Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Sécurité5 juillet 2019
|Des Congolais en possession de devises attaqués par des hommes armés

Burundi - Sécurité4 juillet 2019
|La police met la main sur deux personnes qui se transforment en forces de l’ordre

Burundi – Sécurité 3 juillet 2019
|Une somme de deux mille francs burundais à l’origine d’une perte d’une vie humaine

Burundi - Sécurité 2 juillet 2019
|Une jeune femme tuée en zone Kanyosha en mairie de Bujumbura

Burundi - Sécurité1er juillet 2019
|Un enseignant arrêté après avoir tenté de tuer son élève

Burundi - Sécurité29 juin 2019
|Découverte d’une dépouille ligotée au Nord-Ouest du pays

Burundi - Sécurité Routière28 juin 2019
|Un conducteur de taxi-vélo fauché par un accident de roulage

Burundi - Sécurité27 juin 2019
|Les chrétiens de Kayanza présentent une offrande pour le moins surprenante

Burundi - Sécurité26 juin 2019
|Les membres du Cnl toujours dans l’oeil du cyclone

Burundi - Sécurité25 juin 2019
|Deux enfants tués suite à des pluies torrentielles au Sud du pays

Burundi - Sécurité24 juin 2019
|Des policiers qualifiés de source d’insécurité par les motards au Sud du pays

Burundi - Rdc - Sécurité22 juin 2019
|L’Onu atteste la présence des Imbonerakure, de l’armée et des rebelles burundais en Rdc

Burundi - Somalie - Sécurité21 juin 2019
|Affrontements des militaires burundais en Somalie, info ou intox ?

Burundi - Sécurité Routière20 juin 2019
|Le curé de la paroisse Mbogora décédé dans un accident de roulage

Burundi - Rdc - Sécurité19 juin 2019
|Suspension des circulations entre le Burundi et la Rdc via la rivière Rusizi

Burundi - Sécurité18 juin 2019
|Tensions entre les jeunes du Cnl et ceux du Cndd-Fdd au Nord Ouest

Burundi - Sécurité17 juin 2019
|Le siège du Cnl dans Bujumbura rural brûlé

Burundi - Sécurité15 juin 2019
|Les populations de Burundi inquiètes de la recrudescence des crimes au chef-lieu

Burundi - Sécurité14 juin 2019
|Les albinos menacés par des croyances obscurantistes

Burundi - Sécurité13 juin 2019
|Un enseignant tué dans la province de Bururi

Burundi - Sécurité 12 juin 2019
|Une maman brûle sa fillette après avoir volé 2 Kg de haricot

Burundi - Sécurité11 juin 2019
|Arrestation d’un jeune homme dans la province de Muyinga

Burundi - Sécurité 10 juin 2019
|Deux personnes tuées au cours de ce weekend !

Burundi - Sécurité8 juin 2019
|Une femme arrêtée pour avortement volontaire

Burundi - Tanzanie - Sécurité7 juin 2019
|Limogeage des responsables du camp de Nduta suite à l’insécurité qui s’accentue

Archives

 

 

 



Burundi –Sécurité

Un bandit tué lors d’une intervention des agents de sécurité.

5 novembre 2018

Bujumbura, le 5 novembre 2018 (Net Press) . Des sources administratives de la commune de Gisuru en province de Ruyigi, affirment qu’un bandit a été tué dans la nuit de ce samedi sur la colline Nkurubuye, frontalière avec la Tanzanie, lors de l’affrontement d’un groupe de bandits avec les militaires alors qu’ils venaient de voler beaucoup d’objets au pays de John Pombe Magufuli .

Selon nos sources, deux vélos, une paire de bottines et une tenue militaire ont été saisis après être laissés sur leur passage par ces bandits aujourd’hui en cavale.

Sur le même volet sécuritaire, Marie Manirakiza, une femme âgée de 65 ans, a échappé de justesse à la mort suite à une attaque à la grenade à son domicile vers 20 heures de ce samedi sur la colline Mugina , zone Buvyuko en province de Cibitoke .
Des témoins indiquent que la victime a été admise dans l’un des hôpitaux de la région pour les premiers soins.

Signalons toujours au niveau sécuritaire que trois Ougandais et une Australienne qui s’embarquaient dans une pirogue de fortune sur le lac Rweru, ont été arrêtés ce dimanche par la police burundaise pour s’être introduits dans les eaux burundaises sans permission. Des témoins rapportent que ces touristes en provenance du Rwanda avaient dépassé les limites des eaux rwandaises pour se retrouver illégalement dans la circonscription de Nzove en commune Giteranyi de la province de Muyinga au Nord-est du pays.

Ces étrangers disent qu’ils n’y a pas de limites visibles qui séparent les eaux de ces deux pays et demandent d’être relâchés avant d’ajouter qu’ils ne constituent en aucune façon un danger pour la sécurité du Burundi. Nombreux témoignages affirment que ces touristes auraient séjourné au cachot de Muyinga avant d’être relâchés.

De son côté le porte-parole du ministère de la sécurité publique et la prévention des catastrophes, Pierre Nkurikiye , affirme que ces touristes ont franchi des eaux du Burundi et affirme qu’ils étaient détenteurs de visa touristique de ce pays et ont été remis au Rwanda.

