Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Tanzanie - Sécurité30 novembre 2018
|Un jeune Imbonerakure du Cndd-Fdd tué en Tanzanie

29 novembre 2018
|Burundi - Eac - Politique La communauté...

Burundi - Politique - Opinion28 novembre 2018
|Vers l’arrestation de Pierre Buyoya ?

Burundi - Sécurité27 novembre 2018
|La police procède à des rafles dans le centre-ville de Bujumbura

Burundi - Sécurité26 novembre 2018
|La police de Cibitoke à la recherche des éléments armés

Burundi - Sécurité - Politique24 novembre 2018
|Arrestation de plusieurs officiers supérieurs en retraite

Burundi - Sécurité - Environnement23 novembre 2018
|Les pluies diluviennes occasionnent beaucoup de dégâts dans le Sud du pays

Burundi - Sécurité22 novembre 2018
|La police fait face à l’intifada à la burundaise

Burundi - Rdc - Sécurité 21 novembre 2018
|Arrestations des Burundais et Congolais en République Démocratique du Congo

Burundi - Sécurité20 novembre 2018
|Des éléments pris pour rebelles aperçus en Tanzanie

Burundi - Sécurité19 novembre 2018
|Un homme du centre ville de Gitega tué par un policier

Burundi - Sécurité17 novembre 2018
|Une trentaine de maisons emportées par une pluie diluvienne au Sud du pays

Burundi - Rdc - Sécurité16 novembre 2018
|Une quinzaine de personnes tuées dans la localité d’Uvira

Burundi - Rwanda - Ouganda - Sécurité15 novembre 2018
|Le Burundi et l’Ouganda soupçonnés de déstabiliser le Rwanda

Burundi - Somalie - Sécurité14 novembre 2018
|Vers la fin de l’Amisom ?

Burundi - Sécurité13 novembre 2018
|Bujumbura aux prises avec des rébellions tous azimuts

Burundi - Sécurité 12 novembre 2018
|Deux militaires trouvent la mort dans une bagarre

Burundi - Sécurité10 novembre 2018
|L’administration de Bubanza face à une insécurité causée par des mineurs

Burundi – Politique9 novembre 2018
|Après le refus de l’agrément du parti Fnl – Amizero y’Abarundi, qu’est-ce Agathon Rwasa réserve à l’opinion ?

Burundi – Politique8 novembre 2018
|Le ministre de l’intérieur refuse la demande des Fnl - Amizero y’Abarundi.

Burundi - Politique.7 novembre 2018
|Les membres de l’Uprona préoccupés de leur sécurité en province Cibitoke.

Burundi-Sécurité6 novembre 2018
|Une personne de l’ethnie Twa tuée à la machette

Burundi –Sécurité5 novembre 2018
|Un bandit tué lors d’une intervention des agents de sécurité.

Burundi – Sécurité3 novembre 2018
|Des militaires burundais et des rebelles tués en république démocratique du Congo

Burundi –Sécurité2 novembre 2018
|Affrontement armé à l’Est de la République démocratique du Congo

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

Une personne tuée lors d’une attaque armée dans un bistrot

7 juillet 2018

Kirundo, le 7 juillet 2018 (Net Press) . Dans la soirée d’hier, vers 19h30’, une attaque d’hommes armés a eu lieu sur la colline Mwenya, de la commune et province Kirundo, contre une buvette, tuant une personne qui s’y désaltérait, Jean Berchmans Nzirumbanje, blessant une autre, le propriétaire du cabaret, connu sous le surnom de Kayizera.

Selon nos sources, la victime était un employé d’une société de lavage de café. Les malfaiteurs étaient à moto et ont tiré dans la foule. Des sources locales indiquent que ces criminels ont pris le large sans être inquiétés. La personne blessée a été dépêchée à l’hôpital de Ngozi alors que la dépouille mortelle se trouve à la morgue de l’hôpital de Kirundo.

Au Sud du pays, à Makamba plus précisément, des coups de feu ont été entendus dans la nuit du 6 au 7 juillet, dans la commune Kayogoro. Ces éléments, qui non encore été identifiés, auraient pris le large vers la commune de Bukemba, en province de Rutana.

Au centre du pays, dans la province de Muramvya, la police du Burundi a procédé hier à la destruction par incendie de plusieurs quantités de drogues saisies ici et là cette année. Cet acte qui a eu lieu à Bugarama, dans la commune et province Muramvya, a vu la participation du premier vice-président de la République, Gaston Sindimwo.

Il s’agissait de 2550 kilos de cannabis, de 3540 tiges du même cannabis, de 100 kilos de médicaments périmés, de 7,7 kilos de cocaïne, de 2 kilos d’amphétamine, de 19 kilos de héroïne ainsi que 12 kilos de drogue dénommée Kas. Cette dernière catégorie n’était pas fréquente dans notre pays, selon des sources recueillies sur place.

