Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Education 11 septembre 2018
|Une rentrée émaillée d’énormes défis !

Burundi - Sécurité 10 septembre 2018
| Des crépitements d’armes entendus à la frontière tanzano-burundaise

Burundi - Sécurité 8 septembre 2018
|Une personne tuée en commune Nyabihanga

Burundi - Sécurité7 septembre 2018
|Des grenades découvertes au chef-lieu de la province de Ngozi

Burundi - Sécurité6 septembre 2018
|Le chef de poste de la zone Kivumu assassiné par les forces de l’ordre...

Burundi - Sécurité 5 septembre 2018
|La police donne la lumière sur l’attaque de Ngozi

Burundi - Sécurité 4 septembre 2018
|Un hippopotame tue un pêcheur dans la localité de Kumase

Burundi - Sécurité3 septembre 2018
|Une maison brûle dans le quartier de Nyakabiga

Burundi - Sécurité1er septembre 2018
|Une personne tuée en commune Nyamurenza au nord du pays

Burundi - Sécurité31 août 2018
|Des membres d’Amizero y’Abarundi inquiets pour leur sécurité

Burundi - Sécurité 30 août 2018
|Quand les journalistes burundais deviennent de plus en plus inquiétés par la police !

Burundi - Sécurité 29 août 2018
|La police nationale découvre des fusils en zone Cibitoke

Burundi - Sécurité 28 août 2018
|Une personne tuée à Gitega

Burundi - Sécurité27 août 2018
|Du rififi entre la police et la population de Ngagara !

Burundi - Sécurité25 août 2018
|Des disparitions mystérieuses qui refont surface

Burundi - Sécurité24 août 2018
|L’opposition sous le seuil de la peur dans la commune de Kabezi !

Burundi - Sécurité23 août 2018
|Une voiture en excès de vitesse endeuille des familles dans la province de Kirundo

Burundi - Sécurité22 août 2018
|Les enfants de la rue encore une fois déguerpis

Burundi - Sécurité 21 août 2018
|Un jeune berger tué au Sud du pays

Burundi - Sécurité 20 août 2018
|Deux personnes cibles de l’attaque à la grenade

Burundi - Sécurité 18 août 2018
|Un rapatriement sous contrainte !

Burundi - Sécurité 17 août 2018
|Un corps sans vie découvert flottant sur le lac Tanganyika

Burundi - Sécurité 16 août 2018
|Une personne tuée à coups de massue à Bubanza

Burundi -Sécurité15 août 2018
|Une explosion de grenade fait un mort au Nord du pays

Burundi - Justice - Sécurité 14 août 2018
|Accusé de fournir des informations qui ternissent l’image du pays, il écope de 20 ans prison

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

Des crépitements d’armes entendus à Cibitoke

7 février 2018

Bujumbura, le 7 février 2018 (Net Press) . Les habitants de la zone urbaine de Cibitoke ont été réveillés par des crépitements d’armes vers 3 hoo du matin, entre les 7ème et 8ème avenues dans le localité dite "Kuryakanyoni". Des témoins sur place indiquent que les forces de l’ordre et de sécurité ont ceinturé cette localité pour y mener des fouilles-perquisition, des individus qui ne figuraient pas dans les cahiers de ménages ont été interpellés. La rédaction a essayé de contacter le porte-parole de la police burundaise, Pierre Nkurikiye, pour plus de détails, mais en vain.

Sur un autre événement, Pierre Nkurikiye porte-parole de la police Nationale, indique que vers 20h 20, des éléments non encore identifiés ont lancé une grenade à l’intérieur de la gare routière, brisant une vitre située du côté du convoyeur. Selon lui, 20 prostituées qui étaient sur les lieux ont été interpellées par la police.

Deux jeunes étudiants de l’université des Grands Lacs, dont l’un s’appelle Philibert Ninganza, ont été arrêtés par les militaires. La rédaction ne connaît pas encore les motifs de leur arrestation.

