Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi – Sécurité3 novembre 2018
|Des militaires burundais et des rebelles tués en république démocratique du Congo

Burundi –Sécurité2 novembre 2018
|Affrontement armé à l’Est de la République démocratique du Congo

Burundi - Sécurité1er novembre 2018
|L’administratrice de Busoni échappe de justesse à un attentat

Burundi - Sécurité31 octobre 2018
|"La paix est totale dans la capitale", dixit le maire de la ville

Burundi - Sécurité30 octobre 2018
|La police met la main sur des outils de pêche prohibés

Burundi - Sécurité - Politique29 octobre 2018
|Les membres de l’opposition craignent le pire...

Burundi - Sécurité27 octobre 2018
|Un écolier meurt suite aux coups de bâton de son maître

Burundi - Sécurité 26 octobre 2018
|Deux Rwandais et un membre de l’opposition arrêtés par le Service national des renseignements

Burundi - Sécurité 25 octobre 2018
|Des arrestations après le meurtre d’un motard à Gitega

Burundi - Sécurité24 octobre 2018
|Accident mortel dans la province de Kayanza

Burundi - Sécurité23 octobre 2018
|Un agent du service des renseignements tire à balles réelles sur les orpailleurs

Burundi - Sécurité22 octobre 2018
|Un proche d’Agathon Rwasa arrêté à Nyamitanga

Burundi - Sécurité20 octobre 2018
|Une position militaire attaquée dans la province de Cibitoke

Burundi - Sécurité 19 octobre 2018
|Pierre-Célestin Ndikumana dans le collimateur des services secrets

Burundi - Sécurité 18 octobre 2018
|Une mauvaise cohabitation qui inquiète !

Burundi - Sécurité17 octobre 2018
|Une disparition mystérieuse dans la zone de Nyakabiga

Burundi - Sécurité16 octobre 2018
|Un corps trouvé sans vie au Sud du pays

Burundi - Sécurité15 octobre 2018
|Condamnation d’un présumé assassin de son père

Burundi - Sécurité 13 octobre 2018
| Une découverte d’un homme tué à Muramvya

Burundi - Sécurité12 octobre 2018
|Cinq personnes tuées lors d’un accident de roulage

Burundi - Tanzanie - Sécurité 11 octobre 2018
|Encore des réfugiés tués au pays de John Pombe Magufuli !

Burundi - Sécurité10 octobre 2018
|Un corps sans vie découvert dans Bujumbura rural

Burundi - Sécurité 9 octobre 2018
|Cinquante huit élèves empoisonnés par leur camarade de classe

Burundi - Sécurité Routière8 octobre 2018
|Les voitures de type Probox mal cotées ce weekend

Burundi - Sécurité 6 octobre 2018
|Une bonne initiative mais ….., clament les habitants de la zone Cibitoke !

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

Une découverte d’un homme tué à Muramvya

13 octobre 2018

Muramvya, le 13 octobre 2018 (Net Press) . Un corps sans vie a été découvert flottant dans la rivière Mubarazi dans la matinée de ce vendredi 12 octobre, dans les circonscriptions de Bugerera de la commune Mbuye et Murambi de la commune de Kiganda, en province de Muramvya au centre du pays. Des sources sur place indiquent que les habitants de cette entité n’ont pas reconnu la victime.

Mireille Cishahayo, connue sous le sobriquet Kangabe, reste introuvable depuis dimanche 7 octobre 2018. Des sources concordantes indiquent qu’elle avait été enlevée ce jour-là au marché de la commune de Buganda sur la colline de Ruhagarika. Selon nos sources, cet enlèvement serait lié au règlement des comptes car, dit-on, l’une des parentés de Mireille Cishahayo aurait participé aux massacres de Ruhagarika au mois de mai dernier.

Certains habitants de cette contrée vivent dans la peur-panique car ceux qui ont perdu les leurs dans ce carnage disent qu’ils vont se venger parce que certaines personnes qui ont participé aux massacres auraient des familiarités avec cette famille citée.

