Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Sécurité5 décembre 2018
|Un policier tue son épouse pour des raisons de vagabondage sexuel éventuellement

Burundi - Sécurité4 décembre 2018
|Peur-panique des réfugiés burundais dans plusieurs camps de réfugiés

Burundi - Sécurité3 décembre 2018
|Quand des policiers se transforment en bandits !

Burundi - Sécurité1er décembre 2018
|Un corps sans vie découvert dans la province de Gitega

Burundi - Tanzanie - Sécurité30 novembre 2018
|Un jeune Imbonerakure du Cndd-Fdd tué en Tanzanie

29 novembre 2018
|Burundi - Eac - Politique La communauté...

Burundi - Politique - Opinion28 novembre 2018
|Vers l’arrestation de Pierre Buyoya ?

Burundi - Sécurité27 novembre 2018
|La police procède à des rafles dans le centre-ville de Bujumbura

Burundi - Sécurité26 novembre 2018
|La police de Cibitoke à la recherche des éléments armés

Burundi - Sécurité - Politique24 novembre 2018
|Arrestation de plusieurs officiers supérieurs en retraite

Burundi - Sécurité - Environnement23 novembre 2018
|Les pluies diluviennes occasionnent beaucoup de dégâts dans le Sud du pays

Burundi - Sécurité22 novembre 2018
|La police fait face à l’intifada à la burundaise

Burundi - Rdc - Sécurité 21 novembre 2018
|Arrestations des Burundais et Congolais en République Démocratique du Congo

Burundi - Sécurité20 novembre 2018
|Des éléments pris pour rebelles aperçus en Tanzanie

Burundi - Sécurité19 novembre 2018
|Un homme du centre ville de Gitega tué par un policier

Burundi - Sécurité17 novembre 2018
|Une trentaine de maisons emportées par une pluie diluvienne au Sud du pays

Burundi - Rdc - Sécurité16 novembre 2018
|Une quinzaine de personnes tuées dans la localité d’Uvira

Burundi - Rwanda - Ouganda - Sécurité15 novembre 2018
|Le Burundi et l’Ouganda soupçonnés de déstabiliser le Rwanda

Burundi - Somalie - Sécurité14 novembre 2018
|Vers la fin de l’Amisom ?

Burundi - Sécurité13 novembre 2018
|Bujumbura aux prises avec des rébellions tous azimuts

Burundi - Sécurité 12 novembre 2018
|Deux militaires trouvent la mort dans une bagarre

Burundi - Sécurité10 novembre 2018
|L’administration de Bubanza face à une insécurité causée par des mineurs

Burundi – Politique9 novembre 2018
|Après le refus de l’agrément du parti Fnl – Amizero y’Abarundi, qu’est-ce Agathon Rwasa réserve à l’opinion ?

Burundi – Politique8 novembre 2018
|Le ministre de l’intérieur refuse la demande des Fnl - Amizero y’Abarundi.

Burundi - Politique.7 novembre 2018
|Les membres de l’Uprona préoccupés de leur sécurité en province Cibitoke.

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

Deux militaires trouvent la mort dans une bagarre

12 novembre 2018

Kirundo, le 12 novembre 2018 (Net Press) . Rugemintwaza, caporal de l’armée burundaise, a été tué ce samedi 10 novembre par son compagnon d’arme avant de se tirer dessus à la position militaire de Kinyovu, dans la commune Ntega en province de Kirundo au nord est du pays, indiquent des sources administratives de cette entité.

Tout a commencé lorsque la victime a tenté d’empêcher deux militaires qui voulaient se rentrer dedans. Soudain, l’un des bagarreurs a tourné avec son fusil et a lâché une balle qui a commis l’irréparable. Le commandement militaire de la localité se refuse tout commentaire sur cet incident meurtrier.

Au Nord Ouest et au Centre du pays, des pluies diluviennes occasionnent des dégâts dans les provinces de Cibitoke et de Gitega. En effet, dix enfants ont échappé à une noyade des pluies diluviennes qui se sont précipitamment déversées dans la rivière Kagunuzi, de la zone Ndava en commune Buganda de la province de Cibitoke, emportant champs des cultures vivriers.

Et dans la même foulée, la commune de Bugendana en province de Gitega a été la cible des pluies diluviennes emportant des maisons, des champs de cultures vivrières et industrielles. Des sources administratives de cette localité affirment que plus de cent maisons ont été détruites au cours de cette catastrophe naturelle, dont 96 maisons localisées au site des déplacés de Bugendana, 14 en zone Makaba et 3 en zone Mukoro.

