Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi –Sécurité4 décembre 2017
|Quand la police s’entretue

Burundi - Sécurité 2 décembre 2017
|1000 plants de manguiers saisis alors qu’ils allaient être vendus frauduleusement

Burundi – Sécurité 1er décembre 2017
|Une personne tuée à Muramvya

Burundi - Sécurité30 novembre 2017
|Des cas d’insécurité ici et là dans le pays

Burundi - Sécurité29 novembre 2017
|La pluie d’hier a fait une victime au nord de la capitale

Burundi - Sécurité 28 novembre 2017
|Quatre enfants tués dans un accident de roulage

Burundi - Sécurité 27 novembre 2017
|Des manifestations pour soutenir le président Nkurunziza

Burundi - Sécurité25 novembre 2017
|L’Unicef condamne sans détour l’amputation de deux enfants

Burundi – Sécurité 24 novembre 2017
|Accusés de vol de maïs, des enfants amputés de poignées

Burundi - Justice - Sécurité23 novembre 2017
|L’ancien patron de l’Aprodh au centre du pays transféré

Burundi - Sécurité22 novembre 2017
|Le Focode craint pour la sécurité du brigadier Cishahayo

Burundi - Sécurité 21 novembre 2017
|Quand les anciens activistes des droits de l’hommes sont inquiétés

Burundi - Sécurité 20 novembre 2017
|Une pluie torrentielle tue trois enfants

Burundi - Réconciliation18 novembre 2017
|"Le souvenir des victimes doit être régie par la loi", dixit Mgr. Jean Louis Nahimana

Burundi - Politique 17 novembre 2017
|Une célébration qui relate

Spécial Médias16 novembre 2017
|Une commémoration qui relate

Burundi - Sécurité 15 novembre 2017
|Un corps en extrême décomposition a été trouvé à Muramvya

Burundi - Sécurité14 novembre 2017
|Toujours des assassinats signalés un peu partout dans le pays

Burundi -Sécurité13 novembre 2017
|Deux personnes trouvent la mort dans une noyade

Burundi - Belgique - Coopération11 novembre 2017
|La semaine belge annulée à la dernière minute

Burundi - Sécurité10 novembre 2017
|Deux bandits de Mutakura arrêtés par les militaires frappés comme Jésus Christ sur la croix

Burundi - Environnement - Sécurité9 novembre 2017
|Une foudre fait parler d’elle dans la province de Muramvya

Burundi - Sécurité8 novembre 2017
|Treize personnes arrêtées pour trafic humain

Burundi – Sécurité 7 novembre 2017
|La police arrête plus de 100 personnes au centre ville de Bujumbura

Burundi - Ouganda – Sécurité 6 novembre 2017
|Deux morts dont le directeur de ligue Iteka dans un accident de roulage en Ouganda

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

Des tirs à l’arme automatique se font entendre dans la commune de Gihanga

21 juillet 2017

Bubanza, le 21 juillet 2017 (Net Press) . Dans la nuit de jeudi à vendredi 21 juillet 2017, des tirs nourris ont été entendus sur la transversale 7 de la commune Gihanga, sur la route Bujumbura - Cibitoke, vers 1 heure du matin. Les forces de l’ordre sur place sont intervenues et les assaillants se sont repliés dans la réserve naturelle de la Rukoko.

D’après des informations policières sur place, c’était des voleurs à main armée qui tentaient de piéger les véhicules qui étaient de passage. Les mêmes informations indiquent que rien n’a été subtilisé suite à cette intervention des forces de défense. Ce matin, l’opération de poursuite de ces assaillants était toujours en cours et aucune activité n’a été exercée dans la réserve naturelle de la Rukoko.

Burundi - Politique

John Magafuli, pourra-t-il sauver le processus de paix burundais ?

Ngara, le 21 juillet 2017 (Net Press) . Selon des sources d’information concordantes, Pierre Nkurunziza a rencontré ce jeudi le président tanzanien, John Pombe Magufuli, pour une nouvelle tentative de relance du dialogue inter burundais. Le numéro un burundais s’était rendu dans le pays du Mwalimu Nyerere pour prendre connaissance d’un projet d’accord de sortie de crise préparé par la médiation de l’ancien président Mkapa.

