Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Sécurité 5 juillet 2018
|Une femme tuée en commune Itaba

Burundi - Sécurité 4 juillet 2018
|Des interpellations au nord comme au sud !

Burundi - Sécurité3 juillet 2018
|Une mort subite d’un prêtre d’origine congolaise inquiète...

Burundi - Sécurité2 juillet 2018
|Un garçonnet de 4 ans retrouvé mort chez ses parents

Burundi - Sécurité30 juin 2018
|Les collègues d’Amissi Hakizimana localisent son emplacement

Burundi - Sécurité29 juin 2018
|Peur panique à la Sobugea

Burundi - Sécurité - Enseignement28 juin 2018
|De l’enseignement précaire à l’insécurité

Burundi - Sécurité27 juin 2018
|Un cadre de la Dpae Muyinga tué

Burundi - Sécurité 26 juin 2018
|Une explosion de grenade sur le boulevard du peuple Murundi

Burundi - Sécurité25 juin 2018
|Insécurité sous toutes ses formes un peu partout au pays

Burundi - Sécurité - Justice23 juin 2018
|Arrestation de personnes soupçonnées de crimes économiques

Burundi - Politique - Santé22 juin 2018
|La santé du président de la République de plus en plus sur les lèvres de la population

Burundi - Sécurité21 juin 2018
|La police appréhende de jeunes Congolais pour observation de leur culture

Burundi - Education - Sécurité20 juin 2018
|Arrestation d’un enseignant accusé de tentative d’assassinat

Burundi - Sécurité 19 juin 2018
|Une pendaison qui suscite des inquiétudes !

Burundi - Sécurité18 juin 2018
|Deux enfants enlevés puis retrouvés à Kayanza

Burundi - Sécurité16 juin 2018
|Les populations de la zone Ngagara se plaignent

Burundi - Sécurité 15 juin 2018
|L’opposition séquestrée sous une autre facette !

Burundi - Sécurité 14 juin 2018
| Une personne tuée lors d’une attaque à la grenade en commune Murwi

Burundi - Sécurité 13 juin 2018
|Un mardi peu tendre !

Burundi –Sécurité 12 juin 2018
|Des disparitions mystérieuses signalées un peu partout

Burundi –Sécurité 11 juin 2018
|Deux personnes tuées, vingt autres blessées suite à une attaque à la grenade

Burundi - Sécurité9 juin 2018
|Les Batwa arrêtés avant qu’ils ne se fassent justice

Burundi - Sécurité 8 juin 2018
|Une personne tuée à Ngagara

Burundi - Politique7 juin 2018
|Le président de la République promulgue la nouvelle constitution

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

La pluie d’hier a fait une victime au nord de la capitale

29 novembre 2017

Bujumbura, le 29 novembre 2017 (Net Press) . Un cadavre d’un enfant en bas âge a été aperçu hier soir tout près de la zone Cibitoke. Selon les premières informations qui sont parvenues à la rédaction, il aurait été victime d’une noyade après la pluie qui est tombée hier dans la soirée.

Jusque vers 19 heures, cet enfant n’était pas encore identifié et personne parmi la foule qui était présente ne le revendiquait. Certains pensaient qu’il aurait été emporté par les eaux de pluie jusqu’à cet endroit, raison pour laquelle il était difficile de l’identifier, en plus de l’obscurité qui n’a pas facilité non plus les choses.

Burundi - Politique

Le Cnared-Giriteka se dote de nouveaux dirigeants

Bruxelles, le 29 novembre 2017 (Net Press) . Après une assemblée ordinaire de 4 jours de la plateforme de l’opposition radicale à Bruxelles en Belgique, de nouveaux dirigeants ont été élus et présentés dans la soirée de ce 28 novembre 2017. Il convient de rappeler que le mandat de l’équipe aux commandes dans cette coalition est d’une année, ce qui fait que la présidence de Charles Nditije venait de prendre fin.

Le nouveau président de la plateforme de l’oppostion est le Dr. Jean Minani, qui avait déjà présidé aux destinées du Cnared - Giriteka par le passé. Celui-ci était jadis le président du Frodebu proche du Cndd-Fdd, il en a été exclu pour être remis à Keffa Nibizi, lui aussi proche du parti au pouvoir.

La première vice-présidente est Mme Aline Ndenzako tandis que M. Pamphile Muderega a été élu deuxième vice-président. Ce dernier était membre du Cndd-Fdd mais il a rejoint la fronde et selon ceux qui le connaissent, il n’est pas prêt à faire marche-arrière pour renouer avec son ex-bercail, le Cndd-Fdd.

Le secrétaire exécutif du Cnared est Anicet Niyonkuru tandis que Pancrace Cimpaye a gardé le poste de porte-parole. Pancrace Cimpaye dit que la plateforme de l’opposition a envoyé un message au facilitateur Benjamin William Mkapa via deux anciens présidents de la République, Pierre Buyoya et Domitien Ndayizeye.

Malgré cette déclaration du porte-parole du Cnared, des informations non encore vérifiées indiquent depuis la nuit dernière que le nouveau président de la coalition des partis politiques de l’opposition serait attendu à Arusha.

Sur place à Arusha, les hommes proches du pouvoir sont mécontents et dénoncent tout d’abord le calendrier du facilitateur, notamment la formation d’un gouvernement de l’unité nationale ainsi que la signature du projet d’accord préparé par la facilitation. Certains analystes trouvent que le gouvernement a boycotté cette session du fait que personne des délégués ne peut l’engager, que ce soit l’assistant du ministre de l’intérieur et de la formation patriotique, l’Ombudsman ou le secrétaire général de la formation politique au pouvoir.