Une église des Adventistes du 7ème jours s’est également ainsi qu’une plantation de caféiculture avoisinant 17 ha, sans oublier un champ de manioc d’une superficie de 93 ha. L’administration de Bugendana lance un appel vibrant aux bienfaiteurs de venir en aide à la population victime de ces pluies diluviennes

Par ailleurs, les défenseurs des droits de l’homme notent des cas de violations et atteintes aux droits de l’homme au Burundi la semaine passée. Au moins une personne a été assassinée au cours de la période et plusieurs victimes de torture. Des agents de police ont abattu une jeune sentinelle qui venait d’appeler au secours suite à une attaque d’individus armés à Bubanza.

Au moins quatre victimes de torture ont été répertoriées, toutes sont des membres de l’opposition ciblées par des Imbonerakure et responsables administratifs locaux. Les mêmes activistes des droits de l’homme évoquent également trois cas d’arrestations arbitraires, ainsi que le déroulement du procès qui concerne cent vingt-quatre jeunes arrêtés en République Démocratique du Congo et extradés au Burundi depuis près de trois ans.

Burundi – Politique

L’opposition pointe du doigt les raisons de l’échec du dernier dialogue inter burundais

Bruxelles, le 12 novembre 2018 (Net Press). L’opposition burundaise en exil n’y va pas par quatre chemins car pour elle, c’est la négligence de la médiation du président Museveni ainsi que la complicité des chefs d’Etat des pays de la communauté est-africaine qui sont à l’origine de l’échec du dialogue.

Dans un communiqué rendu public ce dimanche 11 novembre, cette dernière, au regard de ce fiasco, lance en appel vibrant aux Nations Unies et à l’Union Africaine, en tant que garants et dépositaires de l’Accord d’Arusha, d’intervenir afin d’éviter un échec cuisant au dialogue inter-burundais.

L’opposition en exil demande aux Nations unies et l’Union Africaine de prendre les choses en mains pour relancer un véritable dialogue inclusif, participatif et rassembleur à l’issu duquel devrait sortir une résolution applicable et un accord respectueux des acquis de l’Accord d’Arusha de 2000 et de la Constitution de 2005.

Cependant, cette plateforme de l’opposition se réjouit de la sérénité, de la conscience et de l’entente dont les représentants des partis politiques de l’opposition, des organisations de la société civile et des acteurs politiques de l’opposition ont fait preuve pour défendre une cause commune, celle de la restauration de l’Accord d’Arusha et le retour d’un État de droit et de la Constitution de 2005, pour le renforcement de la culture démocratique au Burundi.

Elle met en garde le pouvoir de Bujumbura, le parti Cndd-Fdd et sa mouvance qui ont juré de boycotter le dialogue pour résoudre la crise burundaise alors que sur terrain, "des appels aux violences sexuelles, viols, emprisonnements, tortures et assassinats des militants d’opposition se commettent tous les jours dans le pays".

L’opposition en exil indique que l’histoire retiendra les faits et les noms et déclare que tôt ou tard, les auteurs de ces crimes seront jugés au moment où une justice équitable, indépendante et incorruptible sera restaurée au Burundi.

Burundi - Culture

Il décide de se ranger dans le monde des écrivains

Bujumbura, le 12 novembre 2018 (Net Press) . Il, c’est le Burundais Cyprien Ndikumana, ancien journaliste à l’agence burundaise de presse (Abp), ancien directeur de la Maison de la Presse pendant une huitaine d’années et actuellement représentant de l’Institut Panos Grands Lacs au Burundi et au Rwanda.

En collaboration avec Songré Etienne Sawadogo, il vient de publier un livre intitulé "Notes sur les Médias, principes, pratiques et perspectives". Les deux hommes qui affirment avoir travaillé sur ce projet depuis longtemps ont eu droit à une préface du Professeur Alain Kiyindu. L’ouvrage a été édité aux Editions Jamana - OMEGA PRINT Plus.

L’on saura que ce professionnel des médias a terminé ses études à l’université du Burundi, faculté de psychologie, avant de poursuivre les études sur le journalisme dans le royaume de Belgique. C’est en tant que directeur de la Maison de la Presse a eu de nombreux contacts avec des professionnels de l’Afrique de l’Ouest, surtout du Burkina Faso, une région qu’il maîtrisait très bien, d’où il était qualifié comme expert de cette partie d’Afrique.

Burundi - Justice

Le directeur commercial de l’Onatel, Entre les mains de la justice ?

Bujumbura, le 12 novembre 2018 (Net Press) . Selon des informations indépendantes non encore confirmées, le directeur commercial de l’Onatel, Isidore Mbayahaga, serait aux mains de la police où il subirait un interrogatoire. Pour le moment, rien ne filtre sur cette information et la rédaction n’a pas encore trouvé une sources pour donner plus de détails.

