Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Sécurité7 octobre 2017
|La province de Rumonge de plus en plus citée dans divers crimes

Burundi - Sécurité6 octobre 2017
|Fouille-perquisition dans la prison de Rumonge, divers articles saisis

Burundi - Sécurité5 octobre 2017
|Un fusil trouvé dans une brousse dans la province de Rumonge

Burundi - Sécurité4 octobre 2017
| Un véhicule des militaires burundais en Somalie endommagé

Burundi - Sécurité3 octobre 2017
|Un vieil homme tué au couteau dans Bujumbura rural

Burundi - Sécurité 2 octobre 2017
|Quand l’insécurité refait surface dans la zone Cibitoke

Burundi - Manifestation30 septembre 2017
|Bujumbura dans la rue pour dénoncer et remercier en même temps

Burundi - Energie29 septembre 2017
|Le manque de courant électrique déstabilise la capitale

Burundi - Sécurité 28 septembre 2017
|L’insécurité augmente d’un cran dans la province de Gitega

Burundi - Sécurité27 septembre 2017
|Insécurité dans le pays, insécurité dans les pays voisins

Burundi - Sécurité 26 septembre 2017
|Une personne tuée à Matana

Burundi - Sécurité 25 septembre 2017
|Le pays toujours en face de l’insécurité grandissante

Burundi - Sécurité 23 septembre 2017
|L’insécurité augmente d’un cran au Nord-Ouest du pays

Burundi - Sécurité 22 septembre 2017
|Des corps sans vie trouvés dans la capitale et au sud du pays

Burundi - Sécurité - Intempérie21 septembre 2017
|Va-t-on vers les catastrophes naturelles des pays occidentaux ?

Burundi - Sécurité20 septembre 2017
|Dix-sept adolescents arrêtés dans la province de Rutana

Burundi - Sécurité19 septembre 2017
|Des tirs à l’arme automatique entendus par les habitants de Kibenga

Burundi - Sécurité18 septembre 2017
|Un père tue ses propres enfants dans Bujumbura rural

Burundi - Kenya - Sécurité16 septembre 2017
|Les 4 Burundais attrapés à Isiolo emprisonnés à Nairobi

Burundi - Sécurité 15 septembre 2017
|Pour avoir sauvé une vie en danger, ils sont sous les verrous

Burundi - Sécurité14 septembre 2017
|La police change de langage à propos de l’enlèvement d’un opposant

Burundi - Sécurité 13 septembre 2017
|Un proche de Hussein Radjabu interpellé

Burundi - Sécurité12 septembre 2017
|Attaque armée dans Bujumbura rural

Burundi - Sécurité11 septembre 2017
|Des personnes arrêtées par des Imbonerakure au Sud du pays

Burundi - Manifestation9 septembre 2017
|Le pouvoir encore une fois dans la rue pour manifester contre un rapport de l’Onu

Archives

 

 

 



Burundi - Kenya - Sécurité

Les 4 Burundais attrapés à Isiolo emprisonnés à Nairobi

16 septembre 2017

Nairobi, le 16 septembre 2017 (Net Press). Dans son édition du 13 septembre 2017, la rédaction a fait état de 4 Burundais attrapés au Kenya, tentant d’intégrer le mouvement terroriste somalien Al Shabaab. Nous apprenons qu’ils sont pour le moment gardés dans la prison de Nairobi pour des raisons d’enquêtes.

Selon des informations officielles en provenance de Nairobi, ces Burundais sont originaires de Kinama (une personne), de Buyenzi (deux personnes), dans la mairie de Bujumbura et de Gitega (une personne), au centre du pays. Il semble qu’ils confirment tous qu’ils allaient intégrer le mouvement terroriste comme la rédaction l’avait déjà informé.

Pour le moment, la police kenyane voudrait avoir plus d’informations sur les complicités de cette intégration, les soutiens et des éventuelles intégrations dans le mouvement Al Shabaab. Pour rappel, ces Burundais ont été arrêtés à Isiolo au Kenya dans la petite matinée du 12 septembre alors qu’ils tentaient de se déplacer vers la Somalie. Lors de leur voyage au Kenya, ils se faisaient passer pour des touristes avant que la police locale ne découvre leur réelle intention.

