Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Sécurité13 septembre 2018
|Deux personnes tuées dans un immeuble en construction du ministre des finances

Burundi - Sécurité12 septembre 2018
|Quand les conflits fonciers deviennent parmi les premières causes de décès au pays !

Burundi - Education 11 septembre 2018
|Une rentrée émaillée d’énormes défis !

Burundi - Sécurité 10 septembre 2018
| Des crépitements d’armes entendus à la frontière tanzano-burundaise

Burundi - Sécurité 8 septembre 2018
|Une personne tuée en commune Nyabihanga

Burundi - Sécurité7 septembre 2018
|Des grenades découvertes au chef-lieu de la province de Ngozi

Burundi - Sécurité6 septembre 2018
|Le chef de poste de la zone Kivumu assassiné par les forces de l’ordre...

Burundi - Sécurité 5 septembre 2018
|La police donne la lumière sur l’attaque de Ngozi

Burundi - Sécurité 4 septembre 2018
|Un hippopotame tue un pêcheur dans la localité de Kumase

Burundi - Sécurité3 septembre 2018
|Une maison brûle dans le quartier de Nyakabiga

Burundi - Sécurité1er septembre 2018
|Une personne tuée en commune Nyamurenza au nord du pays

Burundi - Sécurité31 août 2018
|Des membres d’Amizero y’Abarundi inquiets pour leur sécurité

Burundi - Sécurité 30 août 2018
|Quand les journalistes burundais deviennent de plus en plus inquiétés par la police !

Burundi - Sécurité 29 août 2018
|La police nationale découvre des fusils en zone Cibitoke

Burundi - Sécurité 28 août 2018
|Une personne tuée à Gitega

Burundi - Sécurité27 août 2018
|Du rififi entre la police et la population de Ngagara !

Burundi - Sécurité25 août 2018
|Des disparitions mystérieuses qui refont surface

Burundi - Sécurité24 août 2018
|L’opposition sous le seuil de la peur dans la commune de Kabezi !

Burundi - Sécurité23 août 2018
|Une voiture en excès de vitesse endeuille des familles dans la province de Kirundo

Burundi - Sécurité22 août 2018
|Les enfants de la rue encore une fois déguerpis

Burundi - Sécurité 21 août 2018
|Un jeune berger tué au Sud du pays

Burundi - Sécurité 20 août 2018
|Deux personnes cibles de l’attaque à la grenade

Burundi - Sécurité 18 août 2018
|Un rapatriement sous contrainte !

Burundi - Sécurité 17 août 2018
|Un corps sans vie découvert flottant sur le lac Tanganyika

Burundi - Sécurité 16 août 2018
|Une personne tuée à coups de massue à Bubanza

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

L’opposition sous le seuil de la peur dans la commune de Kabezi !

24 août 2018

Bujumbura, le 24 août 2018 (Net Press) . Des sources sous couvert d’anonymat et proches de l’opposition dans la commune Kabezi, Bujumbura rural, indiquent que cette dernière vit dans la peur bleue et souvent à la belle étoile, inquiétée par les Imbonerakure qui font des réunions clandestines de 22hoo jusqu’à l’aube, sous l’œil complaisant des hommes en uniforme .

Les témoins indiquent que ces Imbonerakure intiment l’ordre aux membres de l’opposition de rentrer par force et de fermer tous les bistrots et les boutiques et ajoutent que ces réunions ont des mobiles sécuritaires dans cette localité Par ailleurs, l’on apprend que pendant la journée, ces Imbonerakure procèdent à un recensement des membres du parti Cndd-Fdd.

Dans ces conditions, les membres de l’opposition avouent qu’ils sont inquiétés comme cela a été en 2010. A titre de rappel, au cours de cette période, quelques membres du parti Fnl proches d’Agathon Rwasa ont été sauvagement tués.

Burundi - Nations Unies - Sécurité

Le conseil de sécurité demande la tenue des dialogues inter burundais

New York, le 24 août 2018 (Net Press) . Dans un communiqué rendu public ce mercredi 22 août 2018, le conseil de sécurité des Nations Unies a demandé la tenue d’un dialogue franc et inclusif entre tous les protagonistes burundais. Ce communiqué note une légère amélioration des conditions sécuritaires qui prévalent dans le pays, mais ajoute qu’elles devraient s’accompagner par la tenue d’un dialogue avec l’opposition et sous l’égide de l’Union européenne, de l’Union africaine et de la communauté des pays de l’Afrique de l’est.

