Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Belgique - Coopération11 novembre 2017
|La semaine belge annulée à la dernière minute

Burundi - Sécurité10 novembre 2017
|Deux bandits de Mutakura arrêtés par les militaires frappés comme Jésus Christ sur la croix

Burundi - Environnement - Sécurité9 novembre 2017
|Une foudre fait parler d’elle dans la province de Muramvya

Burundi - Sécurité8 novembre 2017
|Treize personnes arrêtées pour trafic humain

Burundi – Sécurité 7 novembre 2017
|La police arrête plus de 100 personnes au centre ville de Bujumbura

Burundi - Ouganda – Sécurité 6 novembre 2017
|Deux morts dont le directeur de ligue Iteka dans un accident de roulage en Ouganda

Burundi - Sécurité4 novembre 2017
|Un homme tué à Rugombo

Burundi - Sécurité 3 novembre 2017
|L’immeuble Tropicana Net Café légèrement touché par un incendie

Burundi - Sécurité2 novembre 2017
|Un homme de Rugombo édenté par les Imbonerakure

Burundi –Sécurité 1er novembre 2017
|De l’intifada entre les policiers et militaires dans Cankuzo

Burundi - Sécurité 31 octobre 2017
|Une fillette violée et tuée à Muyinga

Burundi - Sécurité30 octobre 2017
|Des corps sans vie ici et là à travers le pays

Burundi - Justice - Manifestations28 octobre 2017
|Le ministère de l’intérieur fête le retrait du Burundi du statut de Rome

Burundi - Sécurité27 octobre 2017
|Augmentation d’un cran du meurtre des personnes sans défense

Burundi - Sécurité26 octobre 2017
|Le marché de Buterere prend feu

Burundi - Sécurité 25 octobre 2017
|Le ministre Alain Guillaume Bunyoni percute des piétons

Burundi - Sécurité24 octobre 2017
|Découverte de plusieurs cadavres à travers le pays

Burundi - Sécurité23 octobre 2017
|Un homme reçoit des coups et blessures dans la province de Kayanza

Burundi - Anniversaire21 octobre 2017
|La date du 21 octobre fêtée de façon diverse par les Burundais

Burundi - Sécurité20 octobre 2017
|Un corps sans vie retrouvé dans la province de Kayanza

Burundi - Sécurité19 octobre 2017
|Visiblement agressée, une jeune fille perd sa conscience

Burundi - Sécurité18 octobre 2017
|Plus de dérangement dans Rukoko, dixit le porte-parole de l’armée

Burundi - Sécurité17 octobre 2017
|La foudre devient une grande cause d’insécurité dans notre pays

Burundi - Sécurité 16 octobre 2017
|Deux frères abattus par leur grand-mère

Burundi - Sécurité14 octobre 2017
|Après la pluie, le beau temps !

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

Deux frères abattus par leur grand-mère

16 octobre 2017

Cibitoke, le 16 octobre 2017 (Net Press) . Une personne du nom de Jimmy Yamuremye a été abattue par une foudre vers 15 heures de ce samedi le 14 octobre 2017 dans la zone Buhayira, commune Murwi, en province de Cibitoke.

Dans la même rubrique, en zone Maramvya, à la transversale 13, commune Mutimbuzi, dans Bujumbura rural, deux enfants Rukundo et Eddy ont trouvé la mort après avoir consommé des médicaments dits traditionnels offerts par leur grand-mère, Pascasie Siniremera. Cette sexagénaire est entre les mains de la police, selon son porte-parole, Pierre Nkurikiye.

Il s’observe des cas d’accidents qui sont devenus comme une catastrophe qui s’abat sur le Burundi, en témoigne que vers 18h 45 de ce samedi, un véhicule de type Noah, à défaut du système de freinage, a connu un accident à Kayenzi qui a occasionné quatre morts sur le champ, dont la députée Anne Marie Ndimurwanko, élue dans la circonscription de Muyinga de 2010 à 2015 au moment où sur la colline Nyakibanda, en commune Kigamba de la province de Cankuzo, sur la route Cankuzo–Kigamba, une autre voiture de plaque d’immatriculation C 2462A, se renversait, entraînant là aussi la mort immédiate de Mme Jacqueline Ndaruzaniye. Quatre autres personnes ont été blessées et ont été transférés à l’hôpital de Cankuzo.

