Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Sécurité11 janvier 2019
|Une vision différente de la mouvance présidentielle !

Burundi - Sécurité10 janvier 2019
|Le gouverneur de la province de Rumonge échappe de justesse à un attentant à la grenade

Burundi - Sécurité9 janvier 2019
|La police met la main sur 6 voleurs présumés de véhicules

Burundi - Rdc - Sécurité 8 janvier 2019
|Les réfugiés burundais vivant en Rdc s’inquiètent !

Burundi - Sécurité7 janvier 2019
|Une personne tuée dans la province de Rutana

Burundi - Sécurité5 janvier 2019
|Des policiers priés de rester neutres dans leur carrière professionnelle

Burundi - Sécurité 4 janvier 2019
|Un commerçant tué à Makamba

Burundi - Sécurité3 janvier 2019
|La consommation du chanvre comme cause de l’insécurité dans la commune de Muha

Burundi - Sécurité2 janvier 2019
|La maison du général Philibert Habarugira "visitée"

Burundi - Sécurité1er janvier 2019
|Le passage de l’année 2018 vers 2019 se fait en toute sécurité

Burundi - Sécurité Routière31 décembre 2018
|Accident mortel à la veille de la Saint-Sylvestre

Burundi - Sécurité29 décembre 2018
|Fouille-perquisition au domicile de l’ancien ministre de la défense nationale

Burundi - Manifestations28 décembre 2018
|Le pouvoir dans la rue contre le médiateur dans le conflit burundais

Burundi - Justice27 décembre 2018
|La Parcem déplore des emprisonnements arbitraires

Burundi - Sécurité26 décembre 2018
|La fête de Noël laisse des pleurs dans la province de Rumonge

Burundi - Sécurité25 décembre 2018
|La sécurité se porte relativement bien sur toute l’étendue du territoire

Burundi - Somalie - Sécurité24 décembre 2018
|Bujumbura rejette en bloc la décision de retrait de 1000 militaires de la Somalie

Burundi - Sécurité Routière22 décembre 2018
|La police prête à sévir les chauffards...

Burundi - Somalie - Sécurité21 décembre 2018
|Retrait de 1.000 militaires burundais de l’Amisom depuis février 2019

Burundi - Sécurité20 décembre 2018
|Cinq personnes arrêtées dans la commune de Mpanda

Burundi - Rwanda - Sécurité19 décembre 2018
|Le Rwanda continue à dénoncer une agression en provenance du Burundi

Burundi - Sécurité 18 décembre 2018
|Le Cndd-Fdd à Kirundo dans le collimateur des Imbonerakure

Burundi - Sécurité17 décembre 2018
|Qu’est ce qui se passe réellement entre le Burundi et le Rwanda ?

Burundi - Sécurité15 décembre 2018
|Des pluies diluviennes détruisent des maisons et des champs

Burundi - Sécurité14 décembre 2018
|Une grenade explose devant un domicile d’un Imbonerakure

Archives

 

 

 



Burundi - Sécurité

Une grenade explose devant un domicile d’un Imbonerakure

14 décembre 2018

Bubanza, le 14 décembre 2018 (Net Press) . Deux hommes membres de la coalition Amizero y’Abarundi ont été arrêtés ce jeudi 13 décembre par la police à Gihanga, dans la province de Bubanza, au Nord Ouest du pays. Le mobile de cette incarcération est une détonation la veille d’une grenade devant un domicile d’un jeune Imbonerakure.

Selon des informations recueillies sur place, il n’y a pas eu de dégâts mais les mêmes sources indiquent que les auteurs de ce forfait n’ont pas été identifiés, laissant croire que les fidèles d’Agathon Rwasa ont été arrêtés sur de simples soupçons de la police et de l’administration locales.

Il semble par ailleurs que cet Imbonerakure avait déjà eu vent de l’imminence de l’attaque mais il avait minimisé l’information. Des sources proches des habitants de Gihanga précisent également qu’il est souvent cité parmi les jeunes qui violentent les membres des partis politiques de l’opposition.

Les familles des personnes arrêtées demandent que justice soit faite pour ces deux hommes. Elles exigent des enquêtes impartiales et que celui qui sera reconnu coupable soit puni. ces dernières sont déjà en cours, si l’on en croit les informations en provenance de cette entité administrative.

