Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Sécurité13 septembre 2018
|Deux personnes tuées dans un immeuble en construction du ministre des finances

Burundi - Sécurité12 septembre 2018
|Quand les conflits fonciers deviennent parmi les premières causes de décès au pays !

Burundi - Education 11 septembre 2018
|Une rentrée émaillée d’énormes défis !

Burundi - Sécurité 10 septembre 2018
| Des crépitements d’armes entendus à la frontière tanzano-burundaise

Burundi - Sécurité 8 septembre 2018
|Une personne tuée en commune Nyabihanga

Burundi - Sécurité7 septembre 2018
|Des grenades découvertes au chef-lieu de la province de Ngozi

Burundi - Sécurité6 septembre 2018
|Le chef de poste de la zone Kivumu assassiné par les forces de l’ordre...

Burundi - Sécurité 5 septembre 2018
|La police donne la lumière sur l’attaque de Ngozi

Burundi - Sécurité 4 septembre 2018
|Un hippopotame tue un pêcheur dans la localité de Kumase

Burundi - Sécurité3 septembre 2018
|Une maison brûle dans le quartier de Nyakabiga

Burundi - Sécurité1er septembre 2018
|Une personne tuée en commune Nyamurenza au nord du pays

Burundi - Sécurité31 août 2018
|Des membres d’Amizero y’Abarundi inquiets pour leur sécurité

Burundi - Sécurité 30 août 2018
|Quand les journalistes burundais deviennent de plus en plus inquiétés par la police !

Burundi - Sécurité 29 août 2018
|La police nationale découvre des fusils en zone Cibitoke

Burundi - Sécurité 28 août 2018
|Une personne tuée à Gitega

Burundi - Sécurité27 août 2018
|Du rififi entre la police et la population de Ngagara !

Burundi - Sécurité25 août 2018
|Des disparitions mystérieuses qui refont surface

Burundi - Sécurité24 août 2018
|L’opposition sous le seuil de la peur dans la commune de Kabezi !

Burundi - Sécurité23 août 2018
|Une voiture en excès de vitesse endeuille des familles dans la province de Kirundo

Burundi - Sécurité22 août 2018
|Les enfants de la rue encore une fois déguerpis

Burundi - Sécurité 21 août 2018
|Un jeune berger tué au Sud du pays

Burundi - Sécurité 20 août 2018
|Deux personnes cibles de l’attaque à la grenade

Burundi - Sécurité 18 août 2018
|Un rapatriement sous contrainte !

Burundi - Sécurité 17 août 2018
|Un corps sans vie découvert flottant sur le lac Tanganyika

Burundi - Sécurité 16 août 2018
|Une personne tuée à coups de massue à Bubanza

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

Deux enfants enlevés puis retrouvés à Kayanza

18 juin 2018

Kayanza, le 18 juin 2018 (Net Press) . Deux enfants âgés respectivement de 8 mois et de deux ans et demi ont été enlevés à Muyinga dans l’avant midi de ce lundi 18 juin par deux bonnes d’enfants pour être transportés très rapidement à l’agence de transport en commun, Volcano. A partir de cette province, les deux demoiselles et les deux enfants ont pris le chemin de Bujumbura mais la police a arrêté le bus à bord duquel ils voyageaient dans la province de Kayanza.

Des sources sur place indiquent que les domestique avaient profité de l’absence de leurs parents car l’épouse, Sandra Inarukundo, travaille au catholic relief service (Crs), agence Muyinga tandis que le père des enfants se trouve à Bujumbura. La famille a été vite alertée et elle a contacté à son tour la police.

Et des sources sur place indiquent que ces enfants avaient été volés par ces deux bonnes pour se vendre en République démocratique du Congo. Ces demoiselles se trouvent actuellement entre les mains de la police.

Par ailleurs, selon des informations concordantes, au moins 4 personnes ont été assassinées au cours de la semaine dernière, et le corps d’une cinquième personne a été découvert sans que les circonstances de sa mort ne soient établies. Parmi les victimes, figurent un enfant et une femme tués lors des attaques à la grenade à Cibitoke et à Gitega.

Un agent de la police a également été tué à Nyakabiga dans la ville de Bujumbura. Les mêmes informations évoquent la disparition forcée de 2 hommes à Gihanga, dans la province de Bubanza. Les agresseurs leur ont tiré dessus avant de les embarquer dans un véhicule. Plusieurs cas d’arrestations illégales et de tortures des membres de la coalition de l’opposition Amizero y’Abarundi sont également évoqués. Au moins 6 membres de l’opposition ont été victimes, dont 3 ont dû être hospitalisées suite à la violence des coups reçus.

Burundi - Société

Jean Jacques Nyenimigabo primé pour avoir été au chevet de la jeunesse

Ngozi, le 18 juin 2018 (Net Press) . Lors de la célébration de la journée de l’enfant africain ce samedi 16 juin, l’ancien ministre de la jeunesse, des sports et de la culture, aujourd’hui conseiller principal chargé des questions sociales et culturelles à la présidence de la République, Jean Jacques Nyenimigabo, a reçu un trophée d’or de la part de l’association Ayons Pitié de Lui, pour son implication remarquable dans la promotion de la jeunesse, selon le président de cette association, Renovat Nitunga. Les cérémonies ont eu lieu à l’école primaire Le Pélican qui se trouve dans la province septentrionale de Ngozi.

