Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Sécurité Routière 5 octobre 2018
| L’entourage du Restaurant Sama Café échappe de justesse à un accident mortel

Burundi - Sécurité4 octobre 2018
|Bujumbura sous la cadence des explosions de grenade et de crépitements d’armes

Burundi - Sécurité3 octobre 2018
|Le début du mois d’octobre peu tendre !

Burundi - Sécurité2 octobre 2018
|Une personne s’est « suicidée », trouvée pendue sur un avocatier

Burundi - Sécurité1er octobre 2018
|Deux personnes tuées dans la commune de Gitaramuka

Burundi - Sécurité Routière29 septembre 2018
|Le gouvernement prévoit des sanctions contre les pannes sur la voie publique

Burundi - Sécurité28 septembre 2018
|Les habitants de Gihanga agacés par une mesure impopulaire

Burundi - Sécurité27 septembre 2018
|La police montre à la presse un rebelle du mouvement Red Tabara

Burundi - Sécurité26 septembre 2018
|Les populations de la zone Musaga se plaignent..

Burundi - Sécurité 25 septembre 2018
|Une attaque à la grenade fait 4 personnes blessées en commune Mugina

Burundi - Sécurité 24 septembre 2018
|Quand un père tue sa fillette !

Burundi - Sécurité22 septembre 2018
|Deux policiers tués lors d’un accident de roulage !

Burundi - Sécurité 21 septembre 2018
|Une arrestation qui inquiète !

Burundi - Tanzanie – Sécurité20 septembre 2018
|Les réfugiés burundais de Nduta craignent d’autres disparitions !

Burundi - Sécurité 19 septembre 2018
|Deux corps en extrême décomposition repêchés dans la rivière Ruvyironza

Burundi - Sécurité18 septembre 2018
|Une découverte d’armes à Kabondo !

Burundi - Sécurité 17 septembre 2018
|L’attaque de Gatumba interprétée différemment !

Burundi - Sécurité 15 septembre 2018
|Une personne tuée lors de l’attaque de l’agence Bancobu !

Burundi - Sécurité14 septembre 2018
|Arrestation d’un homme en possession illégale d’armes à feu

Burundi - Sécurité13 septembre 2018
|Deux personnes tuées dans un immeuble en construction du ministre des finances

Burundi - Sécurité12 septembre 2018
|Quand les conflits fonciers deviennent parmi les premières causes de décès au pays !

Burundi - Education 11 septembre 2018
|Une rentrée émaillée d’énormes défis !

Burundi - Sécurité 10 septembre 2018
| Des crépitements d’armes entendus à la frontière tanzano-burundaise

Burundi - Sécurité 8 septembre 2018
|Une personne tuée en commune Nyabihanga

Burundi - Sécurité7 septembre 2018
|Des grenades découvertes au chef-lieu de la province de Ngozi

Archives

 

 

 



Burundi - Australie - Sécurité

Un Burundais meurt noyé en Australie

21 décembre 2017

Canberra, le 21 décembre 2017 (Net Press) . Un jeune garçon de 15 ans du nom de Elias Nimbona, qui vivait en Australie, a trouvé la mort le 18 décembre 2017 dans une noyade alors qu’il nageait dans la banlieue de Glenelg, au bord de la mer d’Adelaïde-Méridionale, à 9 kilomètres du centre-ville.

Selon des informations de nos confrères de la Bbc, ce jeune homme avait participé dans une journée dédiée au festival du lac dans ce pays. Ceux qui l’ont vu le premier ont découvert son corps flottant, le nez plongé dans l’eau et à ce moment, il était encore vivant, mais le sauvetage s’est avéré plus tard inefficace car il est décédé quelques temps seulement après le secours.

Burundi - Norvège - Diplomatie

Vers la fermeture de l’ambassade du Burundi en Norvège

Oslo, le 21 décembre 2017 (Net Press) . L’on apprend de source officielle que le gouvernement du Burundi a pris la décision de fermer son ambassade en Norvège à partir du 1er février 2018. Selon les mêmes informations, le service consulaire arrêtera la réception des dossiers à partir du 10 janvier 2018.

