Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi –Sécurité5 novembre 2018
|Un bandit tué lors d’une intervention des agents de sécurité.

Burundi – Sécurité3 novembre 2018
|Des militaires burundais et des rebelles tués en république démocratique du Congo

Burundi –Sécurité2 novembre 2018
|Affrontement armé à l’Est de la République démocratique du Congo

Burundi - Sécurité1er novembre 2018
|L’administratrice de Busoni échappe de justesse à un attentat

Burundi - Sécurité31 octobre 2018
|"La paix est totale dans la capitale", dixit le maire de la ville

Burundi - Sécurité30 octobre 2018
|La police met la main sur des outils de pêche prohibés

Burundi - Sécurité - Politique29 octobre 2018
|Les membres de l’opposition craignent le pire...

Burundi - Sécurité27 octobre 2018
|Un écolier meurt suite aux coups de bâton de son maître

Burundi - Sécurité 26 octobre 2018
|Deux Rwandais et un membre de l’opposition arrêtés par le Service national des renseignements

Burundi - Sécurité 25 octobre 2018
|Des arrestations après le meurtre d’un motard à Gitega

Burundi - Sécurité24 octobre 2018
|Accident mortel dans la province de Kayanza

Burundi - Sécurité23 octobre 2018
|Un agent du service des renseignements tire à balles réelles sur les orpailleurs

Burundi - Sécurité22 octobre 2018
|Un proche d’Agathon Rwasa arrêté à Nyamitanga

Burundi - Sécurité20 octobre 2018
|Une position militaire attaquée dans la province de Cibitoke

Burundi - Sécurité 19 octobre 2018
|Pierre-Célestin Ndikumana dans le collimateur des services secrets

Burundi - Sécurité 18 octobre 2018
|Une mauvaise cohabitation qui inquiète !

Burundi - Sécurité17 octobre 2018
|Une disparition mystérieuse dans la zone de Nyakabiga

Burundi - Sécurité16 octobre 2018
|Un corps trouvé sans vie au Sud du pays

Burundi - Sécurité15 octobre 2018
|Condamnation d’un présumé assassin de son père

Burundi - Sécurité 13 octobre 2018
| Une découverte d’un homme tué à Muramvya

Burundi - Sécurité12 octobre 2018
|Cinq personnes tuées lors d’un accident de roulage

Burundi - Tanzanie - Sécurité 11 octobre 2018
|Encore des réfugiés tués au pays de John Pombe Magufuli !

Burundi - Sécurité10 octobre 2018
|Un corps sans vie découvert dans Bujumbura rural

Burundi - Sécurité 9 octobre 2018
|Cinquante huit élèves empoisonnés par leur camarade de classe

Burundi - Sécurité Routière8 octobre 2018
|Les voitures de type Probox mal cotées ce weekend

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

Accident mortel dans la province de Kayanza

24 octobre 2018

Kayanza, le 24 octobre 2018 (Net Press) . Dans l’après-midi d’hier, un bus de transport de la compagnie Memento qui descendait sur Bujumbura, est entré en collision avec une jeep Land Cruiser. D’après des informations en provenance du lieu de l’accident, la jeep, qui était dans un virage, a emprunté le chemin du sens inverse et avant de le contourner, il a rencontré ce bus de transport qui n’a pas eu le temps de freiner et d’éviter la catastrophe.

Selon toujours des informations sur place, il y a eu plusieurs blessés, dont le chauffeur grièvement. Les témoins de l’accident arrivent à dire même que ses jambes coincées dans les pédales du véhicules auraient été coupées, une information que ne confirment ni n’infirment les sources policières de la place.

Dans la province de Gitega, au Centre du pays, un motard du nom de Védaste Ntezicimpa, 31 ans, a été tué dans la nuit de ce 23 octobre 2018 et les criminels lui ont par la suite arraché les organes génitaux. Son corps sans vie a été retrouvé tout près de la tombe de feu Mgr. Joachim Ruhuna, dans la localité de Mushasha en province de Gitega. L’on nous apprend que les enquêtes sont déjà en cours pour identifier les malfaiteurs.

Par ailleurs, nous apprenons aussi que l’un des responsables de la Sojepae, (solidarité de la jeunesse chrétienne pour la paix et l’enfance), David Ninganza, est sous les verrous depuis 21 octobre 2018 dans la province de Muramvya. Il serait poursuivi pour avoir pris des photos du cortège présidentiel dans cette province.

Cette association confirme cette détention et informe que David Ninganza, qui n’a pas pris ces photos dans le cadre de ses activités, est sous interrogatoire. Des sources indépendantes précisent cependant que ce n’est pas lui qui prenait ces images en réalité, raison pour laquelle l’on s’attend à sa libération d’un moment à l’autre.

Burundi - Politique

Le cinquième round des négociations s’ouvre sans le gouvernement

Arusha, le 24 octobre 2018 (Net Press) . Les travaux du 5ème round du dialogue inter burundais externe, supposé être le dernier, n’avaient pas encore démarré à la mi-journée de ce 24 octobre. Le facilitateur était toujours en consultations, selon des informations qui nous parviennent d’Arusha, au Nord du pays. L’on note l’absence remarquable du gouvernement - qui avait pourtant assuré de sa présence au dialogue -, du parti Cndd-Fdd ainsi que des partis alliés.

