Aujourd'hui, nous sommes le

 
 

 

Dépêches antérieures

Burundi - Tanzanie - Sécurité7 juin 2019
|Limogeage des responsables du camp de Nduta suite à l’insécurité qui s’accentue

Burundi - Sécurité 6 juin 2019
|Une attaque à la machette fait deux blessés en province de Mwaro

Burundi - Sécurité Routière5 juin 2019
|Un accident mortel à l’entrée de la police judiciaire de Jabe

Burundi - Sécurité4 juin 2019
|La police présente à la presse trois bandits

Burundi - Sécurité3 juin 2019
|Des bandits tués et blessés dans l’Est du pays

Burundi - Sécurité 1er juin 2019
|Une démonstration de force qui inquiète ...

Burundi - Tanzanie - Sécurité31 mai 2019
|Les réfugiés burundais sous le choc en permanence

Burundi - Sécurité30 mai 2019
|Fouilles simultanées dans les deux capitales du Burundi

Burundi - Sécurité 29 mai 2019
|Des crépitements d’armes se font encore une fois entendre à Bujumbura.

Burundi - Onu - Sécurité28 mai 2019
|Le parti Msd méfiant des réunions du conseil de sécurité de l’Onu sur le Burundi

Burundi - Sécurité27 mai 2019
|Une fouille-perquisition au quartier Jabe

Burundi - Tanzanie - Sécurité25 mai 2019
|Les réfugiés des camps Tanzaniens dans l’insécurité totale

Burundi - Sécurité24 mai 2019
|L’insécurité augmente d’un cran dans la ville de Bujumbura

Burundi - Sécurité23 mai 2019
|Un militaire tué par un agent de transmission dans la province de Bubanza

Burundi - Sécurité22 mai 2019
|Un homme tue son père à Cibitoke

Burundi - Sécurité21 mai 2019
|Un policier tué à Kirundo, punition ou complicité négative à la policière ?

Burundi - Sécurité20 mai 2019
|Le Sud de la capitale de plus en plus en insécurité

Burundi - Tanzanie - Sécurité18 mai 2019
|Des réfugiés burundais arrêtés en Tanzanie après une émeute

Burundi - Sécurité17 mai 2019
|Une vingtaine de personnes arrêtées pour question d’enquête

Burundi - Sécurité - Médias16 mai 2019
|Le journaliste Hassani Ruvakuki échappe de justesse à un attentat

Burundi - Sécurité15 mai 2019
|De l’intolérance politique au nord du pays sous le silence de l’administration !

Burundi - Sécurité14 mai 2019
|Les policiers dans le collimateur des passants à Makamba

Burundi - Sécurité13 mai 2019
|Ruhagarika, qu’est ce qui a changé une année après ?

Burundi - Administration 11 mai 2019
|Vers un autre malentendu entre le gouvernement et les Ongs étrangères ?

Burundi - Sécurité10 mai 2019
|L’insécurité augmente d’un cran dans la province de Cibitoke

Archives

 

 

 



Burundi - Somalie - Sécurité

Retrait de 1.000 militaires burundais de l’Amisom depuis février 2019

21 décembre 2018

Addis Abeba, le 21 décembre 2018 (Net Press) . L’on apprend que le contingent burundais en mission en Somalie sera "amputé" de 1.000 militaires à partir de la fin du mois de février 2019. C’est ce qu’a fait savoir la commission de l’Union africaine qui l’a annoncé dans sa correspondance de ce 19 décembre 2018.

En effet, cela fait partie d’une décision conjointe de l’Union africaine et de l’Onu de réduire les effectifs des militaires en mission de paix dans ce pays, selon la résolution 2431 prise en 2018. Rappelons que le Burundi avait jusqu’à présent 5.400 militaires dans ce pays, aux côtés de l’Ouganda et du Kenya.

Une certaine opinion se pose la question de savoir pourquoi notre pays est le seul pays à avoir été frappé par une telle mesure qui, de surcroit, vient de la commission de l’Union africaine. Il y en a qui y voient un éventuel lien entre les relations délétères entre le président de la commission de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat et le Burundi.

Au cas où cette inquiétude de l’opinion serait avérée, le Burundi serait le seul pays à être chassé, à long terme, de cette mission, ce qui aggraverait davantage la situation économique déjà fragile dans laquelle se trouve le Burundi. L’on se souviendra que le gouvernement prélève des montants sur les salaires des militaires en Somalie, en plus de la location des matériels utilisés par ces soldats, ce qui générait des devises qui manquent beaucoup aujourd’hui.

