Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Belgique - Coopération11 novembre 2017
|La semaine belge annulée à la dernière minute

Burundi - Sécurité10 novembre 2017
|Deux bandits de Mutakura arrêtés par les militaires frappés comme Jésus Christ sur la croix

Burundi - Environnement - Sécurité9 novembre 2017
|Une foudre fait parler d’elle dans la province de Muramvya

Burundi - Sécurité8 novembre 2017
|Treize personnes arrêtées pour trafic humain

Burundi – Sécurité 7 novembre 2017
|La police arrête plus de 100 personnes au centre ville de Bujumbura

Burundi - Ouganda – Sécurité 6 novembre 2017
|Deux morts dont le directeur de ligue Iteka dans un accident de roulage en Ouganda

Burundi - Sécurité4 novembre 2017
|Un homme tué à Rugombo

Burundi - Sécurité 3 novembre 2017
|L’immeuble Tropicana Net Café légèrement touché par un incendie

Burundi - Sécurité2 novembre 2017
|Un homme de Rugombo édenté par les Imbonerakure

Burundi –Sécurité 1er novembre 2017
|De l’intifada entre les policiers et militaires dans Cankuzo

Burundi - Sécurité 31 octobre 2017
|Une fillette violée et tuée à Muyinga

Burundi - Sécurité30 octobre 2017
|Des corps sans vie ici et là à travers le pays

Burundi - Justice - Manifestations28 octobre 2017
|Le ministère de l’intérieur fête le retrait du Burundi du statut de Rome

Burundi - Sécurité27 octobre 2017
|Augmentation d’un cran du meurtre des personnes sans défense

Burundi - Sécurité26 octobre 2017
|Le marché de Buterere prend feu

Burundi - Sécurité 25 octobre 2017
|Le ministre Alain Guillaume Bunyoni percute des piétons

Burundi - Sécurité24 octobre 2017
|Découverte de plusieurs cadavres à travers le pays

Burundi - Sécurité23 octobre 2017
|Un homme reçoit des coups et blessures dans la province de Kayanza

Burundi - Anniversaire21 octobre 2017
|La date du 21 octobre fêtée de façon diverse par les Burundais

Burundi - Sécurité20 octobre 2017
|Un corps sans vie retrouvé dans la province de Kayanza

Burundi - Sécurité19 octobre 2017
|Visiblement agressée, une jeune fille perd sa conscience

Burundi - Sécurité18 octobre 2017
|Plus de dérangement dans Rukoko, dixit le porte-parole de l’armée

Burundi - Sécurité17 octobre 2017
|La foudre devient une grande cause d’insécurité dans notre pays

Burundi - Sécurité 16 octobre 2017
|Deux frères abattus par leur grand-mère

Burundi - Sécurité14 octobre 2017
|Après la pluie, le beau temps !

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

Après la pluie, le beau temps !

14 octobre 2017

Mwaro, le 14 octobre 2017 (Net Press) . Dans ses dépêches antérieures, la rédaction avait indiqué un élève du lycée de Mpanuka, de la commune Ndava qui est mort foudroyé et 9 autres blessés. Ce samedi 14 octobre, des députés du Cndd-Fdd élus dans la circonscription de Mwaro ont fait le déplacement de cette école pour demander aux rescapés de garder le courage.

Selon des informations en provenance de cette commune ; cette visite avait l’air d’une propagande déguisée de cette formation politique au pouvoir car, non seulement ils portaient des tenues de leur parti, ils avaient également à distribuer, notamment le matériel scolaire pour les élèves qui ont tout perdu lors de cet accident, mais également des vivres pour les personnes nécessiteuses des alentours de l’école. Rappelons que ces élèves avaient été foudroyés en date du 9 octobre 2017 et qu’un élève avait trouvé la mort à l’hôpital de Kibimba le plus proche.

Sans savoir si ce phénomène s’observe suivant l’emplacement géographique des régions de ce pays, l’on constate que les régions de Mwaro et de Rutana sont souvent frappées par la foudre et que leurs populations sont régulièrement victimes de cette catastrophe naturelle. Une opinion indique souvent que les régions de l’Imbo sont protégées par des paratonnerres maix n’expliquent pas pourquoi les deux régions ne peuvent pas être dotées de cette technologie pour qu’elles ne soient pas tout le temps en deuil.

Burundi - Manifestations

Le parti au pouvoir encore une fois dans les manifestations

Bujumbura, le 14 octobre 2017 (Net Press) . Selon des informations concordantes, les travaux communautaires qui devaient avoir lieu ce 14 octobre ont cédé à des manifestations pour dénoncer encore une fois Louis Michel et sa clique de putschistes qui ne cherchent qu’à déstabiliser le Burundi.

Le point de rencontre était la Gare du Nord de Kamenge à partir de 7 h30’. L’itinéraire était le boulevard du 28 novembre, puis la Nonciature, l’institut pédagogique Ipa, puis la banque centrale et le ministère de l’intérieur et de la formation patriotique pour enfin "atterrir" à la Place de l’Indépendance.

Pour ceux qui ne seront pas à Kamenge, ils savent où les bus doivent les trouver et ils ont été priés de venir nombreux. Sur place au centre-ville, les routes étaient barricadées par les policiers et il fallait attendre que ces manifestations prennent fin avant de poursuivre son chemin.

Burundi - Politique

Le ministère de l’intérieur et de la formation patriotique prend acte du nouveau Fnl

Bujumbura, le 14 octobre 2017 (Net Press) . Le ministre de l’intérieur et de la formation patriotique, Pascal Barandagiye, vient d’adresser une correspondance au nouveau parti Fnl réunifié, dirigé par Jacques Bigirimana, à travers laquelle il informe qu’il prend bonne note des décisions issues du dernier congrès de ce parti.