Selon le ministère des relations extérieures, cette mesure a été arrêtée pour qu’il y ait une restructuration diplomatique. Il affirme que malgré cette fermeture, les relations diplomatiques entre les deux pays sont très bonnes. D’après toujours ce ministère, les Burundais seront informés d’une autre ambassade où ils chercheront ce dont ils ont besoin.

D’autres sources indépendantes indiquent cependant que cette ambassade sera fermée car le Burundi n’a plus les moyens de l’entretenir. Mais quelles que soient les conditions de fermeture, cette mesure a été mal accueillie par des Burundais vivant dans ce pays. D’après eux, ils auront des difficultés notamment de se déplacer vers le nouveau pays qui offrira le service consulaire, d’autant plus que parmi les documents à chercher, il y a ceux qui exigent la présence physique du demandeur.

Ils prennent à titre d’exemple les élections de 2020. Ils trouvent pratiquement impossible que des Burundais vivant dans ce pays prennent l’avion à destination d’un autre pays pour le seul geste d’élire et de rentrer ensuite. Ils demandent au gouvernement de placer ce nouveau service consulaire dans un pays proche pour qu’ils n’aient pas de difficultés à s’adapter.

Burundi - Eala

"Distraction des députés burundais de l’Eala", dixit un spécialiste de l’Eac

Arusha, le 21 décembre 2017 (Net Press) . L’on apprend que même dans la journée d’hier, les députés burundais membres de l’Eala n’ont pas mis leurs pieds dans la salle des réunions, toujours dans le cadre de protester l’élection de Martin Ngoga, député rwandais, en qualité de président de l’Eala. La rédaction a contacté un spécialiste de l’Eac qui affirme sans tergiverser que les députés burundais ont été distraits dans leurs réactions.

Selon notre interlocuteur, la loi de l’Eala prévoit que le quorum est atteint lorsque chaque pays membre est représenté par au moins trois députés. Or, pour le cas du Burundi, il fallait que ces représentants du peuple délèguent une personne pour entrer dans la salle des réunions et dénoncer cette irrégularité, d’autant plus que même les députés de la Tanzanie étaient absents de la salle.

Dans ces circonstances, l’on aurait effectivement constaté que le quorum n’a pas été atteint et il n’y aurait même pas eu de réunion visant à élire ce président. A la question de connaître la suite, notre interlocuteur a répondu qu’il y a deux possibilités. Soit, ils se conformeront aux résultats du scrutin ou alors ils porteront plainte devant le tribunal de l’Eac basé à Arusha même.

S’ils décident de prendre acte, ils intégreront tout simplement l’Eala pour prendre le train en marche. Et en cas de plainte, ils devront attendre la sentence du tribunal qui peut reconnaître la légalité du président élu ou alors qui peut décider dans un autre sens, confirmant que le quorum n’était pas atteint.

Dans ces circonstances, l’élection devra avoir lieu de nouveau et il devra nécessairement y avoir des négociations pour savoir qui va présider aux destinées de l’Eala pendant les cinq prochaines années. A la question de savoir s’il ne peut pas y avoir des sanctions à l’encontre des députés burundais, il a répondu que dans des cas du genre, l’on met en avant les négociations et non des mesures coercitives car les Burundais peuvent refuser des sanctions de la part des institutions qu’ils ne reconnaissent pas.

Burundi - Economie

Grogne chez les commerçants et les populations de la capitale

Bujumbura, le 21 décembre 2017 (Net Press) . A la veille des fêtes de la fin d’année, notamment la Nativité, les citadins d’habitude se bousculent dans les routes et dans des magasins, pourquoi pas aux divers marchés de la capitale, pour acheter qui, une chemise, qui, un pantalon pour son fiston, qui, une pagne neuf pour son épouse afin de mieux agrémenter ces fêtes.