Burundi - Economie

Qu’est-ce qui est derrière le banditisme dans le service des postes ?

Gitega, le 29 novembre 2017 (Net Press) . Du vol à la régie nationale des postes, à Bujumbura, à Bubanza, à Gihanga, à Bururi, à Rutàna, à Makebuko, et c’est maintenant le tour de Bugendana pour une bagatelle somme de 40 millions de nos francs. Le constat est le même, l’argent est volé la nuit, les veilleurs sont soit tués, soit drogués, la police entame des enquêtes, mais en vain.

Pour ce qui est de Bugendana, l’argent a été volé dans la nuit du 27 au 28 novembre et le matin, personne ne comprenait comment cet argent a été volé. Comme d’habitude, la police a entamé des enquêtes et il serait étonnant qu’elle aboutisse à quoi que ce soit.

D’aucuns pensent qu’il y a en effet une complicité interne qui fait que le vol d’argent soit facilité. Car, comment comprendre que chaque fois qu’il y a intention de voler, il y a également une voie pour y parvenir ? Comment interpréter cette fréquence de vol dans plusieurs succursales de la régie nationale des postes ? Autant de questions qui n’ont pas de réponses dans l’immédiat mais si la police pouvait mener des enquêtes correctement, ce pourrait être d’une grande utilité, ne fût ce que pour la santé financière de la régie nationale des postes.

Burundi - Usa - Corée du Nord - Sécurié

Donald Trump plus mesuré que d’habitude envers la Corée du Nord

Washington, le 29 novembre 2017 (Net Press) . C’est le constat du site de Rfi qui informe que la Corée du Nord a tiré mardi 28 novembre un missile balistique intercontinental à une hauteur jamais atteinte lors de ses précédents tirs. Un tir intervenu peu après que le président américain a classé le pays sur la liste des pays qui soutiennent le terrorisme. En réaction à ce nouveau tir, Donald Trump s’est pour le moment abstenu de tenir des propos incendiaires comme il l’a fait plusieurs fois auparavant.

Pas d’insulte directe contre Kim Jong-un, ni de menace de détruire la Corée du Nord par le feu et la fureur comme par le passé. C’est un Donald Trump mesuré, voire elliptique qui a réagi au tir de missile nord-coréen.

« Je vais vous dire seulement qu’on va s’en occuper. Le général Mattis est là et nous avons eu une longue discussion à ce sujet. C’est une situation que nous allons gérer », a-t-il déclaré.

Avec ce tir, les Nord-Coréens prouvent qu’ils continuent de progresser dans le développement de leurs armes intercontinentales. Ce tir de missile à quelque chose d’inédit, déclare le secrétaire d’Etat à la Défense James Mattis : « Il a atteint une hauteur franchement plus élevée que tous les tirs précédents. Ils poursuivent leurs efforts en recherche et développement pour construire des missiles qui, en clair, peuvent menacer n’importe quelle partie de la planète. »

De son côté, le département d’Etat a réagi par communiqué. Rex Tillerson réclame des sanctions supplémentaires contre Pyongyang. « Les options diplomatiques restent ouvertes », précise le secrétaire d’Etat américain qui conclut : « Les Etats-Unis restent engagés dans la recherche d’une solution pacifique pour mettre un terme aux actions belliqueuses de la Corée du Nord. » Une réunion d’urgence du Conseil de sécurité de l’Onu est prévue ce mercredi.

Le 20ème tir depuis le début de l’année

Après deux mois d’accalmie, la Corée du Nord a donc procédé à un nouveau tir de missile, le 20ème cette année. L’engin a été tiré à 3h17 le matin, heure de Séoul, depuis un pas de tir situé au nord de la capitale nord-coréenne. Il a atteint l’altitude de 4 500 km et a parcouru 960 km avant de retomber dans les eaux économiques exclusives du Japon voisin. Il s’agit sans doute d’un missile intercontinental.

C’est la première fois que le régime tire un missile intercontinental en plein milieu de la nuit. Autre nouveauté : jamais un engin nord-coréen n’avait volé aussi haut. La trajectoire était très verticale, pour éviter de survoler le Japon, mais selon les premières estimations, si le missile avait été tiré à un angle normal, sa portée théorique serait de 13 000 kilomètres... ce qui est suffisant pour atteindre Washington. Même si le missile était allégé, car il ne portait sans doute aucune ogive, ce tir montre que le programme balistique de Pyongyang continue de progresser.

La Corée du Sud a d’abord répliqué militairement : 5 minutes seulement après le tir nord-coréen, l’armée sud-coréenne a mis à feu deux missiles en mer du Japon, près de la frontière maritime avec le Nord. A l’issue d’une réunion d’urgence de son conseil national de sécurité, le président sud-coréen, Moon Jae-in, a qualifié l’essai balistique nord-coréen de « provocation téméraire ». Il a promis de poursuivre sa politique de sanctions et a appelé Pyongyang à reprendre le dialogue.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel

Politique - Sécurité4 mars 2015
|Lettre ouverte

Burundi – Médias – Sécurité25 janvier 2015
|Le directeur de la radio Isanganiro en clandestinité

Comité contre la torture1er décembre 2014
|Observations finales concernant le deuxième rapport périodique du Burundi

Burundi - Politique24 septembre 2014
|DECLARATION DU PARTI CNDD-FDD NO. 007/2014 PAR RAPPORT A LA RECENTE RESOLUTION DU PARLEMENT EUROPEEN SUR LE BURUNDI