Le souhait ici est qu’un accord soit signé avant le déroulement des élections de 2020. Le même communiqué souligne que la seule voie de la sortie de la crise burundaise est la tenue d’un dialogue inclusif et de la signature d’un accord commun. Le conseil déplore en outre la détérioration des conditions humanitaires au Burundi, avec 180 000 déplacés internes et 3.6 millions de personnes qui sont dans le besoin

Le conseil salue le retour de réfugiés et appelle les gouvernements de la région de s’assurer que ces retours sont volontaires, basés sur des décisions bien informées. Enfin le conseil de sécurité demande au gouvernement burundais de faire un nouveau pas vers le respect et la protection des droits fondamentaux pour tous.

Burundi - Humanitaire

Concern World Wide au chevet de la population burundaise

Londres, le 24 août 2018 (Net Press) . L’Ong anglaise Concern World Wide a annoncé sa contribution à hauteur de 2 million de dollars pour assistance à la population burundaise frappée par la crise alimentaire aiguë et les effets du changement climatique qui prévaut dans le pays.

Rose Cordwel, la présidente de cette Ong, indique que suite au changement climatique et à la crise alimentaire qui frappe douloureusement le pays, cette Ong va contribuer à hauteur de 2 millions de dollars surtout chez les personnes vulnérables. Toutes fois, il est clairement précisé les catégories de personnes ainsi que les provinces du pays qui bénéficieront de cette assistance.

Burundi- Education

L’hebdomadaire "La Voix de l’Enseignant" de nouveau dans les kiosques

Bujumbura, le 24 août 2018 (Net Press) . Ce journal constate que la provenance régionale et politique deviennent des filtres qui bloquent la cohésion scolaire à Bubanza. Les enseignants de Bubanza déplorent le fait que les autorités scolaires et administratives les catégorisent en fonction de leurs origines et de leurs affiliations politiques. Ils font savoir que les enseignants non originaires de cette localité ou non membres du parti au pouvoir font régulièrement objets des harcèlements administratifs et des intimidations des parents ou des élèves, les accusant de faire échouer injustement les élèves. Les enseignants de Bubanza suggèrent une synergie entre les directions scolaires, les conseils communaux et provinciaux de l’enseignement pour assainir le climat scolaire.

Par ailleurs, l’on tend vers une nouvelle approche d’orientation à l’enseignement supérieur public burundais.,Après avoir remarqué que les déperditions sont nombreuses avec l’ancien système d’orientation, l’autorité du ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique tente une nouvelle approche d’orientation dans l’enseignement supérieur public. L’étudiant lui-même va se faire inscrire dans une filière et a encore le choix au second voire au troisième choix selon les critères arrêtés et les demandes dans la filière

Quant au concours d’entrée à l’école d’excellence, les parents espèrent plus de transparence. A la troisième année de son existence, l’école d’excellence pourrait recevoir enfin des élèves excellents. Son organisation laisse penser que les élèves verront les copies sur lesquelles ils ont travaillé. Le système d’autocopiants est une preuve de transparence.

Burundi - Confessions Religieuses

Une vie digne d’éloges !

Bujumbura, le 24 août 2018 (Net Press) . Faisons connaissance du Père Irénée Jacob 1938 - 2016, Canadien de nationalité, Rwandais de cœur ! Un Père Erudit. Le P. Michel Carbonneau nous sert de guide. Irénée naquit à Saint - Tite, dans la circonscription de Champlain, province de Québec, le 14 avril 1938.

Il va au séminaire St Joseph à Trois-Rivières pour ses études classiques et la Philosophie. Le 17 août 1957, il entre au noviciat St Martin de Laval. L’année suivante, il est à Carthage pour ses 4 ans de théologie. Le 27 juin 1961, il fait son serment missionnaire à Carthage et il est ordonné prêtre le 30 juin 1962 à Trois-Rivières.

En septembre 1962, le Père Irénée se retrouve à Rome pour ses études en théologie dogmatique à la Grégorienne. Au lendemain de sa licence, il a le temps de se reposer en Suisse, traverse la Manche et passe en Angleterre pour y apprendre l’anglais. En septembre 1964, il est à Bruxelles, à l’institut Lumen Vitae pour y suivre des cours de catéchèse.

