Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Sécurité13 septembre 2018
|Deux personnes tuées dans un immeuble en construction du ministre des finances

Burundi - Sécurité12 septembre 2018
|Quand les conflits fonciers deviennent parmi les premières causes de décès au pays !

Burundi - Education 11 septembre 2018
|Une rentrée émaillée d’énormes défis !

Burundi - Sécurité 10 septembre 2018
| Des crépitements d’armes entendus à la frontière tanzano-burundaise

Burundi - Sécurité 8 septembre 2018
|Une personne tuée en commune Nyabihanga

Burundi - Sécurité7 septembre 2018
|Des grenades découvertes au chef-lieu de la province de Ngozi

Burundi - Sécurité6 septembre 2018
|Le chef de poste de la zone Kivumu assassiné par les forces de l’ordre...

Burundi - Sécurité 5 septembre 2018
|La police donne la lumière sur l’attaque de Ngozi

Burundi - Sécurité 4 septembre 2018
|Un hippopotame tue un pêcheur dans la localité de Kumase

Burundi - Sécurité3 septembre 2018
|Une maison brûle dans le quartier de Nyakabiga

Burundi - Sécurité1er septembre 2018
|Une personne tuée en commune Nyamurenza au nord du pays

Burundi - Sécurité31 août 2018
|Des membres d’Amizero y’Abarundi inquiets pour leur sécurité

Burundi - Sécurité 30 août 2018
|Quand les journalistes burundais deviennent de plus en plus inquiétés par la police !

Burundi - Sécurité 29 août 2018
|La police nationale découvre des fusils en zone Cibitoke

Burundi - Sécurité 28 août 2018
|Une personne tuée à Gitega

Burundi - Sécurité27 août 2018
|Du rififi entre la police et la population de Ngagara !

Burundi - Sécurité25 août 2018
|Des disparitions mystérieuses qui refont surface

Burundi - Sécurité24 août 2018
|L’opposition sous le seuil de la peur dans la commune de Kabezi !

Burundi - Sécurité23 août 2018
|Une voiture en excès de vitesse endeuille des familles dans la province de Kirundo

Burundi - Sécurité22 août 2018
|Les enfants de la rue encore une fois déguerpis

Burundi - Sécurité 21 août 2018
|Un jeune berger tué au Sud du pays

Burundi - Sécurité 20 août 2018
|Deux personnes cibles de l’attaque à la grenade

Burundi - Sécurité 18 août 2018
|Un rapatriement sous contrainte !

Burundi - Sécurité 17 août 2018
|Un corps sans vie découvert flottant sur le lac Tanganyika

Burundi - Sécurité 16 août 2018
|Une personne tuée à coups de massue à Bubanza

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

La province de Rumonge de plus en plus citée dans divers crimes

7 octobre 2017

Rumonge, le 7 octobre 2017 (Net Press) . Des informations en provenance de la province méridionale de Rumonge indiquent qu’un certain Ernest Nsengiyumva est porté disparu depuis le 13 septembre dernier. Il serait en conflit ouvert avec des jeunes Imbonerakure de cette contrée depuis un certain temps.

Selon toujours nos informations, ces derniers lui demandent régulièrement son véhicule de type Probox pour aller commettre des crimes divers, une activité à laquelle il s’oppose avec énergie. En outre, il aurait le tort d’avoir une femme tutsi, ce qui, aux yeux de ces jeunes, est une infraction passible de punition.

Au moment où nous mettons sous presse, nous venons d’apprendre que cette personne, tout comme sa voiture, sont portés disparus et que sa famille n’a aucune idée de l’éventuel emplacement où il serait localisé.

Burundi - Médias

Le secrétaire général de la Cfcib plus professionnel que les journalistes

Bujumbura, le 7 octobre 2017 (Net Press) . La chambre fédérale de commerce et d’industrie au Burundi fait savoir que l’éditorial de la radio Ccib Fm+ du 18 septembre 2017 relatif aux massacres de Kamanyola en République démocratique du Congo est contraire à la ligne éditoriale de cette radio, de la Cfcib et du conseil national de la communication.

