Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Tanzanie - Sécurité7 juin 2019
|Limogeage des responsables du camp de Nduta suite à l’insécurité qui s’accentue

Burundi - Sécurité 6 juin 2019
|Une attaque à la machette fait deux blessés en province de Mwaro

Burundi - Sécurité Routière5 juin 2019
|Un accident mortel à l’entrée de la police judiciaire de Jabe

Burundi - Sécurité4 juin 2019
|La police présente à la presse trois bandits

Burundi - Sécurité3 juin 2019
|Des bandits tués et blessés dans l’Est du pays

Burundi - Sécurité 1er juin 2019
|Une démonstration de force qui inquiète ...

Burundi - Tanzanie - Sécurité31 mai 2019
|Les réfugiés burundais sous le choc en permanence

Burundi - Sécurité30 mai 2019
|Fouilles simultanées dans les deux capitales du Burundi

Burundi - Sécurité 29 mai 2019
|Des crépitements d’armes se font encore une fois entendre à Bujumbura.

Burundi - Onu - Sécurité28 mai 2019
|Le parti Msd méfiant des réunions du conseil de sécurité de l’Onu sur le Burundi

Burundi - Sécurité27 mai 2019
|Une fouille-perquisition au quartier Jabe

Burundi - Tanzanie - Sécurité25 mai 2019
|Les réfugiés des camps Tanzaniens dans l’insécurité totale

Burundi - Sécurité24 mai 2019
|L’insécurité augmente d’un cran dans la ville de Bujumbura

Burundi - Sécurité23 mai 2019
|Un militaire tué par un agent de transmission dans la province de Bubanza

Burundi - Sécurité22 mai 2019
|Un homme tue son père à Cibitoke

Burundi - Sécurité21 mai 2019
|Un policier tué à Kirundo, punition ou complicité négative à la policière ?

Burundi - Sécurité20 mai 2019
|Le Sud de la capitale de plus en plus en insécurité

Burundi - Tanzanie - Sécurité18 mai 2019
|Des réfugiés burundais arrêtés en Tanzanie après une émeute

Burundi - Sécurité17 mai 2019
|Une vingtaine de personnes arrêtées pour question d’enquête

Burundi - Sécurité - Médias16 mai 2019
|Le journaliste Hassani Ruvakuki échappe de justesse à un attentat

Burundi - Sécurité15 mai 2019
|De l’intolérance politique au nord du pays sous le silence de l’administration !

Burundi - Sécurité14 mai 2019
|Les policiers dans le collimateur des passants à Makamba

Burundi - Sécurité13 mai 2019
|Ruhagarika, qu’est ce qui a changé une année après ?

Burundi - Administration 11 mai 2019
|Vers un autre malentendu entre le gouvernement et les Ongs étrangères ?

Burundi - Sécurité10 mai 2019
|L’insécurité augmente d’un cran dans la province de Cibitoke

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

Un corps sans vie découvert dans la province de Gitega

1er décembre 2018

Gitega, le 1er décembre 2018 (Net Press) . Un corps sans vie d’une personne non identifiée a été découvert dans la localité de Tankoma, dans la commune et province de Gitega, au centre du pays. Selon des informations sur place, ce cadavre a été vu pour la première fois ce jeudi 29 novembre, à côté de l’endroit où le Cndd-Fdd au pouvoir est en train de construire sa permanence.

Les mêmes sources d’information précisent que cet homme a été tué au moyen d’une machette, mais l’on ne connaît pas encore l’identité des criminels. L’administration et la police de la province de Gitega annoncent que les enquêtes sont déjà en cours pour déterminer les mobiles et l’identité des malfaiteurs.

Burundi - Eac - Politique

Le sommet des chefs d’Etat de l’Eac reporté

Arusha, le 1er décembre 2018 (Net Press). Le 20ème sommet ordinaire des chefs d’Etat et de gouvernement qui était prévu ce 30 novembre 2018 dans la ville tanzanienne d’Arusha a été tout simplement reporté au 27 décembre de cette année. Des informations en provenance d’Arusha révèlent que la raison majeure de ce report est l’absence du Burundi, condition nécessaire pour que le quorum soit atteint.

