Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Sécurité12 septembre 2017
|Attaque armée dans Bujumbura rural

Burundi - Sécurité11 septembre 2017
|Des personnes arrêtées par des Imbonerakure au Sud du pays

Burundi - Manifestation9 septembre 2017
|Le pouvoir encore une fois dans la rue pour manifester contre un rapport de l’Onu

Burundi - Sécurité8 septembre 2017
|Brûlé par son épouse, il est sauvé par des voisins

Burundi - Sécurité7 septembre 2017
|Un cadavre retrouvé dans une rivière à Kayanza

Burundi - Dialogue6 septembre 2017
|Après Paris, Edouard Nduwimana se retrouve à Dar Es Salam

Burundi - Sécurité - Opinion5 septembre 2017
|Quand l’insécurité monte d’un cran dans tous les coins

Burundi - Sécurité4 septembre 2017
|Ruyigi, province très avancée en matière de criminalité

Burundi - Sécurité2 septembre 2017
|La protection civile de la police applaudie des deux mains à Kinindo

Burundi - Sécurité1er septembre 2017
|Un policier tue deux personnes à Kirundo

Burundi - Sécurité 31 août 2017
|Vers une demande de permission pour écrire un texto sur le Smartphone

Burundi - Sécurité30 août 2017
|Tuerie au Sud-Ouest, mais également au Nord-Ouest

Burundi - Sécurité 29 août 2017
| Un Imbonerakure blesse à la machette 5 policiers, et 3 personnes civiles

Burundi - Sécurité28 août 2017
|Un homme de 99 ans tué à Ngozi

Burundi - Sécurité 26 août 2017
|La réserve naturelle de la Rukoko sous le coup d’une arrestation

Burundi - Sécurité25 août 2017
|La lecture de la situation sécuritaire au Burundi toujours controversée

Burundi - Sécurité24 août 2017
|Une femme kidnappée sans aucun secours dans la zone de Bwiza

Burundi - Sécurité23 août 2017
|Une personne meurt dans un accident de voiture

Burundi - Sécurité22 août 2017
|Un homme tue sa conjointe pour des raisons de concubinage

Burundi - Sécurité21 août 2017
|L’insécurité monte d’un cran dans plusieurs coins du pays

Burundi - Sécurité 19 août 2017
|Quand la Regideso est pointée du doigt comme origine de l’insécurité

Bujumbura – Sécurité 18 août 2017
|De l’hécatombe sur Bujumbura

Burundi - Sécurité 17 août 2017
|Une personne tuée a Karusi .

Burundi - Sécurité16 août 2017
|La voiture du gouverneur de Bubanza dans une embuscade

Burundi - Sécurité 15 août 2017
|Un militaire tue son frère d’arme

Archives

 

 

 



Bujumbura – Sécurité

De l’hécatombe sur Bujumbura

18 août 2017

Bujumbura, le 18 août 2017 (Net Press) . Au moment où Bujumbura parle de la paix et de la tranquillité, une hécatombe est survenue sur la zone de Buyenzi où, selon Pierre Nkurikiye, le porte-parole de la police burundaise, deux grenades ont été larguées par des individus non encore identifiés, dans deux bistrots de bière de banane, faisant au total un mort et vingt neuf blessés.

Pierre Nkurikiye indique que le premier engin explosif a été lancé à la 15ème avenue, numéro 21 faisant un mort et 12 blessés et une autre grenade a explosé au numéro 29 de la même avenue, faisant 17 blessés. Pour rappel, en date du 8 août 2017, la même entité administrative a été la cible d’une attaque à la grenade qui avait fait 2 morts et plusieurs blessés.

A l’intérieur du pays, dans la province de Gitega, au Centre du pays, un corps d’une jeune fille sans vie a été retrouvé dans la rivière Ruvyironza, située entre les communes de Gishubi et de Makebuko, de la province Gitega. Selon des informations sur place, la fille n’a pas été identifiée mais le corps présentait des signes de blessures au niveau de l’oreille droite.

Burundi - Justice

Confirmation de la détention de Germain Rukuki

Ngozi, le 18 août 2017 (Net Press) . Le tribunal de grande instance de Ntahangwa, en itinérance dans la province de Ngozi, a écouté le prévenu Germain Rukuki dans sa chambre de conseil pour statuer sur la régularité de sa détention. Elle vient de décider le maintien de la détention provisoire de cet homme qui fut naguère employé de l’action chrétienne pour l’abolition de la torture, Acat.

Rappelons que Germain Rukuki a été arrêté en date du 13 août 2017 dans sa zone de résidence Ngagara, quartier VI, en mairie de Bujumbura. Il était accusé d’avoir participé aux manifestations anti-troisième mandat de Pierre Nkurunziza. Il est également poursuivi de collaborer avec les associations de défense des droits de l’homme qui ternissent l’image du Burundi dans le concert des Nations.

Mais d’autres informations semblaient le défendre pour le fait qu’il est resté au pays, que c’est un signe qu’il ne participait plus dans les activités de la société civile, une information vite rejetée par ceux-là même qui le poursuivent en justice. Dernièrement, la fédération internationale de l’action chrétienne pour l’abolition de la torture, Fiacat, avait plaidé pour sa libération, sans succès.

Toujours au chapitre de la justice, nous apprenons, au moment où nous mettons sous presse, que 4 voleurs de vaches de renom dans la province de Cibitike, Nord Ouest du pays, ont été dernièrement appréhendés grâce à la collaboration entre les populations et la police. Ces derniers avaient sérieusement semé la désolation chez les éleveurs de cette entité administrative depuis plusieurs mois.

