Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi – Sécurité3 novembre 2018
|Des militaires burundais et des rebelles tués en république démocratique du Congo

Burundi –Sécurité2 novembre 2018
|Affrontement armé à l’Est de la République démocratique du Congo

Burundi - Sécurité1er novembre 2018
|L’administratrice de Busoni échappe de justesse à un attentat

Burundi - Sécurité31 octobre 2018
|"La paix est totale dans la capitale", dixit le maire de la ville

Burundi - Sécurité30 octobre 2018
|La police met la main sur des outils de pêche prohibés

Burundi - Sécurité - Politique29 octobre 2018
|Les membres de l’opposition craignent le pire...

Burundi - Sécurité27 octobre 2018
|Un écolier meurt suite aux coups de bâton de son maître

Burundi - Sécurité 26 octobre 2018
|Deux Rwandais et un membre de l’opposition arrêtés par le Service national des renseignements

Burundi - Sécurité 25 octobre 2018
|Des arrestations après le meurtre d’un motard à Gitega

Burundi - Sécurité24 octobre 2018
|Accident mortel dans la province de Kayanza

Burundi - Sécurité23 octobre 2018
|Un agent du service des renseignements tire à balles réelles sur les orpailleurs

Burundi - Sécurité22 octobre 2018
|Un proche d’Agathon Rwasa arrêté à Nyamitanga

Burundi - Sécurité20 octobre 2018
|Une position militaire attaquée dans la province de Cibitoke

Burundi - Sécurité 19 octobre 2018
|Pierre-Célestin Ndikumana dans le collimateur des services secrets

Burundi - Sécurité 18 octobre 2018
|Une mauvaise cohabitation qui inquiète !

Burundi - Sécurité17 octobre 2018
|Une disparition mystérieuse dans la zone de Nyakabiga

Burundi - Sécurité16 octobre 2018
|Un corps trouvé sans vie au Sud du pays

Burundi - Sécurité15 octobre 2018
|Condamnation d’un présumé assassin de son père

Burundi - Sécurité 13 octobre 2018
| Une découverte d’un homme tué à Muramvya

Burundi - Sécurité12 octobre 2018
|Cinq personnes tuées lors d’un accident de roulage

Burundi - Tanzanie - Sécurité 11 octobre 2018
|Encore des réfugiés tués au pays de John Pombe Magufuli !

Burundi - Sécurité10 octobre 2018
|Un corps sans vie découvert dans Bujumbura rural

Burundi - Sécurité 9 octobre 2018
|Cinquante huit élèves empoisonnés par leur camarade de classe

Burundi - Sécurité Routière8 octobre 2018
|Les voitures de type Probox mal cotées ce weekend

Burundi - Sécurité 6 octobre 2018
|Une bonne initiative mais ….., clament les habitants de la zone Cibitoke !

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

Une bonne initiative mais ….., clament les habitants de la zone Cibitoke !

6 octobre 2018

Bujumbura, le 6 octobre 2018 (Net Press) . Les habitants de la zone Cibitoke, en commune de Ntahangwa, ont été réveillés ce matin par une imposante présence des membres du parti au pouvoir Cndd –Fdd en provenance des zones Kamenge et Kinama. Ils effectuaient des travaux communautaires de curage des caniveaux éparpillés en zone Cibitoke. Une large majorité de la population y trouve une bonne initiative mêlée à des grognes car ces membres du parti de l’Aigle étaient en uniforme de cette formation politique.

Les populations de Cibitoke ont interprété cette présence comme une forme de propagande et de provocation dans le but d’inciter les habitants de cette contrée à adhérer au parti au pouvoir.