En République démocratique du Congo, plus de 20 personnes ont été tuées et plus de 100 blessées à Kamanyola, au Sud Kivu par des militaires de la Rdc, les Fardc. Le problème remonte au 13 septembre 2017 quand les forces de l’ordre du pays de Kabila ont arrêté des réfugiés burundais qui ne vivent pas dans les camps et les ont transférés dans un cachot semblable au service national des renseignements.

Quand leurs compatriotes ont voulu savoir pourquoi ils étaient incarcérés, les militaires ont voulu les disperser en tirant des balles en l’air. Les Burundais ne se sont pas laissé faire et ils ont lacé des pierres à l’endroit des militaires qui ont par après tiré des balles réelles dans la foule. C’est ainsi qu’un effectif variant entre 21 et 28 personnes ont trouvé la mort et 117 autres blessées. Pour le moment, les réfugiés burundais qui ne vivent pas dans les camps ont pris fuite au siège de la Monusco.

Burundi - Energie

Il va ramasser 720 milliards de francs burundais à la Régideso pendant 10 ans

Bujumbura, le 16 septembre 2017 (Net Press) . Sans concourir aux compétitions des marchés publics, le pétrolier Talouk Bashir de la société Intepetrol, va ramasser 720 milliards de nos francs à la Regideso, Régie de distribution de l’eau et de l’électricité, pendant dix ans pour fournir 30 mégawatts, afin de palier au manque criant d’électricité dans Bujumbura.

Le Directeur général de la Regideso, Jeroboam Nzikobanyanka, le natif de la commune Tangara, province de Ngozi, dit que les 30 mégawatts qui seront fournis par l’Interpetrol vont appuyer la Regideso pour éclairer suffisamment la ville de Bujumbura. Il a informé que cette société va utiliser entre 150.000 et 160.000 litres de mazout par jour afin d’éclairer Bujumbura 18 heures par jour, c’est-à-dire de 6 hoo du matin à minuit.

Sur la question de savoir si la pénurie du carburant qui s’observe ces derniers jours ne pourra pas refaire surface pour paralyser le contrat entre la Regideso et l’Interpetrol, Nzikobanyanka espère que le carburant ne va pas manquer et à défaut, le contractant payera de l’amende. Les medias sont restés sur leur soif de savoir si la hausse des prix de l’électricité ne pourra pas obliger les consommateurs à ne pas l’acheter et que les services de l’Etat pointés du doigt comme les grands consommateurs qui ne paient pas convenablement.

Nzobanyanka estime qu’autant les hauts gradés de la République rechargent les unités dans les téléphones pour pouvoir téléphoner, autant ils rechargeront leurs unités pour avoir de l’électricité, sinon ce serait une politique de deux poids deux mesures dans le payement de la facture de la Regideso et ce, à partir du 30 septembre 2017.

Burundi - Politique

Le Cndd-Fdd appelle à une manifestation grandiose sur Bujumbura

Bujumbura, le 16 septembre 2017 (Net Press) . Depuis quelques jours, le parti au pouvoir mobilise ses militants pour participer à une grande manifestation dans la capitale Bujumbura pour dénoncer le récent rapport des experts de l’Onu. Les manifestants en tenue de leur parti devaient venir de tout le pays et ils sont arrivés nombreux à bord des camions de type FUSO. Ils devaient se rencontrer à la place de l’indépendance et ensuite marcher jusqu’au cercle hippique où ils devaient écouter les différents discours de circonstance.

La veille, le 15 septembre, le secrétaire général de cette formation politique, Evariste Ndayishimiye, avait sorti une déclaration qui laisse entendre que le pouvoir du Cndd-Fdd n’a jamais eu de répit de la part de l’Onu depuis qu’il est aux affaires en 2005. Il a dénoncé vigoureusement le rapport qui, à ses yeux, ne fait que ternir l’image du Burundi dans le concert des Nations. Il n’a pas oublié de féliciter les Imbonerakure dans leurs activités patriotiques qu’ils font au quotidien.

Après avoir présenté la situation telle que conçue par son parti, il a émis des recommandations notamment à la population, spécialement aux membres du parti, de poursuivre la bonne cohabitation avec leurs voisins et de renforcer le patriotisme. Il leur demande également de faire preuve de retenue face aux actes d’agressions de la part des ennemis du pays - ceux qui ont tenté de renverser les institutions, Ndlr - et de servir toujours d’exemple dans les travaux de développement et de maintenir la sécurité.