Ainsi, le président Nkurunziza devait être consulté avant que l’on ne vende ce projet aux autres parties, y compris l’opposition. Le projet comprend notamment la reconnaissance du 3ème mandat de Pierre Nkurunziza (2015 - 2020), l’application et le respect de l’accord d’Arusha et de la constitution pour les élections de 2020, l’ouverture des espaces de libertés politiques entre 2017 et 2020, la levée des mandats d’arrêts des opposants et des acteurs de la société civile, etc.

Selon les mêmes sources d’information, le président Pierre Nkurunziza devait donner sa position et probablement faire des concessions pour arriver à des résultats tangibles lors de la dernière session de dialogue prévue à la mi-août 2017. A la fin de l’entretien entre les deux hommes, rien n’a filtré sauf l’appel aux réfugiés burundais de rentrer dans leur pays car la paix et la sécurité règnent chez eux, raison pour laquelle même le président s’est déplacé sans aucune difficulté.

Cette rencontre a eu lieu après deux autres reports. Le médiateur principal dans la crise burundaise, l’Ougandais Yoweri Museveni a pris l’initiative de se rendre à Bujumbura au début du mois de mai 2017, mais Pierre Nkurunziza avait invoqué le manque de temps pour le recevoir. En date du 26 juin 2017, alors que les services de sécurité de l’Ouganda se préparaient à sécuriser la délégation présidentielle, cette dernière a renoncé à ce déplacement à la dernière minute, à la surprise de la médiation.

Burundi - Politique

Cinq partis politiques saisissent la facilitation sur le dialogue externe

Bujumbura, le 21 juillet 2017 (Net Press) . Il s’agit des partis Adr Imvugakuri de Mme Alice Nzomukunda, de Sahwanya Frodebu Nyakuri Iragi rya Ndadaye de Kefa Nibizi, de l’Upd Zigamibanga de Kassim Abdul, de l’Apdb de Gabriel Banzawitonde et du Pl représenté par Astère Nzisabira, son secrétaire général. Ils se sont exprimés sur le dialogue piloté par l’Eac en date du 17 juillet 2017 et ils ont réservé des copies à tous les présidents de la communauté est-africaine.

A travers cette correspondance, ils indiquent que lors des invitations, la facilitation privilégie des individus qui se réclament leaders politiques alors qu’ils sont poursuivis par la justice burundaise au lieu d’inviter les véritables responsables des partis politiques agréés qui se préparent pour les élections de 2020. Ces formations politiques qui se réclament comme étant celles qui n’ont pas participé aux élections de 2015, attirent l’attention du co-facilitateur que le dialogue inter burundais nécessite la participation de tous sans exclusion.

Les séances de café et initiatives de l’Ombudsman a prouvé que les acteurs politiques burundais, dans leur diversité, peuvent s’asseoir ensemble et discuter librement de toutes les questions de la vie nationale. Par conséquent, ils lui demandent de rapatrier le dialogue inter burundais en vue d’une large inclusivité et de les clôturer rapidement pour que les conclusions puissent servir dans la révision de la constitution en cours et au processus électoral de 2020.

Burundi - Médias

Disparition de Jean Bigirimana, une année déjà !

Bujumbura, le 21 juillet 2017 (Net Press) . Dans 24 heures, le monde médiatique se souviendra d’une année qui vient de s’écouler après la disparition tragique de notre confrère Jean Bigirimana, journaliste au groupe de presse Iwacu. En effet, en date du 22 juillet 2016, il a quitté son domicile pour se rendre à Bugarama, dans la commune et province de Muramvya, au centre du pays où il allait répondre à un appel téléphonique dans cette région.

Depuis, c’est la disparition mystérieuse car il n’a manifesté aucun signe de vie ni envers sa famille biologique, ni envers sa famille des professionnels des média. C’est une disparition énigmatique car tout a été tenté, et par son groupe de presse et par la police, la commission nationale indépendante des droits de l’homme, mais ce fut vain. C’est enfin une disparition mystérieuse d’autant plus que des menaces se sont étendues sur sa famille, surtout sur son épouse qui a fini par fuir le pays afin de sauver sa tête.

