Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Sécurité13 septembre 2018
|Deux personnes tuées dans un immeuble en construction du ministre des finances

Burundi - Sécurité12 septembre 2018
|Quand les conflits fonciers deviennent parmi les premières causes de décès au pays !

Burundi - Education 11 septembre 2018
|Une rentrée émaillée d’énormes défis !

Burundi - Sécurité 10 septembre 2018
| Des crépitements d’armes entendus à la frontière tanzano-burundaise

Burundi - Sécurité 8 septembre 2018
|Une personne tuée en commune Nyabihanga

Burundi - Sécurité7 septembre 2018
|Des grenades découvertes au chef-lieu de la province de Ngozi

Burundi - Sécurité6 septembre 2018
|Le chef de poste de la zone Kivumu assassiné par les forces de l’ordre...

Burundi - Sécurité 5 septembre 2018
|La police donne la lumière sur l’attaque de Ngozi

Burundi - Sécurité 4 septembre 2018
|Un hippopotame tue un pêcheur dans la localité de Kumase

Burundi - Sécurité3 septembre 2018
|Une maison brûle dans le quartier de Nyakabiga

Burundi - Sécurité1er septembre 2018
|Une personne tuée en commune Nyamurenza au nord du pays

Burundi - Sécurité31 août 2018
|Des membres d’Amizero y’Abarundi inquiets pour leur sécurité

Burundi - Sécurité 30 août 2018
|Quand les journalistes burundais deviennent de plus en plus inquiétés par la police !

Burundi - Sécurité 29 août 2018
|La police nationale découvre des fusils en zone Cibitoke

Burundi - Sécurité 28 août 2018
|Une personne tuée à Gitega

Burundi - Sécurité27 août 2018
|Du rififi entre la police et la population de Ngagara !

Burundi - Sécurité25 août 2018
|Des disparitions mystérieuses qui refont surface

Burundi - Sécurité24 août 2018
|L’opposition sous le seuil de la peur dans la commune de Kabezi !

Burundi - Sécurité23 août 2018
|Une voiture en excès de vitesse endeuille des familles dans la province de Kirundo

Burundi - Sécurité22 août 2018
|Les enfants de la rue encore une fois déguerpis

Burundi - Sécurité 21 août 2018
|Un jeune berger tué au Sud du pays

Burundi - Sécurité 20 août 2018
|Deux personnes cibles de l’attaque à la grenade

Burundi - Sécurité 18 août 2018
|Un rapatriement sous contrainte !

Burundi - Sécurité 17 août 2018
|Un corps sans vie découvert flottant sur le lac Tanganyika

Burundi - Sécurité 16 août 2018
|Une personne tuée à coups de massue à Bubanza

Archives

 

 

 



Burundi - Anniversaire

La date du 21 octobre fêtée de façon diverse par les Burundais

21 octobre 2017

Bujumbura, le 21 octobre 2017 (Net Press). C’est une date qui rappelle plusieurs événements à la fois. Tout d’abord, en matière politique, la date du 21 octobre rappelle l’assassinat du président Melchior Ndadaye, 102 jours après son investiture le 10 juillet 1993. Cette mort subite d’un président populaire va entraîner une résistance des Hutu du Frodebu qui a abouti à des massacres que l’Onu a qualifiés plus tard d’actes de génocide.

Consécutivement à cette situation, est née une association de lutte contre le génocide, Ac-Génocide Cirimoso, une association qui a créé des ramifications à l’extérieur du pays, notamment au Canada. Cette association a organisé chaque 21 octobre une semaine de réflexion et d’informations sur le génocide. Des conférences - débats étaient prévues pour toute une semaine qui était clôturée par des matchs de basketball et la remise de la coupe de la mémoire vigilante.

Cette association a profité aujourd’hui de cette date pour se rendre sur les tombes des élèves victimes du génocide de Kibimba dans la province de Gitega. Pour la journée d’aujourd’hui, elle s’était donnée comme thème " Seule la justice réconcilie". Ac-Génocide est aujourd’hui en perte de vitesse car ses organisateurs ont soit vieilli soit alors vivant à l’étranger. Elle ne sort plus de déclarations comme elle le faisait les 21 de chaque mois.

Cette date est également fêtée par les défenseurs des droits de l’homme car elle rappelle la charte africaine des droits de l’homme et des peuples. La plupart des activistes des droits de l’homme se retrouvaient également dans les associations de défense des droits de l’homme comme Ac-Génocide Cirimoso, raison pour laquelle cette fête avait moins de visibilité.

Burundi - Politique

L’archevêque que Ngoyagoye a repris

Bujumbura, le 21 octobre 2017 (Net Press) . Au cours de la commémoration du 24ème anniversaire de l’assassinat de l’ancien président de la République Mechior Ndadaye, l’archevêque de Bujumbura, Mgr. Evariste Ngoyagoye, a repris l’homélie du 13 octobre 2017 lors de la commémoration du 56ème anniversaire de l’assassinat du héros de l’indépendance, le prince Louis Rwagasore, qui était centré sur la réconciliation entre Chrétiens et Protestants d’il ya 500 ans prévue ce 27 octobre 2017 et non au 31 octobre comme nous l’avions mentionné dans notre dépêche du 13 octobre dernier. Il a appelé à l’union sans faille du peuple burundais .