Dans l’après-midi de ce 17 août, une audience en flagrance a eu lieu au tribunal de grande instance de Cibitoke et au terme de cette dernière, ils ont eu un jugement très sévère car ils ont été condamnés à 10 ans de servitude pénale et à plus de 5 millions de francs burundais pour dédommagement de quatre victimes.

Burundi - Politique

Gertrude Kazoviyo explique un présumé lapsus.

Bujumbura, le 18 août 2017 (Net Press) . La professeure de l’université du Burundi, Gertrude Kazoviyo, spécialiste des langages et ancienne membre activiste des droits de la personne humaine, explique le présumé lapsus de l’archevêque de Gitega, Simon Ntamwana, lors d’une prière interreligieuse organisée par le parti au pouvoir (Cndd-Fdd) où il a dit "nous les Bagumyabanga du Cndd-Fdd"

La professeure Gertrude Kazoviyo dit que sur le plan rhétorique, l’archevêque de Gitega, Simon Ntamwana, n’a pas voulu dire qu’il est membre du parti au pouvoir Cndd-Fdd, il a utilisé une figure de style « le métalepse », très courante en narration, qui consiste à l’implication du narrateur dans son propre discours. L’archevêque Simon Ntamwana s’implique dans la prière du Cndd-Fdd, probablement pour renforcer la voix du parti présidentiel (Cndd-Fdd) afin que ses prières soit entendues.

L’archevêque Simon Ntamwana s’implique totalement pour entrer en communion (Twebwe /nous :lui et eux) avec le parti aux affaires qui l’on invité et que grâce à son autorité morale, il intègre le Cndd-Fdd qui a pris cette initiative de prière, il se met à sa place pour probablement faire aboutir vite et efficacement leur prière.

Burundi - Politique

Un Burundais donne des preuves de la violation de la constitution par le président de la République

Londres, le 18 août 2017 (Net Press) . Le Burundais dont il est question ici est Me Pacelli Ndikumana, qui vient de faire une analyse qui ne ménage pas du tout le régime de Bujumbura. Dans son observation, il donne des éléments que le président a toujours écartés pour qu’ils ne l’empêchent pas de rester au pouvoir.

Il s’agit entre autres de priver la constitution et l’Etat du Burundi de la charte africaine de la démocratie, des élections et de la gouvernance. Il fallait également priver la constitution du Burundi de la haute cour de justice. Il fallait enfin tenter de modifier la constitution du Burundi, spécialement l’article 302 afin d’écarter la limitation de deux mandats.

Burundi - Espagne - Usa - Sécurité

Le président américain crée un malaise sur l’attentat de Barcelone

Washington, le 18 août 2017 (Net Press) . Selon le site de Rfi, l’attentat commis ce jeudi 17 août à Barcelone a aussi été condamné aux Etats-Unis, où Donald Trump n’a pas pu s’empêcher de déclencher une nouvelle polémique quelques heures après la tragédie.

Etant en conférence de presse peu après l’attaque, le secrétaire d’État américain a très vite assuré que son pays était « prêt à assister » les autorités espagnoles. Rex Tillerson ajoute : « Les terroristes à travers le monde doivent savoir que les Etats-Unis et leurs alliés sont déterminés à les trouver et les traduire en justice ».

Le président Donald Trump a tweeté un peu plus tard pour condamner l’attentat terroriste. Une rapidité qui contraste avec la lenteur de sa réaction samedi 12 août après la mort d’une jeune femme tuée par un sympathisant néonazi aux Etats-Unis. « Soyez durs et forts, nous vous aimons », a-t-il d’abord conclu.

Mais le président américain ne s’est pas arrêté là. Il a ensuite encouragé d’« étudier » une méthode qui aurait permis il y a un siècle d’éradiquer le terrorisme islamiste pendant 35 ans, une référence déjà entendue lors de sa campagne électorale. « Il faut étudier ce que le général américain Pershing fit aux terroristes capturés. Il n’y eut plus de terrorisme radical islamique pendant 35 ans ! », a-t-il tweeté.

Selon lui, pendant l’occupation des Philippines, le général Pershing aurait capturé 50 terroristes pour en exécuter 49 et renvoyer le dernier raconter dans son village ce à quoi il avait échappé. Mais double problème : d’une part, la technique est odieuse, et d’autre part il s’agit d’une fable, démentie par les historiens. Ainsi, tout à son envie de promouvoir la loi du talion contre l’islam radical, Trump a raté l’occasion d’afficher une position rassembleuse et digne.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel

Politique - Sécurité4 mars 2015
|Lettre ouverte

Burundi – Médias – Sécurité25 janvier 2015
|Le directeur de la radio Isanganiro en clandestinité

Comité contre la torture1er décembre 2014
|Observations finales concernant le deuxième rapport périodique du Burundi

Burundi - Politique24 septembre 2014
|DECLARATION DU PARTI CNDD-FDD NO. 007/2014 PAR RAPPORT A LA RECENTE RESOLUTION DU PARLEMENT EUROPEEN SUR LE BURUNDI

Burundi – Droits de l’Homme - Union européenne19 septembre 2014
|Résolution du Parlement européen sur le Burundi, en particulier le cas de Pierre Claver Mbonimpa (2014/2833(RSP))

La commémoration du centenaire de la 1ère guerre mondiale 1914-1918.6 août 2014
|Au delà des limites de notre patience !!!

Administration5 août 2014
|Petite note sur l’arrêté n°1 du 10/6/2014

Opinion28 juillet 2014
| J’OBSERVE ET J’ACCUSE :

Section UPRONA en Belgique : Conférence publique24 mars 2014
|Gouvernance démocratique au Burundi : défis et propositions de solutions.

Burundi - Parti Politique7 février 2014
|Lettre de l’Honorable Bonaventure Niyoyankana au Ministre de l’Intérieur