Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi –Sécurité4 décembre 2017
|Quand la police s’entretue

Burundi - Sécurité 2 décembre 2017
|1000 plants de manguiers saisis alors qu’ils allaient être vendus frauduleusement

Burundi – Sécurité 1er décembre 2017
|Une personne tuée à Muramvya

Burundi - Sécurité30 novembre 2017
|Des cas d’insécurité ici et là dans le pays

Burundi - Sécurité29 novembre 2017
|La pluie d’hier a fait une victime au nord de la capitale

Burundi - Sécurité 28 novembre 2017
|Quatre enfants tués dans un accident de roulage

Burundi - Sécurité 27 novembre 2017
|Des manifestations pour soutenir le président Nkurunziza

Burundi - Sécurité25 novembre 2017
|L’Unicef condamne sans détour l’amputation de deux enfants

Burundi – Sécurité 24 novembre 2017
|Accusés de vol de maïs, des enfants amputés de poignées

Burundi - Justice - Sécurité23 novembre 2017
|L’ancien patron de l’Aprodh au centre du pays transféré

Burundi - Sécurité22 novembre 2017
|Le Focode craint pour la sécurité du brigadier Cishahayo

Burundi - Sécurité 21 novembre 2017
|Quand les anciens activistes des droits de l’hommes sont inquiétés

Burundi - Sécurité 20 novembre 2017
|Une pluie torrentielle tue trois enfants

Burundi - Réconciliation18 novembre 2017
|"Le souvenir des victimes doit être régie par la loi", dixit Mgr. Jean Louis Nahimana

Burundi - Politique 17 novembre 2017
|Une célébration qui relate

Spécial Médias16 novembre 2017
|Une commémoration qui relate

Burundi - Sécurité 15 novembre 2017
|Un corps en extrême décomposition a été trouvé à Muramvya

Burundi - Sécurité14 novembre 2017
|Toujours des assassinats signalés un peu partout dans le pays

Burundi -Sécurité13 novembre 2017
|Deux personnes trouvent la mort dans une noyade

Burundi - Belgique - Coopération11 novembre 2017
|La semaine belge annulée à la dernière minute

Burundi - Sécurité10 novembre 2017
|Deux bandits de Mutakura arrêtés par les militaires frappés comme Jésus Christ sur la croix

Burundi - Environnement - Sécurité9 novembre 2017
|Une foudre fait parler d’elle dans la province de Muramvya

Burundi - Sécurité8 novembre 2017
|Treize personnes arrêtées pour trafic humain

Burundi – Sécurité 7 novembre 2017
|La police arrête plus de 100 personnes au centre ville de Bujumbura

Burundi - Ouganda – Sécurité 6 novembre 2017
|Deux morts dont le directeur de ligue Iteka dans un accident de roulage en Ouganda

Archives

 

 

 



Burundi - Manifestation

Le pouvoir encore une fois dans la rue pour manifester contre un rapport de l’Onu

9 septembre 2017

Bujumbura, le 9 septembre 2017 (Net Press) . Ce samedi 9 septembre 2017, des manifestations sont prévues dans tout le pays par le parti au pouvoir et les partis satellites pour dénoncer le récent rapport des experts des Nations Unies sur le Burundi. Ce dernier est accablant encore une fois pour les responsables politiques et sécuritaires de ce pays et demande à la cour pénale internationale d’arrêter une liste des coupables de divers crimes contre l’humanité dans ce pays, essentiellement dans le camp du pouvoir.

Dans la ville de Bujumbura, les manifestations ont débuté sur le rond point dénommé Onu, dans la zone de Ngagara, tout près de la permanence nationale du Cndd-Fdd et ont échoué au terrain de football "La Tempête" situé dans le quartier Kabondo où sont prévus des discours de circonstance.

Au moment où ils étaient rassemblés à la place de l’indépendance, sur la banderole l’on pouvait lire " le rapport qui fait états de la violation massive des droits de l’homme au Burundi est biaisé, est reste commandité par les anciens putschistes et l’Union européenne qui veulent ternir l’image du pays".

De leur côté, les femmes de deux chambres du parlement burundais ont manifesté ce samedi matin contre les rapports onusiens faisant état de violations des droits de la personne humaine au Burundi.