L’archevêque Ngoyagoye a repris l’intégralité de son homélie du 13 octobre qui passe en revue la naissance du protestantisme de Martin Luther en 1557. Depuis cette période, les chrétiens et les protestants se regardaient en chiens de faïence et rappelle que les deux églises vont s’unir comme un seul homme le 27 octobre 2017 et conseille au peuple burundais de se débarrasser de l’esprit divisionniste pour se réconcilier.

Même son de cloche de la veuve du président Melchior Ndadaye lors d’une conférence de presse animée la veille de la commémoration du 24ème anniversaire de l’assassinat de son mari de président. Elle a rappelé que le défunt-président prônait pour le strict respect des droits de la personne humaine et la justice équitable avant de demander à Bujumbura de ne pas s’écarter de cette idéologie.

Madame Ndadaye a sorti de son silence pour rappeler à la justice burundaise de revoir le procès du président Ndadaye car selon elle, " il est fort impensable que la justice burundaise puisse punir les petits poissons alors que derrière le crime du président Ndadaye, trame une personnalité que je n’ose pas citer le nom". Et d’ajouter que le procès sur l’assassinat du président Melchior Ndadaye ne doit pas être placé dans une commission, fut-elle de vérité et de réconciliation car selon elle, cette commission n’est pas habilitée à faire justice.

Sur la question de savoir pourquoi les pouvoirs qui se sont succédé après le président Ndadaye n’ont pas pu se pencher sur ce crime, Madame Ndadaye a répondu sèchement « ils n’y voyaient pas d’intérêt "

Répondant aux questions des journalistes, l’ancien président de la République et ancien compagnon du président Ndadaye, Sylvestre Ntibantunganya s’en est pris violement aux services de la communication à la présidence de la République qui ont empêché le directeur des publications du journal en ligne, Willy Niyonkuru, de s’entretenir avec la mère du président Ndadaye .

Répondant à la rédaction de savoir si l’assassinat du président Ndadaye, il y aurait une main invisible étrangère, comme l’a affirmé le président du Frodebu Nyakuri Iragi rya Ndadaye, Keffa Nibizi lors d’une conférence de presse tenue ce vendredi le 20 octobre 2017, le président Sylvestre Ntibantunganya dit que les spéculations sur l’assassinat de son compagnon de lutte sont monnaie courante.

Burundi - Ue - Coopération

L’Union européenne au chevet de la population burundaise

Bujumbura, le 21 octobre 2017 (Net Press) . Le ministre des finances, du budget et de la privatisation, Domitien Ndihokubwayo et l’ambassadeur de l’Union européenne au Burundi, Wolfram Vetter, ont procédé hier à une signature d’une nouvelle mesure d’appui qui permettra de réaliser des actions pour le développement rural et la nutrition, la santé et l’énergie.

Selon un communiqué, l’Union européenne, à travers ce programme, renforce son soutien à la population du Burundi. Elle permet de mettre en œuvre rapidement des actions dont bénéficient les plus vulnérables. Ces 95 millions d’euros s’ajoutent aux programmes lancés depuis 2015 pour un montant de 119 ;5 millions d’euros. Le communiqué précise cependant que le soutien est apporté dans le contexte de l’article 96 de l’accord de Cotonou, en application depuis mars 2016, dans lequel l’Union européenne attend des autorités du Burundi des garanties sur le respect des droits de l’homme, le renforcement de l’état de droit ou encore l’élargissement de l’espace politique et la liberté de la presse.

Au cas où le gouvernement répondrait à ces attentes par des mesures concrètes, l’ambassadeur de l’Union européenne au Burundi assure que l’Union pourra revoir sa décision. Il a rappelé que l’Union européenne reste l’un des plus grands partenaires avec des actions de soutien directes à la population burundaise.

Burundi - Politique

Mise en place d’une loi portant contribution aux élections de 2020

Bujumbura, le 21 octobre 2017 (Net Press) . Le conseil des ministres vient d’approuver un projet de loi portant contribution aux élections de 2020. Il faut bien entendre par contribution, un montant que le gouvernement entend percevoir chez les populations pour éviter de refaire des requêtes de financement des élections comme en 2015.

Selon le porte-parole du gouvernement, Philippe Nzobonariba, ce projet de loi est mis en place car ce sont les populations elles-mêmes qui ont demandé à ce que l’on leur montre comment contribuer financièrement aux élections de 2020. Dans le cadre de la souveraineté du pays, le pays organise sa propre organisation de la gouvernance et ainsi organiser des élections de concert avec les populations locales.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel

Politique - Sécurité4 mars 2015
|Lettre ouverte

Burundi – Médias – Sécurité25 janvier 2015
|Le directeur de la radio Isanganiro en clandestinité

Comité contre la torture1er décembre 2014
|Observations finales concernant le deuxième rapport périodique du Burundi