Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Tanzanie - Sécurité30 novembre 2018
|Un jeune Imbonerakure du Cndd-Fdd tué en Tanzanie

29 novembre 2018
|Burundi - Eac - Politique La communauté...

Burundi - Politique - Opinion28 novembre 2018
|Vers l’arrestation de Pierre Buyoya ?

Burundi - Sécurité27 novembre 2018
|La police procède à des rafles dans le centre-ville de Bujumbura

Burundi - Sécurité26 novembre 2018
|La police de Cibitoke à la recherche des éléments armés

Burundi - Sécurité - Politique24 novembre 2018
|Arrestation de plusieurs officiers supérieurs en retraite

Burundi - Sécurité - Environnement23 novembre 2018
|Les pluies diluviennes occasionnent beaucoup de dégâts dans le Sud du pays

Burundi - Sécurité22 novembre 2018
|La police fait face à l’intifada à la burundaise

Burundi - Rdc - Sécurité 21 novembre 2018
|Arrestations des Burundais et Congolais en République Démocratique du Congo

Burundi - Sécurité20 novembre 2018
|Des éléments pris pour rebelles aperçus en Tanzanie

Burundi - Sécurité19 novembre 2018
|Un homme du centre ville de Gitega tué par un policier

Burundi - Sécurité17 novembre 2018
|Une trentaine de maisons emportées par une pluie diluvienne au Sud du pays

Burundi - Rdc - Sécurité16 novembre 2018
|Une quinzaine de personnes tuées dans la localité d’Uvira

Burundi - Rwanda - Ouganda - Sécurité15 novembre 2018
|Le Burundi et l’Ouganda soupçonnés de déstabiliser le Rwanda

Burundi - Somalie - Sécurité14 novembre 2018
|Vers la fin de l’Amisom ?

Burundi - Sécurité13 novembre 2018
|Bujumbura aux prises avec des rébellions tous azimuts

Burundi - Sécurité 12 novembre 2018
|Deux militaires trouvent la mort dans une bagarre

Burundi - Sécurité10 novembre 2018
|L’administration de Bubanza face à une insécurité causée par des mineurs

Burundi – Politique9 novembre 2018
|Après le refus de l’agrément du parti Fnl – Amizero y’Abarundi, qu’est-ce Agathon Rwasa réserve à l’opinion ?

Burundi – Politique8 novembre 2018
|Le ministre de l’intérieur refuse la demande des Fnl - Amizero y’Abarundi.

Burundi - Politique.7 novembre 2018
|Les membres de l’Uprona préoccupés de leur sécurité en province Cibitoke.

Burundi-Sécurité6 novembre 2018
|Une personne de l’ethnie Twa tuée à la machette

Burundi –Sécurité5 novembre 2018
|Un bandit tué lors d’une intervention des agents de sécurité.

Burundi – Sécurité3 novembre 2018
|Des militaires burundais et des rebelles tués en république démocratique du Congo

Burundi –Sécurité2 novembre 2018
|Affrontement armé à l’Est de la République démocratique du Congo

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

Un étudiant accusé de collaborer avec le Rwanda enlevé et porté disparu

9 juillet 2018

Bujumbura, le 9 juillet 2018 (Net Press) . Léonard Niyonkuru, étudiant en Bac +2 à l’école normale supérieure et membre influent du Fnl non reconnu par Bujumbura, a été enlevé mercredi 4 juillet 2018 chez lui au quartier Gikizi, zone Kamenge, commune urbaine de Ntahangwa, au nord de la capitale. Selon des informations dignes de foi, il a été amené par des éléments du service national des renseignements et depuis ce jour, il reste introuvable.

Selon les témoins, ce natif de la colline Bigina, commune Kayogoro, en province de Makamba, est accusé d’être de mèche avec le Rwanda pour déstabiliser le pays. Son calvaire a commencé quand son camarade de faculté est venu lui rendre visite. Après le départ de ce dernier, les éléments du service secret burundais ont effectué une fouille-perquisition à son domicile. Ils ont confisqué son téléphone portable avant qu’ils ne l’embarquent manu militari vers une destination inconnue. Sa famille dit avoir cherché un peu partout dans les cachots de la ville de Bujumbura et sans succès. Elle craint que le leur ait été tué.

Parallèlement, les étudiants de l’université du Burundi, campus Mutanga, vivent peur bleue après la découverte ce dimanche 8 juillet d’un tract qui indique que ceux qui sont contre la bonne volonté du pouvoir vont être indexés est tués. Par ailleurs, des mouvements de rondes nocturnes effectués par les étudiants membres de la ligue des jeunes du parti au pouvoir prennent une allure inquiétante, estime un étudiant qui n’a pas décliné son identité.

D’autres sources d’information concordantes indiquent qu’au moins cinq personnes ont été assassinées au cours de la semaine dernière dans différentes localités. Parmi les victimes, figure un petit garçon de quatre ans assassiné quelques jours après son enlèvement.