Au gouvernement, il est demandé de porter très loin la voix de sa population qui a dénoncé la mise en place de cette équipe d’experts des Nations Unies, surtout que les rapports qu’ils produisent n’engagent pas la population burundaise. Il lui est également demandé de poursuivre le rapatriement des Burundais qui sont tenus pour des prisonniers dans des camps de réfugiés. Enfin, il lui est demandé de lutter contre l’impunité pour rétablir dans leurs droits les citoyens lésés par ces Burundais fautifs.

Quant à l’Onu, le Cndd-Fdd demande d’arrêter de semer la division des Burundais par le fait de traîner dans la boue leurs dirigeants. Il demande également que le conseil de sécurité de l’Onu ne soit plus penché en prenant pour alibi les droits de l’homme afin de déstabiliser les pays en voie de développement. Le Cndd-Fdd demande aussi à l’Onu de ne pas entériner le récent rapport des experts et de soutenir plutôt le régime en place dans son projet de lutter contre les crimes contre l’humanité en poussant l’Union européenne et le Rwanda à collaborer afin d’extrader les criminels qui y séjournent pour qu’ils soient jugés par la justice burundaise.

Le Cndd-Fdd demande à l’Union africaine de protéger les droits des pays africains qui sont menacés par le tribunal pénal international devenu un outil de répression des pays riches. Il lui est également demandé de prendre des mesures suite à la plainte du Burundi sur l’implication du Rwanda dans la déstabilisation de la paix et de la sécurité dans ce pays.

Il demande enfin à tous les Bagumyabanga et tous ceux qui sont épris de paix de construire un front pour dénoncer l’injustice et le harcèlement dont sont victimes notre pays, le parti Cndd-Fdd et les jeunes Imbonerakure que l’Onu qualifie d’ailleurs de milice.

Burundi - Droits de l’Homme

Pierre Claver Mbonimpa sur la voix d’être décoré

Bruxelles, le 16 septembre 2017 (Net Press) . Pierre Claver Mbonimpa, président de l’association pour la protection et la promotion des droits humains et des prisonniers, Aprodh, a été approuvé par le parlement européen pour faire partie des 6 candidats au prix Sakharov, du nom de ce Russe Andrei Dmitrievitch Sakharov, scientifique et dissident, créé en 1988 par le parlement européen pour honorer les personnes ou les organisations qui ont consacré leur existence à la défense des droits de l’homme et des libertés fondamentales.

Les candidats au prix Sakharov sont nommés par les membres du parlement européen. Ensuite, les nominations sont évaluées lors d’une réunion de la commission des affaires étrangères et de la commission du développement. Au mois d’octobre, après le vote final de la conférence des présidents, le lauréat est annoncé. Le prix Sakharov, doté de 50 000 euros, est remis par le président du parlement européen en session plénière à Strasbourg.

Andreï Dmitrievitch Sakharov, né à Moscou le 21 mai 1921 et mort à Moscou le 14 décembre 1989, est un physicien nucléaire soviétique d’origine russe, militant pour les droits de l’Homme, les libertés civiles et la réforme de l’Union soviétique. Il a laissé des ouvrages comme Memoirs, Progress, Coexistence and freedom.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel

Politique - Sécurité4 mars 2015
|Lettre ouverte

Burundi – Médias – Sécurité25 janvier 2015
|Le directeur de la radio Isanganiro en clandestinité

Comité contre la torture1er décembre 2014
|Observations finales concernant le deuxième rapport périodique du Burundi

Burundi - Politique24 septembre 2014
|DECLARATION DU PARTI CNDD-FDD NO. 007/2014 PAR RAPPORT A LA RECENTE RESOLUTION DU PARLEMENT EUROPEEN SUR LE BURUNDI

Burundi – Droits de l’Homme - Union européenne19 septembre 2014
|Résolution du Parlement européen sur le Burundi, en particulier le cas de Pierre Claver Mbonimpa (2014/2833(RSP))

La commémoration du centenaire de la 1ère guerre mondiale 1914-1918.6 août 2014
|Au delà des limites de notre patience !!!

Administration5 août 2014
|Petite note sur l’arrêté n°1 du 10/6/2014

Opinion28 juillet 2014
| J’OBSERVE ET J’ACCUSE :

Section UPRONA en Belgique : Conférence publique24 mars 2014
|Gouvernance démocratique au Burundi : défis et propositions de solutions.

Burundi - Parti Politique7 février 2014
|Lettre de l’Honorable Bonaventure Niyoyankana au Ministre de l’Intérieur