Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi – Sécurité 5 février 2019
|Une femme tuée par son fils en province de Cibitoke !

Burundi - Sécurité4 février 2019
|Sept personnes grièvement blessées au Nord Ouest du pays

Burundi - Rdc - Sécurité2 février 2019
|Les combats des Burundais en Rdc de plus en plus confirmés

Burundi - Rdc - Sécurité 1er février 2019
| Quatre corps de militaires burundais tués en Rdc rejetés par la rivière Rusizi

Burundi – Justice 31 janvier 2019
|L’étau judiciaire se resserre autour des membres de l’opposition !

Burundi - Sécurité30 janvier 2019
|Des tris nourris inquiètent la population de Gihanga

Burundi - Rdc - Sécurité29 janvier 2019
|La province de Rumonge suspend provisoirement les voyages vers la Rdc

Burundi - Sécurité28 janvier 2019
|Un dimanche pas tendre dans plusieurs coins du pays

Burundi - Sécurité26 janvier 2019
|Quand des rumeurs se propagent dans un laps de temps

Burundi - Sécurité 25 janvier 2019
|Des crépitements d’arme lourde entendus en province de Cibitoke !

Burundi - Sécurité24 janvier 2019
|L’immeuble de Lumitel, agence de Kayanza, réduit en cendres

Burundi – Sécurité 23 janvier 2019
|Le ministre de la défense remercie les forces de sécurité et les jeunes ...

Burundi - Sécurité 22 janvier 2019
|Un réfugié burundais vivant au Kenya tué

Burundi - Sécurité - Environnement21 janvier 2019
|Une foudre fait des morts dans la province de Ngozi

Burundi - Kenya - Rwanda - Sécurité 19 janvier 2019
|Le passeport biométrique des réfugiés burundais vivant au Rwanda remis en cause au Kenya

Burundi - Sécurité 18 janvier 2019
|Deux personnes tuées en province de Kayanza !

Burundi - Sécurité17 janvier 2019
|Une personne tuée à l’Est de la capitale

Burundi - Sécurité 16 janvier 2019
|Cibitoke : Un membre de l’opposition sérieusement tabassé par la police

Burundi - Sécurité 15 janvier 2019
|Un jeune agent de l’autorité de l’aviation civile tué

Burundi - Sécurité 14 janvier 2019
|Le marché de Matana dévasté par un incendie

Burundi - Tanzanie - Sécurité12 janvier 2019
|Peur-panique dans les camps des réfugiés basés en Tanzanie

Burundi - Sécurité11 janvier 2019
|Une vision différente de la mouvance présidentielle !

Burundi - Sécurité10 janvier 2019
|Le gouverneur de la province de Rumonge échappe de justesse à un attentant à la grenade

Burundi - Sécurité9 janvier 2019
|La police met la main sur 6 voleurs présumés de véhicules

Burundi - Rdc - Sécurité 8 janvier 2019
|Les réfugiés burundais vivant en Rdc s’inquiètent !

Archives

 

 

 



Burundi - Politique

Premier conseil des ministres du nouveau gouvernement

25 avril 2018

Bujumbura, le 25 avril 2018 (Net Press) . Le président de la République Pierre Nkurunziza a réuni aujourd’hui le tout nouveau gouvernement dans un conseil des ministres. Ainsi, 21 ministres au lieu de 20 du gouvernement précédent ont répondu présents à ce rendez-vous. A l’ordre du jour, il y notamment le budget du 2ème semestre 2018 et des divers.

Les analystes de la vie politique de ce pays indiquent que ce premier conseil des ministres coïncide avec le troisième anniversaire, jour pour jour, de la désignation du candidat Pierre Nkurunziza, par le congrès extraordinaire du Cndd-Fdd, pour un troisième mandat controversé qui a plongé le pays dans une nouvelle crise politico-sécuritaire dont les séquelles sont toujours ressenties par les populations burundaises.

L’on se souviendra en effet que les partis de l’opposition ainsi que les organisations de la société civile avaient menacé de résister contre cette violation de la constitution par le parti au pouvoir, ce qui fut mis à exécution le dimanche 26 avril 2015. Le gros de ces organisateurs de marche-manifestations se trouvent en exil pour le moment. Quant à Bujumbura, il les cherche toujours pour les traduire devant la justice mais, apparemment, aucun pays où sont basés ces personnes ne veut collaborer avec la justice burundaise.