Ce dernier, au cours de son allocution de circonstance, a indiqué que le ministre Jean Jacques Nyenimigabo, depuis qu’il était encore professeur de l’université du Burundi, avait un cœur ouvert à la jeunesse de la capitale. Il avait aménagé avec ses propres moyens un terrain de football pour la jeunesse qui n’avait pas les moyens de se déplacer au stade du prince Louis Rwagasore avant d’offrir un rafraîchissement pour les enfants dans son propre bistrot.

Renovat Nitunga a fait savoir que le ministre Jean Jacques Nyenimigabo est une personnalité hors du commun, toujours au chevet de la jeunesse vulnérable et a ajouté que cette personnalité payait les loyers de la jeunesse vulnérable avant même d’entrer au gouvernement du président Pierre Nkurunziza.

Jean Jacques Nyenimigabo, au cours de son discours, a remercié le président de cette association, l’école primaire Le Pélican pour lui avoir décerné ce prix et a invité d’autres bienfaiteurs de lui emboiter le pas pour transformer l’enfant du Burundi en un intelligentsia hors du commun, en un humanisme et en un patriotisme, sources de l’avenir du pays.

Il a invité les décideurs politiques de mettre en avant les intérêts du peuple burundais et a ajouté que du temps où il était au gouvernement, son cabinet était ouvert à tout le monde de 7 hoo à 18 heures avant de se pencher aux affaires de son ministère pendant la nuit. Il a invité d’autres décideurs politiques de ne pas s’enfermer sur eux mêmes, de travailler d’arrache-pied pour l’avenir du pays .

La représentante légale de l’école Le Pélican de Ngozi, Madeleine Hakizimana, de concert avec l’association Ayons Pitié de Lui, ont organisé la tenue de cette journée car selon elle, « l’enfant reste l’avenir du pays « et a invité les bienfaiteurs de contribuer à la construction des locaux qui abritent cette école.

L’on saura que l’association Ayez Pitié de Lui a octroyé une aide de plus 200 livres à cette école et une bibliothèque a été ouverte au nom de Monseigneur Michel Ntuyahaga, pour son implication à la promotion de l’éducation.

Burundi - Malversations Economiques

L’Olucome contre l’exagération des exonérations

Bujumbura, le 18 juin 2018 (Net Press). L’observatoire de lutte contre la corruption et les malversations économiques, Olucome, à travers un communiqué de ce 18 juin 2018, demande au gouvernement de chasser des fonctionnaires du ministère des finances, des agents de l’office burundais des recettes, Obr et de l’agence de promotion des investissements, Api, qui ne respectent pas la loi de l’exonération.

Selon l’Olucome, la loi budgétaire prévoit une exonération de 18 milliards de francs burundais mais rien que l’année 2017, l’exonération a atteint un montant de plus de 111 milliards de nos francs, ce qui représente plus de 600% du dépassement. L’Olucome menace de révéler les noms de ceux qui pratiquent ce "vol" si le gouvernement n’arrête pas l’exagération de cette exonération.

L’Olucome demande enfin à l’assemblée nationale du Burundi de convoquer le ministre ayant en charge les finances pour qu’il fournisse la liste de ceux qui ont le privilège de l’exonération des différentes taxes.

Burundi - Cambriolage

Attrapé en flagrant délit de larcin

Bujumbura, le 18 juin 2018 (Net Press) . Landry Mizero, un agent de la régie nationale de distribution d’eau et d’électricité, Regideso, a été surpris ce dimanche en fragrant délit en train de déterrer un cabre électrique au quartier Rohero II, avenue Bututsi, en commune urbaine de Mukaza, dans la mairie de Bujumbura.

Selon nos sources, cet agent avait recruté un travailleur pour déterrer ce câble, le nouveau directeur de l’eau de la Regideso, Eric Mpayimana, indique que cet agent n’avait pas été affecté pour cette tâche il a promis d’éradiquer les vols des matériels de la Régideso qui prennent une allure inquiétante .

L’on saura que le responsable de la Régideso dans la région du Sud a été admis dans les murs de la prison centrale de Mpimba pour avoir volé des matériels de cette entreprise commerciale et qu’il avait caché dans l’une des maisons du quartier de Kigobe au nord de la capitale.

Burundi - Justice

Fouille-perquisition à la prison centrale de Mpimba

Bujumbura, le 18 juin 2018 (Net Press) . Une fouille-perquisition a été opérée dans la prison centrale de Mpimba dans la matinée de ce samedi 16 juin 2018. Selon des informations sur place, au moins 10 téléphones portables, des chargeurs, des boissons fabriquées par la Brarudi ainsi que des boissons fabriquées localement mais prohibées ont été saisis.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel

Politique - Sécurité4 mars 2015
|Lettre ouverte

Burundi – Médias – Sécurité25 janvier 2015
|Le directeur de la radio Isanganiro en clandestinité

Comité contre la torture1er décembre 2014
|Observations finales concernant le deuxième rapport périodique du Burundi