Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Sécurité13 septembre 2018
|Deux personnes tuées dans un immeuble en construction du ministre des finances

Burundi - Sécurité12 septembre 2018
|Quand les conflits fonciers deviennent parmi les premières causes de décès au pays !

Burundi - Education 11 septembre 2018
|Une rentrée émaillée d’énormes défis !

Burundi - Sécurité 10 septembre 2018
| Des crépitements d’armes entendus à la frontière tanzano-burundaise

Burundi - Sécurité 8 septembre 2018
|Une personne tuée en commune Nyabihanga

Burundi - Sécurité7 septembre 2018
|Des grenades découvertes au chef-lieu de la province de Ngozi

Burundi - Sécurité6 septembre 2018
|Le chef de poste de la zone Kivumu assassiné par les forces de l’ordre...

Burundi - Sécurité 5 septembre 2018
|La police donne la lumière sur l’attaque de Ngozi

Burundi - Sécurité 4 septembre 2018
|Un hippopotame tue un pêcheur dans la localité de Kumase

Burundi - Sécurité3 septembre 2018
|Une maison brûle dans le quartier de Nyakabiga

Burundi - Sécurité1er septembre 2018
|Une personne tuée en commune Nyamurenza au nord du pays

Burundi - Sécurité31 août 2018
|Des membres d’Amizero y’Abarundi inquiets pour leur sécurité

Burundi - Sécurité 30 août 2018
|Quand les journalistes burundais deviennent de plus en plus inquiétés par la police !

Burundi - Sécurité 29 août 2018
|La police nationale découvre des fusils en zone Cibitoke

Burundi - Sécurité 28 août 2018
|Une personne tuée à Gitega

Burundi - Sécurité27 août 2018
|Du rififi entre la police et la population de Ngagara !

Burundi - Sécurité25 août 2018
|Des disparitions mystérieuses qui refont surface

Burundi - Sécurité24 août 2018
|L’opposition sous le seuil de la peur dans la commune de Kabezi !

Burundi - Sécurité23 août 2018
|Une voiture en excès de vitesse endeuille des familles dans la province de Kirundo

Burundi - Sécurité22 août 2018
|Les enfants de la rue encore une fois déguerpis

Burundi - Sécurité 21 août 2018
|Un jeune berger tué au Sud du pays

Burundi - Sécurité 20 août 2018
|Deux personnes cibles de l’attaque à la grenade

Burundi - Sécurité 18 août 2018
|Un rapatriement sous contrainte !

Burundi - Sécurité 17 août 2018
|Un corps sans vie découvert flottant sur le lac Tanganyika

Burundi - Sécurité 16 août 2018
|Une personne tuée à coups de massue à Bubanza

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

Peur panique à la Sobugea

29 juin 2018

Bujumbura, le 29 juin 2018 (Net Press) . Selon des informations concordantes, le premier secrétaire du syndicat de la société burundaise de gestion des entrepôts et des services aéroportuaires, Sobugea, Amissi Hakizimana, a été enlevé ce matin par un véhicule de vitre fumées dans la zone de Cibitoke, commune urbaine de Ntahangwa en mairie de Bujumbura. Ce véhicule qui n’a pas été identifié l’a amené vers une destination inconnue de ses collègues.

Les mêmes informations indiquent que cet homme avait été suspendu pour une durée de 15 jours depuis le 12 juin 2018. Dès lors, son calvaire a commencé car il a connu une filature du service national des renseignements, comme le confirment nos sources d’information. L’on apprend d’ailleurs qu’une de ses collègues, Mireille Harerimana, a été elle aussi suspendue pour une durée de 10 jours depuis ce 28 juin 2018.

L’on notera que le torchon brûle entre le syndicat et le patronat à la Sobugea depuis un mois. En effet, le syndicat avait demandé à se faire soigner comme cela était dans le temps ainsi qu’une transparence dans l’attribution des marchés de cette société. Il semble que les membres du syndicat n’ont pas eu de réponse favorable de la direction, ce qui les avait poussés à recourir aux services du président de la République. Ce recours serait à la base de la méfiance entre les deux parties.

Aujourd’hui, les mêmes membres du syndicat craignent pour la sécurité de leur leader, surtout qu’ils soupçonnent le directeur général de la Sobugea d’être derrière les tracasseries administratives et sécuritaires que connaît le premier secrétaire Amissi Hakizimana. La rédaction a tenté d’entrer en contact avec direction générale mais en vain.

Burundi - Rwanda - Réfugiés

Des Burundais continuent à quitter le Rwanda manu militari

Kigali, le 29 juillet 2018 (Net Press) . Le Rwanda a refoulé ce jeudi 28 juin 2018 206 Burundais vivant sur son sol en situation d’irrégularité, en plus d’un autre groupe d’à peu près autant d’effectifs qui avaient été chassés cette même semaine. Ceux qui ont été refoulés hier étaient composés de 136 hommes, de 36 femmes et de 31 enfants.

Si Kigali évoque la situation d’irrégularité, les autorités burundaises parlent plutôt de refus des réfugiés burundais d’intégrer le camp des réfugiés de Mahama. Selon le porte-parole du ministère de la sécurité publique, cellule de la communication, Pierre Nkurikiye, ces refoulés proviennent principalement des provinces de Kirundo, de Muyinga et de Ngozi.

Burundi - Indépendance

Les préparatifs de la fête de l’indépendance vont bon train

Bujumbura, le 29 juin 2018 (Net Press) . Le Burundi compte fêter son 56ème anniversaire de l’indépendance acquise le 1er juillet 1962. L’on notera tout de suite que cette année, cette date arrivera un dimanche, un jour de congé et le gouvernement a été obligé de repousser le défilé au lundi 2 juillet 2018, ce qui prolonge du coup le weekend.

