Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi – Sécurité 5 février 2019
|Une femme tuée par son fils en province de Cibitoke !

Burundi - Sécurité4 février 2019
|Sept personnes grièvement blessées au Nord Ouest du pays

Burundi - Rdc - Sécurité2 février 2019
|Les combats des Burundais en Rdc de plus en plus confirmés

Burundi - Rdc - Sécurité 1er février 2019
| Quatre corps de militaires burundais tués en Rdc rejetés par la rivière Rusizi

Burundi – Justice 31 janvier 2019
|L’étau judiciaire se resserre autour des membres de l’opposition !

Burundi - Sécurité30 janvier 2019
|Des tris nourris inquiètent la population de Gihanga

Burundi - Rdc - Sécurité29 janvier 2019
|La province de Rumonge suspend provisoirement les voyages vers la Rdc

Burundi - Sécurité28 janvier 2019
|Un dimanche pas tendre dans plusieurs coins du pays

Burundi - Sécurité26 janvier 2019
|Quand des rumeurs se propagent dans un laps de temps

Burundi - Sécurité 25 janvier 2019
|Des crépitements d’arme lourde entendus en province de Cibitoke !

Burundi - Sécurité24 janvier 2019
|L’immeuble de Lumitel, agence de Kayanza, réduit en cendres

Burundi – Sécurité 23 janvier 2019
|Le ministre de la défense remercie les forces de sécurité et les jeunes ...

Burundi - Sécurité 22 janvier 2019
|Un réfugié burundais vivant au Kenya tué

Burundi - Sécurité - Environnement21 janvier 2019
|Une foudre fait des morts dans la province de Ngozi

Burundi - Kenya - Rwanda - Sécurité 19 janvier 2019
|Le passeport biométrique des réfugiés burundais vivant au Rwanda remis en cause au Kenya

Burundi - Sécurité 18 janvier 2019
|Deux personnes tuées en province de Kayanza !

Burundi - Sécurité17 janvier 2019
|Une personne tuée à l’Est de la capitale

Burundi - Sécurité 16 janvier 2019
|Cibitoke : Un membre de l’opposition sérieusement tabassé par la police

Burundi - Sécurité 15 janvier 2019
|Un jeune agent de l’autorité de l’aviation civile tué

Burundi - Sécurité 14 janvier 2019
|Le marché de Matana dévasté par un incendie

Burundi - Tanzanie - Sécurité12 janvier 2019
|Peur-panique dans les camps des réfugiés basés en Tanzanie

Burundi - Sécurité11 janvier 2019
|Une vision différente de la mouvance présidentielle !

Burundi - Sécurité10 janvier 2019
|Le gouverneur de la province de Rumonge échappe de justesse à un attentant à la grenade

Burundi - Sécurité9 janvier 2019
|La police met la main sur 6 voleurs présumés de véhicules

Burundi - Rdc - Sécurité 8 janvier 2019
|Les réfugiés burundais vivant en Rdc s’inquiètent !

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

Arrestation de personnes soupçonnées de meurtres

30 mai 2018

Ngozi, le 30 mai 2018 (Net Press). Selon des informations dignes de foi, quatre personnes accusées de meurtre d’une femme sur la colline Runda, dans la commune de Marangara de la province de Ngozi au Nord du pays, ont été emprisonnées ce mardi 29 mai 2018 au cachot du commissariat de la police de Ngozi.

Selon des informations en provenance de cette province, ces personnes sont soupçonnées d’avoir commis ce meurtre dans la nuit de dimanche 27 mai 2018. Selon les témoins, toutes ces personnes interpellées étaient les voisines de la victime et que même certains parmi eux avaient partagé un verre avec la disparue. Les raisons de ce crime ne sont pas encore connues mais les enquêtes se poursuivent d’après les informations sur place.

Burundi - Justice

La cour d’appel de Ngozi confirme une condamnation

Ngozi, le 30 mai 2018 (Net Press) . La cour d’appel de Ngozi dans la province septentrionale du pays vient de confirmer le maintien en détention de l’ancien commissaire de police de la province de Cnakuzo, l’Opc 1 Donatien Barandereka. Rappelons que cet homme venait de faire à peu près deux semaines de détention.

D’après des informations dignes de foi, il y a quelques deux ou trois semaines, un civil qui serait un Imbonerakure a été aperçu en possession d’un pistolet privé de ce commissaire de police et dans un véhicule qu’il lui avait prêté. C’est ainsi qu’il a été arrêté, un geste auquel il s’attendait le moins, selon des informations recueillies sur place, au regard du rang social qu’il occupait.

Tout au long de ses plaidoiries, il n’avait cessé de demander qu’il soit libéré, ne voyant aucune infraction émanant des accusations du ministère public. Ceux qui étaient avec lui, ses anciens collègues, disent que peut-être avec la confirmation de la détention, il va prendre conscience du danger qui le guette pour orienter autrement ses plaidoiries à l’avenir.