Cependant, les bribes d’informations ramassées ici et là indiquent qu’il n’a pas encore été transféré à la prison de Mpimba contrairement aux informations qui circulent sur les réseaux sociaux mais aussi qu’il ne serait pas poursuivi pour des infractions liées à son service. Affaire à suivre !

Burundi - Malversations Economiques

L’Olucome contre la corruption dans la surfacturation et la livraison des plans fruitiers

Bujumbura, le 12 novembre 2018 (Net Press) . A travers u communiqué rendu public ce matin, l’observatoire de lutte contre la corruption et les malversations économiques, Olucome, s’oppose déjà contre l’intention des autorités de payer aux 60 associations une somme excédante à la facture réelle de fourniture des plans fruitiers suite à une corruption constatée dans la surfacturation et la livraison fictive des plans fruitiers.

L’Olucome rappelle que ce programme de plantation des plans fruitiers date de l’année 2007 dans la perspective d’encadrer les démobilisés, de lutter contre le chômage et de parier à la malnutrition au Burundi. Ce programme est finance soit par le ministère de l’environnement, soit par celui de l’agriculture et de l’élevage et ou la présidence de la République à travers un compte "Appui aux bonnes œuvres ou fonds d’assistance sociale".

Cependant, déplore l’observatoire, ce programme a été émaillé de beaucoup d’irrégularités et de désordre du fait que les initiateurs de ces associations de démobilisés se trouvent dans les hautes sphères de la République.

Pour plus de transparence dans le paiement de ces fonds, l’Olucome recommande à l’Ombudsman de ne pas accepter que la somme excédante sur 1,2 milliards prévue dans la loi des finances de 2011 soit payées à ces associations fournisseuses de plans fruitiers. Il recommande aux autorités de cette période et associations imbibées dans cette affaire de se concilier mutuellement selon leur consentement illégal de vol organisé.

Burundi - Sport

Une Burundaise donne une belle image du Burundi à l’étranger

Le Caire, le 12 novembre 2018 (Net Press) . Elle s’appelle Yvonne Irankunda, du club de cyclisme de Nyanza-Lac dans la province méridionale de Makamba, vient de faire chanter l’hymne national et le drapeau du Burundi hissé dans la capitale égyptienne. En effet, elle vient de participer ce dimanche 11 novembre à une compétition où elle a occupé la deuxième place dans cette course sur vélos.

Les voix s’élèvent à Bujumbura et demandent d’ores et déjà que cette jeune demoiselle de 17 ans soit soutenue par le comité national olympique. Selon des informations concordantes, cette victoire lui a ouvert à la voie à d’autres compétitions, d’où le soutien de son pays s’avère incontournable si l’on veut qu’elle aille toujours de l’avant.

Burundi - Santé

La directrice de l’Oms s’exprime...

Genève, le 12 novembre 2018 (Net Press) . A l’occasion de la semaine mondiale pour une bon usage des antibiotiques, du 12 au 18 novembre 2018, l’organisation mondiale de la santé décide de se joindre au reste de la communauté internationale pour célébrer cette semaine. C’est dans ce contexte que la directrice régionale de l’Oms pour l’Afrique, Dr. Matshidiso Moeti, a livré un message que la rédaction livre entièrement à son lectorat. voir http://www.netpress.bi, rubrique "Tribune".

Burundi –Rdc-Politique

L’opposition congolaise unanime pour une candidature unique

Genève, le 12 novembre 2018 (Net Press) . Tous les Congolais guettaient la fumée blanche à Genève. Avec la facilitation de la fondation Kofi Annan, ils se sont réunis dans une salle à partir de 10 h samedi 10 novembre et y sont restés jusqu’à 1 h du matin dimanche 11 novembre. À huis-clos et sans smartphones.

Tous ont été unanimes sur la candidature unique de Martin Fayuku pour briguer le rendez –Vous présidentielles du 23 décembre 2018 .

L’opposition congolaise prévoit notamment que le candidat commun de l’opposition, s’il est élu à la présidence de la République le 23 décembre, s’engage à ne faire qu’un « court mandat ». Une sorte de transition de deux ans destinée à remettre de l’ordre dans le pays et à mettre en œuvre certaines réformes institutionnelles pour assurer de futures élections libres, crédibles et transparentes.

À l’issue de leur longue tractation, les leaders de l’opposition ont matérialisé l’unité de l’opposition par la signature de l’accord politique des forces de l’opposition et par la création d’une coalition dénommée Lamuka [réveille-toi, en kiswahili] », peut-on lire dans le communiqué final rendu public ce dimanche à Genève.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel

Politique - Sécurité4 mars 2015
|Lettre ouverte