Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Sécurité13 septembre 2018
|Deux personnes tuées dans un immeuble en construction du ministre des finances

Burundi - Sécurité12 septembre 2018
|Quand les conflits fonciers deviennent parmi les premières causes de décès au pays !

Burundi - Education 11 septembre 2018
|Une rentrée émaillée d’énormes défis !

Burundi - Sécurité 10 septembre 2018
| Des crépitements d’armes entendus à la frontière tanzano-burundaise

Burundi - Sécurité 8 septembre 2018
|Une personne tuée en commune Nyabihanga

Burundi - Sécurité7 septembre 2018
|Des grenades découvertes au chef-lieu de la province de Ngozi

Burundi - Sécurité6 septembre 2018
|Le chef de poste de la zone Kivumu assassiné par les forces de l’ordre...

Burundi - Sécurité 5 septembre 2018
|La police donne la lumière sur l’attaque de Ngozi

Burundi - Sécurité 4 septembre 2018
|Un hippopotame tue un pêcheur dans la localité de Kumase

Burundi - Sécurité3 septembre 2018
|Une maison brûle dans le quartier de Nyakabiga

Burundi - Sécurité1er septembre 2018
|Une personne tuée en commune Nyamurenza au nord du pays

Burundi - Sécurité31 août 2018
|Des membres d’Amizero y’Abarundi inquiets pour leur sécurité

Burundi - Sécurité 30 août 2018
|Quand les journalistes burundais deviennent de plus en plus inquiétés par la police !

Burundi - Sécurité 29 août 2018
|La police nationale découvre des fusils en zone Cibitoke

Burundi - Sécurité 28 août 2018
|Une personne tuée à Gitega

Burundi - Sécurité27 août 2018
|Du rififi entre la police et la population de Ngagara !

Burundi - Sécurité25 août 2018
|Des disparitions mystérieuses qui refont surface

Burundi - Sécurité24 août 2018
|L’opposition sous le seuil de la peur dans la commune de Kabezi !

Burundi - Sécurité23 août 2018
|Une voiture en excès de vitesse endeuille des familles dans la province de Kirundo

Burundi - Sécurité22 août 2018
|Les enfants de la rue encore une fois déguerpis

Burundi - Sécurité 21 août 2018
|Un jeune berger tué au Sud du pays

Burundi - Sécurité 20 août 2018
|Deux personnes cibles de l’attaque à la grenade

Burundi - Sécurité 18 août 2018
|Un rapatriement sous contrainte !

Burundi - Sécurité 17 août 2018
|Un corps sans vie découvert flottant sur le lac Tanganyika

Burundi - Sécurité 16 août 2018
|Une personne tuée à coups de massue à Bubanza

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité - Justice

Une rwandaise désignée persona non grata au Burundi sous les verrous

30 avril 2018

Bujumbura, le 30 avril 2018 (Net Press) . Elle s’appelle Christine Nkomeza, elle est d’origine rwandaise, l’ordre de quitter le pays lui avait été intimé en date du 18 avril 2018 et elle avait 48 heures pour s’exécuter. Elle avait été accusée d’organiser des prières en toute clandestinité et d’être en contact avec des étrangers, d’où elle passait pour une espionne, ce qui menaçait la sécurité du pays aux yeux de Bujumbura..

Elle a été arrêtée dans l’après-midi de ce vendredi 27 avril dans la zone de Ngagara, dans la commune urbaine de Ntahangwa en mairie de Bujumbura, donc sur le sol burundais. Elle a été aussitôt transférée à la prison centrale de Mpimba basée dans la zone méridionale de la capitale, Musaga. Cette mesure d’expulsion, selon le ministère de l’intérieur et de la formation patriotique, visait la sécurité des citoyens burundais.

Par ailleurs, les milieux des droits humains évoquent la condamnation injuste et injustifiée du défenseur des droits de l’homme, Germain Rukuki, à 32 ans de prison. Il est condamné pour de graves infractions que le ministère public n’a jamais démontrées lors de l’audience publique, et devient une autre victime de la répression visant des activistes de la société civile, des professionnels des médias, des opposants et d’autres catégories de la population.

En outre, au moins deux personnes ont été assassinées la semaine dernière au cours d’une attaque à la grenade à Kayanza. Plusieurs victimes ont été également blessées lors de cette attaque. Des Imbonerakure ont enlevé, séquestré et torturé une militante active du parti d’opposition Fnl à Rumonge. Aucune enquête n’est en cours pour arrêter les auteurs présumés.

Des cas d’arrestations arbitraires ont été relevés : au moins trente personnes interpellées. Les arrestations ont été menées par des agents de police et, dans certains cas, illégalement par des Imbonerakure. Plus du tiers des personnes arrêtées sont victimes de mobiles politiques et accusées de battre campagne pour le « non » en vue du référendum constitutionnel du 17 mai 2018.

Sur le plan de la sécurité routière, deux bus de transport rémunéré, l’un appartenant à la compagnie Volcano et l’autre à Memento, sont se sont croisés tout près de Bujumbura, à l’endroit dit "kwi carrière", tout près de Carama.. Volcano qui descendait sur Bujumbura a tenté de laisser le chemin au bus de Memento dans une route très étroite, dans l’entre-temps, il est passé rapidement sur un dos d’âne, poussant le bus de Volcano à la culbuté et les secouristes ont tiré les passagers des bus par des vitres. Au moment où nous mettons sous presse, nous apprenons qu’il y a eu quelques blessés et que l’on ne déplore aucun mort dans cet accident.

Burundi - Politique - Elections

Melchiade Nzopfabarushe, Excès de zèle ou divulgation d’un secret ?