Burundi - Economie

L’Obr sur les pistes des véhicules achetées dans la politique du charroi zéro

Bujumbura, le 7 février 2018 (Net Press) . Plus vigilant que l’office burundais des recettes en matière de recherches de l’argent pour le trésor public, ça n’existe pas. En effet, en date du 6 février 2018, son commissaire général, Audace Niyonzima, a invité toute personne ayant bénéficié ou acheté une un véhicule de l’Etat dans le cadre de la politique du charroi zéro du gouvernement du Burundi, à se présenter au commissariat des enquêtes, renseignements et gestion des risques.

Selon toujours ce communiqué, ce commissariat se trouve à Kigobe, dans l’immeuble Emmaüs, Pathway, 2ème étage. Il demande donc à ces acquéreurs de ces véhicules de régulariser leur situation fiscale au plus tard le 15 février 2018, munis du contrat de vente ou de prêt, de l’invitation au paiement ainsi que de l’attestation de non redevabilité. Passé ce délai, prévient l’Obr, il prendra des dispositions légales pour le recouvrement forcé.

Burundi - Politique

L’amendement de la constitution préoccupe le secrétariat général de l’Onu

Nations Unies, le 7 février 2018 (Net Press) . Le secrétaire général de l’organisation des Nations unies, Antonio Guterres, vient de remettre un rapport aux 15 membres du conseil de sécurité des Nations Unies sur la situation qu’il a " qualifiée de critique" sur le projet d’amendement de la constitution qui va permettre au président Pierre Nkurunziza de briguer un quatrième mandat et fustige « une violation flagrante du principe de souveraineté nationale "

Le patron de l’Onu reconnaît que le Burundi a un « droit souverain à amender sa constitution" et ajoute « que la volonté persistante des autorités du Burundi à réformer la constitution devrait être négociée avec toutes les classes de la politique burundaise et devrait être accompagnée par un environnement politique et sécuritaire qui permettent la confiance de tous les acteurs politiques " et recueillir" une participation et un consensus les plus larges possibles parmi les acteurs-clés de la vie politique.

L’ambassadeur du Burundi dans la satire d’un rapport « politiquement orienté »

Pour Albert Shingiro, ambassadeur du Burundi à l’Onu, le rapport d’Antonio Guterres est « scandaleux et politiquement orienté » et constitue « une violation flagrante du principe du respect de la souveraineté nationale consacrée par la charte de l’organisation des Nations Unies ».

Antonio Guteress rejette toute idée proposée par le parti présidentiel de tripatouiller la constitution pour permettre au président Pierre Nkurunziza à briguer deux nouveaux septennats à partir des rendez-vous de 2020 alors que le pays est en crise depuis 2015. Il souligne que la réforme constitutionnelle programmée « exacerbe les tensions », estime le secrétaire général de l’Onu

Pour rappel, l’opposition intérieure et en exil rejettent en bloc cette tentative de retoucher la constitution taillée sur mesure pour permettre au président Nkurunziza de s’éterniser au pouvoir et pour tenter de contrecarrer ce projet, en dates des 30 et 31 janvier 2018, l’opposition s’est réunie dans la capitale kenyane.

Burundi - Media

Quand la liberté de la presse est interdite depuis l’Est du pays

Ruyigi, le 7 février 2018 (Net Press) . Le journaliste-correspondant de la radio Isanganiro a l’Est du pays, Jean Claude Nshimirimana, a été convoqué par le gouverneur de province de Ruyigi. Le motif est la diffusion des informations en rapport avec la contribution mêlée des grognes des enseignants aux élections de 2020.

Selon des sources sur place, le gouverneur de la province de Ruyigi, Abdallah Hassan, ainsi que le directeur provincial de l’enseignement lui ont formellement interdit de ne plus faire des reportages en rapport cette question dans cette province et à défaut il sera tiraillé par tous les coins.

