Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Sécurité9 octobre 2017
|Un dimanche pas tout-à-fait tendre

Burundi - Sécurité7 octobre 2017
|La province de Rumonge de plus en plus citée dans divers crimes

Burundi - Sécurité6 octobre 2017
|Fouille-perquisition dans la prison de Rumonge, divers articles saisis

Burundi - Sécurité5 octobre 2017
|Un fusil trouvé dans une brousse dans la province de Rumonge

Burundi - Sécurité4 octobre 2017
| Un véhicule des militaires burundais en Somalie endommagé

Burundi - Sécurité3 octobre 2017
|Un vieil homme tué au couteau dans Bujumbura rural

Burundi - Sécurité 2 octobre 2017
|Quand l’insécurité refait surface dans la zone Cibitoke

Burundi - Manifestation30 septembre 2017
|Bujumbura dans la rue pour dénoncer et remercier en même temps

Burundi - Energie29 septembre 2017
|Le manque de courant électrique déstabilise la capitale

Burundi - Sécurité 28 septembre 2017
|L’insécurité augmente d’un cran dans la province de Gitega

Burundi - Sécurité27 septembre 2017
|Insécurité dans le pays, insécurité dans les pays voisins

Burundi - Sécurité 26 septembre 2017
|Une personne tuée à Matana

Burundi - Sécurité 25 septembre 2017
|Le pays toujours en face de l’insécurité grandissante

Burundi - Sécurité 23 septembre 2017
|L’insécurité augmente d’un cran au Nord-Ouest du pays

Burundi - Sécurité 22 septembre 2017
|Des corps sans vie trouvés dans la capitale et au sud du pays

Burundi - Sécurité - Intempérie21 septembre 2017
|Va-t-on vers les catastrophes naturelles des pays occidentaux ?

Burundi - Sécurité20 septembre 2017
|Dix-sept adolescents arrêtés dans la province de Rutana

Burundi - Sécurité19 septembre 2017
|Des tirs à l’arme automatique entendus par les habitants de Kibenga

Burundi - Sécurité18 septembre 2017
|Un père tue ses propres enfants dans Bujumbura rural

Burundi - Kenya - Sécurité16 septembre 2017
|Les 4 Burundais attrapés à Isiolo emprisonnés à Nairobi

Burundi - Sécurité 15 septembre 2017
|Pour avoir sauvé une vie en danger, ils sont sous les verrous

Burundi - Sécurité14 septembre 2017
|La police change de langage à propos de l’enlèvement d’un opposant

Burundi - Sécurité 13 septembre 2017
|Un proche de Hussein Radjabu interpellé

Burundi - Sécurité12 septembre 2017
|Attaque armée dans Bujumbura rural

Burundi - Sécurité11 septembre 2017
|Des personnes arrêtées par des Imbonerakure au Sud du pays

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité Routière

Deux morts et trois blessés dans un accident de roulage

22 juillet 2017

Rutovu, le 22 juillet 2017 (Net Press) . Dans la nuit de ce jeudi 20 juillet 2017 vers 20 heures, un camion remorque qui roulait à tombeau ouvert et qui se rendait dans la province de Rutana au Sud Ouest, a cogné un véhicule à bord duquel se trouvaient toutes ces victimes. Deux personnes, dont une encadreuse au lycée de Tora et un employé du complexe théicole de la même région sont morts sur le champ tandis qu’un curé de la paroisse Mugamba, Abbé Pierre Claver Ngendakuriyo, son adjoint et un grand séminariste ont été grièvement blessés.

Il semble qu’ils rentraient au chef-lieu de la commune Mugamba mais les blessés de cet accident qui a eu lieu à Ruringanizo dans la commune de Rutovu (Sud du pays) ont été évacués d’urgence vers Bujumbura. En fin de matinée, il y avait une cérémonie de levée de deuil définitive d’un ancien employé de l’office de thé du Burundi, branche de Tora, un voisin immédiat de celui qui venait de périr dans ledit accident.

Les populations qui étaient sur place avaient un problème d’organisation car ceux qui devaient se présenter pour la levée de deuil définitive, sont exactement les mêmes qui devaient enterrer le nouveau défunt, là aussi dans l’avant-midi de ce 22 juillet. Cela a entraîné un petit retard dans l’organisation des cérémonies suite à cette coïncidence. Les gens qui étaient sur place ont indiqué que la vie sur terre n’a pas de formule car, au moment où l’on fête pour la dernière fois pour un ancien collègue, le voisin immédiat débute le deuil.

Burundi - Justice

Le sénat s’inquiète du fonctionnement lent de la justice burundaise

Bujumbura, le 22 juillet 2017 (Net Press) . Le sénat burundais a invité ce 20 juillet 2017 la ministre de la justice et garde des sceaux, Aimée Laurentine Kanyana. Les membres de la commission permanente chargée des questions institutionnelles, juridiques et des droits et libertés fondamentaux, ont fait part de la problématique de la détention préventive, de la surpopulation carcérale, de l’exécution des jugements et des procès irréguliers.