Le ministre Barandagiye estime que ce congrès vise à renormaliser la situation politique dans le pays, ce qui est normal pour une certaine opinion car cette nouvelle formation indique qu’elle soutient le gouvernement en place. Malgré cela, Jacques Bigirimana nie être un parti satellite du Cndd-Fdd même si le nouveau président promet que dès lundi de la semaine prochaine, son parti contribuera pour les élections de 2020 à concurrence d’un million de francs burundais.

Concernant la cour pénale internationale, Jacques Bigirimana n’y va pas par quatre chemins puisque pour lui, il est clair que la Cpi va débuter ses enquêtes sur le Burundi mais que cela ne servira à rien car le Burundi s’est déjà retiré du statut de Rome. Ces enquêtes n’engageront pas donc le Burundi, mais la cour elle-même et sa procureure Fatou Bensouda.

Il demande enfin à Benjamin William Mkapa de déclarer que les pourparlers d’Arusha ont déjà pris fin et que le dialogue soit rapatrié pour être poursuivi au Burundi, une position commune à celle du Cndd-Fdd même s’il se déclare de l’opposition.

Burundi - Liberia - Elections

George Weah proche de la présidence libérienne

Monrovia, le 14 octobre 2017 (Net Press) . L’ancien footballeur George Weah est en tête du premier tour de l’élection présidentielle au Libéria dans 11 des 15 régions du pays, selon des résultats partiels annoncés jeudi. Les chiffres ont été fournis par le président de la commission électorale, Jerome Korkoya, deux jours après le scrutin. L’ancien buteur du Paris-Saint-Germain et du Milan AC et le vice-président Joseph Boakai ont tous deux affiché leur confiance quant à l’issue du scrutin.

Un représentant du Congrès pour le changement démocratique, auquel appartient George Weah, a lancé à la radio une invitation à une « célébration de pré-victoire » devant le siège du mouvement, envisageant même une victoire dès le premier tour. Mohammed Ali, directeur de campagne de Joseph Boakai, qui se présente pour le Parti de l’unité, a quant à lui assuré à Reuters que les nouvelles en provenance de tout le pays annonçaient un second tour aisé pour le vice-président, début novembre, face à George Weah.

L’on rappellera tout simplement que George Weah, qui avait joué des équipes européennes, avait été le tout premier Africain à avoir un ballon d’or. Et dans le domaine politique, il avait été candidat malheureux face à la présente sortante. Pour nombre de Libériens, au cas où il serait élu, il pourrait combiner ses qualités de politicien et de sportif pour bien gérer son pays, pourquoi pas mieux que son prédécesseur ? Comme Ellen Johnson Sirleaf, il devrait être le tout premier Africain footballeur à accéder à la magistrature suprême de son pays.

Burundi - Unesco - Election

La Française Audrey Azoulay élue directrice générale de l’Unesco

Paris, le 14 octobre 2017 (Net Press) . Audrey Azoulay, 45 ans, ancienne ministre française de la Culture sous François Hollande, a été élue vendredi soir directrice générale de l’Unesco face au Qatari Hamad Al-Kawari. Mme Azoulay a obtenu 30 voix, son adversaire 28, au sein des 58 membres du conseil exécutif dont le choix doit être encore validé par la conférence générale des Etats membres le 10 novembre, selon les résultats officiels. « Félicitations à Audrey Azoulay ! La France continuera à se battre pour la science, l’éducation et la culture dans le monde », a tweeté le président Emmanuel Macron.

Lors de l’ultime tour d’un scrutin très serré entamé lundi, les 58 membres du conseil exécutif de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture, ont préféré la candidate française au représentant qatari, par 30 voix contre 28. Audrey Azoulay a reçu le soutien de l’Egypte, dont la candidate avait été éliminée sur la dernière ligne droite.
Passer

Mais Le Caire a néanmoins demandé à l’Unesco, dont le siège se trouve dans la capitale française, « la vérification des violations détectées tout au long du processus électoral », selon un porte-parole du ministère égyptien des Affaires étrangères.

Le candidat du Qatar, qui faisait la course en tête depuis le début malgré la résurgence de vieux soupçons d’antisémitisme relayés par le Centre Simon Wiesenthal Europe, ne faisait pas l’unanimité des pays arabes en délicatesse avec Doha.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel

Politique - Sécurité4 mars 2015
|Lettre ouverte

Burundi – Médias – Sécurité25 janvier 2015
|Le directeur de la radio Isanganiro en clandestinité

Comité contre la torture1er décembre 2014
|Observations finales concernant le deuxième rapport périodique du Burundi

Burundi - Politique24 septembre 2014
|DECLARATION DU PARTI CNDD-FDD NO. 007/2014 PAR RAPPORT A LA RECENTE RESOLUTION DU PARLEMENT EUROPEEN SUR LE BURUNDI

Burundi – Droits de l’Homme - Union européenne19 septembre 2014
|Résolution du Parlement européen sur le Burundi, en particulier le cas de Pierre Claver Mbonimpa (2014/2833(RSP))

La commémoration du centenaire de la 1ère guerre mondiale 1914-1918.6 août 2014
|Au delà des limites de notre patience !!!

Administration5 août 2014
|Petite note sur l’arrêté n°1 du 10/6/2014

Opinion28 juillet 2014
| J’OBSERVE ET J’ACCUSE :

Section UPRONA en Belgique : Conférence publique24 mars 2014
|Gouvernance démocratique au Burundi : défis et propositions de solutions.