Pour rappel, les enseignants de Ruyigi réclamaient la lumière sur une double contribution des élections de 2020, perçue par la direction provinciale de l’enseignement à Ruyigi ainsi qu’une contribution prélevée à la source, où le directeur provincial de l’enseignement de Ruyigi, Bernard Gasigaye, a répondu que celui qui veut des explications en rapport avec ce financement peut interroger les politiciens.

D’autres informations indiquent que l’Onu finance la radio de la fondation de la première dame. Selon la Radio France internationale, "est-ce bien le rôle des Nations unies de financer une radio qui appartient à la première dame du Burundi ? C’est tout l’objet d’une nouvelle polémique. Cette chaîne, c’est la radio-télévision Buntu, une station qui émet depuis Buye en province de Ngozi. Elle est lancée par la fondation de Denise Nkurunziza, l’épouse du président burundais. Elle a été inaugurée samedi dernier par le couple présidentiel et l’on apprend que le Fonds des Nations unies pour la population (Fnuap) a octroyé à cette radio en novembre un don en équipement d’une valeur de 106 millions de francs burundais, soit 49 000 euros.

" C’est un don qui pose question. Un don pour équiper le studio et la régie de diffusion de la nouvelle radio de la fondation de la première dame burundaise. Pour le Fonds des Nations unies pour la population (qui travaille notamment pour la promotion de la planification familiale), les radios communautaires constituent le meilleur canal de sensibilisation des populations. Et dans un tweet, publié samedi, jour de l’inauguration, le Fnuap écrivait : « Cette radio contribuera à atteindre les résultats de l’UNFPA mettant l’accent sur les populations les plus vulnérables et oubliées. »

Innocent Muhozi, qui se prend toujours pour président de l’Observatoire burundais de la presse, juge plutôt cet appui scandaleux. « On se retrouve aujourd’hui avec une agence des Nations unies qui finance une chaîne de propagande du président et de sa femme, une radio appartenant à celui qui détruit les médias indépendants, qui détruit le système et pratiquement toutes les associations indépendantes de la société civile, qui maintient en prison plus de 8000 jeunes gens qui ont juste manifesté contre le mandat. Je vous rappelle que la Cour pénale internationale aujourd’hui est saisie sur les crimes contre l’humanité qui se commettent au Burundi. Qu’on ne nous parle pas d’intérêts envers les vulnérables. Tous les jours, ils créent des vulnérables, par leur politique, par leur pratique. Qu’une agence de l’Onu ait posé un tel acte, se fourvoie dans une telle opération, c’est une compromission en bonne et due forme, avec des gens accusés de crimes gravissimes. » Le Fnuap ne souhaite pas réagir pour le moment.

Burundi - Droits de l’Homme

Des activistes des droits de l’homme s’expriment

Bujumbura, le 7 février 2018 (Net Press) . Ils parlent de 3 personnes tuées, toutes retrouvées cadavres, 7 personnes torturées et 6 arrêtées arbitrairement. au cours d’une seule semaine. Parlant des auteurs, ces activistes soupçonnent de jeunes Imbonerakure affiliés au parti au pouvoir et des policiers.

Ce rapport relève des cas d’assassinat et d’arrestation arbitraires des présumés opposants du 3ème mandat. Des arrestations arbitraires, des contributions forcées et des actes d’intimidations liés au vote du référendum pour le changement de la constitution ont été relevés dans ce bulletin.

Ils s’insurgent contre l’impunité des crimes qui est accordée aux proches du parti au pouvoir. Des membres de ce parti impliqués dans différents crimes jouissent de l’impunité avec une complicité affichée des pouvoirs publics.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel

Politique - Sécurité4 mars 2015
|Lettre ouverte

Burundi – Médias – Sécurité25 janvier 2015
|Le directeur de la radio Isanganiro en clandestinité

Comité contre la torture1er décembre 2014
|Observations finales concernant le deuxième rapport périodique du Burundi