Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi –Sécurité5 novembre 2018
|Un bandit tué lors d’une intervention des agents de sécurité.

Burundi – Sécurité3 novembre 2018
|Des militaires burundais et des rebelles tués en république démocratique du Congo

Burundi –Sécurité2 novembre 2018
|Affrontement armé à l’Est de la République démocratique du Congo

Burundi - Sécurité1er novembre 2018
|L’administratrice de Busoni échappe de justesse à un attentat

Burundi - Sécurité31 octobre 2018
|"La paix est totale dans la capitale", dixit le maire de la ville

Burundi - Sécurité30 octobre 2018
|La police met la main sur des outils de pêche prohibés

Burundi - Sécurité - Politique29 octobre 2018
|Les membres de l’opposition craignent le pire...

Burundi - Sécurité27 octobre 2018
|Un écolier meurt suite aux coups de bâton de son maître

Burundi - Sécurité 26 octobre 2018
|Deux Rwandais et un membre de l’opposition arrêtés par le Service national des renseignements

Burundi - Sécurité 25 octobre 2018
|Des arrestations après le meurtre d’un motard à Gitega

Burundi - Sécurité24 octobre 2018
|Accident mortel dans la province de Kayanza

Burundi - Sécurité23 octobre 2018
|Un agent du service des renseignements tire à balles réelles sur les orpailleurs

Burundi - Sécurité22 octobre 2018
|Un proche d’Agathon Rwasa arrêté à Nyamitanga

Burundi - Sécurité20 octobre 2018
|Une position militaire attaquée dans la province de Cibitoke

Burundi - Sécurité 19 octobre 2018
|Pierre-Célestin Ndikumana dans le collimateur des services secrets

Burundi - Sécurité 18 octobre 2018
|Une mauvaise cohabitation qui inquiète !

Burundi - Sécurité17 octobre 2018
|Une disparition mystérieuse dans la zone de Nyakabiga

Burundi - Sécurité16 octobre 2018
|Un corps trouvé sans vie au Sud du pays

Burundi - Sécurité15 octobre 2018
|Condamnation d’un présumé assassin de son père

Burundi - Sécurité 13 octobre 2018
| Une découverte d’un homme tué à Muramvya

Burundi - Sécurité12 octobre 2018
|Cinq personnes tuées lors d’un accident de roulage

Burundi - Tanzanie - Sécurité 11 octobre 2018
|Encore des réfugiés tués au pays de John Pombe Magufuli !

Burundi - Sécurité10 octobre 2018
|Un corps sans vie découvert dans Bujumbura rural

Burundi - Sécurité 9 octobre 2018
|Cinquante huit élèves empoisonnés par leur camarade de classe

Burundi - Sécurité Routière8 octobre 2018
|Les voitures de type Probox mal cotées ce weekend

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

Une personne tuée en commune Nyamurenza au nord du pays

1er septembre 2018

Ngozi, le 1er septembre 2018 (Net Press) . Le porte parole du ministère de la sécurité publique, Pierre Nkurikiye, annonce qu’en date du 31 août 2018, un certain André Rwazanyingata, âgé de 52 ans, a été tué lors d’une attaque à la grenade à son domicile, blessant sa femme Immaculée Kampayano sur la colline Kagoma, commune Nyamurenza, dans la province de Ngozi. Le conflit foncier pourrait être à l’origine de ce crime.

Pierre Nkurikiye indique que deux présumés auteurs de ce meurtre, en l’occurrence Rome Habanzimana âgé de 21 ans et Eric Ndabirabe sont entre les mains de la police pour une enquête préliminaire.

Toujours au chapitre de la sécurité, Pierre Nkurikiye annonce qu’un fusil de type kalachnikov muni d’un chargeur et de 21 cartouches ont été découvert dans la matinée de ce samedi à l’intérieur du centre de l’imprimerie Imobu, quartier Jabe, zone Bwiza, commune urbaine de Mukaza en mairie de Bujumbura. Une culotte militaire a aussi été trouvée sur place, information confirmée par la police nationale du Burundi.

