Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi –Sécurité5 novembre 2018
|Un bandit tué lors d’une intervention des agents de sécurité.

Burundi – Sécurité3 novembre 2018
|Des militaires burundais et des rebelles tués en république démocratique du Congo

Burundi –Sécurité2 novembre 2018
|Affrontement armé à l’Est de la République démocratique du Congo

Burundi - Sécurité1er novembre 2018
|L’administratrice de Busoni échappe de justesse à un attentat

Burundi - Sécurité31 octobre 2018
|"La paix est totale dans la capitale", dixit le maire de la ville

Burundi - Sécurité30 octobre 2018
|La police met la main sur des outils de pêche prohibés

Burundi - Sécurité - Politique29 octobre 2018
|Les membres de l’opposition craignent le pire...

Burundi - Sécurité27 octobre 2018
|Un écolier meurt suite aux coups de bâton de son maître

Burundi - Sécurité 26 octobre 2018
|Deux Rwandais et un membre de l’opposition arrêtés par le Service national des renseignements

Burundi - Sécurité 25 octobre 2018
|Des arrestations après le meurtre d’un motard à Gitega

Burundi - Sécurité24 octobre 2018
|Accident mortel dans la province de Kayanza

Burundi - Sécurité23 octobre 2018
|Un agent du service des renseignements tire à balles réelles sur les orpailleurs

Burundi - Sécurité22 octobre 2018
|Un proche d’Agathon Rwasa arrêté à Nyamitanga

Burundi - Sécurité20 octobre 2018
|Une position militaire attaquée dans la province de Cibitoke

Burundi - Sécurité 19 octobre 2018
|Pierre-Célestin Ndikumana dans le collimateur des services secrets

Burundi - Sécurité 18 octobre 2018
|Une mauvaise cohabitation qui inquiète !

Burundi - Sécurité17 octobre 2018
|Une disparition mystérieuse dans la zone de Nyakabiga

Burundi - Sécurité16 octobre 2018
|Un corps trouvé sans vie au Sud du pays

Burundi - Sécurité15 octobre 2018
|Condamnation d’un présumé assassin de son père

Burundi - Sécurité 13 octobre 2018
| Une découverte d’un homme tué à Muramvya

Burundi - Sécurité12 octobre 2018
|Cinq personnes tuées lors d’un accident de roulage

Burundi - Tanzanie - Sécurité 11 octobre 2018
|Encore des réfugiés tués au pays de John Pombe Magufuli !

Burundi - Sécurité10 octobre 2018
|Un corps sans vie découvert dans Bujumbura rural

Burundi - Sécurité 9 octobre 2018
|Cinquante huit élèves empoisonnés par leur camarade de classe

Burundi - Sécurité Routière8 octobre 2018
|Les voitures de type Probox mal cotées ce weekend

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

Bujumbura sous la cadence des explosions de grenade et de crépitements d’armes

4 octobre 2018

Bujumbura, le 4 octobre 2018 (Net Press) . Dans la soirée d’hier, vers 21 heures, une explosion de grenade a été entendue dans la zone de Musaga, au Sud de la capitale. Les informations en provenance de cette entité indiquent qu’une personne non identifiée a lancé une grenade sur une position policière au lieu-dit "Otraco", suivie de crépitements d’armes en guise de réaction des policiers.

Les mêmes sources d’information précisent que trois personnes, dont deux policiers, ont été blessées par les détonations de cette grenade. Ce matin, une fouille-perquisition a été organisée dans cette zone par la police mais l’on apprend qu’aucune arme n’y a été trouvée, à part des domestiques qui ne sont pas enregistrés dans les cahiers de ménage.

Au centre de la ville, dans la zone de Bwiza et presqu’au même moment, des crépitements d’armes ont été entendus. Il s’agissait des policiers qui poursuivaient un voleur de renom, qui venait de rentrer récemment de la prison centrale de Mpimba. Selon les mêmes informations, le bandit en question venait de subtiliser un ordinateur, des téléphones portables et de l’argent. Il a été blessé à la jambe par les balles des policiers. Aux dernières nouvelles, il est en train d’être soigné à l’hôpital de l’Ong Médecins sans frontières de Kigobe.

Dans le domaine des droits de l’homme, l’on apprend qu’au moins 35 personnes ont été tuées le mois dernier, 5 autres enlevées et ou portées disparues. La torture a frappé 24 personnes dans la même période au moment où 50 autres ont été arrêtées arbitrairement, sans oublier 3 victimes des violations basées sur le genre. Parmi les victimes enregistrées, l’on compte 12 femmes et 5 mineurs tués, un mineur porté disparu, 4 femmes torturées et 7 femmes arrêtées.

Au cours du mois de septembre, l’on parle également des contributions forcées liées aux élections de 2020 et aux constructions des infrastructures publiques dans le pays. Des attaques armées et des marches manifestations ont été relevées dans différents coins du pays au cours de cette période.

Burundi - Politique

Vers la reprise du dialogue inter burundais d’Arusha

Arusha, le 4 octobre 2018 (Net Press). Le porte-parole de la facilitation, Macocha Moshe Tembele, a déclaré que la facilitation a envoyé des invitations aux différents protagonistes dans la crise politique de ce pays pour une cinquième rencontre prévue à Ngurdoto Hotel à Arusha, du 19 au 24 octobre de cette année.

