquêtes, Pacifique Birikumukama a été enlevé par quatre miliciens Imbonerakure de Ngozi, dont trois ont été identifiés. Il aurait été transporté dans une voiture appartenant au responsable du service national des renseignements en province de Ngozi, M. Venant Miburo. Il aurait subi un interrogatoire et une torture dans la même soirée à la permanence du Cndd-Fdd à Ngozi et au bar appartenant au chef de la sécurité présidentielle.

Il aurait été emmené à Butara en province de Cibitoke et depuis trois mois, il n’y a aucune trace de lui. Son téléphone aurait été trouvé trois jours plus tard dans des habits à laver du patron du Snr où il était. Mais le Focode déplore le fait qu’il n’y a aucune enquête alors qu’il y a des pistes intéressantes.

Burundi - Droits de l’Homme

Des organisations de la société civile pour une intervention rapide de la Cpi

Bujumbura, le 18 juillet 2017 (Net Press) . Le 17 juillet de chaque année, la cour pénale internationale fête son anniversaire et hier, c’était la 19ème bougie de sa création. A cette occasion, les organisations de la société civile, spécialement celles de la défense des droits de l’homme et qui évoluent à l’étranger, ont sorti un communiqué où elles dénoncent les crimes graves commis au Burundi, avant de préciser que la justice burundaise est incompétente pour mener des enquêtes sur les crimes sous la compétence de la Cpi.

Ces organisations sont Acat Burundi, Aprodh, Coalition burundaise pour la cour pénale internationale (Cb Cp), Cosome, Focode, Réseaux des citoyens probes (Rcp), Ligue Iteka et Sos- Torture.

Burundi - Sécurité Routière

Cent seize voitures arrêtées par la police rien que dans une soirée

Bujumbura, le 18 juillet 2017 (Net Press) . Des voitures au nombre de 116 ont été arrêtées par la police dans la soirée de ce lundi 17 juillet 2017. Selon des informations policières, elles ont été arrêtées car elles faisaient le taxi alors qu’elles ne portent pas les couleurs destinées à ce service.

La police a indiqué qu’il y a plusieurs voitures dans la capitale Bujumbura qui sont achetés pour "Affaires et promenades" mais qui font le transport rémunéré des personnes et des marchandises, une attitude que la police voudrait combattre car il s’agit d’une concurrence déloyale.

Burundi - Droits de l’Homme

Publication du bulletin hebdomadaire n° 67 de la ligue Iteka

Bujumbura, le 18 juillet 2017 (Net Press) . Il couvre la semaine du 10 au 16 juillet 2017 et évoque des allégations de violations et des violations des droits de l’homme enregistrées, au moins 9 personnes ont été tuées dont 2 cadavres, 1 portée disparue, 6 torturées, 108 personnes arrêtées arbitrairement et une victime de la violence basée sur le genre.

Des jeunes Imbonerakure, des agents du Snr, des policiers et des militaires sont pointés du doigt comme étant les auteurs de la plupart de ces violations des droits humains. Il relève des cas d’assassinats, de tortures et d’arrestations arbitraires ciblant les opposants au 3ème mandat du président et les membres du Fnl proche d’Agathon Rwasa.

Le bulletin s’insurge contre des actes d’intimidation, faits commis par les jeunes Imbonerakure ainsi que des contributions forcées soutenues par des administratifs. Ce bulletin émet des recommandations qui sont dirigées à l’endroit du gouvernement pour le changement de la situation précaire des droits de l’Homme dans le pays.

Burundi - Madagascar – Economie

L’incorruptible ministre des finances jette l’éponge

Antananarivo, le 18 juillet 2017 (Net Press) . En poste depuis janvier 2015, Gervais Rakotorimanana, le ministre malgache des finances, a annoncé ce lundi sa démission, « faute de soutien » de la part du gouvernement. La présidence malgache a annoncé que Mme Vonintsalama Andriambololona prendra sa suite.

Une différence « de vision et de manière de travailler » avec l’exécutif, a évoqué sans plus de précisions Gervais Rakotoarimanana, pour expliquer son départ du gouvernement. « Les conditions pour amener des changements ne sont pas remplies, donc j’ai remis à monsieur le président de la République [Hery Rajaonarimampianina, NDLR], le vendredi 14 juillet, ma démission du poste de ministre des finances et du budget », a-t-il ainsi déclaré lors d’une conférence de presse à Antananarivo.

Lors de son allocution, il a également affirmé vouloir défendre les valeurs de « transparence, l’égalité dans le travail, respect et défense des intérêts communs de tous les compatriotes ».

« Gestion approximative des finances publiques »

Selon l’analyste Serge Zafimahova, membre de l’association Comité éthique et développement (CED), Gervais Rakotoarimanana « a le sens de l’orthodoxie budgétaire, alors que le reste des membres du gouvernement ont une gestion approximative des finances publiques ».

Son intransigeance, qui ne semblait pas au goût de ses pairs au gouvernement selon la presse malgache, l’avait conduit à dénoncer la gestion de deux entreprises publiques, la Jirama (société d’État de production d’eau et d’électricité) et la compagnie aérienne nationale Air Madagascar, rappelle à l’AFP Serge Zafimahova.

Expert-comptable de formation comme le chef de l’État, Gervais Rakotoarimanana avait « acquis la confiance de la communauté internationale », selon Serge Zafimahova. Parmi ses récents succès, il avait réussi fin juin à obtenir un prêt de 86 millions de dollars auprès du FMI.

Une ancienne de la Banque mondiale prend la suite

La présidence malgache a annoncé dans la matinée le nom de la nouvelle ministre des Finances et du Budget. Il s’agit de Vonintsalama Andriambololona, qui fut notamment secrétaire générale de ce ministère (2009-2015). Elle a également été gouverneur suppléante à la Banque mondiale et a présidé les comités de privatisation de plusieurs banques malgaches, selon les informations délivrées par un communiqué de la présidence.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel

Politique - Sécurité4 mars 2015
|Lettre ouverte

Burundi – Médias – Sécurité25 janvier 2015
|Le directeur de la radio Isanganiro en clandestinité

Comité contre la torture1er décembre 2014
|Observations finales concernant le deuxième rapport périodique du Burundi

Burundi - Politique24 septembre 2014
|DECLARATION DU PARTI CNDD-FDD NO. 007/2014 PAR RAPPORT A LA RECENTE RESOLUTION DU PARLEMENT EUROPEEN SUR LE BURUNDI

Burundi – Droits de l’Homme - Union européenne19 septembre 2014
|Résolution du Parlement européen sur le Burundi, en particulier le cas de Pierre Claver Mbonimpa (2014/2833(RSP))

La commémoration du centenaire de la 1ère guerre mondiale 1914-1918.6 août 2014
|Au delà des limites de notre patience !!!

Administration5 août 2014
|Petite note sur l’arrêté n°1 du 10/6/2014

Opinion28 juillet 2014
| J’OBSERVE ET J’ACCUSE :

Section UPRONA en Belgique : Conférence publique24 mars 2014
|Gouvernance démocratique au Burundi : défis et propositions de solutions.

Burundi - Parti Politique7 février 2014
|Lettre de l’Honorable Bonaventure Niyoyankana au Ministre de l’Intérieur