Une certaine opinion, de l’opposition surtout aussi bien au Burundi qu’à l’étranger, estime que de telles manifestations ne changent rien car les décisions de l’Onu et des autres instances internationales ne s’arrêtent pas parce que Bujumbura a organisé une manifestation, fut-elle grandiose. Le gouvernement de Bujumbura devrait se pencher plutôt sur la façon de renouer avec la communauté internationale pour l’intérêt de son peuple.

Burundi - Politique

Le Facilitateur des conflits Burundais rencontre la plateforme de l’opposition burundaise

Dar Es Salam, le 9 septembre 2017 (Net Press) . Le facilitateur dans le conflit burundais, Benjamin William Mkapa, a rencontré ce vendredi le président de la plateforme de l’opposition burundaise (Cnared) Charles Nditije dans le but de bien préparer le rendez-vous des négociations prévues au mois d’octobre sur le sol tanzanien.

Accompagné par Chauvineau Mugwengezo, le président de la Cnared, Charles Nditije, a plaidé pour un dialogue inclusif et avec les politiciens qui sont sous le coup des mandats d’arrêt internationaux.

De son coté, le président du rassemblement des démocrates pour le développement au Burundi, Raddebu, Jean de Dieu Mutabazi, dans une entrevue accordée à la rédaction, plaide pour le rapatriement des dialogues burundais sur Bujumbura avant d’affirmer que les assises d’Arusha devraient être clôturées coûte que coûte au mois d’octobre pour bien préparer le rendez-vous de 2020.

Jean de Dieu Mutabazi affirme que le troisième mandat du président Nkurunziza est légal au regard de la constitution qui stipule que le mandat du président de la république se limite à deux mandats. Or, selon lui, le président Nkurunziza, lors de son premier mandat, il a été élu indirectement par les deux chambres du parlement burundais.

Sur la question de savoir si les deux chambres ne représentent pas le peuple burundais, Mutabazi indique que la balle reste dans le camp du parti Frodebu et de l’Uprona qui étaient au pouvoir qui ont mal conçu la constitution de 8 mars 2005 pour des spéculations politiciennes.

Jean de Dieu Mutabazi plaide pour la renormalisation des relations diplomatiques du Burundi avec son voisin du nord, le Rwanda, ainsi que l’Union Européenne. La rédaction est restée sur sa soif sur la probable candidature du président de la république Pierre Nkurunziza aux présidentielles de 2020. Jean de Dieu Mutabazi dit que la candidature au sein du parti au pouvoir reste inconnue.

Burundi - Justice

Deux anciens administratifs de Musaga pensionnaires de la prison Mpimba

Bujumbura, le 9 septembre 2017 (Net Press) . Il s’agit d’Alexis Ntimpirangeza et d’Emmanuel Ntahobansigiye, respectivement chef de quartier Gitaramuka et chef de quartier Kinanira I, tous de la zone Musaga, qui sont locataires de la prison centrale de Mpimba depuis le mercredi 6 septembre 2017.

Ils avaient été arrêtés lundi de cette même semaine qui s’achève et avaient été conduits manu militari dans les cachots du service national des renseignements. Selon des informations des proches de ces détenus, ils seraient accusés de délivrer de cartes d’identité à des gens qui n’en ont pas le droit, ce qui émet des doutes sur l’usage de ces papiers. Le chef de zone Musaga, Antoine Rumenyetso, écarte des mobilités politiques comme cause d’arrestation.

Trois personnes accusées de fabriquer illégalement les cachets ont été arrêtées ce matin, en zone Buterere, conduit au cachot de la police Buterere pour l’enquête.

Burundi - Justice

L’Union africaine contre la justice de La Haye

Addis Abeba, le 9 septembre 2017 (Net Press) . L’Union africaine estime que la cour pénale internationale ne devrait pas convoquer les autorités burundaises soupçonnées de crimes divers. Selon cette Union, l’Afrique dispose de ses propres instances judiciaires compétentes pour juger les crimes commis par des dirigeants africains.

Ismaël Chergui, de la commission paix et sécurité à l’Union africaine, trouve qu’avant que la cour pénale internationale de La Haye convoque les dignitaires africains, la cour africaine devrait d’abord se prononcer sur des questions que les pays africains ne parviennent pas à résoudre.

L’opposition, surtout radicale, le Cnared, trouve inacceptable cette position de l’Union africaine car c’est une façon des Africains d’afficher une solidarité négative pour soutenir les dirigeants qui commettent des bavures contre leurs peuples. D’autres spécialistes des questions juridiques internationales indiquent que l’Union africaine ou l’Onu n’ont pas le droit de s’ingérer dans le fonctionnement de la cour pénale internationale.

