Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Sécurité2 octobre 2018
|Une personne s’est « suicidée », trouvée pendue sur un avocatier

Burundi - Sécurité1er octobre 2018
|Deux personnes tuées dans la commune de Gitaramuka

Burundi - Sécurité Routière29 septembre 2018
|Le gouvernement prévoit des sanctions contre les pannes sur la voie publique

Burundi - Sécurité28 septembre 2018
|Les habitants de Gihanga agacés par une mesure impopulaire

Burundi - Sécurité27 septembre 2018
|La police montre à la presse un rebelle du mouvement Red Tabara

Burundi - Sécurité26 septembre 2018
|Les populations de la zone Musaga se plaignent..

Burundi - Sécurité 25 septembre 2018
|Une attaque à la grenade fait 4 personnes blessées en commune Mugina

Burundi - Sécurité 24 septembre 2018
|Quand un père tue sa fillette !

Burundi - Sécurité22 septembre 2018
|Deux policiers tués lors d’un accident de roulage !

Burundi - Sécurité 21 septembre 2018
|Une arrestation qui inquiète !

Burundi - Tanzanie – Sécurité20 septembre 2018
|Les réfugiés burundais de Nduta craignent d’autres disparitions !

Burundi - Sécurité 19 septembre 2018
|Deux corps en extrême décomposition repêchés dans la rivière Ruvyironza

Burundi - Sécurité18 septembre 2018
|Une découverte d’armes à Kabondo !

Burundi - Sécurité 17 septembre 2018
|L’attaque de Gatumba interprétée différemment !

Burundi - Sécurité 15 septembre 2018
|Une personne tuée lors de l’attaque de l’agence Bancobu !

Burundi - Sécurité14 septembre 2018
|Arrestation d’un homme en possession illégale d’armes à feu

Burundi - Sécurité13 septembre 2018
|Deux personnes tuées dans un immeuble en construction du ministre des finances

Burundi - Sécurité12 septembre 2018
|Quand les conflits fonciers deviennent parmi les premières causes de décès au pays !

Burundi - Education 11 septembre 2018
|Une rentrée émaillée d’énormes défis !

Burundi - Sécurité 10 septembre 2018
| Des crépitements d’armes entendus à la frontière tanzano-burundaise

Burundi - Sécurité 8 septembre 2018
|Une personne tuée en commune Nyabihanga

Burundi - Sécurité7 septembre 2018
|Des grenades découvertes au chef-lieu de la province de Ngozi

Burundi - Sécurité6 septembre 2018
|Le chef de poste de la zone Kivumu assassiné par les forces de l’ordre...

Burundi - Sécurité 5 septembre 2018
|La police donne la lumière sur l’attaque de Ngozi

Burundi - Sécurité 4 septembre 2018
|Un hippopotame tue un pêcheur dans la localité de Kumase

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

Une découverte d’armes à Kabondo !

18 septembre 2018

Bujumbura, le 18 septembre 2018 (Net Press) . Quelques éléments de la police nationale ont effectué une fouille-perquisition dans un ménage habité par deux Indiens. Ils y ont trouvé un fusil neuf de type Kalachnikov Ak 47 non marquée portant numéro 2135,7. Précisons que cette maison est située au quartier Kabondo, tout près de la salle polyvalente Sabemeli, zone Rohero, commune urbaine de Mukaza.

Selon des sources policières, six chargeurs garnis de cartouches ont été également saisis sur place. Les mêmes informations précisent que les habitants de ce ménage ont été arrêtés pour une enquête préliminaire.

Dans le même volet sécuritaire, le député indépendant Fabien Banciryanino lance un cri d’alarme qu’il y a des menaces de mort qui pèsent sur lui, en plus d’une éventuelle levée de l’immunité parlementaire à son encontre. Pour ce député, tout a commencé suite à ces déclarations de ce mardi dernier, le 11 septembre, à l’hémicycle de Kigobe. Il a dénoncé les violations des droits de l’Homme en fournissant des preuves à la ministre de la justice.

Il est revenu notamment sur les cas de détentions illégales et de disparitions forcées niées par la ministre. Le député dit qu’il ne devrait pas être inquiété d’autant plus que selon lui, il remplit son devoir, et souligne qu’il est prêt a mourir pour la cause de la patrie. Malgré cela, il vient de dresser une liste de 37 personnes détenues alors qu’elles ont purgé leurs peines dans la province de Bubanza. Il menace de sortir la liste de tous les détenus qui vivent dans ces conditions dans tout le pays si le ministère de la justice ne change pas.

Burundi - Onu - Droits de l’Homme

Le rapport sur le Burundi officiellement présenté par la Commission Diène

Bujumbura, le 18 septembre 2018 (Net Press) . Le deuxième rapport sur la situation des droits de l’homme a été officiellement présenté hier 17 septembre à la 39ème session des droits de l’homme de l’Onu. Ce rapport qui avait été rendu public pour la première fois le 5 septembre avait causé des maux d’estomac au gouvernement du Burundi qui l’a contesté avec véhémence.

L’on ne doit pas perdre de vue que le Burundi, via le conseiller principal chargé de la communication à la présidence de la République, Willy Nyamitwe, présent à Genève, a évoqué l’éventuel retrait du Burundi de la commission des droits de l’homme de l’Onu si jamais Michelle Bachelet continue à travailler dans le même sens que son prédécesseur.

L’on se rappelle qu’une marche-manifestation avait en date du 15 septembre dans tout le pays et le pays avait pris la mesure dans la foulée de désigner les membres de cette commission de persona non grata sur le sol burundais. Cette réaction avait été perçue différemment par l’opinion tant nationale qu’internationale puisque certains avaient estimé que la décision est une confirmation involontaire du rapport.