Au cours d’un point de presse de ce 6 octobre, Denis Nshimirimana, secrétaire général de la Cficib, a fait savoir que sa chambre ne soutient pas du tout l’éditorial de la radio. Elle prévoit d’ailleurs des sanctions pour les journalistes qui sont à l’origine de cet éditorial et envisage de demander pardon au Cnc en lieu et place de la radio pour allègement de la sanction.

Pour M. Nshimirimana, les premières conséquences négatives relatives à la suspension de la radio Ccib Fm+ sont déjà perceptibles. Elle était un cordon ombilical entre la chambre, les commerçants et les hommes d’affaires, mais avec la suspension, les parties concernées ne se rencontrent plus.

Pour rappel, cette radio avait fait un éditorial sur les massacres de Kamanyola en République démocratique du Congo en dates des 18 et 19 septembre, en plus de la revue de la semaine du 23 septembre 2017. Selon la Cfcib, cet éditorial insinuait que la République du Burundi n’a fait aucune réclamation sur ces massacres alors que le ministre chargé des relations extérieures avait demandé un éclaircissement sur cette affaire.

Sans aucun avertissement ni mise en garde, le conseil national de la communication, par le biais de sa vice-présidente, Aimée Divine Nininahazwe, a fait savoir que les émissions de la radio Ccib Fm+ sont suspendues pour trois mois en date du 28 septembre 2017, une mesure que d’aucuns avaient trouvé disproportionnée par rapport à l’information incriminée.

Burundi - Droits de l’Homme

Pierre Claver Mbonimpa de nouveau primé

New York, le 7 octobre 2017 (Net Press) . Pierre-Claver Mbonimpa, président de l’Aprodh qui vit en exil au royaume de Belgique, vient d’être désigné lauréat d’un prix pour sa défense des droits de l’homme hors du commun. Selon des informations non encore confirmées, il recevra ce prix à New York le 18 octobre 2017.

L’on saura que Pierre-Claver Mbonimpa, âgé de 67 ans, est un monument burundais en matière de défense des droits de l’homme. Il avait par le passé reçu d’autres prix dont celui dit Alison Des Forges en 2016.

Cependant, tout le monde n’était pas content des actes posés par cet activiste des droits de l’homme car en 2014, alors qu’il dénonçait une formation paramilitaire dans Kiliba Ondes à l’est de la Rdc, il fut tout simplement mis en prison. L’année suivante, juste après la tentative de coup d’Etat du 13 mai 2015, il a failli être tué au mois d’août 2015 et deux de ses enfants tués en plus d’un gendre. Pour le moment, il a été obligé de rejoindre l’Europe où il devait avoir des soins intensifs.

Burundi - Libéria - Elections

La femme de l’ancien président Charles Taylor, soutien de l’ancien opposant de son mari

Monrovia, le 7 octobre 2017 (Net Press) . Le pays organise des élections présidentielles qui auront lieu le 10 octobre prochain afin de se doter d’un 23ème président. Ellen Johnson Sirleaf, présidente sortante de ce pays, n’entend pas se représenter encore une fois après ses deux mandats dont le premier a commencé le 16 janvier 2006.

Pour le moment, il y a 20 candidats dont un ancien joueur international, George Weah, naguère opposé à la politique d’un ancien président Charles Taylor, aujourd’hui en prison à La Haye pour des crimes contre l’humanité, mais qui, curieusement, a le soutien de son ancien épouse. L’on se souviendra qu’après sa condamnation à un emprisonnement pour 50 ans, cette femme a été obligée de l’abandonner, ne voyant pas comment elle peut attendre un homme pendant toute cette période, fut-il un homme de la stature de Charles Taylor.

Le candidat Weah a déclaré à la radio Bbc qu’il a répondu à un téléphone émanant de la prison, mais n’a pas décliné l’identité de son interlocuteur. Quant à l’épouse de Charles Taylor, elle refuse tout soutien à George Weah mais les spécialistes de la question libérienne indiquent que rien n’exclut qu’il pourrait avoir le soutien de l’ancien président et de son ex-épouse au regard d’autres candidats qui sont en lice.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel

Politique - Sécurité4 mars 2015
|Lettre ouverte

Burundi – Médias – Sécurité25 janvier 2015
|Le directeur de la radio Isanganiro en clandestinité

Comité contre la torture1er décembre 2014
|Observations finales concernant le deuxième rapport périodique du Burundi