Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Sécurité5 juillet 2019
|Des Congolais en possession de devises attaqués par des hommes armés

Burundi - Sécurité4 juillet 2019
|La police met la main sur deux personnes qui se transforment en forces de l’ordre

Burundi – Sécurité 3 juillet 2019
|Une somme de deux mille francs burundais à l’origine d’une perte d’une vie humaine

Burundi - Sécurité 2 juillet 2019
|Une jeune femme tuée en zone Kanyosha en mairie de Bujumbura

Burundi - Sécurité1er juillet 2019
|Un enseignant arrêté après avoir tenté de tuer son élève

Burundi - Sécurité29 juin 2019
|Découverte d’une dépouille ligotée au Nord-Ouest du pays

Burundi - Sécurité Routière28 juin 2019
|Un conducteur de taxi-vélo fauché par un accident de roulage

Burundi - Sécurité27 juin 2019
|Les chrétiens de Kayanza présentent une offrande pour le moins surprenante

Burundi - Sécurité26 juin 2019
|Les membres du Cnl toujours dans l’oeil du cyclone

Burundi - Sécurité25 juin 2019
|Deux enfants tués suite à des pluies torrentielles au Sud du pays

Burundi - Sécurité24 juin 2019
|Des policiers qualifiés de source d’insécurité par les motards au Sud du pays

Burundi - Rdc - Sécurité22 juin 2019
|L’Onu atteste la présence des Imbonerakure, de l’armée et des rebelles burundais en Rdc

Burundi - Somalie - Sécurité21 juin 2019
|Affrontements des militaires burundais en Somalie, info ou intox ?

Burundi - Sécurité Routière20 juin 2019
|Le curé de la paroisse Mbogora décédé dans un accident de roulage

Burundi - Rdc - Sécurité19 juin 2019
|Suspension des circulations entre le Burundi et la Rdc via la rivière Rusizi

Burundi - Sécurité18 juin 2019
|Tensions entre les jeunes du Cnl et ceux du Cndd-Fdd au Nord Ouest

Burundi - Sécurité17 juin 2019
|Le siège du Cnl dans Bujumbura rural brûlé

Burundi - Sécurité15 juin 2019
|Les populations de Burundi inquiètes de la recrudescence des crimes au chef-lieu

Burundi - Sécurité14 juin 2019
|Les albinos menacés par des croyances obscurantistes

Burundi - Sécurité13 juin 2019
|Un enseignant tué dans la province de Bururi

Burundi - Sécurité 12 juin 2019
|Une maman brûle sa fillette après avoir volé 2 Kg de haricot

Burundi - Sécurité11 juin 2019
|Arrestation d’un jeune homme dans la province de Muyinga

Burundi - Sécurité 10 juin 2019
|Deux personnes tuées au cours de ce weekend !

Burundi - Sécurité8 juin 2019
|Une femme arrêtée pour avortement volontaire

Burundi - Tanzanie - Sécurité7 juin 2019
|Limogeage des responsables du camp de Nduta suite à l’insécurité qui s’accentue

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

Des arrestations après le meurtre d’un motard à Gitega

25 octobre 2018

Gitega, le 25 octobre 2018 (Net Press) . La police de Gitega a procédé ce mercredi 24 octobre 2018 à une arrestation de cinq membres de la ligue des jeunes du parti au pouvoir, les Imbonerakure. Il s’agit d’Eric Hakizimana, d’Eloge Dushime, d’Elvis Arakaza et de Pacifique Irakoze, arrêtés respectivement aux quartier de Rango et de Nyabututsi. Ils sont tous soupçonnés d’être derrière le meurtre d’un motard connu sous le nom de Vedaste Ntezicimpa, tué en date du 23 octobre dernier avant d’être émasculé.

Des sources administratives indiquent que la moto volée de la victime a été découverte au domicile d’Eric Hakizimana tandis que le 5ème suspect a été appréhendé dans la commune de Butezi, en province voisine de Ruyigi. Sa dépouille mortelle avait été trouvée dans le quartier de Mushasha, tout près de la tombe de Mgr. Joachim Ruhuna, dans la province même de Gitega.

Burundi - Politique

La facilitation se décide malgré tout à ouvrir le dialogue inter burundais

Arusha, le 25 octobre 2018 (Net Press) . L’ouverture des travaux de dialogue inter burundais externe qui était prévue pour ce 24 octobre 2018 dans la ville d’Arusha en Tanzanie à 14 heures, 13 heures à Bujumbura, n’a pas eu lieu. Des informations en provenance de cette ville tanzanienne indiquent que les travaux ont été reportés à une date que l’on n’a pas précisée.