Un habitant de la zone Cibitoke à l’endroit dit communément Kuryakanyoni trouve anormal que les travaux communautaires passent pour des fins propagandistes. Pour lui, " il fallait que l’administration de Cibitoke nous informe qu’il y a des visiteurs qui vont nous donner un coup de main pour que nous nous unissions comme un seul homme pour faire ces travaux communautaires ensembles. Les membres du parti au pouvoir veulent politiser la façon de faire l’hygiène "

D’autres sources trouvent que ces travaux communautaires effectués par ceux qui sont membres du parti au pouvoir dans une zone qui a participé à des manifestations anti troisième mandat du président Pierre Nkurunziza est une provocation mêlée d’intimidation pour contraindre les anciens manifestants d’adhérer par force au parti Cndd-Fdd. Ils concluent que les zones de Kamenge et de Kinama les circonscriptions originaires de ces " bienfaiteurs " ne sont pas non plus propres

Dans le domaine des droits de l’homme, l’on évoque au cours du trimestre écoulés au moins 113 personnes tuées, 16 autres portées disparues, 73 torturées, 206 arrêtées arbitrairement et 19 victimes de violences basées sur le genre. Le phénomène de cadavres continue à se manifester dans plusieurs endroits du pays et aucune enquête n’a été diligentée.

Les présumés auteurs de ces allégations de violations et des violations des droits humains sont en grande partie des forces de l’ordre, des jeunes et de l’administration proches du Cndd-Fdd tandis que les personnes les plus visées sont les opposants et prétendus opposants du régime du président Pierre Nkurunziza en général et en particulier les membres des partis politiques de l’opposition entre autres Fnl aile d’Agathon Rwasa, Msd et Upd-Zigamibanga.

Burundi - Dialogue

Vers un report de la session du 5ème round du dialogue ?

Arusha, le 6 octobre 2018 (Net Press) . Au moment où des invités au 5ème round du dialogue externe des Burundais sont lancées pour une session du 19 au 24 octobre 2018 à Arusha en Tanzanie, une information indépendante non encore vérifiées évoque un éventuel report de ce round vers le mois de novembre prochain, probablement du 3 au 7 novembre de cette année.

Sans du tout donner des détails, cette information indique que Bujumbura aurait insisté pour qu’il y ait ce report pour la simple raison qu’il n’est par prêt à négocier avec son opposition. Cette information à prendre avec pincettes serait venu des milieux de l’opposition radicale de la plateforme du Cnared - Giriteka.

Burundi - Media

Le conseil national de la communication appelle les medias à venir signer le cahier des charge actualisé

Bujumbura, le 6 octobre 2018 (Net Press) . Lors de la clôture de l’assemblée plénière du conseil national de la communication tenu en date du 4 octobre 2018 pour évaluer les activités de ce conseil et des medias au cours du trimestre écoulé, son président, Nestor Bankumukunzi, dit qu’une large majorité des activités et recommandations ont été exécutées et appelle les responsables des medias à venir signer le cahier des charges déjà actualisé à partir de la semaine prochaine. Il a demandé aux journalistes qui ne se sont pas encore inscrits dans les registres officiels du Cnc de venir le faire pour obtenir la carte de presse.

Nestor Bankumukunzi affirme que l’ancien cahier des charges date de 2004, d’où la nécessité de signer le cahier des charges déjà actualisé dès la semaine prochaine. Nestor Bankumukunzi salue l’élargissement de l’espace médiatique depuis mars 2015, 98 organes de presse ont été enregistrés et aujourd’hui, les médias sont au nombre de 122 organes de presse, soit une augmentation de 28 organes de presse. Il a ajouté que 144 nouveaux journalistes ont été enregistrés, 37 journalistes étrangers ont reçu des lettres d’accréditation, sauf un qui a été refusé pour manque d’un seul document.

Nestor Bankumukunzi ajoute d’autres organes de presses ont introduit leur demande d’exploitation auprès du Cnc, mais cela a coïncidé avec la promulgation de la nouvelle loi régissant la presse au Burundi. En conséquence, cette demande est devenue caduque et va être ré analysée lors de la prochaine séance.

Nestor Bankumunzi dit que 1184 journalistes ont été enregistrés pour obtenir la carte de presse et demande aux autres de le faire. Se penchant sur l’évaluation critique, une large majorité des medias burundais ont travaillé en conformité avec la loi sauf quelques avertissements à l’endroit du journal Iwacu, le site web Itara, la radio Isanganiro et la radio culture. Nestor Bankumukunzi dit que le Cnc ne privilégie pas des sanctions mais des concertations couplées de conseil et coachs.