Burundi – Justice

Quand la cour anticorruption frappe les hommes de petits calibres

Bujumbura, le 14 décembre 2018 (Net Press) . Qui a dit que la cour anticorruption évite soigneusement de frapper les gros poissons ? il n’avait pas tort au regard d’une audience publique de ce jeudi 13 décembre à Bujumbura où la cour anticorruption a instruit quelques dossiers de personnes poursuivies pour détournements des fonds publics.

D’après ces dossiers, l’on poursuivait des enseignants, des directeurs de lycée et des fonctionnaires qui, les uns ont continué à toucher leurs salaires de façon indue, qui d’autres ont détourné des frais de laboratoire ou des frais de livre et qui d’autres encore, ont vendu l’engrais chimique de façon frauduleuse.

Certains ont plaidé coupables et d’autres non, condamnés à des peines variant entre 2 et 5 ans de servitude pénale principale. Certains de ceux qui suivaient l’audience ont trouvé qu’il y en a qui détournent des montants 100 fois supérieurs mais qui ne sont pas du tout inquiétés par la justice. Pour d’autres, c’est la raison pour laquelle l’on ne veut pas créer pas une haute cour de justice dont la mission serait justement de juger les personnes haut placées du pays qui seraient également tentées de "prélever" quelque chose sur les biens publics car en la matière, nombreux sont ceux qui affichent toujours une indifférence intéressée.

Burundi - Droits de l’Homme

Pierre Claver Mbonimpa dément les propos du procureur général de la République

Bruxelles, le 14 décembre 2018 (Net Press) . Au moment où le gouvernement de Bujumbura fait tout pour démentir les informations de la BBC parlant de l’existence des maisons cachées où des personnes, pour la plupart des membres de l’opposition, sont tuées et ou torturées, Pierre Claver Mbonimpa, du haut de Bruxelles où il se trouve, affirme que le procureur général de la République perd son temps en niant ces informations.

Pour lui, de tels cachots clandestins existent depuis belle lurette et rappelle qu’il a dénoncé un qui était dans la zone de Kinama, un autre dans la province de Gitega et un autre encore dans la circonscription de Muramvya. Il affirme avoir été convoqué à la cour d’appel sur plainte du chef de zone Kinama et qu’après interrogatoire, il a été relâché car l’information était avérée.

Pour les visiter, il faut surprendre les gardiens de tels cachots car si on leur avertit, ils ont le temps de tout nettoyer pour qu’il n’y ait aucune trace de crime et probablement préparer des gens qui témoignent en faveur de ce que le pouvoir veut. Mais en cas de surprise, c’est là où des vérités sont constatées sur terrain, a-t-il affirmé.

Sur un autre point de l’actualité brulante de notre pays, après la réponse du président ougandais à son homologue burundais, des messages sur les réseaux sociaux ont mentionné que ce samedi 15 décembre, des manifestations étaient prévues pour dénoncer le principal médiateur dans le conflit burundais. Mais des sources officielles ont démenti l’information car jusque ce jeudi 13 décembre, il n’y avait aucune instruction dans ce sens.

Burundi - Environnement

Ecroulement d’un arbre très symbolique

Gitega, le 14 décembre 2018 (Net Press) . Il s’agit d’un arbre très gros et très long qui vient de s’écrouler dans la province de Gitega, un arbre qui, dit-on, se trouve au centre géographique du pays, raison pour laquelle il constituait, aux yeux des environnementalistes et les géographes, un grand monument pour notre pays.

Selon des informations indépendantes, cet arbre situé en bas du cercle Pierre Ryckmans, gouverneur du Congo et du Rwanda-Urundi de 1934 à 1946, devenu plus tard cercle de Gitega avec l’indépendance, non loin du monument du prince Louis Rwagasore et juste à côté d’un petit rond point, a été planté lors de la colonisation belge à l’endroit qui se trouve au centre du pays, d’après des mesures des Belges qui occupaient l’Urundi. Cet arbre a été planté avec l’accord du roi du Burundi à l’époque, Mwambutsa IV Bangiricenge, 1911 - 1977.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel

Politique - Sécurité4 mars 2015
|Lettre ouverte