Signalons que ces deux accidents interviennent une semaine jour pour jour après un autre qui a fauché la vie d’un administrateur de la commune Kirundo. Il rentrait sur sa commune en provenance de Bujumbura et son véhicule a connu un accident à 2 kilomètres de Kayanza, à l’endroit communément appelé "Kubanyabururi", probablement parce que beaucoup de gens originaires de Bururi ont perdu la vie dans ce virage très dangereux.

Un ex Fab du nom de Therence Nicimpaye, accusé d’avoir agressé les militaires de la position militaire de Musave, zone Kivyuka, commune et province de Rumonge et de détenir des armes à feux a été arreté ce samedi par les agents du service national des renseignements de Rumonge conduit manu militari au cachot de la commune.

Selon les témoins, Therence Nicimpaye, avant d’être interpellé, il a été sérieusement tabassé par les membres de la ligue des jeunes Imbonerakure du parti Cndd-Fdd. La même source d’information indique que cette arrestation est vue par la population comme un règlement de compte car Therence Nicimpaye aurait refusé de donner un pot de vin de 300.000 de nos francs au chef de colline pour autorisation de se construire une maison.

Burundi - Manifestations

Une quinzaine de membres du parti présidentiel manifestent en pleine soirée

Bujumbura, le 16 octobre 2017 (Net Press) . C’était hier dimanche vers 18h38’ quand un groupe de membres du parti présidentiel, une quinzaine à peu près, ont couru sur la chaussée du prince Louis Rwagasore vers l’ancien marché central de Bujumbura, drapeau du Cndd-Fdd à la main, entonnant des chansons qu’un rédacteur de Net Press n’a pas pu retenir par cœur.

L’on a appris que vers 13 heures, un autre groupe plus costaud de manifestants avait été vu tout près de la banque Bgf, sur la route Bujumbura - Rumonge. L’on se demandait d’où ils venaient et où ils allaient car dans la capitale, l’on avait l’habitude de voir des manifestations du parti au pouvoir organisées les samedi, surtout qu’il y en avait eu la veille, de façon officielle.

Burundi - Santé Publique

Une information assassine pour la ministre de la santé publique et de lutte contre le Sida

Bujumbura, le 16 octobre 2017 (Net Press). Dr. Josiane Nijimbere, ministre de la santé publique et de lutte contre le Sida, a certainement mal accueilli une correspondance lui adressée par le fond mondial de lutte contre le Sida, la tuberculose et la malaria en date du 12 octobre, l’informant que les fonds qu’il débloquait passeront désormais au programme des Nations Unies pour le développement, Pnud.

Selon cette correspondance envoyée par Mark Eldon Edington, le chargé des aides au sein de ce fond, il a été indiqué que le ministère de la santé publique et de lutte contre le Sida ne bénéficiera plus directement de ces fonds à partir de 2018, mais devront passer par le Pnud. Selon toujours cette correspondance, le ministère n’a pas démontré la capacité de d’utiliser les fonds lui alloués. Il donne pour exemple qu’au moins 30 millions de dollars n’ont pas encore été utilisés alors que l’année 2017 touche à sa fin.

Le ministère ayant en charge la santé publique et la lutte contre le Sida est accusé en outre de ne pas donner de rapport financier, ce qui a des conséquences sur les aides prévues pour l’année suivante car le déblocage se fait tardivement. Les fonds avoisinant 72,3 millions de dollars américains devraient être fournis à ce ministère pour la lutte contre le Sida, la tuberculose et la malaria pour la période 2018 - 2020 transiteront par le Pnud.

Selon des informations concordantes, le fond mondial de lutte contre le Sida, la tuberculose et la malaria est au chevet du Burundi depuis 2003 et il a déjà débloqué à ce jour 275 millions de dollars américains. Avec ce montant, l’on a déjà fait un suivi pour 51.726 personnes malades du Sida, acheté des microscopes ultra modernes, des véhicules de service, etc.

Enfin, le fond mondial pour la lutte contre le Sida, la tuberculose et la malaria accuse le ministère de la santé publique et de lutte contre le Sida de ne pas satisfaire à ce fond au regard des objectifs ainsi que l’attribution opaque des marchés. Sinon, ce fond indique qu’il achetait 83% des médicaments contre le Sida, 100% des médicaments contre la tuberculose ainsi que 80% contre la malaria.