Deux hommes ont également succombé aux tortures des membres des jeunes Imbonerakure dans la commune de Kayogoro (Makamba), que la police n’a toujours pas arrêtés. Les mêmes sources d’information relèvent également cinq cas d’arrestations arbitraires dont trois étudiants de l’université du Burundi, interpellés par des agents de police en complicité avec des étudiants membres des Imbonerakure.

Burundi -Politique

Du sang neuf à la tête du parti Frodebu

Bujumbura, le 9 juillet 2018 (Net Press) . Le parti se reconnaissant de Melchior Ndadaye a organisé hier 8 juillet un congrès extraordinaire dans le but de mettre en place de nouveaux organes pour une période de 5 ans. Au terme des élections, Pierre-Claver Nahimana, directeur général de la Cogerco, un militant de première heure, a été élu président de cette formation politique du Coq, en remplacement de Frédéric Bamvuginyumvira, ancien premier vice-président de la République, aujourd’hui en exil.

Léonce Ngendakumana, le véritable technicien de ce parti, a gardé la fonction de vice-président au moment où Oswald Ntakirutimana, a été élu secrétaire général du Frodebu proche de feu Melchior Ndadaye ; mais il faut souligner que ce dernier n’était pas très connu du public.

Sur son agenda, le nouveau président s’engage à visiter les membres et sympathisants du parti dans le pays pour son redressement. Il entend également collaborer avec d’autres partis politiques et associations, de l’intérieur comme de l’extérieur, pourvu qu’ils mettent en avant le renforcement de la démocratie. Il entend également participer à tous les dialogues, qu’ils soient internes ou externes.

Malgré cela, il a un constat amer, Bujumbura ne fait rien pour organiser des élections paisibles et transparentes. Il ne veut pas non plus ouvrir l’espace politique par la tenue de dialogues inclusifs soutenus par la communauté est-africaine. Quant à la situation sociopolitique, Pierre-Claver Nahimana estime que le pays se dirige tout droit vers un avenir incertain suite à l’injustice et au morcellement des partis politiques par le pouvoir en place. Non plus, il a avoué ne pas comprendre la constitution qui est en vigueur entre celle de 2005 et la récente de 2018.

Burundi - Confessions Religieuses

La paroisse Regina Pacis de Kinindo au four et au moulin pour préparer une ordination

Bujumbura, le 9 juillet 2018 (Net Press) . La paroisse Regina Pacis de Kinindo prépare une ordination de prêtres et de diacres vers la fin de cette semaine, en date du samedi 14 juillet 2018 plus précisément. Les cérémonies, qui seront certainement présidées par le nouvel archevêque de Bujumbura, Mgr. Gervais Banshimiyubusa, se dérouleront au petit séminaire de Kanyosha, au cours d’une messe qui débutera à 9 h30’ et qui prendra fin à une heure que même le curé de la paroisse, Agapit Nindorera, ne maîtrise pas, selon ses propres dires hier lors de la messe de 10h30’.

Malgré cela, la paroisse de Kinindo peut se targuer d’organiser un grand événement où plus de 6.000 personnes sont invitées. La réception après l’ordination aura lieu dans les enceintes de la paroisse Regina Pacis de Kinindo et elle verra la participation de 2.000 personnes. Lors d’un appel qu’il a lancé avant de clôturer la messe, Agapit Nindorera a demandé aux organisateurs de la fête de se mobiliser dès mardi le 10 juillet car, à l’écouter, il ne ménagera aucun effort pour la réussite de cette fête qui n’arrive pas souvent dans la vie d’une paroisse.

L’on signalera que la motivation de ce curé est tout à fait compréhensible car parmi les candidats prêtres de cette année dans la mairie de Bujumbura, il y a un jeune homme originaire de la paroisse Regina Pacis de Kinindo, natif du quartier de Kibenga et qui est considéré comme le fils aîné de ladite paroisse.

Burundi - Société

Démission de 17 filles sur 18 de la compétition Miss Burundi

Bujumbura, le 9 juillet 2018 (Net Press) . Cette démission est un coup dur pour les organisateurs de la Miss 2018 regroupés au sein de la société Burundi Event. En effet, deux semaines avant le déroulement de la compétition, 17 filles sur 18 qui étaient en lice ont décidé de jeter l’éponge pour des raisons qu’elles expliquent aisément.

D’une part, elles soupçonnent le manque de fonds de la part des organisateurs car, primo, ceux-ci avaient promis un terrain de 4 ares et un véhicule pour la Miss Burundi 2018 ainsi que des comptes en banque où placer de l’argent à convenir pour les dauphines. Or, cela n’est pas encore fait jusqu’à présent.

Secundo, ils s’étaient convenus que les compétitrices devaient avoir un spot publicitaire par voie de presse, ce qui ne s’est jamais réalisé jusqu’à présent. Et tertio, les demoiselles ont perdu toute confiance lorsqu’elles ont vu que sept parmi les organisateurs ont remis le tablier, ce qui a été une cause immédiate du départ de ces jeunes filles.

L’on signalera que les organisateurs de Burundi Event n’ont pas voulu faire de commentaires devant ce camouflet, mais se sont contentés de reporter la compétition à une date ultérieure qui n’a pas été précisée.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel

Politique - Sécurité4 mars 2015
|Lettre ouverte