Après ces derniers, il est nommé au Rwanda de septembre à décembre 1965, il donne déjà des cours à l’Institut Catéchétique de Butare. Ensuite il est envoyé au Centre de langue de Kigali pour y apprendre le Kinyarwanda. En juillet 1966, il se trouve vicaire à Cyahinda puis à Muyunzwe. Le Père Jacob y vit une période difficile ; sérieux, surnaturel et même perfectionniste d’un côté, la prise d’initiative lui est difficile. Le 1er août 1971, il est renommé aux études de psychopédagogie à Trois-Rivières et fait du ministère pastoral.

En 1976, le voici de nouveau au Rwanda, à Runaba, dans le diocèse de Ruhengeri, ensuite au centre de formation rurale de la jeunesse, à Butamwa dans le diocèse de Kigali. En 1981, il est nommé à la communauté du centre de langues de Kigali pour la publication du dictionnaire kinyarwanda - français. Irénée se donne tout entier à cette œuvre monumentale, un dictionnaire en trois volumes, comprenant quelques 25.000 mots. Chaque mot est illustré par des proverbes rwandais afin de le définir dans toutes ses nuances.

" Dans la préface, notre confrère rappelle que la composition d’un dictionnaire est une longue et pénible entreprise. Mais pour entreprendre ce travail, il n’est pas parti de zéro. Les œuvres des confrères Pères Blancs utilisées pendant des années pour apprendre la langue, lui ont rendu d’énormes services ".

"Pendant six ans, nous dit Irénée, j’ai compilé des masses de documents mis à ma disposition par des confrères et des chercheurs du ministère de l’éducation. Il en est résulté un dictionnaire en trois volumes d’environ 600 pages chacun. Un vrai travail de bénédiction, dit-on parfois pour me taquiner ".

L’Institut National de Recherche Scientifique à Butare a grandement facilité la réalisation d’un tel projet... Pour ce dictionnaire qui lui avait demandé un travail précis, long et fastidieux, Irénée a eu la joie d’être décoré par le Président rwandais, Habyalimana.

Le 22 avril 2010, à l’occasion d’une réception offerte à l’Ambassade canadienne à Kigali, il entendra la Gouverneure Générale du Canada dire à son endroit ces paroles accompagnant la remise de médaillon ( = décoration) : " Les liens étroits qu’entretiennent le Canada et le Rwanda dépendent en grande partie de la contribution d’individus passionnés comme vous, Père Irénée Jacob.... Votre amour pour cette langue de votre pays d’accueil vous a mené de son apprentissage à son enseignement, tant à des expatriés qu’à des citoyens rwandais en passant par la rédaction d’un dictionnaire rwandais - français et d’un manuel d’apprentissage de cette langue ... Vous êtes sans contredit un digne ambassadeur des valeurs canadiennes d’inclusion et de recherche de l’Excellence ..."

Le 13 octobre 2016, à la Paroisse Sainte Famille de Kigali, les confrères Pères Blancs ont célébré la Pâque du P. Jacob. L’Eucharistie était présidée par deux évêques : l’Archevêque de Kigali et l’Evêque de Butare, Où Irénée Jacob vivait ses dernières années. Tous les confrères du Rwanda ainsi qu’un grand nombre de chrétiens tenaient à exprimer leur amitié envers les PP Blancs et les soutenir dans leur deuil.

Aujourd’hui, le P. Irénée Jacob repose au cimetière de Ndera, à une vingtaine de km de Kigali. Il repose au milieu du peuple rwandais qu’il a servi et dont il prenait plaisir à parler la langue : le Kinyarwanda. " Pie Jesu Domine, dona eis requiem ", "O doux Jésus donnes leur la vie éternelle. Nous devons cet article à l’Abbé Simon Ruragaragaza.

L’intégralité de l’interview de Zénon Nimubona, Président du PARENA, se trouve sur notre site www.netpress.bi, rubrique Tribune.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel

Politique - Sécurité4 mars 2015
|Lettre ouverte

Burundi – Médias – Sécurité25 janvier 2015
|Le directeur de la radio Isanganiro en clandestinité

Comité contre la torture1er décembre 2014
|Observations finales concernant le deuxième rapport périodique du Burundi