Burundi - Environnement

Une journée internationale qui a changé de couleur

Bujumbura, le 16 octobre 2017 (Net Press). Le ministère de la sécurité publique, en collaboration avec les différentes organisations internationales, a célébré une journée internationale de la réduction des risques et catastrophes sur la colline Rutambiro, zone Kankima commune Mugongo –Manga dans Bujumbura, une journée qui a viré vers une propagande politique, selon les participants .

Cette journée a été marquée par le traçage des haies anti érosives sur cette même colline, suivi de la plantation des tripsacum pour protéger les terres cultivable contre l’érosion, selon les organisateurs de la descente.

Dans son discours, le premier vice-président de la République, Gaston Sindimwo, a indiqué que le gouvernement va s’atteler à diminuer les risques liés aux catastrophes naturelles et il a remercié vivement les différents partenaires techniques et financiers pour leur implication dans l’éradication des risques et catastrophes qui s’abattent sur le Burundi.

Gaston Sindimwo a fait savoir que les risques et catastrophes ne sont pas liés directement par les pluies diluviennes, quand les habitants de la commune Mugongo-Manga sont descendus dans la rue pour protester contre le 3ème mandat de Pierre Nkurunziza, ils ont occasionné la fuite d’un bon nombre d’habitants de cette entité.

Il a cité un certain Rufuku, ancien administrateur de cette commune qui a conseillé la population de cette localité de voter, arguant que si elle ne vote pas, elle sera gouvernée par un intrus. Gaston Sindimwo a remercié le ministre de la sécurité publique, Alain Guillaume Bunyoni, pour son rôle-clé dans le retour de la paix et la tranquillité du pays.

Le secrétaire permanant au ministère de l’agriculture et de l’élevage, Severin Bagorikunda, dans son allocution, a indiqué que les pluies diluviennes occasionnent l’infertilité des sols due à l’érosion et il a donné des chiffres alarmants. En effet, par an, les régions naturelles de Kirimiro et de Buyenzi perdent 4 tonnes de terres, 18 tonnes de terres par an pour la région de Buyogoma et 100 tonnes de sols par an dans la région des Mirwa.

Burundi - Droits de l’Homme

La campagne Sos-Torture sort son rapport hebdomadaire n° 96

Bujumbura, le 16 octobre 2017 (Net Press) . Il couvre la période du 7 au 14 octobre 2017 concernant les violations des droits de l’homme au Burundi. Au moins neuf personnes ont été assassinées au cours de la période ci-haut citée. Parmi les victimes, figurent six personnes assassinées par un même individu dans la commune de Buhiga à Karusi, qui s’est donné la mort après ce massacre.

Au cours de la même période, un nouveau détenu est décédé à la prison de Muyinga suite au refus de la direction de l’autoriser à se rendre dans un hôpital pour recevoir des soins appropriés. Un autre détenu avait été victime des mêmes pratiques il y a une année dans cette prison, ainsi qu’un autre prisonnier détenu à Mpimba au cours de cette année.

Ce même rapport évoque des tortures subies par sept hommes habitant la commune Nyabitsinda à Ruyigi. Des miliciens Imbonerakure les ont ligotés et tabassés avant de les remettre à des agents de la police. Au moins six autres personnes ont été victimes d’arrestations arbitraires et illégales au cours de la période.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel

Politique - Sécurité4 mars 2015
|Lettre ouverte

Burundi – Médias – Sécurité25 janvier 2015
|Le directeur de la radio Isanganiro en clandestinité

Comité contre la torture1er décembre 2014
|Observations finales concernant le deuxième rapport périodique du Burundi

Burundi - Politique24 septembre 2014
|DECLARATION DU PARTI CNDD-FDD NO. 007/2014 PAR RAPPORT A LA RECENTE RESOLUTION DU PARLEMENT EUROPEEN SUR LE BURUNDI

Burundi – Droits de l’Homme - Union européenne19 septembre 2014
|Résolution du Parlement européen sur le Burundi, en particulier le cas de Pierre Claver Mbonimpa (2014/2833(RSP))

La commémoration du centenaire de la 1ère guerre mondiale 1914-1918.6 août 2014
|Au delà des limites de notre patience !!!

Administration5 août 2014
|Petite note sur l’arrêté n°1 du 10/6/2014

Opinion28 juillet 2014
| J’OBSERVE ET J’ACCUSE :

Section UPRONA en Belgique : Conférence publique24 mars 2014
|Gouvernance démocratique au Burundi : défis et propositions de solutions.