Les sénateurs membres de la commission permanente chargée des questions institutionnelles, juridiques et des droits et libertés fondamentaux, ont trouvé que la lenteur dans les procédures judiciaires et le recours abusif à la mise en détention préventive sont les principales causes de la surpopulation que connait le secteur pénitentiaire au Burundi. Pour les membres de la commission, avec la surpopulation, le contrôle et la maîtrise de la situation sécuritaire devient tout simplement impossible, les maladies contagieuses apparaissent, etc.

La ministre a relativisé les conditions de détention, informant que les prisonniers reçoivent deux repas par jour, qu’il y a de l’eau potable dans les prisons, que les malades sont soignés et que la propreté est assurée. Selon ses déclarations, l’extension des prisons est prévue tout en assurant qu’il y a séparation des mineurs et des adultes au moment où il y a des prisons destinées uniquement aux femmes.

Mais au regard des questions soulevées par les sénateurs, l’on a l’impression qu’ils sont très informés sur les réalités de la prison, ce qui est par ailleurs logique car, même avec des miracles, l’on ne peut pas bien traiter une populations qui avoisine actuellement 5.000 détenus dans la seule prison de Bujumbura alors que sa capacité d’accueil est de 800 personnes.

Burundi - Sécurité - Justice

Fouille - perquisition dans la prison centrale de Mpimba

Bujumbura, le 22 juillet 2017 (Net Press) . Très tôt ce matin, des policiers ont fait irruption dans la prison centrale de Mpimba pour y opérer une fouille. Selon des informations sur place, la police a saisi 21 bouteilles remplies de la bière Amstel, deux bouteilles vides de la bière Primus, 4 téléphones mobiles, 30 litres d’une boisson prohibée dite "Umudringi", 250 g de chanvre et d’un demi kilo de sucre, tous des produits interdits d’accès à la prison de Mpimba.

La police fait savoir que lors d’une opération de ratissage opérée à l’aube de ce 22 juillet, vers 3 heures du matin, quatre personnes ont été arrêtées, 6 prostituées ainsi que 20 enfants qui vivent de la rue.

Burundi - Manifestation

Démonstration de la force par le Cndd-Fdd, discours incohérents

Bujumbura, le 22 juillet 2017 (Net Press) . Le parti au pouvoir a mobilisé ce matin des milliers de ses militants pour une démonstration de force dans la capitale Bujumbura, considéré jusqu’à présent comme acquis à l’opposition. Ainsi, le Cndd-Fdd a mobilisé une foule de gens sous une haute surveillance policière et de nombreux axes étaient interdits à la circulation.

Si de ce côté le parti de l’Aigle a réussi, il devrait également soigner ses discours car l’on a eu l’impression que chacun y allait de son propre chef. Pour Nancy Ninette Mutoni, c’est une première pour le parti que de voir une telle foule de jeunes manifester dans les rues de Bujumbura, en train de marcher avec des slogans de paix, si l’on se rappelle de ce qui s’est passé en 2015 avec le coup d’Etat raté.

Mais pour un autre haut cadre du parti, Sylvestre Ndizeye, les responsables du parti à tous les échelons, voir de toutes les institutions étatiques, devraient se garder de la corruption si l’on ne veut pas entraîner le pays vers un gouffre. Il a demandé aux "Bagumyabanga" (militants du Cndd-Fdd), où qu’ils soient et qui qu’ils soient, d’éviter la corruption pour avoir mis en avant le Dieu Tout Puissant.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel

Politique - Sécurité4 mars 2015
|Lettre ouverte

Burundi – Médias – Sécurité25 janvier 2015
|Le directeur de la radio Isanganiro en clandestinité

Comité contre la torture1er décembre 2014
|Observations finales concernant le deuxième rapport périodique du Burundi

Burundi - Politique24 septembre 2014
|DECLARATION DU PARTI CNDD-FDD NO. 007/2014 PAR RAPPORT A LA RECENTE RESOLUTION DU PARLEMENT EUROPEEN SUR LE BURUNDI

Burundi – Droits de l’Homme - Union européenne19 septembre 2014
|Résolution du Parlement européen sur le Burundi, en particulier le cas de Pierre Claver Mbonimpa (2014/2833(RSP))

La commémoration du centenaire de la 1ère guerre mondiale 1914-1918.6 août 2014
|Au delà des limites de notre patience !!!

Administration5 août 2014
|Petite note sur l’arrêté n°1 du 10/6/2014

Opinion28 juillet 2014
| J’OBSERVE ET J’ACCUSE :

Section UPRONA en Belgique : Conférence publique24 mars 2014
|Gouvernance démocratique au Burundi : défis et propositions de solutions.

Burundi - Parti Politique7 février 2014
|Lettre de l’Honorable Bonaventure Niyoyankana au Ministre de l’Intérieur