Suite à ce report, des lamentations ont été entendues ici et là, surtout de la part des autorités tanzaniennes d’Arusha qui s’insurgent contre la légèreté dans l’intégration de certains pays. Pour elles, de telles intégrations posent plus de problèmes que de solutions trouvées pour l’organisation des espaces politiques comme l’Eac, d’où des recommandations fermes de faire plus d’attention dans l’intégration de certains pays.

Dans son édition de ce 30 novembre 2018, la rédaction avait noté une certaine inquiétude de l’opinion de Bujumbura qui pense que les chefs d’Etat de l’Eac risquent d’emboiter le pas au conseil paix et sécurité de l’Union africaine qui ne demande que la suppression des sanctions de l’Union européenne à l’encontre du Burundi.

Pour l’instant, la question qui se pose est que généralement, vers la fin de l’année, le couple présidentiel organise une croisade de prières afin de rendre grâce à Dieu pour l’année écoulée. En date du 27 décembre, le Burundi pourrait encore une fois s’absenter suite à cette activité présidentielle, surtout que les sommets où l’on parle des problèmes du Burundi n’intéressent pas beaucoup le gouvernement.

Burundi - Justice

La question de la justice pour Ndadaye continue son bonhomme de chemin

Bujumbura, le 1er décembre 2018 (Net Press) . Le procureur général de la République, Sylvestre Nyandwi, vient de rendre publique une liste de 17 personnes qui sont recherchées par la justice burundaise pour être entendues sur le dossier de l’assassinat du président Melchior Ndadaye, tué le 21 octobre 1993.

Ainsi, à cette occasion, le parquet général a émis des mandats d’arrêts internationaux contre d’anciens dignitaires, militaires et civils confondus. Ces personnes sont Pierre Buyoya, ancien président de la République de 1987 à 1993 et de 1996 à 2003, Pascal Simbanduku, Alfred Nkurunziza, Mamert Sinarinzi, Jean Bosco Daradangwe, Bernard Busokoza, Vincent Niyungeko, Juvénal Nzosaba, Jean Ngomirakiza, Janvier Baribwegure (dcd), Jean Paul Kamana, Charles Ntakije, Astère Girukwigomba, Libère Bararunyeretse, Charles Mukasi et Antoine Nduwayo.

Le parquet général demande aux politiques de ne pas torpiller l’enquête en cours en demandant une chose et son contraire à travers des discours ambigus, mais plutôt de collaborer pour faciliter l’enquête. Malgré cette persévérance de la justice burundaise, des opinions divergent sur les décisions des Bujumbura d’arrêter d’anciens dignitaires du Burundi comme cela se fait actuellement. Ces inquiétudes émanent des politiques et des forces vives de la Nation, toutes ethnies et tendances politiques confondues.

Burundi - Usa - Nécrologie

"George H.W. Bush : la mort du patriarche", dixit Rfi

Washington, le 1er décembre 2018 (Net Press) . Le 41e locataire de la Maison Blanche s’est éteint le 30 novembre à l’âge de 94 ans. Vice-président sous Reagan, George Bush « père » était devenu de 1989 à 1993 le premier président de l’après Guerre froide. Au cours de son unique mandat, dominé par la politique étrangère, il se sera illustré en remportant la première guerre du Golfe. Mais sa mauvaise gestion économique du pays finira par lui coûter sa réélection. De Buenos Aires, où il participe au sommet du G20, le président Trump salue le « leadership inébranlable » de l’ancien président.

Ces dernières années, il se déplaçait en fauteuil roulant. Mais il ne dérogeait pas à la tradition de marquer ses anniversaires en s’offrant un saut en parachute tous les cinq ans. De quoi se remémorer ses exploits de jeunesse, lorsque, pendant la Seconde Guerre mondiale, et alors que George Herbert Walker Bush est le plus jeune pilote de l’US Navy, son avion est abattu dans le Pacifique.

