Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Sécurité13 septembre 2018
|Deux personnes tuées dans un immeuble en construction du ministre des finances

Burundi - Sécurité12 septembre 2018
|Quand les conflits fonciers deviennent parmi les premières causes de décès au pays !

Burundi - Education 11 septembre 2018
|Une rentrée émaillée d’énormes défis !

Burundi - Sécurité 10 septembre 2018
| Des crépitements d’armes entendus à la frontière tanzano-burundaise

Burundi - Sécurité 8 septembre 2018
|Une personne tuée en commune Nyabihanga

Burundi - Sécurité7 septembre 2018
|Des grenades découvertes au chef-lieu de la province de Ngozi

Burundi - Sécurité6 septembre 2018
|Le chef de poste de la zone Kivumu assassiné par les forces de l’ordre...

Burundi - Sécurité 5 septembre 2018
|La police donne la lumière sur l’attaque de Ngozi

Burundi - Sécurité 4 septembre 2018
|Un hippopotame tue un pêcheur dans la localité de Kumase

Burundi - Sécurité3 septembre 2018
|Une maison brûle dans le quartier de Nyakabiga

Burundi - Sécurité1er septembre 2018
|Une personne tuée en commune Nyamurenza au nord du pays

Burundi - Sécurité31 août 2018
|Des membres d’Amizero y’Abarundi inquiets pour leur sécurité

Burundi - Sécurité 30 août 2018
|Quand les journalistes burundais deviennent de plus en plus inquiétés par la police !

Burundi - Sécurité 29 août 2018
|La police nationale découvre des fusils en zone Cibitoke

Burundi - Sécurité 28 août 2018
|Une personne tuée à Gitega

Burundi - Sécurité27 août 2018
|Du rififi entre la police et la population de Ngagara !

Burundi - Sécurité25 août 2018
|Des disparitions mystérieuses qui refont surface

Burundi - Sécurité24 août 2018
|L’opposition sous le seuil de la peur dans la commune de Kabezi !

Burundi - Sécurité23 août 2018
|Une voiture en excès de vitesse endeuille des familles dans la province de Kirundo

Burundi - Sécurité22 août 2018
|Les enfants de la rue encore une fois déguerpis

Burundi - Sécurité 21 août 2018
|Un jeune berger tué au Sud du pays

Burundi - Sécurité 20 août 2018
|Deux personnes cibles de l’attaque à la grenade

Burundi - Sécurité 18 août 2018
|Un rapatriement sous contrainte !

Burundi - Sécurité 17 août 2018
|Un corps sans vie découvert flottant sur le lac Tanganyika

Burundi - Sécurité 16 août 2018
|Une personne tuée à coups de massue à Bubanza

Archives

 

 

 



Burundi - Education - Sécurité

Arrestation d’un enseignant accusé de tentative d’assassinat

20 juin 2018

Ruyigi, le 20 juin 2018 (Net Press) . Apollinaire Niyorugira, enseignant d’une école des métiers de la province orientale de Ruyigi, plus précisément dans la zone de Muriza de la commune Butaganzwa, a été appréhendé par la police. Il est accusé d’avoir, en date du 18 juin 2018, tenté d’assassiner une demoiselle, une élève, Beoline Niyizomburanira, qu’il avait engrossé.

L’élève est actuellement admise dans un hôpital de Ruyigi au moment où Apollinaire Niyorugira et Thacien Habonimana, accusé de complicité dans cette tentative d’assassinat, sont entre les mains de la police qui confectionne leurs dossiers à présenter devant le parquet. Des sources d’information indépendantes en provenance de cette commune indiquent qu’une fosse avait été creusée par cet enseignant pour y enterrer la fille après sa disparition.

Burundi - Eac - Justice

Bujumbura condamné par la cour de la communauté est-africaine !

Arusha, le 20 juin 2018 (Net Press) . Selon des informations concordantes, le gouvernement burundais vient d’être condamné par la cour de la communauté est-africaine siégeant en 1ère instance. Ce jugement prévoit que Bujumbura doit payer une amende de 20 milles dollars américains pour avoir constitué une entrave dans la circulation des biens et des marchandises au sein de la communauté.