Par ailleurs, le même porte-parole a annoncé que la police a découvert dans la soirée de ce vendredi 31 août 2 bombes Rpg, 3 lance-fusée, 400 cartouches de Mkv et 258 cartouches de Kalachnikov dans la sous colline de Kiyagayaga, commune Burambi, dans la province de Rumonge.

Toujours dans cette même province, un corps d’un nourrisson a été porté disparu depuis mercredi 29 août dans la morgue de l’hôpital de Rumonge. Le médecin directeur de l’hôpital de Rumonge, Jean Claude Ndikumasabo, dit qu’il est impensable qu’un cadavre puisse être porté disparu dans la morgue et dit que les enquêtes sont en cours

Burundi - Sécurité- Politique

Seul le dialogue constitue la solution, estime l’Icg

Bujumbura, le 1er septembre 2018 (Net Press) . L’économie du Burundi est frappée de plein fouet par la crise politique et sécuritaire qui traverse le pays depuis trois ans. Celle-ci met à mal les modestes progrès socio-économiques réalisés, grâce à l’appui des bailleurs traditionnels, notamment son principal, l’Union européenne, depuis une décennie, a averti hier le centre d’analyse International Crisis Group.

L’ICG pointe notamment les graves conséquences de la crise sur la population. Le directeur du bureau Afrique centrale, Richard Moncrieff, évoque les pistes possibles prônées par l’ICG pour sortir de cette crise.

Pour ce directeur, il faut continuer à aider la population burundaise par le biais des bailleurs, des organisations non gouvernementales et des agences qui sont sur place au Burundi. Cette aide doit être directe, c’est-à-dire qu’elle va directement chez des populations concernées. Il faut éviter, selon toujours l’Icg, de renforcer le gouvernement.

Si l’Icg émet de telles hypothèses, c’est parce qu’il constate que l’évolution de l’économie burundaise est étroitement liée à l’évolution politique. En d’autres termes, le dialogue inclusif avec les opposant qui se trouvent à l’extérieur du pays pourrait ramener la paix et la confiance dans le pays, d’où le décollage de l’économie.

Burundi - Politique

Pierre claver devient le président de la Ceni

Bujumbura, le 1er septembre 2018 (Net Press) . Le président de la République, Pierre Nkurunziza, a signé ce vendredi 31 août un décret de la mise en place de nouveaux membres de la Ceni, Pierre Claver Kazihise hérite sa présidence .

Selon ce décret, Annonciate Niyonkuru devient la vice-présidente, l’ancien ministre de la communication, Serge Ndayiragije, est commissaire chargé de l’administration et des finances. Philippe Nzobonariba qui était pressenti comme nouveau président de la commission, devient commissaire chargé de l’éducation électorale et de la communication. Quant à Hyacinthe Niyonzima, il sera chargé des affaires juridiques et contentieux électorales, Jean Anastase Hicuburundi, commissaire chargé des opérations, de l’informatique électorale et de la maintenance des équipements, Marguerite Kamana est chargée de la logistique électorale et des approvisionnements.

Et dans la même foulée, le parti rassemblement démocratique pour le changement, Ranac, à travers un point de presse animé ce matin par son porte-parole, Georges Nikiza, s’inscrit en faux contre la mise en place de cette commission qu’il juge emmaillée de beaucoup d’irrégularités et que cette commission devrait être mise en place avec le consensus de l’opposition burundaise.

Avec le départ de deux membres du gouvernement, l’opinion de la capitale s’attend à une modification, fut-elle légère, du cabinet ministériel. En ce qui concerne le ministère chargé de la communication, les langues commencent à se délier et l’on parle d’un éventuel retour de Pierre Claver Ndayicariye ou alors de Karenga Ramadhan

Burundi - Administration

Les populations de Nyakabiga dans l’œil du cyclone

Bujumbura, le 1er septembre 2018 (Net Press) . L’administrateur de la commune urbaine de Mukaza, à travers les ondes de la radio Isanganiro, a sommé les populations de la zone Nyakabiga de détruire eux-mêmes les kiosques en bois qui se trouvent installées dans les différentes rue de cette entité administrative.