Burundi - Politique

Le Burundi fête le 57ème anniversaire de l’assassinat du père de l’indépendance

Bujumbura, le 13 octobre 2018 (Net Press) . Aujourd’hui, 57 ans jour pour jour viennent de s’’écouler après l’assassinat du prince Louis Rwagasore, père de l’indépendance du Burundi. Ayant gagné les législatives du 18 septembre 1961 avec 58 sièges sur 64, il sera assassiné moins d’un mois après la formation de son gouvernement.

Son discours, quoi que prononcé au lendemain de sa victoire historique sur la tutelle belge, reste d’actualité et il est écouté tous les 13 octobre de l’année depuis 1962. Il évoque les rivalités entre formations politiques, les malversations, concussions et détournements, des faits que tous les régimes veulent combattre malheureusement sans succès.

Le prince Louis Rwagasore, très apprécié par sa génération et très méprisé par la tutelle belge à l’époque des indépendances, a tout de même le mérite d’être un personnage consensuel pour toutes les couches de la population, aussi bien sur le plan ethnique que professionnel, si bien que certaines formations politiques ont voulu s’approprier de son aura, en plus de l’Uprona dont il était parmi les membres fondateurs.

L’on saura qu’aujourd’hui, l’Uprona est traversé par plusieurs courants de ceux qui se réclament de Rwagasore si bien que cette formation politique a été vidée de toute sa substance originale. Ainsi, le parti es tellement divisé si bien que l’on ne sait plus qui croit en quoi. Selon les dirigeants actuels de ce parti, il y aurait une réconciliation entre les trois tendances connues mais l’un des Upronistes contacté par la rédaction minimise cette information et parle des intentions uniquement sans aucune action dans ce sens jusqu’à présent.

Burundi - Justice

Prison de Gitega, ni eau ni électricité depuis quelques jours

Gitega, le 13 octobre 2018 (Net Press) . Les premières conséquences de la grève des détenus de Gitega commencent à se faire sentir. En effet, depuis deux jours, la prison de Gitega n’a ni eau ni électricité et pour cause, les tuyaux installés dans cette prison ont été abîmés lors des échauffourées entre les détenus en colère et les policiers qui montent la garde à cet établissement pénitencier, du moins selon une version officielle.

Rappelons que la distribution de l’huile avait été à l’origine de cette grève des prisonniers de cette province qui connaît par ailleurs une surpopulation carcérale comme toutes les autres prisons de ce pays. Cette information est par ailleurs étayée par les enquêtes du député Fabien Banciryanino qui atteste sans ambages qu’il y a au moins 3.000 personnes qui restent en prison alors qu’elles ont déjà purgé leurs peines ou alors qu’elles sont sous la grâce présidentielle. C’est la raison pour laquelle il lui a été refusé d’animer un point de presse hier à partir de son domicile.

Burundi - France – Education

L’ambassade de France au Burundi au chevet de la jeunesse universitaire

Bujumbura, le 13 octobre 2018 (Net Press) . L’ambassade de France au Burundi, en collaboration avec l’agence universitaire de la francophonie, a remis ce vendredi 12 octobre la certification de participation à une cinquantaine issue de six universités du Burundi qui ont participé à une formation un entreprenariat.

Jean Paul Martelette qui a représenté le conseiller de coopération et d’action culturelle à l’ambassade de France au Burundi, dit que cette formation vise le renforcement du rôle socio-économique des établissements d’enseignement supérieur et l’insertion professionnelle des diplômés. Il ajoute que l’agence universitaire de la francophonie, avec l’appui technique de Bbn (Burundi Business incubator) organise un vaste processus d’accompagnement en entrepreneuriat de diplômés des universités du Burundi dans le but de se créer de l’emploi considérant que l’emploi dans le secteur formel est devenu rare.