Les militaires et les policiers s’entraînent tous les jours au boulevard de l’Uprona perpendiculaire avec le boulevard de l’indépendance où se dérouleront les festivités. Si ces préparatifs des forces de l’ordre attirent beaucoup de curieux - le défilé militaire est très beau à voir -, il y a cependant un bémol à y apporter dans la mesure où les éléments de l’armée et de la police barricadent les routes et ne permettent pas aux populations de traverser les routes, qui pour récupérer ses enfants, qui pour rentrer à la maison, qui pour répondre à un rendez-vous, etc.

Un humoriste a indiqué qu’en réalité, le Burundi devrait fêter le 3ème anniversaire de l’indépendance car c’est en 2015 que les autorités burundaises ont commencé à parler de la souveraineté, de la véritable indépendance, dans le but de refuser toute négociation avec l’opposition en exil.

Sur un autre point, même si l’on ne peut pas parler de manifestation comme tel, nous apprenons au moment où nous mettons sous presse, que le président de l’assemblée nationale, Pascal Nyabenda, visitera la zone de Kamenge, au Nord de la capitale Bujumbura, ce 30 juin 2018. Les informations à notre disposition ne précisent pas l’objectif de cette visite.

Burundi - Education

L’étau se resserre chez les filles victimes des grossesses non désirées

Bujumbura, le 29 juin 2018 (Net Press) . Dans une correspondance adressée aux directeurs provinciaux de l’éducation, la ministre de l’enseignement, de l’éducation, Janvière Ndirahisha, a prié ses subalternes de mettre en application des mesures qu’elle a récemment prises.

En effet, les enseignants qui octroient de faux documents comme de faux certificats aux élèves seront sévèrement sanctionnés, tout comme les élèves filles qui seront engrossées ne seront plus autorisées à fréquenter l’école, publique ou privée, de ce pays, à l’exception des écoles de métiers. La mesure concernera également les élèves garçons qui sont auteurs de ces grossesses.

L’on saura que de par le passé, une jeune fille victime d’une grossesse non désirée pouvait reprendre l’école après avoir mis au monde. Cette mesure a été mal accueillie dans les milieux de défense des droits de l’homme qui estiment qu’une grossesse non désirée est un accident mais que l’intelligence de la fille n’est pas du tout affectée, d’où elle devrait reprendre l’école.

Pour eux, si la fille ne va plus à l’école, c’est que l’enfant est également sanctionné alors qu’il n’a rien fait pour naître dans de telles conditions. En outre, l’école des métiers n’est pas outillée, aussi bien en personnel qualifié qu’en matériel didactique, d’où la fille ne sera jamais à mesure d’éduquer son enfant.

Signalons que cette mesure ne dit rien sur les riches commerçants et les autres adultes qui engrossent régulièrement les élèves-filles. Une certaine opinion trouve qu’elle aurait mieux fait si elle avait contacté sa collègue de la justice pour pouvoir sortir une mesure équilibrée et qui concerne toutes les catégories d’hommes qui engrossent les pauvres filles.

Burundi - Communication

Le conseil national de la communication tape du poing sur la table

Bujumbura, le 29 juin 2018 (Net Press) . Le Cnc vient de faire parvenir aux différentes rédactions une décision 100/011/CNC/2018 qui porte arrêt de tout canal de publication non déclaré au conseil national de la communication. Tous les canaux non déclarés sont immédiatement arrêtés dès la publication de cette décision.

Le conseil invite par conséquent les médias, enregistrés ou pas, de se rendre à son siège pour déclarer leurs canaux de publication conformément à la loi. Cette décision a été mise en vigueur le jour de sa publication, le 28 juin 2018, mais elle est parvenue aux médias ce vendredi, soit avec 24 heures de retard.

Burundi - Russie - Usa - Coopération

"Trump-Poutine : une rencontre sur fond de suspicions", dixit Rfi

Helsinki, le 29 juin 2018 (Net Press) . Donald Trump et Vladimir Poutine vont enfin avoir leur sommet, un an et demi après l’arrivée du président américain à la Maison Blanche. Les deux dirigeants vont se retrouver en terrain neutre, à Helsinki en Finlande le 16 juillet prochain. En toile de fond, l’enquête toujours en cours aux Etats-Unis sur les ingérences russes dans la campagne américaine.

« La Russie continue à dire qu’elle n’a pas interféré dans les élections ! », écrit Donald Trump sur son fil Twitter. Juste après l’annonce de sa prochaine rencontre avec Vladimir Poutine, le président américain semble ainsi accréditer la version de Moscou, alors que treize Russes ont déjà été inculpés par la justice américaine pour leurs tentatives d’ingérence dans le processus électoral américain et que l’enquête du procureur Robert Mueller se poursuit.

Cette désinvolture hérisse Richard Blumenthal, sénateur démocrate : « Les Russes continuent de se mêler de notre processus démocratique. Ils continuent de nous attaquer dans le domaine informatique, ils sont un adversaire très hostile et donc le président devrait condamner les interférences russes dans les élections et déclarer qu’il entend protéger notre machine électorale et nos médias sociaux contre leurs attaques. »

Depuis son élection, Donald Trump ne cesse d’affirmer qu’il souhaite renforcer les relations des Etats-Unis avec les Russes. Mais ces déclarations sont contredites par les faits : jamais Moscou n’a subi autant de sanctions de la part des américains.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel

Politique - Sécurité4 mars 2015
|Lettre ouverte

Burundi – Médias – Sécurité25 janvier 2015
|Le directeur de la radio Isanganiro en clandestinité

Comité contre la torture1er décembre 2014
|Observations finales concernant le deuxième rapport périodique du Burundi