Pour revenir sur cette session de Genève, deux ministres du gouvernement du Burundi, celui des droits de la personne, Martin Nivyabandi et celle de la justice, Aimée Laurentine Kanyana, présents à Genève, n’ont pas pris part à ces travaux de présentation dudit rapport. Seul le représentant du Burundi à Genève, Rénovat Tabu, était dans la salle et il a réagi face à cette présentation. L’organisation lui a fait savoir qu’il n’a pas le droit de s’en prendre à des gens qui n’ont fait que leur travail.

Les organisations de la société civile en exil étaient également sur place et elles ont exprimé leur satisfaction par rapport à cette présentation. Une prolongation du mandat d’une année pour la commission des Nations Unies a été évoquée et comme d’habitude, la Russie, la Chine et le Venezuela semblaient soutenir le régime de Bujumbura.

Les mêmes sociétés, dont notamment l’Acat, malgré sa radiation par Bujumbura, continue à produire des rapports, d’où l’un sur le mois d’août 2018. Il fait état de dix-sept cas d’assassinats et de disparitions forcées, de soixante-dix-sept cas d’arrestations arbitraires et de détentions illégales, ainsi que de vingt et un cas d’atteinte à l’intégrité physique, dont treize cas de torture.

De son côté, la ligue Iteka, également radiée, fait un rapport sur les 3 ans de crise donne des détails en chiffres, en pourcentages, tout en désignant du doigt du doigt les auteurs des auteurs de ces traitements inhumains et dégradants.

Burundi - Confessions Religieuses

Quand les Evêques tiennent leur assemblée plénière

Muyinga, le 18 septembre 2018 (Net Press) . Du 4 au 7 septembre 2018, les Evêques membres de la conférence des évêques catholiques du Burundi, Cecab, se sont rencontrés à l’Evêché de Muyinga dans leur assemblée plénière ordinaire du mois de septembre de cette année.

Dans le fond de leurs travaux, ils ont commencé par l’échange des informations dans les différents diocèses dont ils sont gestionnaires. Tous expriment leur sentiment de satisfaction du fait que le pays a obtenu beaucoup de nouveaux prêtres et diacres, de nouveaux Profès dans les différentes congrégations religieuses, de jeunes qui reçoivent le sacrement de la confirmation ainsi que la célébration de différents jubilés.

Ils ont également exprimé leur joie au regard de la participation massive des jeunes au forum national qui était organisé à leur intention dans la paroisse de Cibitoke, dans le diocèse de Bubanza. C’était également une satisfaction de voir l’enthousiasme avec lequel les chrétiens ont accueilli les reliques de Ste Thérèse de l’Enfant Jésus et de la Sainte Face.

Les Evêques n’ont pas caché néanmoins leur préoccupation face à l’appauvrissement croissant de la population, aggravé par des demandes persistantes de contributions de divers types. Ils regrettent également l’amplification du phénomène de banditisme de divers types, tout en ciblant également la hausse des frais scolaires par deux ministères, l’un ayant l’éducation dans ses attributions, l’autre chargé de la santé publique.

Tout en déplorant la situation inquiétante qui prévaut dans plusieurs écoles où s’observent des cas flagrants de tricherie, de corruption ainsi qu’une tendance à la politisation du milieu scolaire, ils se sont résolus à rencontrer chacun des dirigeants du mouvement chiro traversé par une crise pour redresser la vapeur.

Signalons que dans sa dépêche du 8 septembre relative à la visite papale dans la région, la rédaction avait mentionné que le Pape Jean Paul II avait posé la première pierre de la paroisse Mont Sion de Gikungu. Un fidèle lecteur de Net Press vient de nous faire un clin d’œil et préciser que Mont Sion n’est pas une paroisse, c’est un lieu pour les pèlerins, Sanctuaire Marial de Mont Sion Gikungu, se trouvant dans la paroisse Saint Jean Baptiste. La rédaction lui est reconnaissante.

Burundi - Politique - Anniversaire

L’Uprona se souvient des 57 ans de sa victoire

Bujumbura, le 18 septembre 2018 (Net Press) . Ce 18 septembre 2018, 57 ans jour pour jour viennent de s’écouler après la victoire historique de l’Uprona face à ses adversaires soutenus par le pouvoir tutélaire belge, une victoire qui a surpris les Belges qui avaient organisé et gagné les élections communales de 1960.

Cependant, même si le pays allait gouverné par les siens, il n’allait pas être gouverné par celui qui a lutté pour cette autonomie car Rwagasore sera tué moins d’un mois après sa victoire, le 13 octobre 1961. Sa mort a créé de multiples difficultés de succession si bien que le Burundi a été plongé dans une sorte de crises cycliques qui sont toujours d’actualité.

Le parti Uprona, qui a passé le clair de son temps dans les rênes du pouvoir sans partage, est aujourd’hui divisé à l’instar d’autres formations politiques et des analystes indiquent que s’il ne prend pas garde, il risque de tomber dans les oubliettes comme le PP, le Rpb et le Raddes. Déjà, la branche de l’Uprona qui est reconnue par le gouvernement est jugée comme un parti incorporé au Cndd-Fdd.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel

Politique - Sécurité4 mars 2015
|Lettre ouverte

Burundi – Médias – Sécurité25 janvier 2015
|Le directeur de la radio Isanganiro en clandestinité

Comité contre la torture1er décembre 2014
|Observations finales concernant le deuxième rapport périodique du Burundi