Burundi - Politique

Le Fnl proche du pouvoir contre la France

Bujumbura, le 30 mai 2018 (Net Press) . Le Fnl reconnu par le ministère de l’intérieur et de la formation patriotique et dirigé par Jacques Bigirimana, à travers un communiqué de ce matin, accuse la France d’avoir sorti une déclaration relative au référendum du 17 mai qui risque de diviser les Burundais selon les critères ethniques. Il l’accuse également de s’immiscer dans les affaires internes de ce pays tout en lui demandant de ne pas soutenir les opposants au régime qui veulent prendre le pouvoir en dehors des élections.

Cette formation politique fait savoir qu’elle a été étonnée de voir que la France soutient une partie de Tutsi alors qu’en campagne référendaire, il y a des Tutsi qui ont lutté en faveur du non tout comme il y en a qui ont milité pour le oui. Le Fnl demande à la France de revoir sa déclaration et de l’équilibrer pour que le pays ne retombe plus dans les travers de divisions ethniques et d’éviter ainsi à la France l’image d’un pays qui favorise les divisions d’autres peuples.

Enfin, à travers le communiqué du Fnl, ce parti fait savoir que ce qui a été déclaré par la France est un mépris à l’endroit des Burundais qui ont connu toutes sortes de crises. C’est également une méconnaissance des réalités de ce pays.

Burundi - Usa - Confessions Religieuses

Le pays de Donald Trump au chevet des musulmans

Bujumbura, le 30 mai 2018 (Net Press) . L’ambassadrice des Etats Unis au Burundi, Anne Casper, de concert avec l’alliance musulmane du Corridor Nord, ont partagé dans la soirée de ce mardi 29 mai 2018 à l’Hôtel Tanganyika Lake Vieu , l’ iftar, repas en famille à l’occasion de l’arrêt du jeune du mois de Ramadhan le soir.

L’ambassadrice Anne Casper a indiqué que lors de ses études en Egypte, elle a mené une bonne cohabitation avec les musulmans de ce pays et elle a invité la communauté musulmane, en particulier les femmes, d’aller à l’école qui est la source du savoir et du développement familial. De son côté, le représentant légal de l’alliance musulmane du corridor nord, Imam Elie Kharfan Bukuru, a indiqué que ce partage est centré sur l’entraide et la cohésion sociale.

L’on saura que cette alliance de concert avec l’ambassadrice des Etats Unis au Burundi va financer la bource de deux jeunes filles provenant des familles modestes qui ont obtenu un score élevé lors de l’examen d’Etat, dans l’une des universités accréditées à Bujumbura.

Burundi - Commerce

Du Rififi à la Regideso ?

Bujumbura, le 30 mai 2018 (Net Press) . Des informations indépendantes indiquent que le torchon brûle entre la direction et le syndicat de la Regideso. En effet, un problème de commande de 1500 compteurs "cash power" serait à la base de ce malentendu du fait que cette commande serait émaillée de nombreuses irrégularités.

Selon les mêmes informations, le syndicat de la Regideso aurait adressé une correspondance à la direction générale de cette entreprise commerciale publique avec copie à la deuxième vice-présidence. Son objet serait d’empêcher la mise en application de cette commande car, aux yeux du syndicat, la Regideso a déjà enregistré de pertes énormes à la suite de telles commandes.

C’est même dans ce contexte qu’une rumeur circule depuis hier que le directeur général de la Regideso et son adjoint auraient été limogés. Mais après vérification de cette information, la rédaction a constaté que le directeur général de l’entreprise est plutôt en mission de travail à l’étranger. Dès son retour, il devra se pencher sur cette question qui surgit au moment où la Regideso, de l’avis de plusieurs analystes, est en difficultés économiques suite à ses travaux qui tournent pratiquement au ralenti.

Burundi - France - Société

Du polémique autour du don !

Bujumbura, le 30 mai 2018 (Ne Press) . L’ambassadeur de France au Burundi, Laurent Delahouse, a donné un don constitué par des ânes qui serviront pour les femmes rurales de transport des vivres, un don mal vu par Bujumbura qui considère que « c’est une insulte pour le peuple burundais".

Dans une correspondance adressée àl’administrateur de la commune Nyarusange, en province de Gitega, le ministre de l’agriculture et de l’élevage,Déo Guido Rurema, a intimé l’ordre à l’administration, signifiant que ces ânes étaient interdits dans cette circonscription avant d’ajouter que l’attribution de ces ânes n’a pas respecté les procédures d’introduction des animaux en provenance de l’extérieur.

De son côté, l’ambassadeur de France au Burundi, Laurent Delahouse, tranquillise que en disant que la France n’a pas cherché des ânes « nous avons simplement financé un projet qui nous a été soumis par une Ong burundaise, ce n’est pas la France qui a introduit l’âne au Burundi, à ma connaissance toutes les procédures ont été respectées".

Derrière ce retrait des non–dits !

Quelques observateurs parlent d’une déclaration du pays d’Emmanuel Macron qui indexe la retouche de la constitution de ce 17 mai 2018 emmaillée de beaucoup d’irrégularités et qui enterre définitivement les accords d’Arusha signés en 2000, et qui hypothèque les droits des minorités ethniques tutsi. L’on fait également allusion à la visite du président rwandais à l’Elysée, une renormalisation des relations diplomatiques entre la France et le Rwanda qui est considéré comme l’ennemi du pays.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel

Politique - Sécurité4 mars 2015
|Lettre ouverte