Jean Paul Martellette dit que l’ambassade de France et l’Auf souhaitent valoriser la responsabilité sociale de l’entreprise et l’entrepreneuriat durable comme un axe transversal de tout dispositif et que la première phase a été lancée le 26 septembre 2018. Soixante jeunes issus de six universités du Burundi sont sensibilisés à l’entrepreneuriat durable, ils ont reçu une première formation de 5 jours.

L’on saura que la première étape s’est achevée ce vendredi 12 octobre 2018 où cinquante jeunes diplômés ont reçu leurs certificats de participation. Selon des informations reçues sur place, c’est un programme qui se poursuivra dans le futur.

Burundi - Education

Evaluation de l’assurance qualité dans les universités privées, du score médiocre pour plusieurs établissements

Bujumbura, le 13 octobre 2018 (Net Press) . Le cadre légal, la qualité de l’enseignement, le niveau des enseignants et de la recherche, les équipements et les infrastructures comme les bibliothèques et les laboratoires sont les critères sur lesquels une équipe d’experts du ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique s’est basée pour évaluer les universités et instituts d’enseignement supérieurs privés œuvrant au Burundi.

Les résultats de cette évaluation rendus public le 9 octobre 2018 montre que plusieurs établissements privés de l’enseignement universitaire ne remplissent pas ces critères. Dix universités sur dix-neuf ont une note supérieure à la moyenne, tandis que 12 écoles et instituts d’enseignement universitaire sur 23 ont une note supérieure à 50 % .L’équipe d’experts a recommandé à ces établissements universitaires privés d’améliorer leurs cadres académiques et administratifs pour fournir un enseignement de qualité.

Evoquant la journée internationale de la fille, notre confrère "La Voix de l’Enseignant" estime que zéro grossesse en milieu scolaire est un pari qui nécessite plus d’engagements. « Soutenir la fille burundaise par une éducation de qualité avec zéro grossesse » est le thème national de la célébration de la journée internationale de la fille qui a lieu le 11 octobre de chaque année.

Ce thème est pertinent compte tenu de l’ampleur des grossesses en milieu scolaire et ses conséquences. Selon les résultats d’une étude de l’organisation des Nations Unies pour la population, publiée en 2013, les directions provinciales de l’enseignement avaient recensé à cette date environ 4760 cas de grossesses. Cette étude souligne que la vie des élèves/écolières bascule le jour où elles apprennent qu’elles sont enceintes, que la majorité d’entre elles mettent en moyenne deux ans pour réintégrer l’école, qu’il y a certaines qui abandonnent carrément l’école.

Par ailleurs, il y a nécessité d’un duo enseignants-parents pour un milieu scolaire apaisé. Le cadre de collaboration est à renforcer dans plusieurs écoles de Ngozi. Les enseignants et les parents sont supposés vivre une franche collaboration pour le développement intégral de l’élève et pour plus d’harmonie entre les membres de la communauté scolaire. Mais ce n’est pas toujours le cas dans toutes les écoles de Ngozi. Les enseignants se plaignent que l’intervention des parents dans le suivi scolaire de leurs enfants est quasiment absente. Ils disent que les parents viennent à l’école lors qu’ils sont convoqués. De leur côté, les parents récriminent contre des enseignants qui les convoquent à l’école. Ils les accusent de leur faire perdre du temps alors qu’ils luttent durement pour nourrir leurs enfants ».

Sinon, avec la hausse du minerval, il y a un léger mieux qui s’observe dans certaines écoles de Bujumbura. Depuis le début de l’année scolaire 2018-2019, le ministère de l’Education, de l’Enseignement Technique et professionnelle a majoré le minerval passant de 15 à 43.000 francs burundais pour les élèves internes. Les élèves de certains établissements secondaires de Bujumbura disent qu’il y a eu une nette amélioration au niveau de la quantité de ration et demandent qu’il y ait aussi l’amélioration de la qualité.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel

Politique - Sécurité4 mars 2015
|Lettre ouverte