Ne voulant pas trop expliquer les raisons de cet ajournement, la facilitation s’est contentée de dire qu’elle attend la réponse du gouvernement burundais, s’il répondra ou non à l’invitation lui délivrée. Mais de toutes les manières, l’évidence est déjà là, le gouvernement, sa formation politique, les partis satellites ainsi que les organisations de la société civile qui lui sont proches ont déjà démontré par A + B qu’ils ne veulent pas participer à ce dialogue.

Aux dernières nouvelles, nous apprenons que le facilitateur a décidé ce matin d’ouvrir les travaux de ce dialogue malgré l’absence du gouvernement, de la formation politique dont il est issu et de la mouvance. Rappelons que ce dernier avait demandé à ce que ce dialogue soit reporté, car l’ouverture des travaux correspondait au 21 octobre, date-anniversaire de la commémoration de l’assassinat du président Melchior Ndadaye.

La facilitation avait cédé, mais avait placé les travaux à une date très proche, le 24 du même mois. Non content de cette proposition, Bujumbura avait demandé à ce que le dialogue soit placé au début du mois de novembre, au motif que le mois d’octobre est dédié au deuil des héros de l’indépendance et de la démocratie, respectivement le prince Louis Rwagasore et le président Melchior Ndadaye.

Il avait rencontré un refus net de la part de la facilitation qui jugeait qu’il s’agissait de perdre du temps. C’est ainsi que d’autres motifs ont vu le jour, notamment le fait que le gouvernement devait connaître au préalable les invités de la facilitation, qu’il doit être informé du contenu des sujets à discuter, qu’il ne doit pas s’asseoir avec des gens sous mandat d’arrêt international, etc.

Il s’agit pratiquement d’un bras de fer engagé entre la facilitation et le gouvernement de Bujumbura. Les experts de la question burundaise se posent la question de savoir quelle sera la suite de cette situation de blocage. Ils n’ont cependant pas été étonnés, disent-ils, par ce qui est arrivé car c’était prévisible.

Burundi - Sécurité

Mutation de trois juges ayant acquitté leurs collègues du tribunal de résidence de Nyanza-Lac

Bururi, le 25 octobre 2018 (Net Press) . Selon des sources proches de la cour d’appel de Bururi, trois juges, en l’occurrence Désiré Nkurunziza, Jean Pierre Nteturuye et un prénomme Claver, qui formaient le siège qui a acquitté trois juges du tribunal de résidence de Nyanza lac en date du 11 octobre 2018, ont été mutés depuis ce mercredi 24 octobre, une décision décriée par les hommes de droits des juridictions de Bururi.

Des témoins indiquent que tout a commencé lorsque le parquet général près la cour d’appel de Bururi a accusé les trois juges du tribunal de résidence de Nyanza Lacs de faux et usage de faux documents. Il avait ajouté qu’en date du 11 octobre 2018, la cour d’appel de Bururi siégeant en matière répressive, avait décidé de les libérer, le siège ayant statué sur un non-lieu.

Le parquet général près la cour d’appel de Bururi a aussitôt refusé d’exécuter la décision, le procureur s’étant empressé d’interjeter appel contre leur acquittement. Spynat Nsabiyaremye, Emmanuel et Silas Nibasumba, juges du tribunal de résidence de Nyanza-Lac, sont toujours incarcérés à la prison centrale de Bururi. Les collègues des trois juges parlent d’une mutation motivée faisant suite à cette affaire.

Burundi - Médias

Le conseil national de la communication dans les différentes rédactions

Bujumbura, le 25 octobre 2018 (Net Press) . Le conseil national de la communication, Cnc, organise ces derniers temps des descentes dans les différentes rédactions des entreprises de presse fonctionnelles dans ce pays. L’objectif est d’échanger sur diverses questions relatives à l’exercice du métier de la communication.

C’est dans ce contexte que dans la matinée de ce jeudi 25 octobre, la rédaction de Net Press a accueilli une délégation de ce conseil. Des échanges sans faux fuyant ont eu lieu entre les deux parties qui ont trouvé que l’ambiance de travail était bon enfant. Trois autres médias ont reçu également d’autres membres de la délégation du conseil national de la communication.

Il est à ’ajouter que le même conseil national de la communication avait rencontré ce 24 octobre 2018 les responsables de la presse au Burundi au siège de la Maison de la Presse. Là aussi, les échanges ont eu lieu dans un monde de "professionnels de l’indiscrétion" qui, entre eux, n’ont pas de sujets tabou.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel

Politique - Sécurité4 mars 2015
|Lettre ouverte