Selon nos sources, l’affaire remonte en juillet 2016 quand, à la frontière burundo-rwandaise, à Kanyaru Haut plus précisément, 6 camions appartenant à des hommes d’affaires burundais, rwandais et ougandais ont été interdits de dépasser la frontière. Ils provenaient de la Tanzanie contenant des marchandises à vendre en Ouganda. Les commerçants ont porté plainte devant la cour de justice de la communauté Est-Africaine contre Bujumbura.

Dans un arrêt rendu ce mardi 19 juin 2018, la cour condamne Bujumbura pour une amende de vingt mille dollars américains. “La cour de justice de la communauté Est-Africaine déclare que la décision de saisir les marchandises prises par le Burundi viole le traité de l’Eac en ses articles 6 et 7 sur le protocole du marché commun, la libre circulation des biens et des services ainsi que le protocole de l’union douanière ”, dit l’arrêt.

De leur côté, les hommes d’affaires n’ont pas été satisfaits de cet arrêt, car ont ils dit, vingt mille dollars américains, équivalant à cinquante millions de francs burundais, sont insuffisants au regard des pertes occasionnées par la saisie de ces camions et ils comptent interjeter appel.

Maitre Dieudonné Bashirahishize, un avocat burundais, dit que cette « décision vient rappeler au Burundi qu’il doit respecter les obligations contenues dans les différents instruments juridiques auxquels il a volontairement souscrit. L’État de droit, le respect des droits tant civils, politiques que socio- économiques des populations est de rigueur "

Et dans la même foulée, l’avocat du gouvernement du Burundi, Maitre Nestor Kayobera, qui a suivi le dossier, n’était pas présent lors de l’annonce de la décision. Toutefois, il arguait que “les services de l’Etat ont saisi un ravitaillement destiné aux rebelles”.

Et un arrêt qui inspire !

Une large majorité de sujets de la capitale ne savaient pas qu’il y a une juridiction de la communauté est-africaine qui pourrait frapper fort sur l’un des Etats membres de la communauté est-africaine, ce qui inspire !

Burundi - Politique

Des nouveaux visages dans six provinces !

Bujumbura, le 20 juin 2018 (Net Press) . Après la nomination par décret 100/063 du 18 juin 2018 de Célestin Ndayizeye et de Cleophace Ndikumagenge à la deuxième vice-présidence, c’est le tour de quelques provinces de bénéficier de nouveaux leaders. Ainsi, six gouverneurs ont été approuvés par la chambre haute du parlement burundais.

Selon nos sources, cinq des six nouveaux gouverneurs sont issus du parti de l’Aigle, la province de Bubanza hérite de Terence Nobus Butoyi, Fréderic Niyonzima est affecté à Bururi, un Fnl Pro Rwasa, Fidèle Minani se retrouve à Rutana, Elie Bashingwa à Ruyigi et Alain Tribert Mutabazi, gouverneur de la province de Kirundo. Ce dernier est de l’ethnie Tutsi..

Il faudrait également signaler que par décret n° 100/065 du 20 juin 2018, le président de la République a nommé des chargés de la mission à la présidence de la République. Il s’agit de Sylvain Nzohabonayo et du général major retraité Charles Nkusi.

Une certaine opinion se pose la question de savoir pourquoi le gouvernement ne change pas alors qu’en principe, il devrait être caduc avec la promulgation de la nouvelle constitution du 7 juin 2018. Pour la même opinion, c’est le tout nouveau gouvernement issu de la nouvelle constitution qui devrait mettre en place des institutions.

Burundi - Belgique – Politique

Vers la dislocation de l’opposition burundaise ?

Bruxelles, le 20 juin 2018 (Net Press) . Des sources dignes de fois indiquent que le chargé d’analyse et du suivi des projets au sein de la plateforme de l’opposition burundaise en exil au royaume de Belgique, Eddy Patrick Bakina, a remis le tablier au sein du Cnared. Selon nos sources, cet ancien analyste de l’agence de promotion de l’investissement, Api, dit avoir remis le tablier pour des raisons de convenances personnelles.

Mais à part ce départ, il est des rumeurs persistantes qui circulent à Bujumbura et qui évoquent une éventuelle dislocation car certains membres de cette plateforme seraient à la solde de Bujumbura. Cette information ou alors cette rumeur n’a pas été confirmée ni infirmée par les concernés.