Signalons que les frontières entre les deux pays, qu’elles soient terrestres ou maritimes, sont hautement surveillées par les forces de l’ordre et de la défense des eux pays, chacun de son côté.

Burundi - Santé.

Le ministère de la santé publique suspend temporairement les activités des associations des tradi-praticiens.

Bujumbura, le 5 novembre 2018(Net Press) . Dans une ordonnance adressée au ministère de l’intérieur et de la formation patriotique, le ministre de la santé et de la lutte contre le sida, suspend temporellement les activités des associations des tradi-praticiens dans l’optique de règlementer ce secteur émaillé de beaucoup d’irrégularités.

Le ministre de la santé publique affirme qu’il y a des tradi-praticiens qui se cachent derrière ce métier pour escroquer les sujets malades et ajoute que les attestations délivrées par le ministère de l’intérieur ne confèrent pas automatiquement l’art de guérir Selon lui, le partenariat entre un guérisseur et le ministère ayant la santé dans ses attributions devrait s’imposer pour parer aux charlatans qui spolient les malades et ajoute que son ministère est en train d’élaborer des textes réglementaires régissant ce métier pour corriger ce manquement séculaire.

Burundi - Nouvelle Calédonie – Politique

La Nouvelle-Calédonie dit « non » à son autodétermination.

Nouméa, le 5 novembre 2018(Net Press) . La Nouvelle-Calédonie, territoire français d’outre-mer est constitué de dizaines d’îles dans l’océan Pacifique Sud avec ses 24 000 kilomètres carrés. A 56% des suffrages exprimés, les électeurs de cet archipel du Pacifique ont préféré rester rattachés à la République française. La participation a été massive : 80% des électeurs se sont rendus aux urnes.

Burundi – Etats-Unis – Iran- Politique

Les Etats-Unis durcissent le ton contre Téhéran.

Washington, le 5 novembre 2018 ( Net Press) . Aux Etats-Unis d’Amérique, Washington décide ce lundi d’enfoncer le clou, en prenant de nouvelles sanctions contre l’Iran.

Le pays de Donald Trump interdit désormais de faire le commerce avec la République islamique qui ne pourra donc plus vendre officiellement son pétrole aux pays étrangers.

Le secrétaire d’Etat Mike Pompeo explique que cette décision de Washington est bien prise pour à asphyxier Téhéran en vue d’empêcher la République Islamique d’Iran de financer le terrorisme sur l’échelle planétaire.

Mike Pompeo confirme qu’une dérogation sera bien accordée à huit pays qui pourront continuer dans un premier temps à acheter du pétrole iranien avant de stopper, eux aussi, tout commerce.

Il s’agit des pays comme l’Irak, la Turquie, l’Inde, la Chine et bien d’autres. Il ne précise pas non plus le calendrier envisagé moins encore les échéances pour arrêter ce commerce.

Ces nouvelles sanctions viennent d’en rajouter le drame au drame car l’économie iranienne est déjà durement touchée par les premières sanctions américaines qui ont fait chuter la valeur de la monnaie. Un dollar américain valait près de 40 000 rials en début d’année et vaut aujourd’hui environ quatre fois plus, ce qui a eu un effet direct sur le prix des produits de première nécessité.

Burundi - Gabon - Politique

Le Gabon va abriter la troisième conférence interministérielle sur la santé et l’environnement .

Libreville, le 5 novembre 2018 (Net Press) .Le Gabon va accueillir en date du 6 au 9 novembre 2018 la troisième conférence interministérielle sur la santé et l’environnement. Plus de 350 délégués dont des ministres africains de la Santé, de l’Environnement et des Finances, des représentants d’organisations politiques et économiques régionales, d’agences multilatérales, de donateurs, d’experts scientifiques, de la société civile et du secteur privé.

Organisée conjointement par l’Oms et l’Onu - Environnement, la conférence vise à stimuler les politiques et les investissements relatifs aux liens entre les secteurs de la santé et de l’environnement, à convenir d’un plan d’action stratégique et à identifier les nouvelles menaces dans le contexte de la sécurité sanitaire mondiale.

Cette conférence intervient dix ans après l’adoption historique de la déclaration de Libreville par les ministres africains de la Santé et de l’Environnement qui ont engagé les gouvernements à prendre les mesures nécessaires pour stimuler les synergies entre les secteurs de la santé et de l’environnement. La conférence examinera les progrès réalisés et les défis qui empêchent la mise à l’échelle des initiatives réussies.

Selon l’organisation mondiale de la santé En Afrique, 23 % des décès prématurés sont attribuables à des causes environnementales. Il s’agit du taux le plus élevé par habitant (décès pour 100 000 habitants) de toutes les régions du monde. Alors que le continent est depuis longtemps aux prises avec des problèmes d’accès à l’eau potable, d’assainissement inadéquat et d’infrastructures médiocres, de nouvelles menaces environnementales sont apparues, notamment les changements climatiques et l’urbanisation rapide et non planifiée. Les données suggèrent que les décès liés à l’environnement sont en hausse. Il est plus que jamais vital de construire une approche intégrée de la santé et de l’environnement dans la région africaine.

La conférence comprendra une réunion d’experts qui se tiendra les 6 et 7 novembre 2018 et une session ministérielle qui se tiendra les 8 et 9 novembre de la même année.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel

Politique - Sécurité4 mars 2015
|Lettre ouverte