Selon ces informations, le facilitateur attend des hommes et des femmes de toutes les tendances qui devront discuter en toute liberté sur des difficultés de ce pays pour préparer les élections libres et transparentes de 2020. L’on notera que le pouvoir de Bujumbura et sa mouvance politique espèrent que c’est le dernier round du dialogue inter burundais externe.

Mais l’opposition ne l’entend pas de cette oreille car pour elle, même si tout dialogue doit aboutir à des élections, ces dernières ne sont pas une priorité en soi. Pour elle, l’essentiel est que l’on se penche sur les difficultés de l’heure que connaît le pays avant de penser aux élections.

Signalons que l’invitation de la facilitation a été lancée ce 3 octobre 2018 et quelques politiciens de ce pays ont avoué l’avoir déjà eue. Une certaine opinion n’attend pas beaucoup de ce round du fait que les 4 précédents n’ont enregistré aucune avancée significative d’une part et d’autre part, le facilitateur concentre ses efforts sur la feuille de route pour les élections de 2020.

Burundi - Société

Vers l’enterrement des restes humaines de différentes crises burundaises

Bujumbura, le 4 octobre 2018 (Net Press) . Lors d’une conférence de presse tenue ce jeudi 4 octobre, le vice président de la commission vérité et réconciliation, Clément Noe Ninziza, dit que cette commission va procéder à l’enterrement des restes humaines de différentes crises vers la fin de ce mois d’octobre.

Clément Noe Ninziza dit que cet enterrement concerne les restes humaines découvertes dans des fosses communes éparpillées dans le pays, notamment celles de Kamenge en mairie de Bujumbura, de Bugarama en province de Muramvya, de Mabanda en province de Makamba, de Rusaka en province de Mwaro et de Kivyuka en province de Bubanza, pour ne citer que celles-là.

Le vice-président de la commission affirme que ce travail va se poursuivre même au-delà de la fin du mandat de la Cvr et va se conformer à la culture burundaise. L’enterrement commencera par Bujumbura avant de se poursuivre dans tout le pays.

Burundi - Usa - Economie

"Enquête ouverte après des accusations d’évasion fiscale visant les Trump", dixit Rfi

Washington, le 4 octobre 2018 (Net Press) . Le service des impôts de l’Etat de New York a ouvert une enquête mardi après la publication d’informations par le New York Times selon lesquelles Donald Trump aurait reçu au total plus de 400 millions de dollars de ses parents, en partie grâce à des manœuvres d’évasion fiscale.

Selon un article du New York Times publié ce mardi sur sa fortune, l’ex-magnat de l’immobilier est loin de s’être fait tout seul, comme il le raconte volontiers à ses supporters ou dans ses livres, comme son bestseller L’art de la négociation.

Citant des déclarations d’impôts et des documents financiers confidentiels, le quotidien affirme que, depuis son plus jeune âge et jusqu’à aujourd’hui, l’ancien magnat de l’immobilier a bénéficié, comme ses quatre frères et soeurs, de revenus provenant de l’empire immobilier de son père Fred. Le montant total de ses revenus équivaut à quelque 413 millions de dollars d’aujourd’hui.

« Explorer avec détermination »

A la suite de la parution de ces informations, le service des impôts de l’Etat de New York a décidé de « passer en revue les accusations dans l’article du New York Times et explorer avec détermination toutes les pistes de l’enquête », a déclaré un de ses porte-parole à l’AFP.

Le New York Times affirme qu’une partie de cet argent aurait été perçu grâce à de l’évasion fiscale : le président et ses frères et soeurs auraient ainsi établi une société écran avec pour seul objectif de dissimuler les dons de leurs parents.

Donald Trump aurait également aidé son père à profiter indûment de millions de dollars de déductions fiscales, et à sous-évaluer ses avoirs immobiliers pour réduire les impôts à payer lors de leur transfert à leurs enfants. Les enfants Trump auraient reçu au total « une somme bien supérieure à un milliard de dollars » de leurs parents.

Au taux d’imposition de 55 % sur les héritages et les dons en vigueur à l’époque, ils auraient pu payer 550 millions de dollars, mais n’ont versé que 52,2 millions, selon le journal.

La Maison Blanche réagit

« Il est triste d’assister aux attaques fallacieuses d’un New York Times défaillant », a réagi la porte-parole de la Maison Blanche, Sarah Sanders. « Il y a plusieurs décennies, le Fisc a examiné et approuvé ces transactions », a-t-elle ajouté.

Un avocat de M. Trump, Charles Harder, cité par le journal, a également qualifié de « 100% fausses » les allégations de fraude et d’évasion fiscale.

Le New York Times explique avoir exploité des centaines de déclarations d’impôt de Fred Trump et de ses sociétés pour son enquête. Il n’a cependant pas eu accès aux déclarations d’impôt de Donald Trump lui-même, que ce dernier a toujours refusé de publier.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel

Politique - Sécurité4 mars 2015
|Lettre ouverte