Burundi - Justice

Nahum Barankiriza serait détenu au service national des renseignements

Bujumbura, le 21 décembre 2018 (Net Press) . Dans sa dépêche de ce 20 décembre 2018, la rédaction se posait la question de savoir si Nahum Barankiriza, un homme d’affaires, serait inquiété par la justice burundaise. Des informations, qui ne répondent pas du tout à la préoccupation de Net Press, font part de son arrestation et de son incarcération au service national des renseignements, voici quelques jours.

L’on ne connaît pas encore les motifs de cette incarcération mais des interrogations de manquent pas comme la rédaction l’avait détaillé dans ses dépêches antérieures, surtout qu’il n’y a pas de mandat d’arrêt sur lequel l’on pourrait lire les infractions qu’il aurait commises. Une affaire à suivre !

Sur un tout autre chapitre, les Etats-Unis et le Canada ne voient pas d’un bon œil la fermeture du bureau du haut-commissariat des droits de l’homme. Pour ces deux pays, cette fermeture est à craindre car l’on risque de bafouer davantage les droits de l’homme à huis clos. Le Canada encourage le Burundi à rouvrir ce bureau car c’est le seul moyen de collaborer avec la communauté internationale en matière de défense des droits de l’homme.

Burundi - Politique

Désormais, le Burundi compte deux capitales...

Bujumbura, le 21 décembre 2018 (Net Press) . Le gouvernement du Burundi vient d’adopter un projet de loi fixant Gitega comme capitale politique du Burundi et Bujumbura mairie comme capitale économique. Selon ce projet de loi, les conseils des ministres se tiendront désormais dans cette province-capitale.

Selon des informations livrées par le porte-parole du président de la République, cinq ministères devront déménager dans cette province. Signalons que le ministre ayant en charge l’intérieur l’avait révélé il y a quelques mois, après avoir échangé sur la question avec ses collaborateurs.

Ce n’est pas la première fois que Gitega soit la capitale politique du Burundi. Sous la colonisation, les Allemands créèrent la ville de Gitega en 1912. Elle leur servit de capitale de leur “résidence” burundaise à la place de Bujumbura (capitale actuelle du Burundi). Après la Première Guerre mondiale, le Burundi fut donné aux Belges, qui décidèrent de garder Gitega comme chef-lieu.

Plus tard, à l’indépendance du Burundi en 1962, les nouveaux dirigeants décidèrent de refaire de Bujumbura la captitale burundaise, en raison de ses équipements et de ses infrastructures importants. Gitega est aujourd’hui la capitale de “l’intérieur”. En mars 2007, le président Pierre Nkurunziza a annoncé que le Burundi prévoyait de transférer sa capitale à Gitega. Selon lui, la position centrale de la ville en fait un endroit idéal pour mieux desservir la majorité de la population.

Burundi - Rdc - Elections

Le report des élections en Rdc crée des polémiques

Kinshasa, le 21 décembre 2018 (Net Press) . Le président de la commission électorale nationale indépendante de la République démocratique du Congo a annoncé, ce 20 décembre 2018 que des élections dans ce pays sont reculées d’une semaine, fixées au 30 décembre de cette année.

Les raisons avancées par cette commission sont entre autres l’incendie qui a ravagé son entrepôt dans la capitale, ce qui est un cas de force majeure. Sinon, a-t-il assuré, les élections devaient avoir lieu ce 23 décembre comme initialement prévues. Mais il semble qu’il y a un problème réel du déploiement du matériel électoral car il y a absence de kits par endroits pour former les responsables des bureaux de vote.

En outre, il n’y a pas suffisamment de clés USB pour configurer certaines machines à voter, sans oublier dans certains provinces des convois de matériel bloqués sur les routes. Il y a enfin un problème de faux rapport selon lesquels le matériel déclaré est arrivé alors qu’en réalité, ne l’est pas... Enfin, le président de la Ceni a évoque l’épidémie d’Ebola ou l’insécurité dans l’Est du pays pour justifier le report du scrutin.

Tous ces arguments n’ont pas convaincu grand monde car la maladie d’Ebola et l’insécurité dans l’Est du pays ne peuvent pas se régler dans une semaine. Le problème est plutôt l’organisation des élections et qui risquent de reporter encore et encore. En attendant, le président Kabila restera au pouvoir.