De leur côté, les milieux des droits de l’homme indiquent quau moins 148 personnes ont été tuées dont 48 cadavres, 24 autres ont été portées disparues, 95 personnes torturées, 538 ont été arrêtées arbitrairement et 13 victimes de violences basées sur le genre durant le trimestre passé. Le phénomène de cadavres continue à se manifester dans plusieurs endroits du pays et aucune enquête n’a été diligentée. Les présumés auteurs de ces allégations de violations et des violations des droits humains sont en grande partie des jeunes Imbonerakure affiliés au parti Cndd-Fdd au pouvoir, des agents du Snr, des policiers, des militaires et des administratifs.

Les personnes les plus visées sont les opposants et prétendus opposants du régime du président Pierre Nkurunziza en général et en particulier les membres des partis politiques de l’opposition entre autres Fnl aile d’Agathon Rwasa, Uprona aile de Charles Nditije, Frodebu, les membres du parti Cndd-Fdd soupçonnés d’être contre l’idéologie de leur parti sont aussi visés. En outre, une répression lancée par des agents de l’administration et de la police s’observe à l’encontre de toute personne qui s’est opposée au référendum constitutionnel de mai 2018.

Burundi - Belgique - Sport - Opinion

La Belgique s’offre le Brésil, le Burundi est déçu, d’après un humoriste

Bujumbura, le 7 juillet 2018 (Net Press) . C’était hier soir que la Belgique a croisé le fer avec la redoutable équipe du Brésil, un match comptant pour les quarts de finale de la coupe du monde qui se déroule en Russie. Le score a été de 2 buts à un en faveur du royaume de Belgique.

Du côté du Burundi, l’on soutenait naturellement le Brésil contre les "colons ". Lorsque ces derniers ont marqué un deuxième but, offrant ainsi un grand avantage à la Belgique, notre humoriste a indiqué s’imaginer le porte-parole du gouvernement, Philippe Nzobonariba, taper du poing sur la table, fou de colère, ingurgitant gloutonnement un verre de bière pour oublier très rapidement ce qu’il venait de voir car c’était trop décevant.

Du côté de Bruxelles, c’était plutôt la fête au village car les compatriotes de l’ambassadeur Bernard Quintin avaient montré un niveau technique plus que satisfaisant qui leur a conduit à une victoire méritée. Même les Burundais vivant en Belgique souvent assimilés à des "colons" ont soutenu l’équipe des Diables Rouges. Notre humoriste espère tout de même que le Burundi ne va pas se retirer de la Fifa suite à cette victoire des "colons".

Ironie du sort, les "colons" de Belgique rencontreront en demie finale ceux de France, un pays également en mauvaises relations avec le Burundi, probablement suite au récent rapprochement entre Paul Kagame et Emmanuel Macron. Dans cette rencontre de mardi 10 juillet 2018, le Burundi sera neutre car il n’aime ni l’un ni l’autre, ce sera un match entre "impérialistes".

Burundi - Medias.

Le journal Iwacu et la Rfi dans le collimateur de la Cnc !

Makamba, le 7 juillet 2018 (Net Press) . Lors d’une réunion tenue par le conseil national de la communication, au centre-ville de Makamba , le président de cet organe de régulation des médias, Nestor Bankumukunzi, a mis en garde le journal hebdomadaire Iwacu ainsi que la Radio France International (Rfi), accusés d’avoir écarté les normes du code et déontologie du journalisme dans le traitement de l’information en rapport avec la retouche de la constitution au mois de mai. Il a prévenu que des mesures qui s’imposent pourront être prises en cas de récidive.

Nestor Bankumukunzi affirme que les deux médias avaient fourni au public des informations non-vérifiées et déséquilibrées.et leur a demandé de se ressaisir. Nonobstant ces remarques, le président du Cnc a fait remarquer que les médias en général ont bien observé la loi régissant la presse au Burundi.

Dans ces assises de Makamba, cet organe de régulation des médias s’est penché sur le projet de création et la modalité d’attribution et de retrait de la carte de presse au Burundi. Celle-ci sera validée de 6 à 24 mois, selon les catégories des professionnels des médias, carte qui devrait être utilisée à partir d’août prochain.

Sur le chapitre de la réouverture des medias fermés, en l’occurrence la Bbc et la voix d’Amérique, Nestor Bankumukunzi a souligné que cette organisation de régulation attend de pied ferme l’arrivée des responsables de ces medias pour se pencher sur ces cas.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel

Politique - Sécurité4 mars 2015
|Lettre ouverte