Cette autorité fait savoir la mesure de rendre salubre la ville de Bujumbura date d’une année déjà et que ce travail avait commencé dans les zones urbaines de Bwiza et de Buyenzi. Il en a profité pour féliciter d’ailleurs la population de Bwiza qui a vite compris les objectifs de la commune et qui a détruit elle-même ses kiosques sans intervention de l’administration.

Il trouve qu’il y a des gens qui traînent les pieds dans la mise en application de la loi édictée, d’où il a mis en demeure la population de la zone de Nyakabiga. Cette dernière a un délai d’une semaine à partir de ce lundi 3 septembre 2018 pour faire ce travail. Au cas contraire, l’administration s’en occupera.

Burundi - Administration

Sobugea, le nom de Nkurunziza domine les nouvelles instances de la Sobugea

Bujumbura, le 1er septembre. 2018 (Net Press) . Après le limogeage spectaculaire de l’administrateur directeur général de la société burundaise de gestion des entrepôts aéroportuaires, Sobugea, l’on apprend qu’ils ont été déjà remplacés. Ainsi, le nouveau patron de cette société étatique est un général de brigade comme son prédécesseur du nom de Joseph Nkurunziza. Le nouveau directeur technique et de l’exploitation s’appelle Olivier Nkurunziza au moment où la directrice administrative et financière se prénommé Lydia.

Nous apprenons que pour le moment, l’heure est à la remise et reprise entre ces cadres sortants et entrants. Cette activité semble mobiliser tout le monde, au syndicat comme à la direction car les deux côtés attendent les mesures urgentes qui doivent être prises par la nouvelle équipe pour " réanimer " la Sobugea.

Burundi - Administration - Anniversaire

Il y a 52 ans, Ntare V venait de mettre sur pieds son premier gouvernement

Bujumbura, le 1er septembre 2018 (Net Press) . C’était le 1er septembre 1966 quand le premier gouvernement du roi Ntare V, Charles Ndizeye, a été rendu public. Il y a donc 52 ans jour pour jour. Ce premier gouvernement était composé de 16 membres du gouvernement et uniquement des hommes, certainement que les droits de la femme n’étaient pas encore au rendez-vous des réclamations à cette époque.

Le premier ministre était le capitaine Michel Micombero, qui occupait également le ministère de la défense et de l’intérieur avec comme vice premier ministre Barnabé Kanyaruguru. Rémi Nsengiyumva était ministre d’Etat chargé des finances tandis que Léon Ndenzako était ministre d’Etat chargé de l’administration intérieure. Arthémon Simbananiye occupait les fonctions de ministre de la justice et de son côté, Pie Masumbuko était ministre des affaires étrangères.

Marcien Burasekuye avait en charge les postes et la télécommunication et son collègue André Kabura s’occupait du commerce. Damien Nkoripfa était ministre de la fonction publique alors que Jean Charles Bandyambona occupait les fonctions de ministre de l’éducation. Donatien Bihute occupait les finances tandis qu’Anicet Njangwa était ministre de l’agriculture et de l’élevage. Cyprien Henehene était ministre de la santé, Sylvère Sota était ministre des travaux publics au moment où Martin Ndayahoze se chargeait de l’information.

L’on saura que ce gouvernement a été aussi éphémère que celui de Cyprien Ntaryamira car il n’a duré lui aussi que deux mois. L’on se rappellera que le 28 novembre de la même année, le capitaine Michel Micombero, premier ministre, a renversé le roi Ntare V alors que celui-ci se trouvait à Kinshasa pour célébrer le 1er anniversaire de l’arrivée de Joseph Désiré, devenu plus tard Mobutu Sese Seko, à la tête du grand Congo, devenu Zaïre avec l’authenticité.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel

Politique - Sécurité4 mars 2015
|Lettre ouverte