Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi – Sécurité 5 février 2019
|Une femme tuée par son fils en province de Cibitoke !

Burundi - Sécurité4 février 2019
|Sept personnes grièvement blessées au Nord Ouest du pays

Burundi - Rdc - Sécurité2 février 2019
|Les combats des Burundais en Rdc de plus en plus confirmés

Burundi - Rdc - Sécurité 1er février 2019
| Quatre corps de militaires burundais tués en Rdc rejetés par la rivière Rusizi

Burundi – Justice 31 janvier 2019
|L’étau judiciaire se resserre autour des membres de l’opposition !

Burundi - Sécurité30 janvier 2019
|Des tris nourris inquiètent la population de Gihanga

Burundi - Rdc - Sécurité29 janvier 2019
|La province de Rumonge suspend provisoirement les voyages vers la Rdc

Burundi - Sécurité28 janvier 2019
|Un dimanche pas tendre dans plusieurs coins du pays

Burundi - Sécurité26 janvier 2019
|Quand des rumeurs se propagent dans un laps de temps

Burundi - Sécurité 25 janvier 2019
|Des crépitements d’arme lourde entendus en province de Cibitoke !

Burundi - Sécurité24 janvier 2019
|L’immeuble de Lumitel, agence de Kayanza, réduit en cendres

Burundi – Sécurité 23 janvier 2019
|Le ministre de la défense remercie les forces de sécurité et les jeunes ...

Burundi - Sécurité 22 janvier 2019
|Un réfugié burundais vivant au Kenya tué

Burundi - Sécurité - Environnement21 janvier 2019
|Une foudre fait des morts dans la province de Ngozi

Burundi - Kenya - Rwanda - Sécurité 19 janvier 2019
|Le passeport biométrique des réfugiés burundais vivant au Rwanda remis en cause au Kenya

Burundi - Sécurité 18 janvier 2019
|Deux personnes tuées en province de Kayanza !

Burundi - Sécurité17 janvier 2019
|Une personne tuée à l’Est de la capitale

Burundi - Sécurité 16 janvier 2019
|Cibitoke : Un membre de l’opposition sérieusement tabassé par la police

Burundi - Sécurité 15 janvier 2019
|Un jeune agent de l’autorité de l’aviation civile tué

Burundi - Sécurité 14 janvier 2019
|Le marché de Matana dévasté par un incendie

Burundi - Tanzanie - Sécurité12 janvier 2019
|Peur-panique dans les camps des réfugiés basés en Tanzanie

Burundi - Sécurité11 janvier 2019
|Une vision différente de la mouvance présidentielle !

Burundi - Sécurité10 janvier 2019
|Le gouverneur de la province de Rumonge échappe de justesse à un attentant à la grenade

Burundi - Sécurité9 janvier 2019
|La police met la main sur 6 voleurs présumés de véhicules

Burundi - Rdc - Sécurité 8 janvier 2019
|Les réfugiés burundais vivant en Rdc s’inquiètent !

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

Un homme met fin à sa vie dans la province de Gitega

10 avril 2018

Gitega, le 10 avril 2018 (Net Press) . Nous sommes sur la colline Karoba, dans la commune de Makebuko de la province de Gitega. Un corps sans vie d’un certain Athanase Nyarwenda a été découvert suspendu dans sa maison de cette localité. Les informations administratives de la place affirment que cet homme se serait suicidé avec de la corde. Cependant, les raisons de ce suicide restent inconnues, précisent toujours les sources administratives de Makebuko.

Le porte-parole du ministère de la sécurité publique, Pierre Nkurikiye, annonce que 21 personnes ont été appréhendées dans la nuit de ce lundi 9 avril 2018 dans un certain ménage situé dans le quartier de Carama, zone Kinama en commune urbaine de Ntahangwa, au nord de la capitale. Parmi eux, il y avait 2 officiers de la police nationale, un officier de l’armée burundaise et un officier de l’armée burundaise en retraite.

Pierre Nkurikiye dit que la population de cette entité avait alerté la police, lui signalant la tenue d’une réunion qui inquiète dans cette circonscription. Selon Pierre Nkurikiye, cette réunion avait pour mission de perturber l’ordre et la tranquillité du pays. Il poursuit qu’une enquête est en cours pour mettre la lumière sur cette arrestation.

Une autre information vite démentie avait circulé sur les réseaux sociaux faisant savoir que le président de la commission nationale de la sécurité, le général Silas Ntigurirwa qui vit dans le quartier de Carama aurait pris le large vers une destination inconnue, et pour le même motif « atteinte à la sécurité intérieure de l’Etat ».

Burundi - Pays –Bas – Justice

Bujumbura de plus en plus accablé par les crimes commis

La Haye, le 10 avril 2018 (Net Press) . Le collectif des avocats des crimes de droit international commis au Burundi a transmis ce lundi 9 avril 49 autres chefs d’accusation sur les crimes commis au Burundi à la cour pénale internationale depuis le printemps d’avril 2015. Rappelons que ce collectif avait déjà envoyé plus de 1500 dossiers qui se trouvent pendants devant le bureau du procureur général de cette cour.

Ce collectif s’inscrit en faux contre la révision de la constitution prévue le 17 mai 2018 jugée " venir enterrer les accords d’Arusha et la constitution de mai 2005 " et taillée sur mesure pour défendre les intérêts du parti au pouvoir.