Burundi - Commerce

Après la bière, le carburant ?

Bujumbura, le 9 septembre 2017 (Net Press) . Depuis hier, quelques stations d’essence ne dispose pas d’assez de carburant. Certaines d’entre elles possèdent du mazout sans essence et vice-versa. Sur d’autres stations, l’on constate que des véhicules commencent à constituer des files indiennes dans le but de s’approvisionner.

Même si l’administration n’a pas encore dit un mot sur cette situation, les citadins contactés par la rédaction ont indiqué qu’ils sont inquiets de cette pénurie qui pointe à l’horizon. Pour eux, si le pays n’a ni carburant ni la bière, les prix des autres produits de première nécessité grimperont de façon exponentielle alors que le pouvoir d’achat des populations est voisin de zéro.

Pour revenir sur les produits de la Brarudi, nous apprenons que la conférence de presse qui était prévue ce lundi 11 septembre 2017 par le patron de la Brarudi a été annulée à la dernière minute. Elle sera de nouveau convoquée dans un futur qui n’a pas été précisé.

Burundi - Usa - Catastrophe Naturelle

La villa de luxe de Donald Trump à Saint-Martin lourdement touchée par l’ouragan Irma

Marigot, le 9 septembre 2017(Net Press) . Estimée à 25 millions d’euros, une villa de luxe appartenant à Donald Trump aurait été sérieusement endom¬ma¬gée par l’oura¬gan Irma qui sévit dans la mer des Caraïbes. Le président est déjà dans l’oeil du cyclone. Voilà que sa maison était sur la trajectoire de l’ouragan Irma.

Selon The Washington Post, la météo s’est abattue sur une villa de luxe du chef de l’État américain située sur l’île de Saint-Martin dans la mer des Caraïbes. Passé en catégorie 5 - le plus haut degré sur l’échelle des ouragans - le souffle dantesque accompagné de précipitations aurait touché la demeure de Donald Trump ce mercredi matin.

L’état de cette villa qui comporte onze chambres, douze salles de bain, un terrain de tennis et une piscine n’a pas été pour l’instant communiquée. D’après les premières informations émanant du gouvernement français, qui contrôle cette partie du territoire, l’île souffrirait d’importants dégâts. "Nous savons que quatre bâtiments parmi les plus solides ont été détruits. Cela veut donc dire que, vraisemblablement, les bâtiments qui étaient plus rustiques sont partiellement ou totalement détruits" a indiqué le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb.

"Toutes les précautions et protections ont été prises et jusqu’à maintenant, nous pouvons seulement prier pour tous ceux qui vont croiser la route de l’ouragan Irma dans les Caraïbes et au-delà" a déclaré Amanda Miller, une porte-parole de la Trump Organization, assurant que les responsables de la société surveillaient de près la situation à Saint-Martin. Emmanuel Macron et son gouvernement s’attendent à un bilan humain très lourd alors que les premières estimations du ministère de l’Outre-mer parlent d’au moins deux morts et deux blessés graves.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel

Politique - Sécurité4 mars 2015
|Lettre ouverte

Burundi – Médias – Sécurité25 janvier 2015
|Le directeur de la radio Isanganiro en clandestinité

Comité contre la torture1er décembre 2014
|Observations finales concernant le deuxième rapport périodique du Burundi

Burundi - Politique24 septembre 2014
|DECLARATION DU PARTI CNDD-FDD NO. 007/2014 PAR RAPPORT A LA RECENTE RESOLUTION DU PARLEMENT EUROPEEN SUR LE BURUNDI

Burundi – Droits de l’Homme - Union européenne19 septembre 2014
|Résolution du Parlement européen sur le Burundi, en particulier le cas de Pierre Claver Mbonimpa (2014/2833(RSP))

La commémoration du centenaire de la 1ère guerre mondiale 1914-1918.6 août 2014
|Au delà des limites de notre patience !!!

Administration5 août 2014
|Petite note sur l’arrêté n°1 du 10/6/2014

Opinion28 juillet 2014
| J’OBSERVE ET J’ACCUSE :

Section UPRONA en Belgique : Conférence publique24 mars 2014
|Gouvernance démocratique au Burundi : défis et propositions de solutions.