Les deux coéquipiers du futur président trouvent la mort. Lui parvient à s’échapper de son avion en flammes en se parachutant. De retour de la guerre dans son Massachussetts natal, ce fils d’un banquier sénateur républicain du Connecticut reprend ses études d’économie à la prestigieuse université de Yale. Son diplôme en poche, il s’installe au Texas où il fonde sa compagnie pétrolière.

Succès à l’extérieur

Marié, sa fortune faite, il va maintenant pouvoir s’occuper à se forger une carrière politique et empile les lignes sur son CV. La Chambre des représentants d’abord, qu’il quitte pour tenter sa chance au Sénat. Il échoue, mais le président Nixon le choisit comme représentant aux Nations unies. En 1973, Bush prend les rênes du Comité national républicain. Il est ensuite ambassadeur en Chine en 1974 et 1975. Directeur de la CIA, il va s’attacher à redorer le blason des services secrets américains éclaboussés par l’affaire du Watergate.

En 1979, fort de son bagage, George H. W. Bush brigue l’investiture républicaine. Là encore, c’est un échec puisque Ronald Reagan lui est préféré, mais ce dernier choisit le républicain pragmatique modéré comme colistier. Bush devient vice-président des Etats-Unis pendant les huit ans de pouvoir de Reagan.

A 64 ans, George H. W. Bush lui succède à la présidence après avoir battu Michael Dukakis et alors que le monde s’apprête à vivre de profonds bouleversements. A la tête du pays, il se pose en héritier de Reagan et enchaîne les succès en matière de politique étrangère. Le mur de Berlin tombe, l’URSS explose. George Bush soutient la réunification de l’Allemagne et gère la réduction des armements avec la signature du traité START I en 1991.

Président du « nouvel ordre mondial »

Assez discret sur la répression du régime chinois en 1989, il dépêche les troupes américaines au Panama pour chasser le général Noriega impliqué dans divers trafics de drogue et qui menace la sécurité du canal. Il appuie également l’élargissement de la future ALENA, l’Association de libre-échange nord-américaine.

En 1990, quand les troupes de Saddam Hussein envahissent le Koweit, George Bush, avec l’aval des Nations unies, prend la tête d’une coalition internationale qu’il va lancer dans une guerre contre l’Irak. L’opération « Tempête du désert » est un succès et la coalition sort rapidement victorieuse de la Première Guerre du Golfe. Les troupes de Saddam Hussein sont défaites mais le dictateur reste en place, ce qui sera par la suite reproché au président américain.

A la tête de l’unique superpuissance, le locataire de la Maison Blanche entend faire de son pays le gendarme de la planète et évoque un « nouvel ordre mondial ». Dans un discours au Congrès en 1990, il déclare : « Nous nous trouvons aujourd’hui à un moment exceptionnel et extraordinaire. La crise dans le golfe Persique, malgré sa gravité, offre une occasion rare pour s’orienter vers une période historique de coopération. De cette période difficile, notre cinquième objectif, un nouvel ordre mondial, peut voir le jour : une nouvelle ère, moins menacée par la terreur, plus forte dans la recherche de la justice et plus sûre dans la quête de la paix ».

Echec sur le front intérieur

Pour les Américains, George Bush senior reste le vainqueur de la Première Guerre du Golfe. Un succès qui ne suffit pourtant pas. Coiffé de l’auréole du vainqueur, George Bush en oublierait presque qu’à l’intérieur, la situation est loin d’être reluisante : les déficits explosent, le pays est en récession, le chômage bat des records. Les républicains conservateurs lui reprochent de ne pas avoir tenu sa promesse de 1988 sur la fiscalité. « Lisez sur mes lèvres : pas de nouveaux impôts », avait-il assuré. L’insécurité augmente aussi et c’est le moment des émeutes raciales de Los Angeles. Trop déconnecté des préoccupations des Américains, en 1992, la sanction tombe. Il est battu par un jeune démocrate quasi inconnu, Bill Clinton.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel

Politique - Sécurité4 mars 2015
|Lettre ouverte