Burundi - Justice

La cour suprême prend des mesures draconiennes contre les infractions durant les élections

Bujumbura, le 25 avril 2018 (Net Press) . C’est ce 24 avril 2018 que la décision de la cour suprême est tombée. Au cours d’un communiqué rendu public hier, sa porte-parole, Agnès Bangiricenge, a demandé aux procureurs et aux magistrats de s’apprêter à poursuivre tous les délits susceptibles d’être commis lors du référendum du 17 mai 2018. En cas d’infractions, elle a demandé à ce qu’il y ait flagrance dans les procès qui seront pendant devant les mêmes magistrats.

Agnès Bangiricenge demande aux procureurs et aux présidents des tribunaux d’apprêter le personnel nécessaire pour qu’il n’y ait aucun cas de délit qui trompe leur vigilance lors de cette consultation populaire. Vers la fin, le communiqué demande aux populations et aux partis politiques de se garder de commettre des délits quelconques ou alors ceux qui sont relatifs aux élections. Ce communiqué vient dans un contexte où plusieurs personnes, surtout celles des partis politiques de l’opposition, sont souvent arrêtées, accusées de mobiliser les populations pour voter non à la retouche de la constitution.

Burundi - Intégration

Le Burundi sollicité par le président sortant de l’assemblée législative au niveau africain

Bujumbura, le 25 avril 2018 (Net Press) . Le président de l’assemblée législative africaine, le Camerounais Roger Nkodo Dang, est en visite officielle de deux jours au Burundi où il a été reçu ce matin par le président de l’assemblée national burundaise, Pascal Nyabenda. Dans leur entretien, son visiteur a sollicité le soutien du Burundi lors des élections qui sont prévues dans un futur proche pour doter cette institution panafricaine de nouveaux organes.

Selon le bureau de l’assemblée nationale, Roger Nkodo Dang a fait part à son interlocuteur des réalisations qui sont les siennes ces trois dernières années qui constituent son premier mandat. Il voudrait alors briguer un deuxième d’où des tournées dans quelques pays afin de préparer les esprits.

Pascal Nyabenda, président de l’assemblée nationale de Bujumbura, a fait savoir à son visiteur que le Burundi va analyser ses sollicitations, sans beaucoup plus de détails ni de promesses. Par contre, il a fait savoir que le Burundi a aussi besoin de voir ses filles et fils intégrer cette assemblée au niveau de l’Afrique et qu’ils fassent parties des institutions de cette instance panafricaine.

L’on saura que le président sortant de cette assemblée législative africaine a été élu pour la première fois en 2015 et son mandat expire cette année. Il voudrait donc briguer un deuxième et dernier mandat Signalons que ses concurrents à ce poste sont un homme originaire du Zimbabwe et un Egyptien.

Selon des informations proches de l’assemblée nationale à Bujumbura, l’on apprend que la visite de cet homme a pris fin aujourd’hui même à 13 heures. Une certaine opinion indépendante pense que l’Egyptien a plus de chances d’avoir un soutien burundais car les deux pays ont des affinités plus que le Cameroun et le Zimbabwe.

Burundi - Elections - Sécurité

Les fidèles d’Agathon Rwasa toujours traqués par le pouvoir en place

Bururi, le 25 avril 2018 (Net Press) . Deux enseignants de l’école fondamentale de Kiryama, dans la commune de Songa dans la province de Bururi au Sud du pays ont été appréhendés par la police. Responsables de la coalition Amizero y’Abarundi, ces deux hommes, Joseph Misigaro et Constance Niyonzima, sont accusés de mobilisations nocturnes des populations pour voter "non" au référendum du 17 mai prochain. Ils sont pour le moment en garde à vue dans le cachot de police de Rumeza, toujours dans la province de Bururi.

Leurs familles rejettent en bloc toutes ces accusations et indiquent qu’ils ont été arrêtés pour des raisons politiques et demandent qu’ils soient libérés sans conditions. Des informations en provenance de Bururi indiquent qu’au total, huit personnes ont été arrêtées pour le même mobile.

Selon la loi, la campagne pour le oui ou pour le non devrait commencer en date du 1er mai 2018. Mais ceux de la mouvance présidentielle ne se gênent pas de fait campagne et sans inquiétude aucune de la part de l’administration ou de la police comme cela se remarque dans plusieurs localités de ce pays.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel

Politique - Sécurité4 mars 2015
|Lettre ouverte