Officiellement, selon le porte-parole du gouvernement, Prosper Ntahorwamiye, c’est pour des raisons de deuil que le gouvernement n’a pas fait de déplacement d’Arusha car en octobre, le Burundi commémore ses héros de l’indépendance et de la démocratie. Par ailleurs, certaines de ses demandes n’ont pas été satisfaites, notamment le fait de disposer à l’avance de la liste des participants car il y a des gens avec qui le gouvernement ne peut pas négocier, selon toujours le gouvernement. L’on fait allusion ici aux opposants contre qui le gouvernement a émis des mandats d’arrêts.

Pour rappel, la facilitation n’a pas invité ceux qui sont poursuivis par la justice burundaise comme le Dr. Jean Minani, président du Cnared qui est représenté par son secrétaire général, Anicet Niyonkuru. Des opposants intérieurs ont été également invités et ont fait le déplacement. C’est le cas d’Agathon Rwasa, du Parena, du Mrc, de l’Uprona non reconnu par Bujumbura, etc.

Signalons que ces partis de l’opposition radicale s’étaient déjà rencontrés au mois de septembre à Entebbe en Ouganda et avaient signé leur feuille de route, diamétralement opposée avec celle de Kayanza. Leur intention était de la présenter lors du 5ème round pour discussion avec la partie gouvernementale.

De son côté, Bujumbura, en plus de la liste des participants qu’il exigeait, voulait également que soit étudiée uniquement la feuille de route de Kayanza pour les élections de 2020. La médiation voulait à son tour une feuille de route convenue entre la communauté est-africaine, l’Union africaine et l’Onu. Avec des positions du genre, il était pratiquement impossible de trouver un point d’intersection entre les trois parties.

Au moment où nous mettons sous presse, nous apprenons que le parti de l’Aigle organise une croisade de prières pour rendre grâce à Dieu. Cette activité aura lieu ce 25 octobre 2018 dans tout le pays. Dans la capitale, la prière aura lieu à la permanence nationale du parti Cndd-Fdd sise dans la zone de Ngagara au moment où à l’intérieur du pays, les prières se dérouleront dans toutes les permanences provinciales et communales que compte cette formation politique dans notre pays.

Burundi - Politique

Des Burundais ne cessent de s’exprimer sur le dialogue d’Arusha

Texas, le 24 octobre 2018 ( Net Press) . Du haut des Etats-Unis où il se trouve depuis plus d’une décennie, l’ancien vice-président de la République, Alphonse Marie Kadege, a pris l’option de conseiller ceux qui participeront à ce dialogue. Mais l’on a l’impression qu’il ne savait pas encore que le gouvernement allait s’absenter à ce rendez-vous quand il a écrit sa correspondance.

A travers un document de 4 pages, il a prodigué des conseils, Alphonse Marie Kadege s’adresse plus spécialement aux politiciens qui sont souvent à l’origine des problèmes qui frappent les populations en conséquence. Il leur demande d’éviter des rivalités liées à l’égoïsme pour penser population, dignité, progrès pour tous ceux qui vivent dans ce pays.

Il rappelle que suite aux intérêts des seuls politiciens, le Burundi est parmi les pays les plus pauvres du monde, qu’il occupe la première place dans des comportements bannis sous d’autres cieux comme la corrutpion, que le monde entier se moque de nous à cause de nos folies meurtrières alors que le Burundi était un beau pays, etc.

L’ancien vice-président en appelle au sursaut des politiciens, spécialement ceux qui vont à Arusha, pour que de la salle de dialogue, les Burundais sortent avec une solution durable pour l’intérêt du pays et de sa progéniture.

Burundi - Génocide

Frédéric Nzeyimana dans le collimateur de ses victimes

Québec, le 24 octobre 2018 (Net Press) . Un homme, fut-il exceptionnel à l’image de Frédéric Nzeyimana, peut-il s’arroger le droit de désigner ceux qui ont commis le génocide dans leur pays en lieu et place de l’Onu ? Cet homme vient de citer nommément des personnes, qui ne sont pas des messieurs tout le monde, comme ayant exécuté un génocide dans leur propre pays.

Ainsi, Alphonse Marie Kadege, Popon Mudugu, le Mushingantahe Zénon Nicayenzi et Déo Niyonzima, viennent de réagir à de telles accusations par une mise en demeure de Frédéric Nzeyimana, connu comme représentant du collectif de 1972. Selon des informations concordantes, ces mises en demeure ne sont pas les dernières, cela devient embêtant pour l’auteur de ces accusations. Les mêmes sources d’informations indiquent qu’à ce rythme, il lui manque de plus en plus d’arguments à vendre aux autorités canadiennes, ce qui risque de le desservir le moment venu.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel

Politique - Sécurité4 mars 2015
|Lettre ouverte