Mais actuellement, l’on constate qu’il n’y a pas d’ambiance de fête, probablement suite au pouvoir d’achat des populations qui s’est nettement effrité ces derniers temps. Le gros des populations pensent à un repas au quotidien et il devient hors de question qu’on leur dise des fêtes de fin d’année.

Selon des commerçants rencontrés un peu partout, les produits ne sont pas vendus car les clients viennent à compte goutte. Ils reconnaissent également que leurs produits sont chers, à commencer par les denrées alimentaires dont les prix ont augmenté sensiblement. Devant un magasin de la ville, une statue du Père Noël est étalée pour vente avec comme prix, ... 450.000 Fbu. A côté, il y a un sapin de Noël qui coûte 290.000 Fbu. Des gens qui fréquentent ce magasin pour s’acheter à manger réagissent par un cri aigu au vu de ces prix.

La plupart des personnes rencontrées trouvent qu’il n’est plus nécessaire de conseiller aux gens de consommer responsable car les conditions même de vie actuelles l’imposent à chacun des habitants de la capitale.

Burundi - Hygiène

La population de Gihosha à la quête d’une eau potable

Bujumbura, le 21 décembre 2017 (Net Press) . Les habitants de la zone Gihosha, à l’Est de Bujumbura, plus précisément dans le quartier de Nyabagere, demandent à la Regideso de leur fournir une eau potable. Pour ces populations, le manque de ce produit vital peut engendrer des conséquences néfastes comme l’apparition des maladies dites des mains sales. En outre, ils sont obligés de payer des services à ceux qui le trouvent un peu loin aux moyens des vélos par exemple.

La Regideso indique qu’elle n’était pas au courant de ce problème mais qu’elle se rendra sur place pour essayer de trouver une solution. Et sur un autre angle, des populations de la ville de Bujumbura pointent du doigt la même entreprise commerciale de pratiquer des tricheries dans la facturation de ses services, entraînant automatiquement des exagérations dans les factures des clients, une information que nous allons développer dans nos prochaines éditions.

Burundi - Ouganda - Constitution

Constitution : l’Ouganda sur la trace du Burundi

Kampala, le 21 décembre 2017 (Net Press) . Selon des informations de la radio du monde, en Ouganda, les députés ont adopté la suppression de la limite d’âge des candidats à la présidence. C’est une réforme qui a fait polémique ces derniers mois, car jusque-là, le président Yoweri Museveni, au pouvoir depuis 1986, n’était pas autorisé à se représenter en 2021. En adoptant cet amendement de la constitution, les députés modifient les textes de loi en faveur du président.

L’amendement visant à modifier la constitution a été adopté haut à la main par 315 voix contre 62. Et pourtant, il a fallu trois longues journées de débats agités. L’ambiance était crispée : des députés de l’opposition ont cassé des assiettes et jeté des ustensiles en signe de désapprobation. Ils ont été évacués manu militari du parlement. Sur le fond, ce projet de loi supprime la limite d’âge pour être élu président.

Deux mandats maximum

Autre changement : ce projet de loi réintroduit la limitation à deux du nombre de mandats.

Cette modification entrera en vigueur après la prochaine élection présidentielle. Du coup, de nombreuses voix se sont élevées ces derniers mois, dénonçant une énième manipulation juridique pour permettre au chef de l’Etat, Yoweri Museveni, âgé de 73 ans et en poste depuis 1986, de briguer un mandat de plus.

Par ailleurs, le mandat des députés a été rallongé : il passe de cinq à sept ans, ce qui repousse les prochaines législatives à 2023. Ce projet de loi doit désormais être approuvé par le chef de l’Etat pour entrer en vigueur.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel

Politique - Sécurité4 mars 2015
|Lettre ouverte

Burundi – Médias – Sécurité25 janvier 2015
|Le directeur de la radio Isanganiro en clandestinité

Comité contre la torture1er décembre 2014
|Observations finales concernant le deuxième rapport périodique du Burundi