Bujumbura, le 30 avril 2018 (Net Press) . Depuis ce dimanche 29 avril 2018 dans l’après-midi, Melchiade Nzopfabarushe, un "cnddfddiste" pur sucre, est locataire de la prison centrale de Mpimba et pour cause, ce qui qu’il a dit aux militants du parti de l’Aigle dans sa commune natale de Kabezi, dans la province de Bujumbura rural.

Mais sur terrain en date du 26 avril 2018, le jour de son speech devant une foule immense des membres du Cndd-Fdd, il était bien à l’aise, laissant entendre sans hésitation qu’il livre un message reçu (du Cndd-Fdd, Ndlr) et qui est délivré partout dans le pays. Cela concernait beaucoup plus une mise en garde contre ceux qui vont voter non lors du référendum de ce 17 mai prochain.

Poursuivant son discours, il a fait savoir qu’au sein du parti Cndd-Fdd, l’on s’est déjà convenu que cette catégorie de personnes seront jetées dans le lac Tanganyika où les poissons font défaut dans les eaux de ce lac. Il a fait savoir qu’un bateau destiné à cette activité est déjà fabriqué, que l’on va les jeter dans le lac pour qu’ils s’en aillent où ils veulent, pour qu’ils partent en République démocratique du Congo à pieds.

Le parti au pouvoir a démenti ces allégations de l’un de ses gros poissons de militant et a demandé que la justice fasse son travail. L’on apprend qu’il aurait été jugé dans un procès de flagrance à la prison centrale de Mpimba et que le jugement devrait intervenir d’un moment à l’autre. Une certaine opinion indique qu’il a dit tout haut ce que le parti de l’Aigle pense tout bas.

Burundi - Anniversaire

Le Burundi se souvient des 46 ans passés après le mort de son dernier roi

Bujumbura, le 30 avril 2018 (Net Press) . L’événement est passé presqu’inaperçu du fait que la date-anniversaire est arrivée un dimanche, un jour férié où chrétiens de plusieurs religions profitent du jour du Seigneur pour l’implorer. Même sa famille aussi bien biologique que familiale n’a pas fait grand chose non plus.

Ce que l’on sait de ce dernier monarque du pays, Charles Ndizeye ou Ntare V, c’est qu’il a été sauvagement assassiné et que 46 ans plus tard, l’on ne sait même pas localiser sa tombe qui est pourtant dans la province de Gitega, au centre du pays. Très jeune, il a été induit en erreur par des hommes politiques qui l’ont poussé à déposer son père du trône, le roi Mwambutsa IV.

Aussitôt fait, il fut à son tour renversé par son premier ministre, Michel Micombero, deux mois seulement après la prise du pouvoir. Le jeune roi était en visite officielle au Zaïre de Mobutu, qui venait de fêter son premier anniversaire de prise de pouvoir, le 24 novembre 1966.

Ayant pris acte, -il n’a pas du tout tenté de résister -, il quitta le Burundi vers l’Europe mais faisait de temps en temps des navettes dans la sous-région, à Kampala notamment. Inquiet de sa présence dans la région, le président burundais, Michel Micombero, de connivence avec son homologue ougandais, Idi Amin Dada, organisa un retour du jeune roi et les autorités d’alors ne lui ont donc laissé aucune chance de survie.

Burundi - Confessions Religieuses

Une semaine très chargée aussi bien à Bujumbura qu’à Ngozi

Bujumbura, le 30 avril 2018 (Net Press) . D’un samedi 28 avril à l’autre samedi 5 mai 2018, la semaine est d’une activité intense aussi bien dans le diocèse de Ngozi que dans l’archidiocèse de Bujumbura. Rome a parlé ! Le Saint-Père et Pape François a reçu et accepté la Renonciation de Son Excellence Révérendissime Mgr. Evariste Ngoyagoye à la direction de l’Archidiocèse de Bujumbura.

Il en a confié le soin à Son Excellence Révérendissime Mgr. Gervais Banshimiyubusa, en nommant en même temps ce dernier chargé des affaires courantes jusqu’à ce que la volonté du Saint-Siège en dispose autrement. (jusqu’à la nomination de son successeur). Il n’y a pas de vacance du Siège, simple application de la loi canonique.

Ce samedi 28 avril 2018, Son Excellence Mgr. Evariste Ngoyagoye avait invité sa grande famille de Bujumbura à se joindre à lui pour rendre grâce au Seigneur d’avoir terminé son mandat d’Archevêque, en beauté, même s’il y a l’une ou l’autre question qui reste inachevée. Il a donné comme exemple la création du diocèse de Muramvya, la situation délicate du pays et ce, malgré le climat des rencontres fréquentes entre responsables politiques et religieux de ce pays, baignant la prière et d’autres circonstances d’une importance indéniable et certaine.

Au cours de la réception, il n’a pas manqué de souligner à l’’attention de ses nombreux invités que dans l’église catholique, le problème de la succession est résolu depuis belle lurette, c’est-à-dire depuis Jésus Christ, Saint Pierre, etc... A Bujumbura : Michel, Simon, Evariste, Gervais...Je suis, nous sommes heureux de souhaiter la bienvenue à mon successeur et à lui passer, non le bâton de commandement, mais la crosse du bon berger et la "Cathedra" de Regina Mundi ce samedi 5 mai 2018. Soyez les bienvenus pour m’aider à l’accueillir. Merci.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel

Politique - Sécurité4 mars 2015
|Lettre ouverte

Burundi – Médias – Sécurité25 janvier 2015
|Le directeur de la radio Isanganiro en clandestinité

Comité contre la torture1er décembre 2014
|Observations finales concernant le deuxième rapport périodique du Burundi