Retour

INTERCAFE-BURUNDI

AVIS DE RECRUTEMENT

Dans le cadre de l’encadrement de la recherche sur le café, une convention a été signée entre l’Association Interprofessionnelle du Café du Burundi « INTERCAFE-BURUNDI »a l’Institut des Sciences Agronomiques du Burundi « ISABU ».

L’InterCafé-Burundi désire recruter un cabinet pour l’évaluation de la mise en œuvre de cette convention.

Le cabinet devra avoir au moins un cadre détenteur d’un diplôme universitaire en Agronomie ou en biotechnologie et un autre en gestion, finance, comptabilité avec une expérience avérée en gestion des programmes/projets agricoles.

Les termes de référence complets peuvent être retirés à l’adresse ci-après :

INTERCAFE-BURUNDI

ROHERO II, jonction Boulevard de l’Uprona et Avenue Muyinga

B.P. 3789 Bujumbura II

Tél. 22 27 67 07

La date limite de dépôt des offres est fixée au 28/8/2014à 17h30.


 

Retour

 

 

 

 

 

Burundi - Rdc - Politique16 novembre 2018
|Interview d’Espoir Ngalukiye de LUCHA

Burundi - Santé12 novembre 2018
|Message du Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, à l’occasion de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 12-18 novembre 2018

Burundi - Politique24 août 2018
|Interview du Président du parti PARENA

6 juillet 2018
|4.7.2018PROPOSITION DE RÉSOLUTION COMMUNE...

WORLD BANK GROUP31 mai 2018
|COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Burundi - Politique25 mai 2018
|COMMUNIQUE DU GOUVERNEMENT

Burundi - Opinion17 avril 2018
|DECLARATION DE LA CONFERENCE DES EVEQUES CATHOLIQUES DU BURUNDI CONCERNANT LA CONTRIBUTION POUR LES ELECTIONS DE 2020

WORLD BANK GROUP6 mars 2018
|Communiqué

Burundi - France - Démocratie23 octobre 2017
|Lettre ouverte des coordinateurs de la campagne “Tournons la page” à Emmanuel Macron

Par António Guterres8 février 2017
|Un continent plein d’espoir

Délégation de l’Union européenne au Burundi28 juillet 2016
|L’Union européenne (UE) publie les principaux résultats de ses activitésen matière de coopération internationale et de développement

Burundi – Sécurité16 mars 2016
|Les enfants paient les frais de la folie de leurs parents

3 mars 2016
|Procès du 26/02/1926 contre Kanyarufunzo,...

Burundi - Sécurité22 février 2016
|Quand la police devient une source d’insécurité !

Burundi – Malversations Economiques16 février 2016
|L’Inss octroie un marché gré à gré de plus de 500 millions à un particulier

Burundi – Sécurité14 décembre 2015
|Un bilan lourd, à qui la responsabilité ?

Spécial Sécurité12 décembre 2015
|Une journée plutôt noire pour les populations de la capitale

Burundi – UE – Négociations8 décembre 2015
|Burundi : des cartes sur table à Bruxelles

1er décembre 2015
|REPUBLIQUE DU BURUNDI PARTI UPRONA DE L’OPPOSITION

Embassy of the United States of America Bujumbura, Burundi 25 novembre 2015
|COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE :20 octobre 2015
|ASSASSINAT DE CHARLOTTE UMUGWANEZA - SIX CADAVRES RETROUVES DANS LA PROVINCE DE KAYANZA

UNION EUROPEENNE : DELEGATION AUPRES DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI23 juin 2015
|Conclusions du Conseil de l’Union européenne sur le Burundi

LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE ENGAGEES DANS LA CAMPANGE « HALTE AU TROISIEME MANDAT » DU PRESIDENT PIERRE NKURUNZIZA.18 juin 2015
|DECLARATION CONSECUTIVE A LA DECISION DE LA 515ème REUNION DU CONSEIL DE PAIX ET SECURITE DE L’UNION AFRICAINE TENUE A JOHANNESBURG EN DATE DU 13 JUIN 2015 SUR LA CRISE PREVALANT AU BURUNDI.

ACCORD CADRE POUR LA RESTAURATION DE L’ETAT DE DROIT AU BURUNDI7 avril 2015
|Troisième mandat présidentiel

Politique - Sécurité4 mars 2015
|Lettre ouverte