L’on saura que le Burundi s’est retiré de cette haute juridiction pénale internationale depuis octobre 2016, une mesure qui a pris effet une année plus tard, en octobre 2017. Mais selon des spécialistes de la loi, cela ne peut pas être une entrave pour que la Cpi poursuivre les auteurs des crimes commis au Burundi depuis le printemps d’avril 2015.

Burundi - Environnement

Du conflit d’occupation entre humains et hippopotames !

Bujumbura, le 10 avril 2018 (Net Press) . Des sources concordantes indiquent que 15 hippopotames ont été tués depuis 2016 et pour motifs ... conflits d’occupation entre humains et hippopotames au bord du lac Tanganyika. Ces derniers cherchent de quoi brouter au bord du lac, un endroit également convoité par les hommes.

Selon nos sources, des constructions anarchiques juste au bord du lac font que ces amphibiens manquent des pâturages et sortent de l’eau pour aller brouter loin de ce lac. Pour rappel, la semaine dernière, un hippopotame a été aperçu à l’école Stella Matutina alors qu’un autre, connu sous le surnom de Casimir, a été abattu tous près de la Radiotélévision nationale.

Nombreux témoignages indexent le ministère de l’environnement et de l’urbanisme d’attribuer anarchiquement les parcelles au bord du lac, ce qui occasionne l’errance de ces amphibiens à la recherche du pâturage.

Un manque à gagner pour le secteur touristique burundais

Le lac Tanganyika, plus profond du monde après le lac Baikal et qui regorge des différentes biodiversités, en l’occurrence les hippopotames, sont en voix de disparition suite aux différents accidents causés par le manque de pâturage suite aux constructions anarchiques. Pour les défenseurs de l’environnement, cela entraine un manque à gagner pour le tourisme burundais. Nombreux témoignages disent que si rien n’est fait, le lac Tanganyika sera dépourvu d’hippopotames à l’horizon 2030.

Burundi - Société

Vers le nouveau visage de l’armée burundaise

Bujumbura, le 10 avril 2018 (Net Press) . Au cours de l’assemblée ordinaire du clan des Bahanza, issue de l’ethnie hutu plus nombreuse et qui ont joué un rôle très important dans la dynastie burundaise, ces derniers ont été appelés à s’investir d’avantage pour s’enrôler dans l’armée burundaise.

Le président de cette association dit : " nous sommes nombreux et avons occupé de places importantes dans les intrigues royales depuis la création de la monarchie, nous devons prendre les devants pour occuper une place très importante dans l’armée burundaise, allez enseigner au clan Bahanza sur les collines du pays qu’ils doivent s’enrôler massivement dans l’armée burundaise " et ajoute : " notre association n’a pas de mobiles politiques, nous sommes unis comme un seul homme pour défendre nos valeurs d’antan, les histoires d’ethnie ont été inventées par le colonisateur belge pour diviser le peuple burundais ".

Et comme l’on devrait s’y attendre, la politique s’est invitée lors de cette réunion car le président de cette association a appelé le clan des Bahanza de s’unir comme un seul homme pour une contribution financière aux élections de 2018 et de 2020.

Burundi - Usa - Sécurité

"Etats-Unis : perquisition du FBI au bureau de l’avocat personnel de Trump", selon Rfi

Washington, le 10 avril 2018 (Net Press). Le Fbi a perquisitionné ce lundi 9 avril les bureaux de Michael Cohen, l’avocat personnel de Donald Trump. Une information révélée par le New York Times, selon qui les agents fédéraux ont saisi de nombreux documents, notamment ceux relatifs à la somme versée par l’avocat à l’ancienne actrice de porno Stormy Daniels. C’est à la suite d’informations transmises par le procureur spécial Robert Mueller, chargé de l’enquête sur les ingérences russes dans la campagne électorale, que le FBI est passé à l’action.

La perquisition n’est pas directement liée à l’enquête du procureur spécial, mais Robert Mueller a estimé que certaines des informations qu’il avait obtenues pouvaient intéresser le procureur fédéral de New York. Une initiative qu’il n’a pas pu prendre sans en référer à son supérieur, le numéro deux du département de la Justice.

Selon le New York Times, les agents fédéraux ont saisi de nombreux documents, dont certains relatifs au versement de 130 000 dollars à Stormy Daniels en échange de son silence sur sa liaison avec Donald Trump. Michael Cohen, avocat personnel de Donald Trump depuis douze ans, a toujours fait preuve d’une loyauté sans faille à l’égard de son patron, et assure avoir payé la somme de sa poche, mais on ignore si cet argent lui a été remboursé : l’avocat a seulement précisé que l’opération financière avait été réalisée dans un cadre légal.

Les agents du FBI auraient aussi saisi l’ordinateur de l’avocat, son téléphone, et des comptes rendus de conversations entre Michael Cohen et Donald Trump. Les communications entre un avocat et son client sont censées rester confidentielles sauf dans le cas où une activité illégale est suspectée.

L’avocat de Michael Cohen a qualifié la perquisition d’inutile et d’inappropriée. Selon Cnn, Donald Trump a été prévenu de l’opération avant qu’elle ne soit rendue publique. Mais la Maison Blanche n’a pour l’instant fait aucun commentaire.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel

Politique - Sécurité4 mars 2015
|Lettre ouverte