Le président du Cnc souligne que ledit conseil a effectué des descentes de travail dans les différents organes de presse dans le but de sensibiliser les responsables des medias de bien mettre au courant le code régissant la presse au Burundi, à l’encadrement de proximité placés sous leur responsabilité. Nestor Bankumukunzi déplore que certains organes des medias s’écartent du code d’éthique et de déontologie du journalisme par le déséquilibre de l’information, l’atteinte aux bonne mœurs, la transmission des informations dont les sources ne sont pas rigoureusement vérifiées.

Burundi - Politique

Cndd-Fdd, le torchon brûle en interne ?

Bujumbura, le 6 octobre 2018 (Net Press) . Le ministère de l’intérieur et de la formation patriotique vient de tourner une page administrative en recevant un nouveau visage comme assistant du ministre. Il s’agit de Tharcisse Niyongabo, ancien gouverneur de la province de Bubanza qui remplace Térence Ntahiraja qui, selon des sources proches de ce ministère, n’était en bons termes avec son ministre Pascal Barandagiye.

De sources proches de ce ministère indiquent qu’il y’avait divergence de vues sur le fonctionnement de ce ministère. Térence Ntahiraja ne cessait de dénoncer le disfonctionnement de ce ministère, d’ou il s’est attiré des foudres qui viennent d’aboutir à son éviction. Les mêmes sources précisent en outre que le ministre Pascal Barandagiye aurait donné en personne des injonctions aux policiers d’aller arrêter l’émission à la radio Isanganiro à laquelle étaient invités l’assistant du ministre Térence Ntahiraja et le vice président du Frodebu, Léonce Ngendakumana. Le premier s’était exécuté sans la moindre résistance.

Les mésententes ne cessent de se dévoiler au parti de l’Aigle. L’ancienne ministre de la santé et de la lutte contre le sida, Dr. Josiane Nijimbere, n’était pas en bonne terme avec les cadres de son ministère, en particulier ceux qui ont fréquenté l’université du Burundi. Elle était arrogante envers tout le monde, d’où les cadres de ce ministère ont ingurgité des casiers de bières lors de son limogeage.

Demandant une réintégration à laquelle elle a le droit, le nouveau ministre de tutelle, qui était jadis parmi ses victimes, l’a affectée à l’hôpital Natwe Turashoboye de Karusi, sa province natale. Le destin d’un ministre est de ne plus l’être un jour, dit-on, mais ce n’est pas de passer de la tête du ministère à la colline natale pour exercer comme simple médecin, quelle que soit la qualité de la prestation en tant que ministre.

Burundi - Egypte - Anniversaire - Sécurité

Anouar El Sadate, 37 ans déjà !

Le Caire, le 6 octobre 2018 (Net Press) . En cette date, les Egyptiens se rappellent de la mort inopinée de leur président, Anouar El Sadate, tué en plein défilé le 6 octobre 1981 dans l’un des stades de la capitale. Si par moments il est devenu le président le plus prisé du monde arabe, il a tout gâché quand il est entré en pourparlers avec Israël et signé les accords de Camp David en présence du facilitateur, l’ancien président des Etats-Unis Jimmy Carter.

Malgré le prix Nobel qu’il a reçu en compagnie du premier ministre Israélien Menahem Begin, le monde arabe estime qu’il l’a trahi d’où l’idée de le tuer en bonne et due forme. C’est ainsi que ce plan a été exécuté ce 6 octobre 1981 avec l’approbation de tous les Arabes. L’on saura que le président Kadhafi de la Libye s’était félicité en déclarant que " la paix entre Les Arabes et Israël meure comme Sadate. Jusqu’à présent, la méfiance entre les deux camps est toujours perceptible.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel

Politique - Sécurité4 mars 2015
|Lettre ouverte