Burundi - Nécrologie

Un petit frère s’en va tout doucement vers l’Eternité

Bujumbura, le 20 juin 2018 (Net Press) . En date du 17 juin 2018, le regretté Philibert Itangiteka alias Tuninga, a quitté ce bas monde pour s’en aller dans l’au-delà. La toute première coïncidence est qu’il venait de "bouffer" ses 50 ans, donc un demi-siècle, car il avait vu le jour dans le quartier de Rohero en 1968.

Avec un sourire permanent sur ses lèvres, Tuninga n’affichait jamais de colère tout au long de sa vie. Issu d’une bonne famille, il avait fréquenté l’école primaire Stella Matutina, avait poursuivi ses études à l’actuel Petit Séminaire de Kanyosha pour les parachever à l’école secondaire des techniques administratives Esta. Et au bout d’un stage effectué, il avait obtenu un diplôme en gestion.

Infatigable et intrépide, Tuninga a tout tenté, a tout réussi car il a travaillé à la banque Méridian Bank, au service Compec, etc...et n’a pas hésité à franchir la frontière pour travailler au sein d’une microfinance au pays de Paul Kagame, des fonctions qu’il a toujours occupées avec dévouement et à la satisfaction de ses supérieurs hiérarchiques. Il avait par après opté pour le privé jusqu’à son décès.

Alors petit frère, tu nous quittes très tôt et nous te demandons de nous représenter valablement auprès du Saint Père où nous comptons te rejoindre un jour où l’autre car nul n’ignore que notre demeure éternelle est celle que tu viens de regagner. Son inhumation en toute dignité a eu lieu au cimetière de Mpanda où ceux qui l’ont accompagné pour la dernière fois ont souhaité que la terre de ses ancêtres lui soit légère.

Burundi - Usa - Politique

Un géant claque la porte au conseil des droits de l’ homme des Nations Unies !

Washington, le 20 juin 2018 (Net Press) . Les Etats Unis d’Amérique viennent de remettre le tablier au conseil des droits de l’homme des Nations Unies. Selon une annonce conjointe de Nikki Haley, ambassadrice américaine à l’Onu, et du secrétaire d’Etat Mike Pompeo, les Etats-Unis prennent cette mesure parce que leur engagement ne leur permet pas de rester membre d’une organisation hypocrite et égoïste qui se moque des droits de l’homme.

Selon nos sources, l’ambassadrice américaine faisait planer la menace depuis un an. « Les Etats-Unis se retirent officiellement du Conseil des droits de l’homme des Nations unies. Je voudrais dire très clairement que cette initiative ne signe pas un retrait de nos engagements en faveur des droits de l’homme. »

Nikki Haley était régulièrement montée au créneau pour dénoncer la partialité de ce conseil, accusé de mener des politiques à géométrie variable : « Le Conseil des droits de l’homme a fait passer cinq résolutions contre Israël. C’est plus que ce qui a été adopté en tout contre la Corée du Nord, l’Iran et la Syrie. »

Cette annonce intervient au lendemain des critiques virulentes émises par le secrétaire général Antonio Guterres et son haut-commissaire aux Droits de l’homme qui se sont indignés du traitement réservé aux familles de migrants. Depuis quelques jours, l’administration Trump fait face à une très vive indignation. Elle est accusée de violer les droits de l’homme en séparant les migrants de leurs enfants.

Rectificatif

Dans notre livraison de ce 19 juin 2018, une erreur malencontreuse a eu lieu au niveau de l’appellation du ministère de l’environnement. En effet, nous avons mentionné le ministère chargé de l’administration du territoire ... alors qu’il s’appelait ministère chargé de l’aménagement du territoire ...

La rédaction remercie ceux qui nous ont fait un clin d’œil sur cette erreur tout en présentant ses excuses auprès de son lectorat.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel

Politique - Sécurité4 mars 2015
|Lettre ouverte

Burundi – Médias – Sécurité25 janvier 2015
|Le directeur de la radio Isanganiro en clandestinité

Comité contre la torture1er décembre 2014
|Observations finales concernant le deuxième rapport périodique du Burundi