Malgré cela, les témoignages des populations de la place ont toujours affirmé que notre confrère avait rendez-vous avec un agent du service national des renseignements dans la province de Muramvya, une information qui a toujours été démentie par la police. Il semblerait même que ce dernier a lui aussi disparu.

Ne sachant pas quoi faire, le groupe de presse Iwacu a intenté un procès contre X, une pratique qui, selon toute vraisemblance, ne pourra pas avancer les recherches sur la vérité de cette disparition, ni sur ses commanditaires.

Burundi - France - Politique

Le nouveau président français rencontre les premières dures réalités de la présidence

Paris, le 21 juillet 2017 (Net Press) . Emmanuel Macron s’est rendu jeudi 20 juillet sur la base aérienne d’Istres dans le sud de la France. Il s’est engagé à ce que le budget de l’armée augmente l’an prochain alors que 850 millions d’euros d’économies sont demandés à la Défense. Le président était en opération séduction auprès des militaires après les tensions qui ont éclaté avec la démission du général de Villiers de son poste de chef d’état-major. C’est la première crise politique depuis le début de son quinquennat deux mois à peine après son entrée à l’Elysée.

Depuis son arrivée au pouvoir, les opposants à Emmanuel Macron avaient beaucoup de mal à trouver le bon angle d’attaque. Ni le départ de 4 ministres le premier mois ni les ennuis judiciaires de la ministre du travail, Muriel Pénicaud, n’ont mis le président en difficulté.

Mais l’état de grâce s’est aujourd’hui évaporé. Jusque-là dispersée, l’opposition est aujourd’hui soudée pour accuser le président « d’autoritarisme » après la démission du chef d’état-major des armées.

L’unité se fissure même en interne. A l’assemblée nationale, certains élus de la majorité En Marche refusent de voir disparaître la réserve parlementaire quand d’autres critiquent le statut promis à Brigitte Macron. En début de semaine, la grogne a gagné les élus locaux, vent debout contre les 13 milliards d’euros d’économies réclamées par le gouvernement.

Burundi - Belgique - Indépendance

La Belgique souffle ses 187 bougies d’indépendance

Bruxelles, le 21 juillet 2017 (Net Press) . Bruxelles doit être entonner la Brabançonne aujourd’hui après 187 ans d’indépendance de ce royaume. En effet, la Belgique a recouvré son indépendance vis-à-vis de la Hollande, au terme d’une révolution qui a commencé le 25 août 1830 et qui a pris fin le 21 juillet 1831. La révolution belge de 1830 est la révolte suivie de la sécession de plusieurs provinces du sud du Royaume uni des Pays-Bas contre le roi Guillaume Ier. À la suite de l’implication des nations voisines, elle mena à la scission du royaume et à l’indépendance de la Belgique proclamée par le Gouvernement provisoire de Belgique le 4 octobre 1830.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel

Politique - Sécurité4 mars 2015
|Lettre ouverte

Burundi – Médias – Sécurité25 janvier 2015
|Le directeur de la radio Isanganiro en clandestinité

Comité contre la torture1er décembre 2014
|Observations finales concernant le deuxième rapport périodique du Burundi

Burundi - Politique24 septembre 2014
|DECLARATION DU PARTI CNDD-FDD NO. 007/2014 PAR RAPPORT A LA RECENTE RESOLUTION DU PARLEMENT EUROPEEN SUR LE BURUNDI

Burundi – Droits de l’Homme - Union européenne19 septembre 2014
|Résolution du Parlement européen sur le Burundi, en particulier le cas de Pierre Claver Mbonimpa (2014/2833(RSP))

La commémoration du centenaire de la 1ère guerre mondiale 1914-1918.6 août 2014
|Au delà des limites de notre patience !!!

Administration5 août 2014
|Petite note sur l’arrêté n°1 du 10/6/2014

Opinion28 juillet 2014
| J’OBSERVE ET J’ACCUSE :

Section UPRONA en Belgique : Conférence publique24 mars 2014
|Gouvernance démocratique au Burundi : défis et propositions de solutions.